Lungo#1 : SSBU

Avis sur Super Smash Bros. Ultimate sur Nintendo Switch

Avatar Le_Ethan_Café
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bienvenue dans mes critiques renouvelées ! Deux sortes : les Lungo, assez longues ; les Expresso, faites sur un coup de tête et plutôt courtes.
Et pour cette nouvelle première, parlons de Super Smash Bros ULTIMATE.
Alors oui. CE JEU EST UNE BOMBE. Il m'a hypé pendant toute l'année et je l'ai adoré.
Le titre annonce la couleur, "Daddy" nous offre le meilleur Smash de l'histoire, avec un gameplay épicé à souhait, des heures de contenu, un potentiel compétitif assumé et merveilleux, etc...
Mais en rentrant dans le détail, ce jeu possède un titre bien plus convenable en Japonais : Special. Car ce jeu possède non seulement des défauts, mais aussi de cruels manques que je vais pointer du doigt.

GRAPHISMES : Commencer en douceur

C'est beau. C'est pas la claque visuelle de l'année, mais tout de même. Un sorte de mélange entre le coloré SSB4 et le plus sombre SSBB qui donne une identité graphique très agréable à l'œil.

GAMEPLAY : 11/10, c'est divin

Imaginez un jeu de combat combinant accessibilité et nervosité dans son gameplay. SSBU réussit la fusion entre des commandes simples à comprendre et exécuter, des techniques plus avancées très utiles à maitriser, un large roster de personnages diversifiés - exepté les personnages de Fire Embl- PAF - et une nervosité digne de Melee, un peu ralentie pour être jouable et accessible. C'EST GLORIEUX. Que vous soyez débutant, amateur, fan ou pro, ce jeu vous satisfera amplement avec son mode Smash, mode principal du jeu. D'ailleurs...

CONTENU : Grand soleil dans l'ensemble, mais quelques perturbations sont à prévoir

Qui dit jeu de Masahiro Sakurai, dit générosité. Et ce jeu ne fait pas exception. Faisons cela en plusieurs parties.

MENU : C'est sérieux.

L'un des grands défauts de son prédécesseur, SSB4, était son menu. DOUX ARCEUS, c'était mauvais. On s'y retrouvait pas, le parcourir était insupportable et le choix des modes principaux était...douteux (Smash Tour en première page et Options dans Games&More, nani da wat iz le phoque ?). Pour SSBU, "Daddy" a avoué s'être inspiré de Persona 5, notamment pour son UI (User Interface) et ça se voit. TOUT est clair, c'est animé, on contrôle facilement l'ensemble et les transitions sont fluides. Chaque case est reconnaissable avec une couleur vive prédominante, simple mais efficace. Il y a même une petite barre sur le côté (qui devrait pouvoir être ouverte n'importe où, mais bon...) permettant d'accéder aux notifications ou aux options immédiatement !
SSBU arrive à faire mieux que le menu de Brawl, qui était déjà très bon, pour notre plus grand plaisir.
Mais dis-moi Jamy ! Y'a quoi dans ce menu ?

SMASH : Let's get ready to RUUUUMBLLLLLLEEEE

Smash permet de lancer des combats entre amis, en famille ou avec des inconnus, et ce de différentes manières. Le mode standard, sobrement intitulé "Smash" permet de lancer un combat jusqu'à 4 joueurs. Et là, gros changement, on commence par les règles, très complètes et personnalisables à volonté, qui peuvent sauvegardées pour lancer immédiatement un match avec les règles de son choix. Un Smash à 8, en stamina, objets activés, avec le nouveau "Stage Morph" (alternant entre 2 stages in game après un certain laps de temps) pour des parties endiablées et explosives ; un 1VS1 en Destination Finale (terrain long et plat), sans objets, en 3 vies pour un pur sentiment compétitif ; ou encore une Mêlée à 4 en Champ de Bataille, en temps, sans objets mais avec la jouissive "FS Bar" (qui compte comme une barre d'Ultra) pour des matchs classiques, tout en ajoutant un peu de piment à l'ensemble : les possibilités sont infinies.
Ensuite, on choisit son stage. Encore une fois, grosses nouveautés à venir. Tout plein de stages, avec ou sans aléas (pratique pour obtenir des parties plus ou moins calmes), en standard, CdB ou DF : on en arrive à 103 STAGES (sans compter les DLC). Comme dirait Jean-Claude, ça dépasse l'entendement ! Libre à vous de vous battre sur le nostalgique Château de Peach, sur les nuages rose bonbons de Magicant, sur le nouveau et légendaire Château de Dracula ou encore dans les stressantes Profondeurs de Brainstar.
Et c'est pas fini ! Parce que maintenant, on doit parler du ROSTER.
Le slogan de ce jeu ? Everyone is here !
Effectivement, plus de 70 personnages venant de chez Nintendo et plusieurs licences tiers, ça annonce la couleur (en plus de 6 DLC, en comptant la Plante Piranha) ! Qui a dit que Infinity War était un cross-over ambitieux ? Maintenant, Cloud va défoncer Mario à coups de Fer Létal sur la Tour du Prélude, alors que Kirby va copier les pouvoirs de Solid Snake sur un circuit de F-ZERO. Pendant ce temps, 3 Link équipés de Mr.Saturn courent après Dark Samus Tanooki à Midgard, tandis que Palutena et Zelda vont purifier PAC-MAN qui s'est enfuit dans la chambre d'un Gamer après avoir utilisé une Faux de la Mort sur Corrin. LE MEILLEUR, c'est que c'est canon dans cet univers.
Bon...si vous débutez le jeu, y'aura que 8 persos (les 8 de SSB64), mais ils se débloquent tous rapidement en alternant les modes de jeu.
On peut aussi citer les Personnages Echos, de véritables clones d'autres persos, qui auraient pu devenir tellement plus que de simples clones.
Revenons dans le menu et lançons Smash Spécial avec encore plus de règles à customiser, l'inédit et très amusant Smash Général où on enchaine les combats sans jamais pouvoir prendre les mêmes personnages (un must-play), des tournois, une Super Mort Subite, ou encore le tout nouveau Smash en Bande (des combats 1V1 en mode Vies, mais avec 3 ou 5 personnages différents en tant que Vies, un mode fort sympatique), en bref : C'est vraiment complet.
Maintenant que j'y pense, KESKE C SEMACH O FÈTE ? Le principe, de base, est d'éjecter les adversaires sur des stages aux dimensions variées. Pour cela, au lieu d'une barre de vie à faire descendre, c'est un pourcentage de dégâts qu'il faut augmenter. Plus c'est haut, plus les attaques éjectent. Ici, les combos "définis" sont très rares, dû à ce système propre à Smash.
Le mode Temps consiste à éjecter le plus de fois possible ses adversaires (+1 point à chaque kill), tout en évitant d'être éjecté à son tour (-1 point à chaque destruction), tout cela dans un temps imparti.
Le mode Vies n'a pas de temps imparti, mais un nombre de vies limitées avec le système d'éjection classique.
Enfin, le mode Endurance fonctionne comme le mode Vies, mais avec une barre de vie classique, et des éjections réduites comme si le pourcentage de dégâts était à 0%.
Bon, assez de combats mainstream, t'as vu, et jouons à des modes secondaires, voulez-vous ?

GAMES AND MORE / EXTRAS : Et là, c'est le drame.

Enfin ! Un mode Games and More qui veut dire quelque chose ! Un mode Classique à l'ancienne, mais revisité - chaque personnage a ses combats prédéfinis, respectant un thème lié au personnage, idée géniale ; et la possibilité de la faire en solo ou en duo - avec, malheureusement le premier vrai défaut du jeu : LE MODE BONUS. Chouette, un nouveau mode bonus, une course aux points, complétant les modes Smash dans le Mille, le S- ah, on me dit dans l'oreillette que ce mode n'a aucune incidence sur la difficulté du mode (contrairement aux combats qui, une fois complétés, augmentent la difficulté des prochains combats ainsi que les gains finaux), qu'il n'y a qu'un seul patern de course et que...LES ANCIENS MODES ICONIQUES NE SONT PLUS LÀ ?! Mais ? Pourquoi ?! SSB4, malgré son mode Classique raté, avait ces modes !
Bon ben, voyons les boss alors...OH.

Marx de Kirby, Ganon de The Legend of Zelda : Ocarina of Time, RATHALOS DE MONSTER HUNTER ?!

Excusez-moi, j'ai eu un excès de hype.
Hum, hum. On a ensuite les Mob Smash, ou plutôt Beat-Them-Up Smash. Trois variations : Smash Contre 100, All-Star (défoncer tous les combattants du roster) et Smash Cruel (un VS100 à la difficulté atroce). On regrettera le manque d'un mode Survie, mais bon, c'est déjà beaucoup.
Puis le mode Entrainement. Avec ENFIN UN STAGE DÉDIÉ ! Pratique pour étudier les caractéristiques in-game de chaque combattant.
Le mode Mii permet de personnaliser (comme dans SSB4) son Mii en tant que combattant. Ils seront classés cette fois-ci en tant qu'Épéiste, Boxeur et Tireur séparément sur l'écran de sélection de personnage, et obtiendront une taille standard. Nom, apparence, capacités spéciales, voix, les Mii sont de retour et cette fois-ci, avec leur kit de base et leur taille réglementée, pourront être joué en compét- COMMENT ÇA, NON ?! C'EST PAS POSSIBLE D'ÊTRE AUSSI BORNÉE, LA COMMU !
Et finalement, le mode Amiibo qui...ne sert à rien comme dans SSB4.

COFFRE : Parce qu'on est p r o f e s s i o n n e l

Stats, vidéos, défis... oui, y'a pas grand chose à dire...
Enfin, non. Y'a quand même...

BANQUE SONORE : Prepare to cu-

PLUS DE 800 MORCEAUX. La B.O. du jeu déchire et vous pouvez l'écouter avec l'écran éteint ! Bon, ça vaut pas une veille, mais l'intégralité des OST de ce jeu, sans avoir besoin de connexion Internet, c'est un énorme point positif. Fait amusant : on peut créer des playlists !

OPTIONS : "Commandes" and Conquer

Pas grand chose à dire, si ce n'est que vous pouvez modifier votre carte de contrôle (les vieux savent).

Bien ! Cette section est...pas tout à fait terminée. Il manque en effet deux modes, mais je leur réseve leurs paragraphes spéciaux.

SPIRITS : 7,8 too much .png

Vous vous souvenez des Trophées ? Vous savez, ces fabuleux modèles 3D - souvent inédits - de nombreux personnages, devenus iconiques ? Eh bien, dites-leur adieu ! Accueillons chaleureusement Yv- les esprits. AKA des .png officiels de différents (et extrêmement nombreux) jeux avec des pouvoirs spéciaux. L'idée est pas stupide, comme on le verra plus tard, mais le fait qu'ils remplacent les Trophées est juste aberrant.
Vous pouvez les améliorer, certains peuvent évoluer, y'a un triangle des armes, des capacités supplémentaires... mais bon. Ils ne servent véritablement que pour un seul et unique mode (même s'ils sont utilisables en Smash) et ce mode, c'est...

WORLD OF LIGHT : Better than Brawl ?

Le Mode Aventure est de retour ! 10 ANS D'ATTENTE. C'était long, mais le voilà ! Les développeurs ont travaillé de longues heures pour que ce mode soit meilleur que l'Émissaire Subspatial, le mode Aventure tant apprécié de Brawl.
Alors, qu'est que World of Light nous offre ?
Un peu d'histoire avant cela : Un mystérieux être, Killaire - maître de la lumière - apparait et détruit l'intégralité des êtres vivants de l'univers. Tous ? Non. Un petit alien en forme de boule rose bonbon - Kirby - réussit à résister encore et toujours à l'envahisseur.
Il devient alors notre seul espoir, afin de libérer tous les esprits ainsi que les combattants, contrôlés par Killaire. Une map énorme, des combats personnalisés selon l'esprit affronté (une idée merveilleuse et géniale), un arbre de talents, des tas de choses à débloquer : on a là un mode archi complet, qui surpasse Brawl !...enfin...si seulement y'avait des cinématiques entre les personnages, du voice acting sur celles-ci, des combats rejouables, une map qui ait du sens, des variations dans le gameplay (par exemple, des niveaux plateforme / beat-them-up), une histoire à la hauteur de l'ambiance installée dans l'Émissaire Subspatial...
Ouais...ce mode est décevant. Sympathique à jouer, mais décevant.
Et enfin, le mode que vous attendiez tous !

ONLINE : Parce que ce sont vos dislikes sur Ytb qui vont changer quelque chose

Non.

Oui, je sais. Le online lag. Et c'est un énorme problème.
Mais bon, parlons de l'ensemble, voulez-vous. Ici, plus de For Fun et For Glory.
On peut soit chercher une partie rapide, en définissant nos règles préférées, qui cherchera donc des personnes aux recherches similaires (même si c'est pas tout le temps le cas, bémol assez important), soit créer / rejoindre une arène avec des règles prédéfinies. Pratique pour les tournois en ligne, avec un banc de spectateurs, une file d'attente et LE RING DE COMBAT pour entrer dans la bataille.

MODE LOCAL : Why.

Pourquoi jouer sur une même console quand on peut jouer sur plusieurs consoles, à 1m de chaque, avec du lag. Points sympathiques : le vote de stage et le mode entrainement - aussi trouvable en Partie Rapide (Online) - avant le match pour patienter.

DLC : You'll never see it coming.

En plus de la Plante Piranha (best perso) en bonus Points Or, on aura accès à 5 DLC : 5 personnages originaux (non échos donc) avec leurs stages dédiés et tout plein de musiques en bonus. Avec bien sûr en premier DLC, JOKER DE PERSONA 5. OUI. JE VOUS AIME. PRENEZ MON ARGEEEEEENT !

CONCLUSION
Jouez à SSBU. C'est un excellent jeu avec un énorme contenu (malgré de nombreux manques), un gameplay succulent et un potentiel de fun incroyable. La scène compétitive est déjà à fond dessus, allez y jeter un coup d'œil !

Points positifs : Contenu, gameplay, graphismes, bande son, durée de vie.
Points négatifs : Mode Aventure décevant, les Esprits remplacent les Trophées, le ONLINE QUI LAG, Félinferno.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 572 fois
1 apprécie

Autres actions de Le_Ethan_Café Super Smash Bros. Ultimate