5 romans et biographies sur les faits divers, la mode

Avatar ArchimedeEurekoi Liste de

5 livres

par ArchimedeEurekoi
Envie de découvrir des livres, films ou séries télé pour être surpris, vous distraire ou réfléchir ?
Dites-nous ce qui vous fait envie et les bibliothécaires du service Eurêkoi vous conseilleront en moins de 72 heures.
Rendez-vous sur www.eurekoi.org - service public gratuit et personnalisé.

Nous vous proposons un polar s'inspirant d'un fait divers ainsi qu'un polar sur la mode et deux biographies romancées : une sur Christian Dior, deux autres s'inspirant d'un fait divers

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Black messie (2016)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Simonetta Greggio

    Dans les douces collines de Toscane, le Monstre de Florence a sauvagement assassiné sept jeunes couples entre 1968 et 1985. Cet horrible fait divers a inspiré films et romans, dont Le Silence des agneaux. Mais le principal suspect est mort en attendant un énième procès et le silence a recouvert toute l'histoire... Jusqu'au jour où filles et garçons recommencent à tomber, fauchés par un serial killer étrangement semblable à celui d'autrefois. Le Monstre est-il revenu ? A-t-on commis une erreur à l'époque ? Le capitaine des carabiniers Jacopo D'Orto mène l'enquête. Proche de la retraite, il n'a plus rien à perdre. Dans une course contre la montre, il fouille la fosse où la boue des mystères italiens s'est amassée. Depuis la Renaissance, le mal refait régulièrement surface dans ce pays qui semble béni des Dieux. L'Italie actuelle paraît pourtant purifiée de ses secrets... mais si, derrière les apparences, il n'y avait que chaos, violence et guerres de pouvoir ?
  • La mort s'habille en crinoline (2014)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Jean-Christophe Duchon-Doris

    En 1856, la comtesse de Castiglione fait une entrée spectaculaire au grand bal des Tuileries, vêtue de la plus audacieuse robe à crinoline qu'on n'ait jamais vue. Devenue la maîtresse de Napoléon III, l'intrigante Florentine va, pendant trois ans, faire et défaire la mode féminine au gré de ses caprices. Quelques années plus tard, le jeune officier de police Dragan Vladeski découvre sur un chantier le corps d'une femme égorgée ressemblant à la Castiglione, puis un autre, portant une robe identique à celle de la comtesse le soir de son triomphe. Une robe, aussi mythique soit-elle, peut-elle être la cause de meurtres en série ?
    Grâce à un admirable travail de reconstitution, Jean-Christophe Duchon-Doris nous offre un roman policier captivant, écrit dans une langue raffinée, doublé d'une somptueuse fresque sur les origines de la haute couture.
  • Devenir Christian Dior (2016)

    Sortie : . Roman.

    Livre de François-Olivier Rousseau

    Paris, années 1920 : un jeune homme cherche sa voie. Il passe ses soirées au Bœuf sur le toit en compagnie d'artistes déjà célèbres qui tous le reconnaissent comme l'un des leurs. Et pourtant Christian Dior ne sait pas encore comment exprimer son talent. C'est en crayonnant des modèles de chapeaux et en dessinant des robes pour des rubriques de mode qu'il découvre enfin sa vocation. Mais la guerre coupe court à ses ambitions. Démobilisé, Christian Dior rentre à Paris et seconde Lucien Lelong qui se bat contre l'occupant pour garder en France l'industrie de la couture. En 1947, il présente sa première collection : le New Look. Le succès est foudroyant et planétaire. La maison Dior devient l'incarnation du chic français, et son créateur un mythe instantané. Voyage dans l'avant-garde artistique des Années folles et dans l'univers effervescent de la mode, cette biographie romancée fait revivre le destin mouvementé d'un créateur d'exception. Livre nommé au Prix Renaudot Essai 2016.
  • Laetitia ou la fin des hommes (2016)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Ivan Jablonka

    Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d'être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans. Ce fait divers s'est transformé en affaire d'Etat : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du "présumé coupable", précipitant 8 000 magistrats dans la rue, en février 2011. Mais Laëtitia Perrais n'est pas un fait divers. Comment peut-on réduire la vie de quelqu'un à sa mort, au crime qui l'a emporté ? Pendant deux ans, Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille, sa soeur jumelle, ses parents, ses amis, les responsables des services sociaux, ainsi que l'ensemble des acteurs de l'enquête, gendarmes, juges d'instruction, procureurs, avocats et journalistes, avant d'assister au procès du meurtrier, en octobre 2015. De cette manière, Ivan Jablonka a pu reconstituer l'histoire de Laëtitia. Il a étudié le fait divers comme un objet d'histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer. Ivan Jablonka poursuit son projet d'exploration des frontières entre littérature, histoire et sciences sociales. Ce livre est une expérience d'écriture autant qu'une enquête, destinée à rendre à Laëtitia sa singularité et sa dignité. Prix Médicis 2016. Prix Littéraire du Monde 2016
  • La mort de Jacques Vaché (2003)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Stéphane Pajot

    Nantes, 6 janvier 1919, 18 heures. Nu sur un lit, dans la chambre numéro 34 du Grand Hôtel de France, place Graslin, Jacques Vaché et un de ses amis meurent après avoir fumé et ingéré plusieurs boulettes d'opium. Surdose ou suicide ? Rien ne sera jamais totalement élucidé. Jacques Vaché qui n'écrivit rien d'autres que ses "Lettres de guerre" publiées par André Breton après sa mort, reste un personnage énigmatique, imprégné de la dérision de Jarry et témoin du désarroi des combattants de la Grande Guerre. Ce livre évoque la dernière nuit du dandy nantais qui inspira à André Breton le surréalisme. A partir d'archives qui n'avaient pas été publiées à ce jour les rapports de police, ce fait divers, entre fiction et réalité, est aussi l'occasion d'évoquer d'un moment fort de l'histoire d'un pays qui pansait à peine les blessures vives de la première Guerre mondiale.