2016 : Chronologie cinéma

Avatar JimBo Lebowski Liste de

515 films

par JimBo Lebowski

Les films vus en 2016

- Janvier : 61 films vus
- Février : 41 films vus
- Mars : 51 films vus
- Avril : 41 films vus
- Mai : 51 films vus
- Juin : 41 films vus
- Juillet : 44 films vus
- Août : 23 films vus
- Septembre : 47 films vus
- Octobre : 49 films vus
- Novembre : 33 films vus
- Décembre : 35 films vus
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chronologie musicale : http://www.senscritique.com/liste/2016_Chronologie_musicale/1151280
Chronologie séries : http://www.senscritique.com/liste/2016_Chronologie_series/1151279
Chronologie documentaires : http://www.senscritique.com/liste/2016_Chronologie_documentaires/1166090
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
2015 : Chronologie cinéma : http://www.senscritique.com/liste/2015_Chronologie_cinema/740032

[Image de couverture : "Hors Satan" (Bruno Dumont, 2011)]

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Predator (1987)

    1 h 47 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de John McTiernan avec Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Elpidia Carrillo

    +1

    Film de SF-Aventure totalement culte et parfait dans sa gestion du suspense avec un casting qui déborde de charisme et de testostérone, enfin juste ce qu'il faut pour ne pas tomber dans le ridiculement clichesque.

    [1 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Le Château de ma mère (1990)

    1 h 38 min. Sortie : . Aventure, biopic, comédie, drame et romance.

    Film de Yves Robert avec Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Didier Pain

    Note inchangée

    Film d'enfance, je le connais par coeur mais c'est toujours un plaisir de le revoir.

    [1 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Predators (2010)

    1 h 47 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de Nimród Antal avec Adrien Brody, Topher Grace, Alice Braga

    -1

    Vraiment une énorme daube, charisme lvl zéro parmi tous les personnages, celui de Fishburne est complètement pété, la fin est un énorme foutage de gueule avoué, le seul et unique truc bien c’est lorsqu’ils se rendent compte qu’ils sont sur la planète des predators mais tout le reste n’est que du bricolage pour tenter de retrouver l’esprit du film de 87, gros plantage en règle.

    [1 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Aliens vs. Predator : Requiem (2007)

    AVPR : Aliens vs Predator - Requiem

    1 h 34 min. Sortie : . Action, Épouvante-horreur, science-fiction et thriller.

    Film de Colin Strause et Greg Strause avec Reiko Aylesworth, Steven Pasquale, John Ortiz

    Note inchangée

    Juste 2-3 morts plutôt drôles sinon le scénario est bordélique à souhait, le film n’en a rien à faire de ses personnages quitte à les faire mourir de manière incompréhensible, trop d’invraisemblances de manière générale, mais le plus choquant c’est que le film est incroyablement sombre, le chef op’ a fait n’importe quoi.

    [1 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Pan (2015)

    1 h 49 min. Sortie : . Aventure, fantastique et comédie.

    Film de Joe Wright avec Hugh Jackman, Amanda Seyfried, Rooney Mara

    Grosse torcherie visuelle, n’a je pense d’intérêt qu’au cinéma en 3D, et sans doute beaucoup trop enfantin pour moi.
    (Par contre Rooney y est délicieuse)

    [2 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    It Follows (2014)

    1 h 40 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de David Robert Mitchell avec Maika Monroe, Keir Gilchrist, Olivia Luccardi

    +1

    Un point de plus finalement (après revisionnage le WE dernier) parce que globalement le film est extrêmement ambitieux et novateur dans un genre qui boite beaucoup trop, mais deux séquences me dérange toujours … Très difficile à noter de manière générale.

    Ma critique de Mai 2015 : http://www.senscritique.com/film/It_Follows/critique/40296103

    [3 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Jason le mort-vivant (1986)

    Friday the 13th Part VI: Jason Lives

    1 h 26 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Tom McLoughlin avec Thom Mathews, Jennifer Cooke, David Kagen

    Note inchangée

    Un des meilleurs nanars de l'histoire.

    [3 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Scream Girl (2015)

    The Final Girls

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Todd Strauss-Schulson avec Taissa Farmiga, Malin Åkerman, Alexander Ludwig

    -1

    Ma critique d'Octobre 2015 (légèrement actualisée) : http://www.senscritique.com/film/The_Final_Girls/critique/70328785

    [4 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Ghost Shark (2013)

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Griff Furst avec Mackenzie Rosman, Dave Randolph-Mayhem Davis, Richard Moll

    Une daube improductible, complétement folle et remplie de foutages de gueule improbables.

    [4 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    21 Jump Street (2012)

    1 h 49 min. Sortie : . Action, comédie et policier.

    Film de Phil Lord et Christopher Miller avec Jonah Hill, Channing Tatum, Brie Larson

    Il y a des passages vraiment drôles et le duo Hill-Tatum fonctionne très bien, après je trouve le film un peu trop long pour ce qu’il propose, ce qui fait que l’humour devient lourdingue voire usant, dommage, même si ça reste un moment sympathique et divertissant.

    [5 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    La Couleur de l'argent (1986)

    The Color of Money

    1 h 59 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Martin Scorsese avec Paul Newman, Tom Cruise, Mary Elizabeth Mastrantonio

    Les acteurs tout charisme dehors et la réalisation de Scorsese sauvent la tristesse scénaristique du film et ce rythme qui peine beaucoup trop à insuffler quelque chose de réellement captivant, à l’image du sujet c’est un peu du bluff, on nous fait croire à un long métrage qui ne vient finalement jamais et qui ose le dire à la fin. Quelques bonnes séquences tout de même mais globalement insuffisant, un Scorsese plus que mineur, je dirais même que c’est le pire que j’ai vu avec "Le Temps de l’Innocence" (dans le sens où c’est pas mal chiant et trop étiré).

    [5 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Planète interdite (1956)

    Forbidden Planet

    1 h 38 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Fred M. Wilcox avec Walter Pidgeon, Anne Francis, Leslie Nielsen

    Le film a beau paraitre kitsch il garde une certaine aura novatrice tout à fait rayonnante, quasiment tout est réuni pour délivrer une oeuvre de SF parfaite : un univers futuriste, une ambiance glaciale et hypnotique (la bande son joue beaucoup), un scénario qui se dévoile au fur et à mesure (pour virer vers une dimension métaphysique assez inattendue), un casting étonnant (Leslie Nielsen est top), un mystère captivant, des effets spéciaux réussis (la scène de la fusillade laser est folle pour un long métrage de 56), une fin qui a du sens … Je ne lui trouve pas beaucoup de défauts, peut être le personnage de Anne Francis qui est un peu trop neuneu et certains dialogues manquant de conviction pour apporter encore un peu plus de rythme et de fluidité au corps du film.
    Une sorte de "Alien" lovecraftien fort charmant.

    [6 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Les 8 Salopards (2015)

    The Hateful Eight

    2 h 47 min. Sortie : . Thriller et western.

    Film de Quentin Tarantino avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh

    Séances de cinéma (1 salle)
  • Bande-annonce

    The Thing (1982)

    1 h 44 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, science-fiction et thriller.

    Film de John Carpenter avec Kurt Russell, T.K. Carter, Wilford Brimley

    Note inchangée (8/10)

    Critique de 2014 : http://www.senscritique.com/film/The_Thing/critique/32205900

    [7 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Le Grand Silence (1968)

    Il grande silenzio

    1 h 45 min. Sortie : . Western.

    Film de Sergio Corbucci avec Jean-Louis Trintignant, Klaus Kinski, Frank Wolff

    Film vraiment très intéressant dans le sens où il se pose comme une sorte de tirage négatif du western traditionnel, les plaines arides sont remplacées par des étendues enneigées, le méchant est limite plus "cool" que le héros (Klaus Kinski crève l’écran), la morale finale est très nihiliste et on ne peut plus inattendue ... Ça manque peut être de scènes réellement marquantes mais le rythme est excellent de bout en bout, l'histoire m'a captivé et la réalisation de Corbucci s’avère être remplie de bonnes intentions. Un objet cinématographique vraiment spécial, dans le bon sens du terme car il se démarque par son originalité et son souffle glacial dans ce qu'il distille en terme d'ambiance, au passage le thème musical de Morricone est superbe.
    Et puis je pense ne pas me tromper en pensant que Tarantino s’est largement inspiré de la séquence de la diligence qui récupère le shérif paumé dans la neige :-)

    [7 Janvier 2016]
  • Le Couvent (2001)

    The Convent

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Mike Mendez avec Joanna Canton, Richard Trapp, Dax Miller

    Bon en fait y’a erreur sur la marchandise, vu le synopsis je pensais me marrer au moins un minimum mais en fait c’est une sacrée épreuve, et pourtant le film dure à peine 1h20, tout est complètement torché du début à la fin, on ne comprend strictement rien à ce qui se passe, il y a des personnages qui se pointent au bout d’un couloir alors qu’on ne les avaient même pas remarqué une demi heure auparavant dans le groupe, juste pour nous servir du "y’a quelqu’un ?". La mise en scène niveau zéro, bien que le film semble avoir assez de moyens pour proposer quelque chose d’un tantinet fun, mais même pas, on déguise des gens en nonnes avec de la peinture phosphorescente sur la gueule, un dentier en plastique et en route mauvaise troupe ! Sans compter ces effets de montage absolument dégueulasses pour suggérer une sorte de possession, j’ai remarqué que ce procédé revenait assez souvent dans des navets de ce genre, ça saccade et l’éclairage fait qu’on ne distingue pas grand chose, rien n’est fait pour nous amuser, c’est la grosse purge jusqu’au bout … Pour être honnête on relève tout de même des tentatives d’humour, mais c’est beaucoup trop lourdingue, sincèrement rien n’est à sauver.

    [8 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Le Tout Nouveau Testament (2015)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jaco van Dormael avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve

    Je m’attendais à une sorte de comédie sociale avec un Poelvoorde en faisant des caisses comme on l’aime mais en fait pas du tout, c’est plus un mélodrame morose qui vire au blasant. Certaines idées sont bonnes comme faire de Dieu un clochard qui se fait tabasser et passe pour un illuminé, je trouve que le film aurait mérité de tourner autour de ça, mais il se concentre quasi uniquement sur un récit fragmentaire avec une multiplication de personnages atypiques se présentant comme les apôtres de la soeur de Jésus. C’est pas franchement plaisant à suivre, l’humour de fonctionne pas et l’enchainement manque de fluidité, ce qui rend la synthèse de l’histoire assez inintéressante, je ne pensais pas m’ennuyer et pourtant … sans compter que le dénouement est limite trop facile, bien que ça pourrait être une sorte de Dea Ex Machina, mais bon ça n’empêche que la morale est un peu neuneu.
    J’aurais préféré un Tim Burton aux commandes de ce genre de film, il l’aurait sans doute rendu plus profond, cohérent et graphique, là van Dormael ne manque certes pas d’intention et d’originalité mais son long métrage s’attache peu à délivrer une véritable teinte, autant dans l’univers qu’il invente et le propos de l’humanité face à sa propre mort, ça n’est ni intelligent ni divertissant, dommage.

    [8 Janvier 2016]
  • Night of the Demons (1988)

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Kevin Tenney avec Billy Gallo, Hal Havins, Cathy Podewell

    Vraiment sympa, et pourtant le scénario ne brille pas par son originalité (une bande de jeunes bien cons squattant un funérarium hanté pendant la nuit d’Halloween), la première partie sonne déjà vu et les personnages n’inspirent pas franchement la sympathie et le charisme, cependant il y a une ambiance et le charme esthétique 80s opère, même si à un moment les scènes de copulation virant au meurtre soft-gore semblent se répéter, disons que ça tourne en rond … C’est le dernier tiers du film qui est lui est par contre juste excellent et tient toutes ses promesses, il y a un côté Evil Dead dans la mise en scène, c’est cauchemardesque à souhait, les maquillages kitsch et les artifices fonctionnent, l’héroïne déguisée en Alice est aux pays des ténèbres, on passe un putain de bon moment il faut bien l’avouer ! Surtout que globalement la réalisation est propre, ça se voit que c’est pas un truc fait à l’arrache, il y a de l’envie et de l’application, enfin c’est juste dommage que l’écriture soit aussi faible car sincèrement le film aurait pu être génial.
    L’exemple typique du faux navet, ça y ressemble, il y a l’arrière goût, mais le tout reste très mangeable, on fini même par y prendre du plaisir.

    [9 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Miami Vice, deux flics à Miami (2006)

    Miami Vice

    2 h 14 min. Sortie : . Action, policier et thriller.

    Film de Michael Mann avec Colin Farrell, Jamie Foxx, Gong Li

    Quel calvaire. Moi qui m’attendais à un truc divertissant et feutré, le film est d’une froideur inconfortable quasiment du début à la fin, ça m’a profondément ennuyé, ça n’a aucun charme, aucun impact, ça manque beaucoup trop de tension, le scénario ne propose pas grand chose en plus, Foxx est nullissime, même Farrell que je déteste d’ordre habituel m’a plutôt convaincu, sans doute parce qu’il joue un beauf et est du coup raccord avec la mise en scène. Parce qu’en fait le seul rapport avec la série c’est sa ringardise, appuyée par une bande son à l’ouest total (la scène de l’échange sur une reprise néo-métal de "In the air tonight" est aberrante, ça désamorce toute la pression), la réalisation offre de temps à autre des cadres originaux mais globalement la photographie m’a déconcerté par rapport au corps que vend le film, c’est très serious business en étant maladroit et low coast, aucune place pour le second degré alors qu’à la base dans "Miami Vice" t’as le droit à un minimum de déconnade, là c’est très grisant.
    En fait j’ai seulement aimé deux passages, celui de l’assaut pour délivrer la meuf de Foxx et la fusillade dans la dernière partie, car oui Mann sait filmer ce genre de chose, mais c’est vraiment pas un réalisateur qui m’intéresse. Et puis c’est trop long aussi, je regardais le temps qu’il restait environ toutes les 15 min dans la seconde partie.

    [10 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Outrages (1989)

    Casualties of War

    1 h 53 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Brian De Palma avec Michael J. Fox, Sean Penn, Don Harvey

    Pas un grand film de guerre certes mais intéressant dans l’idée qu’il se fait de la zone de non-droits qu’était le Vietnam pour les soldats américains, on a un peu ça dans "Platoon" avec le sergent Barnes et ici c’est beaucoup mis en valeur, les personnages sont incarnés, il y a de la cruauté et de l’émotion, ça fonctionne. Le duel Michael J. Fox-Sean Penn est impeccable dans ce qu’il engage comme enjeux moraux et de conflits d’autorité, la dernière partie est vraiment réussie et toute la réflexion sur la justice en temps de guerre paraissant intransigeante pour n’être au final qu’un tribunal factice rend le dénouement assez déchirant.
    Après on ne remarque pas trop la patte De Palma dans la réalisation hormis 2-3 plans, ça m’a un petit peu déçu, mais pas au point de sous-évaluer l’objet bien évidemment.
    Bon film.

    [10 Janvier 2016]
  • Demon House 2 (1994)

    Night of the Demons 2

    1 h 36 min. Épouvante-Horreur.

    Film de Brian Trenchard-Smith avec Merle Kennedy, Cristi Harris, Darin Heames

    Une sorte de remake du premier, en moins bien et surtout moins "charmant", en plus ça met encore plus de temps à démarrer que le précédent, l’aspect religieux est parfois poussé au cliché des plus manichéen quitte à vouloir forcer le fun mais ça en devient plus gênant qu’autre chose. Quelques bonnes scènes qui sauvent un minimum le film comme la danse bien cool sur du Cannibal Corpse, une autre avec le mec qui joue au basket avec sa propre tête ou celle du monstre reptilien à la fin (très réussi), je regrette juste qu’après avoir tellement fait monter la sauce que le bordel promis soit aussi léger. Assez raté.

    [11 Janvier 2016]
  • Demon House (1997)

    Night of the Demons 3

    1 h 25 min. Épouvante-Horreur.

    Film de Jim Kaufman avec Gregory Calpakis, Tara Slone, Christian Tessier

    (C’est "Demon House 3", je sais pas ce qu’ils ont branlé avec les traductions de titres …)

    Bon là par contre c’est une énorme merde de A à Z, un pur nanar, complément ridicule, et la seconde partie est très fortement pénible en voyant comme le réalisateur n’arrive pas à terminer son film, tout est en roue libre total.
    Juste une scène tellement WTF qu’elle en est culte (que je connaissais déjà grâce à Nanarland) : https://youtu.be/Mwz5aLwpSx8

    [11 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    La Chevauchée des bannis (1959)

    Day of the Outlaw

    1 h 32 min. Sortie : . Western.

    Film de André De Toth avec Robert Ryan, Burl Ives, Tina Louise

    Un western posé avec de vrais personnages, du caractère, du charisme dans celui de Starrett (Robert Ryan), le scénario met peut être son temps pour se déployer mais l’arrivée des bandits dans l’auberge donne une atmosphère de tension plus que palpable, tout repose un peu la dessus et c’est tant mieux, comment canaliser l’ordre et l’autorité pour éviter que les flingues crachent du plomb. J’ai aimé le fait que les individus ne représentent ni le bien ni le mal de manière prononcé, chacun a ses propres intérêts et ses ambivalences, le présumé héros ne se démarque pas nécessairement et laisse de la place (malgré lui) aux envahisseurs assoiffés d’alcool et de sexe (la scène de danse entre le personnage de Burl Ives et Tina Louise est sans doute une des meilleures). La dernière partie s’avère assez imprévisible et remarquablement filmée, les paysages magnifiques, les chevaux qui s’enfoncent dans la neige, le souffle glacial, le crépuscule qui tombe, on est vraiment dedans.
    A la limite un poil court comme film par rapport à ce qu’il ambitionne au niveau de sa narration et de ses enjeux mais assurément une oeuvre qui tient en haleine.

    [11 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Carol (2015)

    1 h 58 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Todd Haynes avec Rooney Mara, Cate Blanchett, Kyle Chandler

  • Bande-annonce

    Renoir (2013)

    1 h 51 min. Sortie : . Drame.

    Film de Gilles Bourdos avec Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers

    La justesse des acteurs et l’esthétisme étudié ne suffisent pas à surélever cette chronique de la vie des Renoir père et fils, quelques belles scènes pleines de volupté mais dans l’ensemble assez ennuyeux et trop étiré malheureusement, car tenter de scénariser des enjeux familiaux et amoureux me semblent un peu là pour combler ses deux heures. Se concentrer réellement sur la fin de l’oeuvre du peintre et sa tendre relation avec son jeune modèle aurait été je pense une meilleure idée (sur un ratio de 90-100 min), le personnage de Jean Renoir fait un peu chier à se glisser entre les deux, il prend trop de place, même si je ne peux nier que deux séquences entre Andrée et Jean sont assez bonnes, mais ensuite on nous balade avec une dramaturgie qui ne fonctionne pas vraiment, quitte à mettre Auguste Renoir (et l'excellent Michel Bouquet à fortiori) de côté, d’où l’ennui.
    Pas foncièrement mauvais mais sans grand intérêt.

    [12 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    22 Jump Street (2014)

    1 h 52 min. Sortie : . Action, comédie et policier.

    Film de Phil Lord et Christopher Miller avec Jonah Hill, Channing Tatum, Peter Stormare

    Assurément meilleur que le premier, plus drôle et moins lourdingue, le duo Tatum-Hill est juste génial.
    Un divertissement de qualité.

    [13 Janvier 2016]
  • Jurassic Prey (2015)

    1 h 27 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Mark Polonia avec Houston Baker, James Carolus, Todd Carpenter

    Affiche totalement mensongère, ça n’a rien d’un nanar d’aventure, chiant à mourir, et vu qu’on nous montre en frontal le dinosaure complètement pété durant la première séquence le reste n’a plus aucun intérêt. L’amateurisme n’excuse pas tout. Ça n’est même pas fun.

    [14 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Babysitting 2 (2015)

    1 h 30 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Nicolas Benamou et Philippe Lacheau avec Philippe Lacheau, Tarek Boudali, Julien Arruti

    Pas beaucoup plus d’"idées" que le premier, on retranspose la séquence de la fiesta dans la maison vers un camp d’indigènes au Brésil, c’est tout aussi lourdingue, enfin globalement ça n’est pas non plus une réelle tannée à regarder, il y a 2-3 trucs qui font sourire comme le pompage de dard ou le mec qui doit se taper la femme du village, mais d’autres tombent bien à plat. Et lorsque le film essaye de dramatiser la situation c’est limite gênant, comme si il était obligé de délivrer un message sur le couple etc, autant assumer de faire des conneries pour des conneries, et Clavier ne cabotine pas assez, ça aussi c’est dommage.
    Le même niveau de comédie interchangeable à la française depuis plusieurs années en somme.

    [14 Janvier 2016]
  • Metropolis (1927)

    2 h 25 min. Sortie : . Muet, drame et science-fiction.

    Film de Fritz Lang avec Alfred Abel, Gustav Fröhlich, Rudolf Klein-Rogge

    Film révolutionnaire à bien des égards, ne serait ce que la vision de la cité en tant que fourmilière en son sein, du relai entre le cerveau et les mains symbolisé par le médiateur, fils du gouverneur, j’ai aimé le côté grandiose des décors, l’orchestration, la mise en scène; la première partie pose bien le contexte dystopique, son histoire et ses symboles. La grande machine qui doit garder son équilibre tant bien que mal, le monstre vital, l’injustice des classes sociales, l’aliénation, la révolte … la construction du récit se développe avec une intelligence certaine. Niveau formel c’est souvent assez bluffant, quitte à tomber dans un certain excès de temps à autre, et je ne sais pas si la version restaurée aide à avaler le tout, je n’ai pas trouvé si utile que ça de rallonger des scènes, j’aurais limite préféré voir la version d’origine et ensuite pourquoi pas constater les ajouts selon mon bon plaisir plutôt que de me les imposer. Parce que j’ai quand même senti le temps passer à partir de l’intermède, heureusement la dernière partie propose beaucoup de bonnes choses, notamment de l’action et des effets spéciaux vraiment très bons, après le final (bien qu’il soit totalement cohérent par rapport à ce que martèle le film) m’a semblé un poil sur-idéalisé et sans grande dramaturgie contrairement à ce que j’en espérais.
    En bref j’ai apprécié voir (enfin) ce "Metropolis", je comprend tout à fait l’impact qu’il ai pu avoir dans l’histoire du cinéma SF et en général, notamment par son ambition et son aspect grandiose, mais j’ai ressenti quelques longueurs au coeur du long métrage, disons que ça dérive un peu, d’où une certaine perte de fluidité en terme de visionnage.

    [14 Janvier 2016]
  • Bande-annonce

    Troll 2 (1990)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie, fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Claudio Fragasso avec Michael Stephenson, George Hardy, Margo Prey

    En effet c’est un nanar assez sympathique, hormis l’intro (qui fout un peu le mystère autour des gobelins en l’air) la première partie nous colle les deux pieds dedans pour s’intéresser à l’histoire, aussi simpliste soit elle, d’accord certains dialogues sont vraiment récités (j’ai vu le film en VO) et on constate évidemment des lacunes de mise en scène mais il faut bien avouer que ça n’est en rien foncièrement pénible à suivre. Au fur et à mesure le scénario va péter les plombs et partir dans tous les sens, le WTF est croissant et les costumes pas mal perturbants, disons que ça prête souvent à sourire, par contre je n’ai pas aimé le passage de la communauté de monstres à l’enveloppe humaine, dans le sens où la situation aurait pu être bien plus oppressante et dérangeante, en fait elle est simplement chiante et plombe le rythme. La dernière partie assemble toutes les données farfelues du concept et vire au bordel quasi incompréhensible (le fantôme du grand père reste une sacrée énigme), enfin ça reste assez cool de drôlerie et de clichés outrageusement appuyé (le vegan power putain), le twist final quant à lui est carrément dingue car imprévisiblement glauque, l’anti-happy end total.
    En définitive c’est mauvais, voire très mauvais, mais c’est typiquement le genre de nanar qui se mate sans déplaisir, il en est même assez amusant.

    [15 Janvier 2016]