Avatar laspal

Critiques de laspal

Versus
  Suivre
6.7

Note pour moi-même (16.04.2018)

Beaucoup de bruit positif autour de ce livre et de son auteur. Me suis laissé tenter, sans regret. Nous sommes visiblement de la même génération, elle du Brabant wallon, moi de Bruxelles. Au-delà du name dropping et du référencement permanent, j’ai retrouvé dans ce récit un esprit et des attitudes que je croyais perdus. Pendant la lecture, j’entendais dans ma tête la voix -radiophonique- de... Lire la critique de Ariane

Avatar laspal
7
laspal ·
6.4

Juste une note pour moi-même

Comme toujours chez cet auteur, les personnages sont des stéréotypes voire des caricatures et les rebondissements s’enchaînent de manière mécanique, c’est un peu l’ultime fusil de tchekov. Lire la critique de La Disparition de Stephanie Mailer

Avatar laspal
5
laspal ·
6.9

Question sur le personnage de Leila

Jonathan Franzen conduit son récit par le portrait des différents personnages. J'ai trouvé ça très prenant et très efficace. Cette narration lui permet d'aborder de nombreuses thématiques tout en donnant du corps à ses personnages. J'ai néanmoins un souci : qu'apportent au récit les personnages de Leila et de son époux écrivain alcoolique et handicapé ? - sont-ils là uniquement pour... Lire l'avis à propos de Purity

2
Avatar laspal
9
laspal ·
7.3

Grangé - Hergé ?

Du Grangé, qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Grangé fait du Grangé. Moi, je trouve ça efficace, je tourne les pages plus vite que mon ombre. Il me reste peu de choses après, mais sur le moment, l'envie de savoir ce qui se passe est forte, très forte. Donc je lis. De préférence en vacances, quand j'ai le temps de m'enfiler les pages. Une différence dans celui-ci : la première partie se... Lire l'avis à propos de Congo requiem

Avatar laspal
7
laspal ·
Bande-annonce
6.7

Critique après x épisodes

Après deux épisodes : - combien de plans sur le cul de l'actrice dans son jeans ? (franchement c'est exagéré, surtout pour une énième personnage qui s'envoie en l'air en t-shirt/soutif) - salut, je suis badass et revenue de tout... - mais j'ai bon cœur quand même, pardon, j'ai une éthique. - y a plein de mystères partout, les gens ne sont pas ce qu'ils montrent - la porte-qui-ne-ferme-pas... Lire la critique de Marvel's Jessica Jones

Avatar laspal
4
laspal ·
Bande-annonce
4.4

Apologie des armes à feu

Ceci n'est pas une critique, plus un aide-mémoire. Ce film est dérangeant car il fait l'apologie des armes à feu. Celles-ci sont à tout moment placées dans les mains d'ado ou de jeunes adultes et utilisées comme marqueur de coolitude. Autres détails : l'actrice principale a les cheveux propres pendant tout le film. et elle court sans problème avec une balle dans la jambe ... Lire l'avis à propos de La 5ème Vague

Avatar laspal
5
laspal ·
Bande-annonce
6.3

Malaise

American Sniper m'a mis terriblement mal à l'aise. D'un bout à l'autre du film. Ma lecture du film est la suivante : le soldat que l'on suit est un type qui veut faire le bien autour de lui, il a de bonnes intentions mais il est dépassé par le monde qui l'entoure. Sa grille de lecture du monde est restreinte et il ne parvient pas à l'adapter à la réalité. Il justifie ses actes par le... Lire la critique de American Sniper

Avatar laspal
5
laspal ·
7.7

Avant de se quitter

Horreur, déjà le tome 8. La fin de cette jolie histoire s'approche et déjà je me rends compte que bientôt tous ses protagonistes ne seront plus qu'un souvenir. D'album en album, Magasin général est parvenu à me séduire, et ce bien qu'au départ je n'étais inexplicablement pas du tout attiré par cette série et que cette inattirance s'est vue immédiatement renforcée dès le début de la... Lire l'avis à propos de Les Femmes - Magasin général, tome 8

4
Avatar laspal
8
laspal ·
5.9

Et les Atrides ? Ils n'étaient pas belges

Je ne sais plus quand, pour la dernière fois, j'avais lu un roman d'Amélie Nothomb. Hier, par hasard, j'ai eu le crime du comte Neville entre les mains et je l'ai lu, sans attente, sans espoir à décevoir. Une lecture un peu mécanique, motivée par la finesse de l'ouvrage. Il y a un charme certain dans le crime du comte Neville. Est-ce dû à la belgitude diffuse ? A l'impression d'être... Lire l'avis à propos de Le Crime du comte Neville

Avatar laspal
6
laspal ·
6.5

Critique de La Page blanche par laspal

Il y a indiscutablement de bonnes choses dans La page blanche, à commencer par cette couverture rose en contradiction avec le titre. Le chapitrage apporte un plus au récit lui aussi. La facilité, car oui, c'est facile à lire, on reconnaît les personnages, on les anticipe, ils nous sont familiers (enfin, ils sont familiers au trentenaire urbain qui doute que je suis). Bémol... Lire la critique de La Page blanche

1
Avatar laspal
6
laspal ·