👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Entre Deathloop, Returnal ou encore l'excellent Outer Wilds, il semblerait que le jeu vidéo d'aujourd'hui ait trouvé son nouveau filon en la personne de la boucle temporelle. Même le pionnier Zelda Majora's Mask l'avait compris : revivre indéfiniment les mêmes événements appelle à l'enquête. Le joueur et le héros auront pour première motivation de mettre fin à la boucle et de comprendre ce qui se cache derrière. The Forgotten City ne fait pas exception à la règle. Déjà en 2015, alors que le projet était un simple mod pour le jeu The Elder Scrolls V : Skyrim, il suivait le parti de ne proposer que peu d'action au profit de la narration et des dialogues à choix. 6 ans plus tard, l'équipe derrière le mod propose enfin son remake standalone, tournant cette fois-ci sous l'Unreal Engine.

Avec toute la subjectivité que cela implique, je dois avouer que j'ai été d'abord assez rebutée par l'aspect technique et esthétique de The Forgotten City. D'une part, l'Unreal Engine 4 peut très vite donner un côté impersonnel à une direction artistique, de l'autre, les reliquats du moteur Bethesda (animations de personnages datées, physique de saut un peu laborieuse) se font voir à dix kilomètres, ce qui peut parfois donner l'impression de jouer à une démo technique lambda. Ce petit détail passé, le jeu aura vite fait d'attirer votre attention de par son univers qu'il pose très vite.

L'aventure se déroule dans un village de l'empire romain où vous avez atterri pour une raison inconnue. Ce village isolé du monde vit sous la menace divine : quiconque y commettra un péché provoquera la mort de l'ensemble des habitants. Si cela arrive, il vous faudra remonter le temps quelques heures plus tôt pour trouver comment annuler la cause du méfait. Vous aurez très fréquemment plusieurs possibilités d'atteindre vos objectifs, selon les informations ou les objets que vous aurez récupérés dans les précédentes escapades temporelles. En raconter plus serait toutefois vous gâcher le plaisir, découvrir les secrets de la "Règle d'Or", du village et de ses habitants faisant partie intégrante de l'enquête.

On pourra pointer du doigt quelques dialogues et points du scénario qui tombent à plat ainsi qu'une identité visuelle pas tout à fait au point, mais le titre propose tout de même une expérience originale dont les secrets et multiples fins sauront vous occuper pendant cinq petites heures. En somme, une fois passé outre l'absence de peaufinage, et une fois qu'on le découvre de son voile, il faut avouer que The Forgotten City fait mouche...

Sytarie
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs jeux vidéo de 2021

il y a 10 mois

9 j'aime

2 commentaires

The Forgotten City
Leon9000
7

Puny God

La boucle temporelle est décidément une thématique que semblent affectionner les jeux vidéos de 2021; étrange écho interactif à la routine qui nous a été imposée par le confinement et la crise...

Lire la critique

il y a 8 mois

5 j'aime

The Forgotten City
lhommegrenouille
8

Quand ce sont les modeurs qui montrent la voie…

Au moment d’acheter ce The Forgotten City je ne connaissais strictement rien de l’histoire si particulière de ce jeu. Ce ne fut qu’en lançant ma partie qu’un doute m’a subitement monté à l’esprit...

Lire la critique

il y a 6 mois

3 j'aime

The Forgotten City
Mlle_Nebuleuse
8

Petit mod, grande performance

Crée avec le moteur de Skyrim, The Forgotten City nous plonge dans une enquête durant l'Empire romain. Il ne faudra qu'une dizaine d'heures pour torcher le jeu à fond, mais la qualité d'écriture et...

Lire la critique

il y a 9 mois

3 j'aime

Désenchantée
Sytarie
5

Au final pas très enchanteresse...

[Critique sans spoilers] Comme beaucoup de personnes, j'attendais la nouvelle série de M. Groening avec énormément d'impatience. Étant une fan inconditionnelle des Simpson et surtout de Futurama,...

Lire la critique

il y a 4 ans

54 j'aime

12

GRIS
Sytarie
5
GRIS

Dégrisement

GRIS est beau. C'est irréfutable. Que ce soit dans la flexibilité des animations ou dans la profondeur des décors, tout est parfait et pourrait faire rougir les plus grands noms du jeu vidéo 2D. Il...

Lire la critique

il y a 3 ans

45 j'aime

11

Death Note
Sytarie
7
Death Note

Pas si mal

Cette critique peut contenir des légers spoilers. Depuis le 10 avril 2009, date de sortie de Dragonball Evolution, c'est gravé dans le marbre : les ricains sont nuls pour adapter en prise de vue...

Lire la critique

il y a 4 ans

34 j'aime

20