👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Inutile de le préciser, cette fin d'année 2011 est marquée par la lutte de communication entre Activision et EA afin de savoir qui a le plus gros zizi. Pour mettre un terme au monopole commercial de la série Call of Duty, EA a misé tout sur le nouveau Battlefield, avec sa sortie appuyée par une campagne marketing solide et provocatrice (le slogan de la publicité étant "Above and beyond the Call"...).

Dans le fond, Battlefield 3 n'a pas beaucoup changé de ses grands frères. C'est toujours un FPS orienté multijoueur, avec la possibilité de contrôler des véhicules dans une map plus ou moins immense. Les moyens de transport sont variés, aussi bien pour la terre (chars, jeeps, blindés...), les airs (hélico et jets) ou la mer (bon ok, il n'y a qu'un seul bateau par contre). Le joueur doit également choisir entre 4 classes différentes de soldats, à savoir le médic (qui fournit des soins et réanime les blessés à terre), le support (qui fournit des munitions), les ingés (qui utilisent les explosifs et réparent les véhicules) et les recons (les snipers quoi).

L'esprit de la série est toujours là. Il a surtout évolué : le gameplay est devenu encore plus riche, avec l'ajout des mortiers, les drones de détection, les balises de réapparitions, le laser et les lampes sur les fusils qui peuvent aveugler les ennemis, des machines télécommandées, un reflet sur le viseur des snipers pour punir les campeurs...
Les maps proposées sont très variées aussi bien dans la forme que dans le fond. Certaines maps sont très ouvertes alors que d'autres proposent un combat beaucoup plus rapproché et bourrin. On n'en trouve que 9, mais chacune a une taille variable selon le mode de jeu (Ruée ou Conquête) et/ou le nombre de joueurs (32 ou 64).
Comme toujours, l'esprit d'équipe est très important. On doit former intelligemment son escouade et progresser à plusieurs pour accomplir les objectifs et remporter la partie. Même s'il reste encore des problèmes, le jeu essaye davantage de récompenser l'entre-aide et les objectifs plutôt que les frags (100 points pour un frag, 700 points pour la pause d'une bombe réussie par exemple).
Le jeu comporte une grande quantité d'armes et d'améliorations à débloquer. On met beaucoup plus de temps pour les débloquer comparé à Bad Company 2 (où on ne gagnait plus rien au-delà du niveau 25 si je me souviens bien). En plus de cela, les systèmes de récompenses, badges et dog tags prolongent encore plus la durée de vie.
En bref, à part les grands puristes qui n'acceptent rien d'autre que Battlefield 2, la plupart des fans trouveront leur compte avec l'expérience multijoueur de Battlefield 3.

Signalons quand même que sur PC, on doit passer par Battlelog, un espèce de facebook de Battlefield, pour pouvoir jouer. Le fait de passer par un site web et non un menu donne une étrange impression de jouer à un browser game. Sans doute un mesure anti-piratage un peu bancale qui serait moins frustrant s'il n'y avait pas autant de problèmes de serveurs.

Le jeu tourne avec le nouveau moteur de DICE, Frostbite 2. La première version de ce moteur était déjà impressionnante avec des destructions réalistes du décor, mais là, on atteint un niveau véritablement supérieur. De ce que j'ai pu entendre, le jeu est assez décevant sur consoles, mais sur PC on se prend à la figure une vraie claque graphique. Que ça soit pour la finesse des textures, l'incroyable jeu de lumière, les détails de la modélisation, la qualité des animations, la fluidité ou l'optimisation, on est impressionné à chaque instant. Il n'y a pas à chipoter, Battlefield 3 est le plus beau jeu de guerre sorti jusque là. A cela se rajoute une bonne direction artistique. Bon, ça reste un jeu de guerre donc il n'y a pas beaucoup de place à la poésie, mais le choix des couleurs est très charmant.

Les bruitages sont d'une incroyable qualité. C'était déjà impressionnant dans Bad Company 2, mais là on s'approche tout simplement de la perfection. A chaque instant, on se croit totalement dans la situation. L'ambiance sonore est une des plus grandes qualités du jeu. Les musiques sont discrètes, mais sont également de bonne qualité. Contrairement aux nombreux FPS qui optent pour des musiques orchestrales, Battlefield 3 propose une bande originale très électronique, limite futuriste, qui colle étonnamment bien.

Mais parlons quand même d'une chose fâcheuse : le solo. Car pour la première fois, si on met de côté Bad Company 1 et 2, il y a une campagne solo dans Battlefield. EA nous l'a beaucoup mis en avant, mais que dire dessus...
Un solo de Battlefield, on aurait pu s'attendre à quelque chose d'énorme. Des niveaux immenses, ultra libres, qu'on parcourt avec de nombreux véhicules... Bah au final, rien du tout. La campagne de Battlefield 3 est incroyablement classique et peu inspirée, et ressemble comme 2 gouttes d'eau au solo de n'importe quel FPS de guerre actuel comme Homefront ou Modern Warfare.

Le level design est pauvre et ultra dirigiste. Même dans les niveaux qui ont l'air vaste, l'impression de liberté est qu'une illusion. De toute façon, si vous essayez de sortir du chemin prévu par les développeurs, un compteur arrive pour vous obliger de revenir. On ne contrôle même pas de véhicules à part un char à une seule reprise. C'est quand même une honte pour un Battlefield. La mission à bord du jet est un véritable foutage de gueule tellement il n'y a rien à faire. N'espérez pas piloter le jet, vous êtes juste là pour balancer des missiles. J'avoue que j'étais vraiment impressionnée par sa réalisation, mais je crois aussi que c'est la mission la plus chiante que j'ai jamais jouée dans un FPS, toute époque confondue.
Les ennemis ont une IA assez catastrophique. Soit vous vous trouvez dans une zone prévue dans le script et alors ils vous mitraillent précisément la gueule malgré vos potes à côtés, soit vous êtes en dehors de cette zone et alors ils ne vous voient même pas à 3 mètres.

Tout le déroulement du jeu est scripté au poil pubien près. Si un ennemi est en train de faire une animation contextuelle (ouvrir une porte ou sortir d'une voiture par exemple) vous ne pouvez même pas le tuer, les balles traversent son corps. Certains passages génèrent des ennemis qui arrivent à l'infini, vous forçant d'accomplir un objectif particulier pour que cela s'arrête. Même si on avance plus vite que son escouade, on est obligé d'attendre que les persos se positionnent à l'endroit prévu (en vous poussant s'il le faut) et qu'un d'eux défonce la porte à coup de pied (car non, on ne peut pas ouvrir une porte à moins qu'il y a un QTE prévu pour). En parlant de QTE, les combats au corps à corps du jeu se fassent tous à base de QTE digne d'un Heavy Rain. C'est totalement chiant et sans saveur.
Durant le jeu, on fait face à des circonstances qui ont l'air originales à première vue mais qui s'avèrent juste ennuyantes. Par exemple, vers la fin on est poursuivi par un jet et on doit courir pour aller chercher une missile Stinger à l'autre bout de la route. Ca aurait pu être intense, mais au final on doit juste suivre un PNJ. Si vous essayez d'aller plus vite que lui, vous mourrez de toute façon, histoire de se retaper pour la 34e fois les conseils super utiles du game over du genre "si vous êtes désarmé, évitez les confrontations" ou encore "évitez les blindés ennemis". Merci captain obvious !

Le pire, c'est qu'il y a des flopés de bugs graphiques dans le solo qui ne sont même pas présents dans le multi, comme des ennemis ou des véhicules qui apparaissent et disparaissent d'un coup devant nous.
Signalons également que le scénario est archi classique, blabla un méchant russe veut détruire le monde, un brave soldat américain fait tout pour l'en empêcher, tout ça. En plus de ça, la narration est assez décousue. Les dialogues sont vraiment très sérieux, oubliez l'humour décalé des Bad Company. Au moins c'est réaliste, mais c'est aussi un tantinet chiant.

C'est vraiment dommage car le solo comporte quand même quelques moments bien mis en scènes, intenses, dans des décors variés et soignés. Le niveau de Paris est assez mémorable, entre les bâtiments haussmanniens et le bureau moderne qui nous rappelle bien que le jeu est développé par les mêmes que Mirror's Edge. Au final, le solo sert surtout de didacticiels pour ceux qui débutent, et un attrape couillon commercial pour les fans des FPS grand spectacles.


Battlefield 3 est loin d'être une révolution comme certains attendaient. Son solo est très décevant, le service des serveurs d'EA est toujours aussi mauvais. On aurait aimé que les mecs de DICE ne fassent tout simplement pas de solo, et poussent encore plus loin le multi. Mais mis à part cela, ça reste quand même un jeu multijoueur fun et riche, servi avec un moteur qui, lui, est révolutionnaire. On passera avec plaisir des journées entières à s'éclater avec ses amis. Et ça, c'est tout ce qui compte.

il y a 10 ans

14 j'aime

4 commentaires

Battlefield 3
slycooper
2

Un souci d'origine, et je ne suis pas rasciste...

Attention note choc ! [Version PC] Pourquoi ? Avant de me faire, suffisamment d'ennemis pour ne plus pouvoir sortir en sécurité de chez moi, je vais m'expliquer : je ne note pas ici le jeu...

Lire la critique

il y a 10 ans

20 j'aime

11

Battlefield 3
ThoRCX
8

Mais c'est quoi ce solo... ?

Inutile de le préciser, cette fin d'année 2011 est marquée par la lutte de communication entre Activision et EA afin de savoir qui a le plus gros zizi. Pour mettre un terme au monopole commercial de...

Lire la critique

il y a 10 ans

14 j'aime

4

Battlefield 3
Mob_Borane
9

Batte Hetfield 3 (PC, faut pas déconner non plus)

7 ans après Battlefield 2, les équipes de DICE remettent le couvert avec la suite direct de ce désormais classique opus. Alors qu'en est-il réellement ? Avons-nous enfin droit à notre BF3, ou ne...

Lire la critique

il y a 10 ans

13 j'aime

6

Batman
ThoRCX
7
Batman

Michael Keaton, la blague qui tue.

Ce Batman, je ne l'avais pas encore vu. Et c'est toujours un peu délicat de noter ce genre de film 20 ans après. Pour être direct, j'en sors un peu déçu. Je pense que la réputation très (trop?)...

Lire la critique

il y a 10 ans

83 j'aime

25

The Dark Knight Rises
ThoRCX
5

L'art de faire passer un hamburger frites en repas 3 étoiles

Il y a à l'heure actuelle 506 critiques, et je débarque après 3 semaines de la sortie donc la mienne n'a sûrement que peu d'intérêt, tout a déjà été dit, mais allons-y quand même. J'avais bien aimé...

Lire la critique

il y a 10 ans

83 j'aime

19

Les Mondes de Ralph
ThoRCX
5

Il manque quelques DLC ?

Un film d'animation qui parle de l'univers du jeu vidéo, c'était un concept vraiment très alléchant. Je ne peux pas dire que j'attendais le film comme un messie mais je me disais qu'au moins ça...

Lire la critique

il y a 9 ans

82 j'aime

8