Albert Cohen et moi

Avatar Anto_Lang Liste de

8 livres

par Anto_Lang

Durant le mois d'avril, notamment grâce à l'insistance de @cephalonie, j'ai décidé de me lancer dans la lecture de la (relativement) courte oeuvre d'Albert Cohen. Avec cette liste, je retrace mon parcours à travers les écrits de l'auteur trop méconnu.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Solal (1930)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 05/05/2017

    Sur conseil de @cephalonie, j'ai commencé la lecture d'Albert Cohen non pas par Belle du Seigneur mais par Solal. Formidable livre alliant différents genre, allant du grand roman d'amour à un humour juif et en passant par un récit politique et d'aventure, Solal impressionne par sa maturité. En effet, c'est le premier livre de son auteur. Mais ce dernier était déjà en pleine possession de ses moyens.
  • Ô vous, frères humains (1972)

    Sortie : 1972. Roman.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 05/05/2017

    Pour vous dire à quel point j'ai aimé ce livre : je l'ai lu en un jour. Certes, il n'est pas bien long. Mais la gravité et le talent avec lesquels Cohen décrit ce triste épisode de son enfance nous prend aux tripes. Son refus de la haine par dessus tout nous touche, et les phrases nous restent en tête.
  • Mangeclous (1938)

    Sortie : 1938. Roman.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 14/06/2017

    Suite de l'épopée écrite par Cohen, entre Solal et Belle du Seigneur, Mangeclous porte pour titre le nom d'un des Valeureux de Céphalonie. Le livre prend pour sujet non pas ce seul Mangeclous, mais tous les Valeureux et leurs péripéties à travers l'Europe pour retrouver "Sol" (et récupérer de l'argent, en passant). Incroyablement drôle et amoureux de ses personnages, Cohen écrit ici un livre délicieux et qui devrait être lu par plus de personnes.
  • Belle du Seigneur (1968)

    Sortie : 1968. Roman.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 12/07/2017

    Le pavé. 1100 pages. 300 pages avant de vraiment commencer le récit de l'histoire d'amour entre Solal et Ariane. Que dire ? Déjà, il faut préciser qu'Albert Cohen refusait l’appellation donnée à son livre de "roman d'amour". En ayant lu plusieurs livres de l'auteur avant celui-ci, je n'ai pas été trop dérangé par le style vraiment spécial employé dans Belle du Seigneur. Surtout, j'ai pu apprécier l'humour, très présent au début du livre. Ensuite, quand l'histoire d'amour arrive, évidemment que Cohen a un talent énorme pour décrire avec lyrisme la passion. Mais ce n'est peut-être pas la partie la plus intéressante du livre. En tout cas, il ne faut pas séparer l'histoire d'amour des autres chapitres du livre pour pouvoir pleinement apprécier les talents de Cohen.
  • Le Livre de ma mère (1954)

    Sortie : 1954. Biographie.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 19/09/2017

    Le livre qu'on referme et après lequel on a juste envie d'aimer notre Maman. On ressent tellement vivement la douleur d'Albert devant l'absurdité de la mort (quelqu'un est là, puis il ne l'est plus), la douleur étouffante qu'on a du mal à lire le livre. Mais il est court, et les moments plus désespérés sont entrecoupés par des scènes de vie cocasses que seul Cohen sait croquer. On repense à Genève, aux pâtisseries maternelles, au pique-nique devant la mer, au soir de Sabbat, puis on sourit.
  • Ezéchiel

    Théâtre.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 29/11/2017

    Représentée pour la première fois en 1933, ce n'est qu'après la guerre que la pièce est publiée chez Gallimard. On retrouve ici les thèmes chers à Cohen : la religion juive, la richesse, les coutumes, mais surtout la parenté. Alors que le Livre de ma mère était un homme à sa mère, ici c'est d'un père qu'il s'agit, et de l'impossibilité de l'annonce de la mort de son fils. Comme si les mots ne pouvaient exprimer l'inimaginable. Très courte pièce avec une seule scène, un seul décor et seulement personnage, Ézéchiel vaut surtout pour les amateurs de Cohen qui y trouveront une extension bienvenue à son oeuvre.
  • Les Valeureux (1969)

    Sortie : 1969. Roman.

    Livre de Albert Cohen

    Fini de lire le 17/02/2018
  • Carnets 1978 (1979)

    Sortie : 1979. Journal & carnet.

    Livre de Albert Cohen

    En cours