La fin du voyage.

Avis sur Uncharted 4 : A Thief's End sur PlayStation 4

Avatar Nightmare1984
Test publié par le
Version PlayStation 4

Annoncé lors du lancement de la Playstation 4 en Amérique du Nord, Uncharted 4 sentait l'épisode de trop pour les plus sceptiques. Le coup marketing pour faire décoller les réservations de PS4 partout dans le monde à un moment où Sony était en très mauvaise posture après l'échec de la PS Vita. Mais ça serait vite faire fi du talent sans limite de Naughty Dog. Uncharted 4 est bien plus qu'un très grand jeu ou un épisode canonique taillé pour les fans, c'est aussi le best of, le condensé de tout le savoir faire du studio californien depuis la vénérable PSone.

Tex Avery.

Nathan Drake s'est trouvé une nouvelle vie bien rangée auprès de sa femme Elena. Une vie un peu trop tranquille pour un voleur à la retraite. Qu'il se rassure ça ne va pas durer. Puisque son grand frère présumé mort depuis quinze ans, refait surface soudainement lui demandant de l'aide pour trouver le plus grand trésor pirate de tous les temps, celui du légendaire Henry Avery. Bien sur un tel trésor attire toutes les convoitises, et nos deux Drake ne seront pas les seuls à essayer de mettre la main dessus. Le maître mot de cet épisode serait: «motivation». Quelles sont les motivations exactes de chacun des personnages qui vont bien au delà du simple fait de s'en mettre plein les poches?

Le scénario est efficace et s'avèrent beaucoup plus psychologique en y prêtant plus attention. L'histoire tout en se voulant grave et riche en émotions est paradoxalement l'épisode le plus drôle de la saga avec des répliques savoureuses. D'ailleurs tout le travail sur les dialogues entre les personnages durant les phases de gameplay sont tout simplement énormes. On n'a plus cette impression d'assister à un bon film, mais de vivre l'aventure. La mise en scène est différente des anciens opus. Le rythme est saccadé entre action intense, flashs back, moments plus intimistes pour revenir sur du grand spectacle le tout sans jamais perdre le fil au joueur. Dernier épisode oblige, Naughty Dog a truffé le jeu de références en tout genre de leurs anciennes productions. Cela va des séquences de gameplay jusqu'à des dialogues très subtils que seul les fans assidus comprendront. Du fan service à outrance mais qui passe tellement bien qu'il sera responsable en grande partie de la séquence émotion finale.

Mettre le grappin sur le trésor.

Uncharted 4 se veut moins spectaculaire qu'Among Thieves et L'Illusion de Drake. Il y aura bien sur des scènes d'action à couper le souffle, mais les fusillades ne représenteront pas la majeure partie de l'aventure. Les gunfights sont néanmoins intenses grâce à une IA qui cherche par tous les moyens à contourner le joueur et à balancer des grenades au millimètre près. La verticalité du level design rend l'action moins lisible et plus difficile à cerner les ennemis. Un inconvénient qui peut se transformer en avantage puisqu'il sera possible de semer ses poursuivants pour les prendre à revers, voir de carrément nettoyer une zone toute en discrétion. Là où le bat blesse c'est que les ennemies n'ont aucune conscience des alliés qui nous entourent. Ils sont complètement aveugles à leurs présences rendant certains passages assez ridicules... Mettre la même intelligence artificielle que The Last of Us dans Uncharted 4 n'était pas une bonne idée tant les deux jeux sont différents.

L'exploration et surtout les phases de plates-formes sont également de la partie. Beaucoup plus nombreuses que par le passé, les séquences d'escalades sont moins balisées qu'auparavant. Il ne sera pas rare de chercher parfois pendant de longues minutes sa route. Des sensations qu'on avait plus ressenti depuis les premiers Tomb Raider. Pour s'aider à traverser les niveaux qui parfois donnent le vertige, Nathan aura sur lui en permanence un grappin afin de pouvoir s'accrocher à une branche pour descendre en rappel, franchir un ravin ou pour déplacer une caisse. Quelques énigmes font leurs apparitions mais rien de quoi inquiéter sa matière grise. Les passages en véhicule donnent de la fraîcheur à l'ensemble de l'aventure qui s'avèrent éclectique en terme de gameplay.

Le joyau de la PS4.

Comment trouver un adjectif aussi qualificatif pour décrire les graphismes d'Uncharted 4? Peut être en rajoutant un mot vulgaire du style «bordel» après «Qu'est-ce c'est beau?». Le décrochage de mâchoire est garantie toutes les cinq secondes sur la quinzaine d'heures de jeu que prend le périple de Nate en ligne droite. Ça en fait des aller-retour chez le chirurgien pour remettre tout ça en place! Non seulement c'est magnifique avec des panoramas digne de cartes postales mais c'est surtout le sens du détail à un niveau encore jamais atteint donnant vie à l'ensemble qui laisse sans voix. Que ce soit la boue, la végétation plus vraie que nature, les effets de lumière parfaitement maîtrisés etc. C'est du grand art! Mais tout n'est pas parfait. Il existe quelques bugs d'affichage, des corps qui traversent des murs ainsi que des effets parfois cheap (éclaboussures en 2D) qui font tâche sur cette orgie visuelle. La qualité sonore n'est pas en reste malgré le manque de mordant au niveau du volume. Les doublages français sont toujours aussi impeccables accompagnés par une musique sans fausse note qui sait se faire oublier pour mieux revenir lors des affrontements ou de passages chargés en émotions.

Et pour ceux qui en redemanderaient encore, il y a le mode multijoueur en ligne. Jouable à 5vs5 en équipe, il propose ce que la licence nous avait habitué avec du match à mort par équipe, de la capture de zones ou de drapeau (idole en or). Beaucoup moins bordélique que le troisième opus, les affrontements sont bien plus tactiques où le jeu en équipe est privilégié. Des faux air de The Last of Us dont il s'inspire avec le côté action en plus. Les différentes cartes possèdent un level design de qualité. La grosse nouveauté réside dans l'atout que l'on pourra choisir pour chaque partie comme par exemple le sarcophage d'El Dorado qui maudira les adversaires à proximité ou un sceptre à planter dans le sol pour révéler la position des ennemis sur la carte. Au fil des parties on gagne de nouvelles armes et de l'or pour acheter toute une panoplie de vêtements ou de bonus afin de personnaliser notre avatar selon ses goûts.

Les PLUS:

  • Le plus beau jeu de la galaxie.
  • VF et musique parfaites.
  • Gunfights nerveux.
  • Plus riche en escalade.
  • Level design de qualité.
  • Une histoire prenante.
  • Dialogues savoureux.
  • Le fan service.

Les MOINS:

  • Une IA versatile.
  • Quelques effets ratés.
  • De rare bugs graphiques.

Pour son baroud d'honneur, Uncharted 4 n'aura pas fait les choses à moitié. Vitrine de tout le savoir faire de Naughty Dog depuis ces dernières années en terme de réalisation, d'écriture et de gameplay, Uncharted 4 en est la synthèse réussi. La dernière aventure de Nathan Drake et de ses amis est un indispensable pour tous les fans de la saga comme pour ceux qui voudraient un jeu grand spectacle enfin digne de la puissance de la Playstation 4. Plus qu'une valeur sure, une nouvelle référence.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1485 fois
22 apprécient · 1 n'apprécie pas

Nightmare1984 a ajouté ce jeu à 6 listes Uncharted 4 : A Thief's End

Autres actions de Nightmare1984 Uncharted 4 : A Thief's End