👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après avoir terminé Final Fantasy VIII, je découvris l'existence d'un autre jeu lié à la série, mais qui devait se présenter sous une forme différente : Final Fantasy Tactics. Curieux, et fan de la saga, je décidai de tenter l'aventure et parvins à me le procurer en import US.

Final Fantasy Tactics, c'est avant tout le jeu à qui je dois mes compétences d'angliciste (bon, Xenogears aussi), non pas que le jeu soit diablement compliqué à comprendre, mais le scénario est très dense, l'univers riche, et le manque de "mouvement" (on enchaîne des tableaux statiques entre chaque bataille) est largement compensé par des milliers de lignes de texte (et je n'avais que 14 ou 15 ans, mon anglais était donc rudimentaire).

C'est aussi le jeu qui m'a appris à tromper la vigilance de mes parents. Il était plus que prenant, cette histoire d'amitié perdue me parlait véritablement et je ne savais m'arrêter quand je lançais une partie. Si bien que la nuit venue, lorsque ma mère m'intimait l'ordre de filer au lit, je m'exécutais sans sourciller... Pour me relever une trentaine de minutes plus tard, pour me glisser à pas de loup devant ma télévision (dont j'avais pris soin de couper le volume avant de l'éteindre et d'aller au lit) et jouer deux ou trois heures de plus.

Le jeu est pourtant un RPG tactique très classique. Une vue en 3D isométrique, une équipe de personnages, un système de classes, de nouveaux personnages à recruter à la taverne du coin. Rien de bien nouveau en somme (mais rien à reprocher non plus). Le charme de ce jeu est ailleurs : les graphismes, certes "simples" comparés à ceux d'un FF VII ou VIII, étaient très mignons (on s'attachait facilement à Ramza et Delita), les magies superbes. et la musique, comme toujours, très agréable.

Comparé à ce qui se faisait à l'époque (Vandal Hearts pour ne pas le nommer), Final Fantasy Tactics était un véritable petit bijou, et il est à regretter qu'il ne traversa pas l'océan pour sortir en Europe. Il fallut attendre des remakes, sur PSP, GBA et NDS, remakes qui, à mon goût, n'ont pas la même saveur.
SkyMarmotte
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 12 ans

7 j'aime

Final Fantasy Tactics
SkyMarmotte
9

Critique de Final Fantasy Tactics par SkyMarmotte

Après avoir terminé Final Fantasy VIII, je découvris l'existence d'un autre jeu lié à la série, mais qui devait se présenter sous une forme différente : Final Fantasy Tactics. Curieux, et fan de la...

Lire la critique

il y a 12 ans

7 j'aime

Final Fantasy Tactics
Red13
9

Mes premiers pas en Ivalice

Fort du succès de sa franchise et quelques mois avant la sortie européenne de l'épisode n° 7, Squaresoft sortait en 1997, au Japon et aux Etats-Unis uniquement, le premier opus de la filiale...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

2

Final Fantasy Tactics
Vanek
1

OMG

Du FF dans toute sa splendeur, dirigiste, répétitif, plat, des personnages clichés jusqu'au bout et qui n'ont aucune psychologie, un scénario niaiseux à souhait, on se demande comment cette série a...

Lire la critique

il y a 11 ans

3 j'aime

26

Jane Eyre
SkyMarmotte
5
Jane Eyre

Critique de Jane Eyre par SkyMarmotte

Je vais éviter de trop m'attarder sur la forme, si ce n'est pour dire que le roman Jane Eyre touche un peu à tout : l'autobiographie (encore que, pas vraiment), le roman d'apprentissage, ou encore le...

Lire la critique

il y a 12 ans

9 j'aime

4

Final Fantasy Tactics
SkyMarmotte
9

Critique de Final Fantasy Tactics par SkyMarmotte

Après avoir terminé Final Fantasy VIII, je découvris l'existence d'un autre jeu lié à la série, mais qui devait se présenter sous une forme différente : Final Fantasy Tactics. Curieux, et fan de la...

Lire la critique

il y a 12 ans

7 j'aime

Les Noces barbares
SkyMarmotte
2

Critique de Les Noces barbares par SkyMarmotte

Ce livre est une farce. L'histoire n'est certes pas désagréable (et plutôt comique par moments, avec un héros, Ludo, qui entend des nains rire derrière des arbres), mais le style... En fait, je dois...

Lire la critique

il y a 12 ans

5 j'aime

1