Baby Girl

Avis sur The Last of Us sur PlayStation 3

Avatar Lenoskaa
Test publié par le
Version PlayStation 3

Je suis pas vraiment du genre à affectionner les jeux type survival, mais on m'avait dit tellement de bien sur "The Last of Us" que ma curiosité à fini par céder à la tentation. (attention au spoil, hein)

J'ai eue un peu de mal à accrocher les tout premiers instants, ayant la ferme conviction de faire face à un énième scénario relatant d'une attaque zombie,qui, je vous le donne en mille, se passe aux Etats-Unis (comme d'habituuuuuude) ;S'immisce alors une vilaine idée préconçue qui me souffle que l'histoire ne pouvait pas vraiment se démarquer de toutes les autres...

Pourtant,le premier "drame" que vit Joel a tout de suite éveillé mon attachement au personnage (mon petit doigt me dit que l'identification que j'ai exercé sur lui et sa fille y est pour quelque chose..)

Alors l'aventure commence, et je me surprends à me perdre dans la contemplation des paysages urbains où la nature à reprit le dessus, le tout sur des musiques merveilleuses; la BO est juste parfaite et colle parfaitement au scénario, à chaque instant, notamment pour les moments très fort :

Avec Sam et Henry (le désespoir à l'état brut), mais aussi quand Ellie vient juste d'échapper à David (le seul des autres personnages secondaires qui m'a vraiment intéressé puisqu'il est passé par les stades il est gentil / ah peut être pas / ah peut être si / mais il mérite de mourir dans d'atroces souffrances ce bougre !)

N'oublions pas aussi, la tendresse qu'on peut éprouver face à l'émerveillement enfantin d'Ellie qu'elle porte au monde malgré le chaos qui le domine, et bien sûr, la fuite de l'hôpital...

Au final, bien que j'ai trouvé ça lassant de faire le même schéma touuuuuuuuuuuuuuut le long du jeu [on fuit / on se bat / on se cache / on fuit / on se bat / on se cache...], beaucoup d’éléments m'ont aidé à avoir quand même envie d'aller jusqu'au bout, pour savoir si l'évolution du scénario et de la relation Ellie / Joel mettait KO mon préjugé zombie=pas d'originalité possible...

La séquence finale à beau être courte, elle à le mérite d'avoir massacré à coup de glaives mes idées préconçues, et je ne regrette absolument pas d'avoir mis de côté ma résignation à jouer à un énième jeu de "pan-pan les zombies".

Pourquoi ?
Parce qu'on est ni tombé dans le happy end "on est tous sauvés, et tout le monde est devenu beau et gentil", ni dans le drame ultime (mort d'Ellie, mort de Joel, ou pire, mort des deux en même temps !)

Non, c'est beaucoup plus osé, beaucoup plus fin, beaucoup plus parlant sur la nature humaine. Je me suis surprise les premières secondes à penser "oh, il a menti le vilain!", et je me suis trouvé ridicule...

Omnis homo mendax.

Voilà.

Je comprends son geste. On le comprends tous; Et on aurait tous fait pareil. Après tout, pourquoi sauver un monde ou les survivants sont pires que les claqueurs eux même?
On n'aurait pu rêver meilleur fin.
Mes chaleureuses félicitations au créateur de la fin la plus révélatrice de l'être Humain...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 440 fois
8 apprécient

Lenoskaa a ajouté ce jeu à 1 liste The Last of Us

  • Jeux vidéo
    Jaquette The Legend of Zelda: Ocarina of Time

    Top 10 Jeux vidéo

    Par excès de nostalgie, parce qu'ils m'ont marqués ou parce que je les ai refaits des tas de fois...

Autres actions de Lenoskaa The Last of Us