We're not gonna take it, anymore.

Avis sur Wolfenstein II: The New Colossus sur PlayStation 4

Avatar JipéF
Test publié par le
Version PlayStation 4

A quoi reconnait-on un FPS moderne ? Facile : il se joue essentiellement en multi-joueur, a une direction artistique "toon" ou science-fiction / techno bien propre, a un mode Battle-royale, et des loot-boxes ou des achats in-app cosmétiques. Vous y êtes ? Bien. Alors si vous êtes adepte de ce genre de soupe, sachez que Wolfenstein II ne fait rien de tout ça : il est exclusivement solo, est tout sauf politiquement correct, et ne se s'encombre pas d'une philosophie de jeu service. Forcément, ça ne pouvait pas fonctionner commercialement parlant.

Et c'est bien dommage, tant le titre est loin d'être dénué de qualité. On citera avant tout sa narration "bis" exemplaire, une des plus limpides et des mieux écrites pour un FPS, son utilisation judicieuse et percutante de l'uchronie, et ses personnages parmi les plus rocambolesques et attachants du vidéo-ludisme actuel. On appréciera aussi sa direction artistique au top, son bestiaire nazi délirant, et ses environnements impressionnants. On louera sa technique, bien supérieure à celle du premier épisode, ses environnements magnifiques et son frame rate indéboulonnable des 60 fps. Enfin, on savourera son gameplay classique mais bien huilé, son level design et globalement sa campagne, très rythmée et vraiment réussie. Non vraiment, Wolfenstein II est un jeu crafté avec la meilleure volonté du monde et un amour évident du travail bien fait.

Alors pourquoi bordel, pourquoi un tel plantage dans les ventes ? C'est si difficile que ça d'apprécier un FPS uniquement solo de nos jours ? Effectivement, Wolfenstein II ne permet pas de faire des top 1. Il ne permet pas non plus de ridiculiser son avatar en écolière rose ou d'effectuer des danses ridicules en cas de victoire. Est-ce que cela le condamne pour autant aux bacs à soldes ? Je veux croire que non. La preuve : lors de l'annonce très attendue de Borderlands 3 par Randy Pitchford, ce dernier annonce, de manière un peu espiègle "Les Battle Royale, c'est chouette... (silence pesant)... Mais ce n'est pas ce que nous faisons". Des hurlements de joies surgissent alors de l'assistance. L'espoir est toujours là, et d'ailleurs Machine Games s'entête et nous présentera bientôt Wolfenstein Youngblood. Courage à eux, et vivement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de JipéF Wolfenstein II: The New Colossus