Un grand Zelda ou pas?

Avis sur The Legend of Zelda : Skyward Sword sur Wii

Avatar James-Betaman
Test publié par le
Version Wii

Skyward Sword est-il oui ou non, un grand épisode de la franchise. A-t-il sa place aux côtés des légendaires Ocarina Of Time ou The Wind Waker. Ou étais-je simplement trop impatient d’y jouer lors de sa sortie. Une chose était sûr pour moi lorsque j’avais insérer le disque dans ma console Wii, j’allais attendre…
J’allais attendre que ces foutus cinématiques aient une fin, j’allais attendre que Fay arrête de me rappeler sans cesse que je peux détecter des objets, j’allais attendre…
Malgré ces énormes longueurs, cet épisode marque là un vrai décalage avec tous les autres épisodes en 3D qui l’ont précédé. Surtout en matière du gameplay qui a su parfaitement profiter des capacités de Wii Motion Plus qui permet un contrôle total de l’Epée de Légende. Et c’est particulièrement là où le jeu sait briller, dans la diversité des combats. Chaque ennemi à une manière d’être battu d’une manière différente, fini le monstre sur lequel vous vous jetez sans réfléchir et que vous battez après avoir appuyé deux fois sur la touche « attaque ». Cette fois-ci, il faudra être concentré, trouver son point faible et toucher là où ça fait mal. Le tout accompagné de boss réussis, malgré le fait que l’on retrouve trois fois le même avec très souvent la même stratégie d’attaque (Girahim).
Tout en gardant son côté épique propre de cette franchise (malgré des musiques pas aussi marquantes que dans les autres volets), il a su garder les codes propres de Zelda. Ainsi, encore une fois, il faudra réfléchir pour venir à bout de certaines énigmes, et sortir d’interminables donjons digne d’un labyrinthe.
Bref, il vous faudra bien des heures pour venir à bout de ce Zelda, surtout en mode héroïque où la difficulté croie à cause de l’absence totale de cœur sur votre chemin (heureusement que dans ce mode, on peut sauter les cinématiques).
Et pour finir je reviens sur les cinématiques, vous savez, il y a eu des Zelda avec des scénarios absolument dantesques (je pense surtout à Wind Waker qui a su développer de manière juste et réaliste le personnage de Ganondorf). Et ils arrivaient à avoir des bons scénarios avec des cinématiques dont la présence n’était pas particulièrement excessive.
Cependant, c’est grâce à ses cinématiques, que cet épisode a su nous livrer l’un des meilleurs scénarios de la saga. Et on s’en rend compte à la fin quand on comprend qu’il raconte la genèse de Zelda, quand on regarde la branche des scénarios. Skyward Sword est le premier, donc évidemment qu’il a des choses à raconter, évidemment qu’il doit prendre du temps pour pouvoir replacer tous qu’on a connu auparavant. Quand l’Avatar du Néant dit qu’il va se réincarner et va faire souffrir les descendants de Link, il parle de Ganondorf et des autres Link des autres épisodes.
Et donc en fin de compte, c’est un mal pour un bien, donc oui, c’est vrai que ça m’énerve quand Fay m’interrompt en pleine partie pour me dire une chose évidente, ça m’énerve quand on me fait passer une cinématique de dix minutes où ça ne fait que parler, mais le résultat est là. Et on ne peut le nier, Skyward Sword est un super jeu. Alors certes, il est loin à mes yeux de ce qu’on a fait il y a encore quinze ans, mais il n’empêche, que je m’amuse en y jouant. Et qu’après tout, c’est son objectif principal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
2 apprécient

James-Betaman a ajouté ce jeu à 4 listes The Legend of Zelda : Skyward Sword

Autres actions de James-Betaman The Legend of Zelda : Skyward Sword