Squirime

Avis sur The Elder Scrolls V: Skyrim sur PC

Avatar Fabrizio_Salina
Test publié par le
Version PC

Raaaaah putain

j'ai tellement de choses à dire sur ce jeu. Je n'en suis qu'au début, ou au milieu ptet bien à moins que ce ne soit déjà la fin. Comment savoir alors qu'il y a dix mille quêtes qui s'entremêlent, et qui se ressemblent toutes??

Aller taper des bandits et des draugr dans des grottes au lvl design similaire (une grotte, une sous-grotte, une grande salle finale avec un coffre bien garni et un retour rapide depuis la grande salle vers la grotte dans un endroit... juste à côté de l'entrée mais inatteignable à l'aller). En gros on fait une sorte de boucle à chaque donjon dans un rite rodé. C'est tellement répétitif que le vrai enjeu à l'entrée du donjon devient de spotter la tombe derrière laquelle on ressortira, ou alors la plateforme en hauteur de laquelle on tombera sans pouvoir y accéder à l'aller.

Mais restons calme, je viens seulement de déboiter mon 1281ème draugr tout pourri avec une flèche, tout va bien. Ah si les brigands sont divers. On a des parjures mode rasta qui s'enjaillent dans des caves en plantant des têtes de cerf sanglantes sur des bâtons, des nécromanciens qui font des invocations et probablement des orgies sexuelles dans des souterrains interlopes, sans compter le chef des bandits qui soigne son alcoolisme dans un donjon type "fortifié" qui est (comme les caves) TOUJOURS le même, avec notamment le colimaçon géant bien pratique. Des ragnards et des araignées qui crèvent si on leur pète à la gueule, super défi merci au revoir.

Les caves sont TOUTES les mêmes, avec leur million de cercueils de draugr de mes couilles, des escaliers en rondins de bois de des vieux pièges qui te tuent pas (sauf ceux de feu), avec des coffres toujours bien cachés sous les escaliers au même endroit que t'as même pas à ouvrir les yeux pour les trouver. C'est un concept ça jouer à skyrim les yeux fermés. Au son quoi. Je suis sûr qu'il y a des mecs trop forts à ça, vu comment chaque personnage est reconnaissable à la petite exclamation quand on passe à côté. Et puis le level design ultra confortable qui te fait emprunter des corridors méga ultra incroyablement linéaires et qui te fait arriver par un petit coin bien sombre et planqué dans les salles, d'où tu peux te planquer et canarder ces sacré draugr (oui je leur en veux à ces petits enculés, sérieux Bethesda, vous auriez pas pu créer d'autres types de méchants pour les souterrains? Plein le cul des gueules cadavériques qui te sautent à la tronche alors qu'elles et toi savez comment ça va se finir. Parce que les grivepeire qui s'effondrent des que tu les touche comme un vulgaire joueur de football, ça ne fait pas longtemps illusion). On ne te fait jamais arriver au milieu du bordel, avec des ennemis devant et derrière. Ya toujours moyen d'avancer méthodiquement et de buter tes ennemis les uns après les autres. Oui comme dans les nanars d'action ou les mecs dansent autour du héros de manière menaçante en attendant sagement leur tour de se faire buter en trois manchettes.

On traverse donc un enfilement de ces gentils petits corridors, avec des petites salles qui sont reliées à angle droit genre ossuaire (attention, vous risquez de vous faire taper dessus par un draugr qui dort ici depuis 5 siècles mais comme par hasard se déchaine sur le héros et jamais sur les nécromanciens sodomites qui parcourent la cave) et les grandes salles à plusieurs étages. La cave finit toujours sur la grande salle qui ressemble à une sorte de nef, avec un escalier au milieu et des sarcophages de chaque côté. En général, le boss est debout au bout à attendre bien sagement une flèche ou un atronach qui apparaît à côté de lui. Une fois le boss tué, vous pouvez dormir tranquille, la sortie est fléchée et les affidés du boss meurent tous seuls.

On a parfois des donjons originaux (Valtheim), voire même des situations originales (le banquet des cannibales, l'espèce de tête de lézard qui veut te niquer) mais quand tu dois tuer dix fois le même géant au même endroit pour faire plaisir au jarl Enculus 1er, ça soule un peu au bout d'un moment

Je dois dire que le jeu est facile, non par le niveau de difficulté que tu choisis au début mais par l'ultra linéarité des donjons (mais pas des quêtes, haha!). Tiens, au moment ou j'écris, le jeu vient de planter après un alt+tab de trop visiblement. Cool, je vais recommencer le donjon du début. Je sais plus qui disait dans sa critique que partout ou on va, on est accueilli comme le sauveur :

"toi t'as une tête d'aventurier, va donc apporter mon épée à un forgeron au bout du monde"

C'est le ressort de base de tout RPG style héroic fantasy mais ici il se voit b.e.a.u.c.o.u.p., c'est pas super agréable.

C'est néanmoins un jeu super beau (waw!), immersif. L'arbre de quête est bien foutu, même si on augmente d'xp trop lentement à mon goût.

Là c'est critique je suis en train de chercher à justifier mon 8 parce que je ne faisais que balancer jusque là.
Hmm que dire, j'ai payé 4€ sur Steam pour avoir des vieux crashs à cause de alt+tab? Non ça c'est encore négatif, faut que je me creuse la tête.

Je viens de le rallumer. Malgré tout. Pour me faire un donjon de plus.
------------------------------------------------------------------------Je crois que ça vaut tous les points positifs ça !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 603 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Fabrizio_Salina a ajouté ce jeu à 5 listes The Elder Scrolls V: Skyrim

Autres actions de Fabrizio_Salina The Elder Scrolls V: Skyrim