Avatar kinosan

Critiques de Béatrice

@kinosan
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Only Lovers Left Alive // Peekaboo

Le dernier film de Jim Jarmush. Un retour dans une salle obscure. En pleine semaine. De nuit, pour une apparition de la troublante Tilda Swinton. Eva, à Tanger. Adam, à Détroit. Un vinyle tourne, leurs verres se vident. Une transe palpable, enviable, à distance. Wanda Jackson lance la bande originale. La suite, composée par Jozef Van Wissem, ne nous lâche plus, nous étreint, nous questionne.... Lire la critique de Only Lovers Left Alive

1 3
Avatar kinosan
8
kinosan ·
Bande-annonce
5.9

Je reviens.

Me voilà en route pour le dernier film réunissant les frères Podalydès. Les dernières images que j'ai eu le bonheur de voir me reviennent en tête : de Dieu seul me voit à Bancs publics. Après Albert et Aimé. Voici Armand, jouant au magicien bon matin avec sa maîtresse, en dessous et tablier. Son téléphone ne fait pas dans l’illusion. Son fils lui annonce la mort de Berthe. « Mémé ». Un évènement... Lire l'avis à propos de Adieu Berthe, l'enterrement de mémé

1
Avatar kinosan
7
kinosan ·
Bande-annonce
8.0

Critique de Une femme sous influence par kinosan

Entre rééditions et rétrospective programmé par le cinéma du coin, John Cassavetes est bien à l’honneur. Difficile de choisir le film qui marquera ma première rencontre marquante avec ce réalisateur des plus indépendants. On plonge dans le quotidien de Mabel et de son mari, Nick. Un portrait de femme bien singulier pour témoigner de la beauté et de l’absurdité de la classe ouvrière américaine.... Lire la critique de Une femme sous influence

1
Avatar kinosan
9
kinosan ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Shame par kinosan

« Tu as vu Shame ? » – « Ah, l'histoire du type accro au sexe, ça ne me tente pas du tout. » Et pourtant... Les avis semblent assez partagés, diamétralement. Mais je ne regrette pas d'avoir vu l'affiche se renverser dès les premières images et de plonger dans le regard de ce cher Michael Fassbender. Encore nu sous les draps, ses sourcils se froncent. Assis dans le métro, ses yeux ne tarderont... Lire l'avis à propos de Shame

3
Avatar kinosan
7
kinosan ·
Bande-annonce
5.3

You're a piece of work... You're a piece of shit.

Le générique défile au rythme d'une bande K7. Ces quelques minutes prennent la forme d'un How It's Made pudique, colorisé et mélodique. Epoque, comme on dit, révolue. Installée à Minneapolis (ou Mini Apple pour les désoeuvrés), Mavis Gary tente de rédiger le dernier tome d'une série à ranger dans la catégorie YA (Young Adult). Loin de l'univers de la sorcellerie ou du vampirisme évoqué par un... Lire l'avis à propos de Young Adult

Avatar kinosan
4
kinosan ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Oslo, 31 août par kinosan

Oslo, 31 août marque bien souvent le passage de l'été à l'automne, un renouveau. Joachim Trier dévoile son deuxième long-métrage, dans lequel on retrouve Anders Danielsen Lie. Loin d'être acteur (de formation), ce jeune médecin passe pour la deuxième devant la caméra. Il pense d'ailleurs à publier les diverses critiques presse sur sa page Facebook. Il s'est récemment enthousiasmé du nombre de... Lire l'avis à propos de Oslo, 31 août

Avatar kinosan
7
kinosan ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Turn Me On ! par kinosan

Turn Me On, premier long métrage de Jannicke Systaf Jacobsen - 1h16 en Super 16 bien poétique - revient sur l'éveil sexuel d'une adolescente norvégienne. Une adaptation d'un livre de Olaug Nilssen, sorti en 2005. Après quelques plans sur la petite ville de Skoddeheimen et pour une bonne entrée en matière, on retrouve la jeune Alma sur un carrelage de cuisine, excitée par un appel aussi rose que... Lire la critique de Turn Me On !

4
Avatar kinosan
7
kinosan ·
Bande-annonce
5.9

Critique de Happy Happy par kinosan

Un film norvégien, je ne pouvais manquer ça. Kaja, enthousiaste (et c'est un euphémisme) par l'arrivée de nouveaux voisins, se retrouve peu à peu face à sa réalité, celle des deux hommes de sa vie. Père comme fils ne la considèrent si peu... Les petits déjeuners en deviennent presque cruels. Suite à une partie de « Prenez la température de votre couple », les quatre adultes consentants dévoilent... Lire la critique de Happy Happy

1
Avatar kinosan
6
kinosan ·
Bande-annonce
5.3

Critique de Trois fois 20 ans par kinosan

« Late Bloomers », titre originel qui aurait du prendre tout son sens au fil des séquences, est simplement l'occasion pour Isabelle Rossellini et William Hurt d'exposer leur jeu d'acteur et leur complicité au combien enviable. L'un des premiers plans pose immédiatement la distance assumée par les deux personnages principaux. Contra-zoom et habit rouge au centre. Interdite, Mary attend la fin de... Lire l'avis à propos de Trois fois 20 ans

Avatar kinosan
5
kinosan ·
5.0

Critique de Deux vies plus une par kinosan

Pas honte de dire qu'une comédie française peut me donner une bonne bouffée d'air frais. Femme qui s'émancipe par l'écriture au sein d'une famille juive aussi caricaturale qu'attachante. Pas assez de profondeur (pas plus mal parfois), mais merci pour les mélodies d'Arthur H. Lire l'avis à propos de Deux vies plus une

Avatar kinosan
5
kinosan ·