Animes, séries terminées (2020)

Avatar Ckai Liste de

47 séries

par Ckai

Allez, je vais pas me leurrer. J’ai l’impression de moins aimer les animes, mais j’espere y reprendre goût en découvrant une dinguerie! Bon à part ça, ça sent le réabonnement Netflix pour bientôt.

MON BILAN 2020 :
- Quelques découvertes sympas en anime, mais rien qui me donne vraiment envie de m'y remettre.
- Vu deux grosses séries : GoT et TWD et commencé quelques autres à finir en 2021.
- Toujours un abonnement Prime qui me sert à rien.

Animes, série terminées (2019) : https://www.senscritique.com/liste/Animes_series_terminees_2019/2299651
Animes, série terminées (2021) : https://www.senscritique.com/liste/Animes_series_terminees_2021/2911203

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Vinland Saga (2019)

    Vinrando Saga

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, animation et action.

    Anime de Shūhei Yabuta avec Uemura Yuuto, Naoya Uchida, Kenichiro Matsuda

    04/01

    Dans la continuité d'un Vikings de fin 2019, toujours dans l'esprit nordique ! Le manga est excellent et ça fait plaisir de voir que l'anime rend honneur à la version papier en proposant une adaptation qualitative rappelant celle de SnK.

    ↑ Superbe animation.
    ↑ Fidèle au manga.
    ↑ Beaucoup d'épisodes pour une première saison.

    ↓ Un peu long par moment.
    ↓ Baisse de rythme par moment aussi, comme dans le manga.
  • It's Difficult to Love an Otaku (2018)

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Josei, romance, comédie et animation.

    Anime de Hiraike Yoshimasa

    10/01

    Trouvé sur prime, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre même si le titre me disais vaguement quelque chose. Au final j'ai plutôt apprécié le thème, l'humour en général et le ton décontracté de cet anime. J'avais peur de voir des scènes de romances bateaux et des clichés par dizaine, mais j'ai été épargné parce que même si le thème reste l'amour, on s'intéresse beaucoup plus à tout ce qu'il y a autour.

    ↑ Agréable à regarder.
    ↑ Un petit groupe de personnages sympathiques.
    ↑ Un thème bien abordé.
    ↑ Bon humour avec pas mal de références de jeux et de mangas.

    ↓ Même si le groupe est sympa, les personnages ne sont pas pour autant attachants
    ↓ Quelques épisodes osef sur les 11
  • Bande-annonce

    After The Rain (2018)

    Koi wa Ameagari no You ni

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame et animation.

    Anime de Ayumu Watanabe avec Watabe Sayumi et Hiroaki Hirata

    19/01

    Une histoire délicate d'une jeune fille qui aime un homme plus âgé. Même si c'est plus ou moins centré sur la romance à sens unique d'Akira (la fille), on s'en sert juste pour donner un contraste à l'âge de l'homme qu'elle aime, son patron, qui vit sans illusion et qui se rend compte qu'il a abandonné tous ses rêves de jeune. J'ai bien aimé le fait que la romance à poussé ces deux personnages à aller de l'avant et que plus les épisodes passaient et moins il y avait de moment "amour". Au final l'anime se conclut avec une bonne impression, mais le manga est terminé en 10 tomes et je doute qu'on puisse espérer un jour une suite dans une future saison. Je vais me faire les mangas parce que ça m'étonnerais que l'intégralité des tomes a été retranscrites en 12 épisodes et que la fin en anime laisse vraiment un gout d'inachevé.

    ↑ Les personnages principaux attachants
    ↑ Une bonne atmosphère
    ↑ Une évolution des personnages principaux
    ↑ Un sujet bien traité avec aucun moment gênant ou malsain
    ↑ Pas que de la romance bidon, mais un traitement logique des problèmes posés

    ↓ Des personnages secondaire qui manquent vachement d'importance
    ↓ Un anime qui se conclut trop rapidement et subitement
  • Bande-annonce

    Sex Education (2019)

    51 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie et drame.

    Série de Laurie Nunn avec Asa Butterfield, Gillian Anderson, Emma Mackey

    24/01 - Saison 2

    Ce serait bête et hypocrite de dire que j'ai pas aimé cette deuxième saison. Ok, c'est cliché, c'est très "Netflix" et 2020 avec tout ce que ça engendre pour une série, mais j'ai bien aimé parce que c'est bien fait et c'est agréable à regarder. Déjà les sujets traités sont bons et j'ai moi même appris des choses sur le sexe en général. Les évolutions des relations et des personnages depuis la première saison est bien foutue aussi, Otis porte plus ses couilles, Éric est plus mis en avant et d'ailleurs le côté LGBT m'a pas dérangé plus que ça, ca faisait moins forcing et plus naturel que dans d'autres séries. Évidemment tout n'est pas parfait, mais le ton de la série me plaît pas mal et j'ai suffisamment accroché pour aimer.

    ↑ Les sujets traités, avec humour et enseignement.
    ↑ Les évolutions des personnages, des relations.
    ↑ Toujours un côté drama qui marche.

    ↓ Trop de scène de baiser ou de baise tout court.
    ↓ La comédie musicale à la fin sérieux...?
    ↓ Certains personnages que je supporte pas.
  • Bande-annonce

    The Witcher (2019)

    1 h. Première diffusion : . 1 saison. Aventure et fantasy.

    Série de Lauren Schmidt Hissrich avec Henry Cavill, Anya Chalotra, Freya Allan

    26/01 - Saison 1

    Non, je ne suis pas un grand fan de la série. Oui, j'ai fais que Witcher 3 et pour être honnête, même si j'ai pu me repérer avec les noms des villes et des personnages (et des monstres), je me suis senti un peu nouveau dans la série Netflix. Évidemment on retrouve tous les noms connus dans la série et pour être franc, j'ai trouvé les acteurs vraiment convaincant dans leurs rôles. Géralt est comme dans le jeu, Yen aussi, Triss mdr, j'ai appris pas mal de choses du passé des personnages et comment la plupart se sont rencontré la ou dans le jeu j'étais perdu sur ce point. Netflix a quand même mis le paquet, le casting est top même si on peut s'en méfier au début, les combats, les effets spéciaux... Tout est au top pour être à fond dans la série. Mais. Rien n'est parfait. La chronologie des épisodes est bidon et wtf... En fait, je comprends pas pourquoi avoir fait des timelaps ausis bizarre alors qu'il aurait suffit de faire simplement une saison qui suit le cours du temps. La on saute d'un épisode à un autre et hop, des années ont passé... Ou des années doivent passer pour comprendre comment est arrivé la moitié de l'épisode qui se passe dans un futur plus ou moins proche. À part ça, j'ai retrouvé l'ambiance de Witcher, avec ses créatures, sa cruauté, sa magie etc. En plus la série sait nous tenir en haleine pendant 8 épisodes, entre scènes épiques et quelques passages drôles et des bonnes musiques. J'attends la deuxième saison parce que la suite promet enfin du sérieux et surtout, entre dans une phase de l'histoire que je connais quand même un peu.

    ↑ Les combats, super stylé bien chorégraphiés.
    ↑ Les FX propres de fou, rien ne m'a sorti de l’épisode
    ↑ L'immersion, très prenante avec une ambiance qui rappelle le 3eme jeu.
    ↑ Acteurs qui font leur boulot, convaincant en quelques épisodes.

    ↓ La time-line incomprehensible. Merci Link de m'avoir prévenu.
    ↓ Sans être raciste, que font des renois dans ce genre de série qui s'inspire de la veille Pologne ? C'est netflixé d'une manière douce, mais ça colle pas à l'univers. Autant respecter les choses à fond déjà que Triss...
  • The Quintessential Quintuplets (2019)

    Gotōbun no Hanayome

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, animation et romance.

    Anime de Satoshi Kuwabara et Negi Haruba avec Inori Minase, Kana Hanazawa, Ayane Sakura

    28/01

    Bon, autant j'ai bien aimé le manga, la version anime fait vraiment bidon. En soit on garde le meilleur des quelques tomes en 12 épisodes et rien ne change vraiment comparé au manga, mais je DÉTESTE les passages trop girly, avec les gros plans sur visage timide, les plans fixes sur des poses pseudo romantiques ou les ralentis pour affirmer la bgtude du personnage principal. À part ça, l'animation est correct, c'est plutôt coloré et très agréable visuellement. Mais si vous avez le choix, préférez plutôt la version papier qui a un rythme plus soutenu et rend le manga moins niais que l'anime.

    ↑ Joli, agréable même si l'animation est que "correct".
    ↑ Fidèle au manga, enlève les passages trop cringe.

    ↓ Niais, et les plans que j'ai cité plus haut n'aident pas.
    ↓ Tout ces plans niais sont en trop pour l'anti japoniais que je deviens.
    ↓ Quelques incohérences que j'ai remarqué que pendant l'anime (robe de Niku dans les bois, un dialogue...)
  • Bande-annonce

    Game of Thrones (2011)

    52 min. Première diffusion : . 8 saisons. Aventure, drame et fantasy.

    Série de David Benioff et D.B. Weiss avec Peter Dinklage, Lena Headey, Emilia Clarke

    03/03 - Toutes les saisons

    Quelle série. Je ne suis pas surpris par sa qualité parce qu'elle reste une référence dans toutes les bouches et je comprends pourquoi on m'en parlais souvent. Ce serait trop long pour faire un résumé complet de mon ressenti après 8 saisons pleines de rebondissements, de tension, d'histoires en tous genres etc mais ce que j'ai vraiment aimé, c'est voir l'évolution de tous les personnages. Les voir grandir, devenir quelqu'un d'autres, de plus grand et de vivre avec tous ces personnages une grande aventure. Il y a eu de très bons moments comme des plus mous, une baisse de qualité par ci par la voir des choses qui m'ont ennuyées, mais en 8 saisons on a largement le temps d'être à fond dedans et de s'attacher même aux plu détestables des personnages.

    ↑ Une grosse série qui sait évoluer avec ses personnages en étant impitoyable et rationnel.
    ↑ Une grosse épopée qui mélange chevalerie, combat épique avec de la magie sans tomber dans l'excès ou le mysticisme.
    ↑ Les personnages, un des meilleurs points forts selon moi. La plupart sont la depuis le début, sont morts sans s'y attendre et beaucoup sont charismatiques et attachants.
    ↑ Le fait de suivre plusieurs histoires en même temps à travers divers personnages et voir tout le monde s'entre croiser petit à petit.
    ↑ L'univers, excellent.

    ↓ Des moments mous dans les dernières saisons, impression de rush parfois.
    ↓ La fin... Pas a mon goût même si le choix du roi/reine est bon. Toutes ces révélations pour rien, tous ces massacres limite oubliés en plus d'un sentiment de rush, toujours.
    ↓ La mort de certains personnages, à croire que les acteurs en avaient marre de leur rôle et souhaitaient mourir subitement.
  • Gamers! (2017)

    Gēmāzu!

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie et animation.

    Anime de Sekina Aoi et Pine Jam avec Manaka Iwami, Rumi Ōkubo, Toshiyuki Toyonaga

    Gamers

    05/03

    J'avais oublié à quel point ce genre de niaiserie m'irritait. Au départ j'ai commencé à regarder parce que ça parlait de jeux vidéos et je me disais que ça prendrait place au centre de l'anime et qu'il y aurait des refs, mais pas du touuuuuuut. Une niaiserie de plus, un slice of life romance école comme il en existe déjà avec un personnage principale qui se comporte tout le temps comme un puceau. Malgré tout il y avait quand même quelques moments drôles, mais pas suffisamment pour que je recommande cet anime.

    ↑ Des moments marrants, des quiproquos qui fonctionnent bien et des grimaces parfois marrantes.

    ↓ Les personnages tous insipides autant qu'ils sont.
    ↓ Une évolution des personnages qui va dans l'autre sens.
    ↓ Peu de bons épisodes sur les 12, devient ennuyeux très vite.
    ↓ Gamers n'en porte que le nom parce que tout est centré sur autre chose.
    ↓ L' anime se termine... Wtf ? Ou est la fin ?
  • Bokura wa Minna Kawaisou (2014)

    25 min. Première diffusion : . Comédie, seinen et romance.

    Anime

    08/03

    Et c'était si bien parti. Je voyais déjà cet anime comme une petite source de bonheur et d'air frais en ces temps troubles parce que le début était très rafraîchissant et l'art très colorés, bien dessiné. En plus, un côté romance ne me déplaisait pas.

    Mais on est si vite tombé dans les clichés que j'ai déchanté. Voilà que y'a des bimbos, voilà que y'a des zooms sur les cuisses, des moments tendresse japonais que j'affectionne tant (pas du tout), des situations bidons... Dommage parce que dans tout ce tas à jeter, l'ambiance est sympathique et on s'y prend plusieurs fois à aimer ce qu'on regarde... Même si au fil des épisodes je traînais plus sur mon portable à chercher d'autres choses plus intéressantes que penser à s'investir dans cet anime.

    ↑ L'ambiance et la proximité.
    ↑ L'art sur quelques passages, j'ai trouvé l'anime plutôt joli quand il le veut.
    ↑ Quelques passages drôles tout de même.

    ↓ Les personnages... J'hésite entre le bon et le pas ouf, mais Uta fait pencher la balance sur le négatif même si j'ai aimé les autres.
    ↓ Arrêtez avec vos gros plans sur les cuisses, les zooms sur les boobs et tous ce qui pourraient exciter un puceau.
    ↓ Peu de chose à regarder finalement.
  • Gekkan Shoujo Nozaki-kun (2014)

    25 min. Première diffusion : . Comédie et shōnen.

    Anime de Yamazaki Mitsue avec Miyuki Sawashiro, Yuichi Nakamura, Nobuhiko Okamoto

    14/03

    Bonne surprise pour un anime que j'ai trouvé sur YouTube. L'histoire est toute classique et vraiment sans surprise, mais c'est léger et efficace et sait comment et quand être drôle sans forcer et sans avoir l'impression de trop en faire. Ce que j'ai aimé aussi, c'est que y'a aucune niaiserie pour une romance. D'accord il y a quelques clichés, quelques perches tendues vers la japonaiserie mais c'est jamais encombrant ni même un début de point noir. Sinon l'animation est supérieur à la moyenne, quand j'ai vu Square Enix au début je savais que ce serait un minimum quali. Bref, bonne surprise, bon anime sans prises de tête.

    ↑ L'animation, plus que correct et supérieur à ce qu'on peut trouver du même genre !
    ↑ Les personnages sont attachants, personne est détestable et chacun à sa propre importance dans l'anime.
    ↑ Les situations, l'humour, le contexte qui font mouche très souvent.
    ↑ 12 épisodes et 5 mini épisodes bonus !

    ↓ J'aurais aimé plus de développement entre certains personnages.
  • Bande-annonce

    Validé (2020)

    30 min. Première diffusion : . 1 saison. Musique et comédie dramatique.

    Série de Franck Gastambide, Charles Van Tieghem, Xavier Lacaille avec HATIK, Brahim Bouhlel, Saïdou Camara

    02/04 - Saison 1

    Petite série sur le rap français en 12 épisodes de 25/30 minutes. C'est franchement quali parce que les moyens sont la, entre les passages à la radio, à la télé dans des programmes qu'on connais déjà réellement ajoutent plus d'impact et de réalisme à la série. A part ca, j'ai franchement beaucoup aimé parce que les personnages sont attachants, cools, eux même, ils jouent bien et sont convaincant la plupart du temps alors que les personnages sont joués par des rappeurs de carrière et pas par des acteurs et ca passe pourtant. Dommage qu'entre deux épisodes il peut se passer trop de choses qu'on nous dit pas ou que c'est souvent le même morceau qui revient, y'a peu d'inédit et certains guests sont apparu que vite fait.

    ↑ Série sur le rap français de qualité, l'envers du décor de l'industrie tout ca.
    ↑ Personnages joués par des rappeurs et c'est convaincant.
    ↑ Les enjeux, l'envie de tout niquer de Apash qui se fait bien ressentir.

    ↓ Des passages coupés, si on suit pas la conversation on comprend rien.
    ↓ Entre deux épisodes, un blanc de x temps.
    ↓ Le chinois insupportable par moment.
  • Bande-annonce

    Unbelievable (2019)

    45 min. Première diffusion : . 1 saison. Policier, drame et mini-série.

    Série de Susannah Grant, Michael Chabon et Ayelet Waldman avec Kaitlyn Dever, Toni Collette, Merritt Wever

    09/04 - Saison 1

    Série plutôt intéressante et bien traitée, qui montre à quel point les femmes sont vulnérables. La série est plutôt crue, très réel et j'ai aimé ce point. On suit d'un coté Marie, la première victime qui fait une descente aux enfers et de l'autre coté les enquêtrices et les autres victimes du "violeur en série". Dommage que j'ai trouvé la série plutôt molle sur l'ensemble, il y avait peu de moment vraiment tendu et c'est ce qui m'a un peu manqué.

    ↑ Marie, personnage très empathique.
    ↑ Sujet bien traité, on apprend des choses en plus.

    ↓ Parfois mou, parfois des moments qui ont l'air d'être la pour combler l'épisode de 45 minutes.
  • Bande-annonce

    The End of the F***ing World (2017)

    21 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie dramatique.

    Série de Charlie Covell avec Alex Lawther, Jessica Barden, Steve Oram

    14/04 - Saison 2

    Saison 2 terminée ! J'avais moyennement aimé la première saison que j'avais trouvé assez floue, je savais pas trop ce que ca racontait... et je voyais pas trop ce qu'une deuxième saison raconterait et bah... surprise ! Parce que le pitch est intéressant et assez inattendu et ca m'a fais kiffer cette saison. Comme d'hab les personnages principaux sont eux même quoi... vraiment des gens chelous mais presque attachant tellement ils sont inexpressifs et franc. Le nouveau personnage principal, Bonnie, est aussi une personne intéressante qui rentre parfaitement dans le ton de la mini série et elle s'intègre à merveille. Bonne deuxième saison, mais ca passe trop vite...

    ↑ Les personnages ! Vraiment des bons acteurs à mes yeux.
    ↑ Le ton de la série, le sérieux donne le ton humoristique.
    ↑ Une saison deux assez inattendu, je voyais pas ce qu'ils pouvaient raconter.

    ↓ Mini série, mini épisode...
    ↓ Des personnages insupportable...
  • Bande-annonce

    Freud (2020)

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame et thriller.

    Série de Marvin Kren avec Robert Finster, Ella Rumpf, Georg Friedrich

    18/04 - Saison 1

    C'est du bon gâchis, parce que les premiers épisodes étaient assez cool. C'était mystérieux, les personages introduis étaient charismatiques, les intrigues semblaient bonnes... Et c'est trop vite parti en couille, dans des délires sataniques, de la magie ou de l'hypnose alors que le contexte s'y prête bien, mais ils l'ont tirés par les cheveux dans tous les sens pour en faire un truc improbable et totalement wtf. Je n'ai pas eu de mal à finir, mais dans les derniers épisodes j'étais complètement paumé.

    ↑ Euh, je dirais que j'ai bien aimé le soldat chauve ? Kiss est charismatique du début à la fin.

    ↓ Le reste, les personnages tous fade, tous ces gens qu'on voit à poil sans raison l'intrigue qui devient de plus en plus chiante...
  • Bande-annonce

    Beastars (2019)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, seinen, thriller et animation.

    Anime de Matsumi Shinichi avec Chikahiro Kobayashi, Sayaka Senbongi, Yuki Ono

    20/04 - Saison 1

    Beastars m’intéressait déjà en manga et l'avoir sur Netflix m'a permis d'y plonger. Et ouais, ca m'a vraiment plu. Tout d'abord l'animation, les graphismes sont excellents, c'est beau, ca bouge bien, c'est fluide, des belles couleurs, bien animé, des bons plans qui ne restent jamais statique, les visages et les expressions sont élégamment très bon... j'étais bluffé par l'anim ! Viens ensuite la trame et les sujets traités que j'ai trouvé vraiment bon aussi. Alors oui, en manga ca doit surement être mieux fait, plus profond etc comme d'habitude, mais les 12 épisodes sont bons, prenant, traitent les personnages comme il faut et conduisent une trame comme il faut. D’habitude je n'aime pas les furrys tout ca, mais dans cet anime ca donne tout le charme et tout le sens des enjeux.

    ↑ L'animation en premier ! Wow.
    ↑ Les personnages, tous sympathiques!
    ↑ C'est con, mais les animaux sont bien utilisés. L'ami du héro est un chien (meilleur ami de l'homme), le maire est un lion (roi des animaux tout ca), le lapin baise est chaud... etc
    ↑ L'histoire aurait pu être très banale dans un anime classique, mais utiliser des animaux donnent un autre sens plutôt cohérent dans tout ca.
    ↑ L'opening est très stylé.

    ↓ Peut être trop de truc mielleux par moment ?
    ↓ Des moments qui peuvent gêner parce que furry.
  • Bande-annonce

    Castlevania (2017)

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Fantastique, Épouvante-horreur et animation.

    Dessin animé de Adi Shankar avec Richard Armitage, James Callis, Graham McTavish

    24/04 - Saisons 1 à 3

    Je l'avais commencé l'année dernière ou à sa sortie, je sais plus) et je l'avais pas vraiment aimé, surtout avec une première saison de que 4 épisodes qui m'avait vraiment trop laissé sur ma faim. La j'ai mangé les trois saisons et franchement, j'ai mieux profité, j'ai mieux aimé parce que l'intrigue s'est mieux construite, les personnages se sont approfondis, c'est devenu plus intéressant tout simplement. J'ai aussi souligné l'animation qui peut être moyenne comme excellente à certains moments. Parfois les combats ont l'air saccadés, parfois ils sont super fluide. Parfois ils sont bof, parfois ils sont géniaux. Une série vraiment inégale à mes yeux.

    ↑ L'intrigue qui évolue bien en 3 saisons.
    ↑ La plupart des personnages sont bons, même si j'avais du mal avec Trevor au début.
    ↑ Les graphismes sont sympas sans plus, mais l'animation est comme je l'ai dis plus haut, parfois bonne, parfois moyenne, mais jamais dans le négatif.
    ↑ Des combats parfois stylés, surtout le combat de fin de la 3ème saison qui a level up en anim d'un coup.

    ↓ Une série inégale sur sa qualité.
    ↓ Des personnages très moyen dans le tas.
    ↓ Des situations un peu... improbable ?
  • Bande-annonce

    Locke & Key (2020)

    50 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, fantasy, Épouvante-horreur et thriller.

    Série de Joe Hill et Carlton Cuse avec Connor Jessup, Emilia Jones, Jackson Robert Scott

    21/05 - Saison 1

    J'avais lu le premier tome de la BD seulement, alors je peux pas vraiment juger ni comparé les deux formats, mais comme la plupart des adaptations Netflix... il faut se méfier. Je sais pas si c'est parce que je ne connais pas la version originale que j'ai apprécié la série, mais c'est un fait, c'est bien fait, bien filmé, bien joué... il n'y a pas vraiment de défaut dans l'acting et la série en elle même, mais ce qui m'a moins plu c'est ce qu'il y a autour, les musiques, les personnages ou même l'histoire par moment. Je suis quand même preneur pour une deuxième saison, parce que je l'ai apprécié malgré tout.

    ↑ Les effets, plutôt bien fait et immersifs.
    ↑ Sympa de voir une adaptation d'une BD, l'effort est la !

    ↓ Les musiques plutôt mal choisies, trop 2020...
    ↓ Bode insupportable, un vrai gamin qui... rend toute la série enfantine.
    ↓ Certains passages mous avec trop de blabla, ennuyant par moment.
  • Bande-annonce

    I Am Not Okay With This (2020)

    23 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, aventure et comédie.

    Série de Jonathan Entwistle et Christy Hall avec Sophia Lillis, Wyatt Oleff, Kathleen Rose Perkins

    27/05 - Saison 1

    C'est con, mais j'aime bien le titre de la série. Bonne mini série qui traite de... euh d'une meuf mal dans sa peau qui essaye de vivre tranquillement sa vie, mais... le "mais" est le plus intriguant, parce que ce n'est pas si simple d'être une nana discrète avec des pouvoirs. C'est assez banale comme série et pourtant je l'ai pas mal apprécié. Peut être parce que le personnage principal n'est pas du tout le stéréotype d'une super héros ou mutante ou je sais pas quoi et qu'elle reste naturelle voir beaucoup trop normale qui m'a fait apprécier les quelques épisodes, mais c'est cool, y'a un but, ça avance lentement, c'est bien rythmé pour des bons épisodes prenant de 20 minutes... et le final..! Vivement la deuxième saison !

    ↑ Syd ! Je l'aime bien !
    ↑ J'aime bien la plupart des personnages récurrents en fait.
    ↑ Le format court qui évite l'overdose du ton "drôle, mais pas trop".
    ↑ Certains moments imprévisibles, surtout le final.

    ↓ Trop court, très peu d'épisode pour cette première saison qui est trop vite passée !
    ↓ Ambiance lycée tout ça que j'aime pas des masses.
  • Bande-annonce

    Better Call Saul (2015)

    47 min. Première diffusion : . 5 saisons. Judiciaire, policier et drame.

    Série de Vince Gilligan et Peter Gould avec Bob Odenkirk, Jonathan Banks, Rhea Seehorn

    24/06 - saison 1 a 5

    Je ne vais pas en parler saison par saison, mais parler de la globalité. La série se passe bien avant Breaking Bad et on peut plus ou moins la situer parce qu'on voit comment Jimmy (Saul) se démène dans son métier d'avocat, ses projets, ses échecs, toujours à flirter avec les excès sans troubler sa justice parce qu'il en a une bien à lui ! Mais non, on le voit pas encore friquoter avec des individus suspects, on le voit pas encore amasser des tonnes de billets... En fait il n'est pas du tout le Saul Goodman Qu'on connaît dans Breaking Bad, mais la saison 5 commence à se pencher fortement dessus !

    ↑ Les débuts de Saul qui devient un personnage attachant de saison en saison.
    ↑ On suit quelques personnages qui se démarquent tous, avec leur propre histoire personnelle.
    ↑ L’esprit Breaking Bad est un minimum présent.

    ↓ Des épisodes assez mous dans les premières saisons.
    ↓ Des personnages récurrents qui deviennent chiants.
    ↓ Long a démarrer ? On sent la même pression que dans BB qu’a partir de la fin de la saison 4.
  • Bande-annonce

    Jojo's Bizarre Adventure (2012)

    JoJo no Kimyou na Bouken

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, aventure, action, drame et animation.

    Anime de Ken'ichi Suzuki avec Takehito Koyasu, Ayako Kawasumi, Takuya Satou

    14/07

    Depuis le temps qu'on me vend cet anime, je devais le voir ! J'avais lu les premiers tomes et j'avais trouvé le manga assez naze, mais sa composition en plusieurs arcs totalement différents me donnait envie de m'y remettre alors pourquoi pas à l'anime ? Et bien, la première saison est composée de deux parties. Une première que j'avais vite fait lu et que même en anime, est plutôt bof et trop longue pour rien donc je l'ai peu aimé et une deuxième nettement meilleure avec une meilleure ambiance, des personnages plus sympas, des meilleures situations, meilleure en tout point quoi ! J'adore l'animation par contre, les jeux de couleurs sont excellent, le trait de l'anime est plutôt unique et ressemble à un mélange de manga/comic parfois. Un bon shonen qui sait manier l'humour et la maturité. Dommage que j'ai pas aimé la première partie, il aurait gagné un point... ou deux.

    ↑ L'opening de la deuxième partie.
    ↑ L'animation et les jeux de couleur que j'ai adoré.
    ↑ Le ton de l'anime, entre sérieux avec des gros enjeux et une touche d'humour.
    ↑ Le même anime, des époques différentes en suivant les descendants Joestar.

    ↓ La première partie avec Dio et la découverte du masque... mouerf.
    ↓ Parfois trop dans la surenchère. Parfois ça passe, mais parfois non.
    ↓ Traine un peu quelques fois.
  • Bande-annonce

    The Walking Dead (2010)

    43 min. Première diffusion : . 10 saisons. Épouvante-horreur et drame.

    Série de Frank Darabont avec Andrew Lincoln, Jon Bernthal, Sarah Wayne Callies

    23/07 - Saisons 1 à 9

    Grosse grosse série qu'est The Walking Dead. Elle revient dans toutes les discussions quand on parle de série à voir du moment qu'on aime le gore et surtout... les zombis. Je n'en suis pas très fan pour être honnête... parce que je trouve le délire trop utilisé aujourd'hui. Le trip zombi a de moins en moins de saveur et devient sans surprise tellement de nombreuses œuvres l'ont pompées jusqu'à la moelle. TWD c'est un mélange assez curieux entre action/survie et tranche de vie, parce qu'il peut à la fois se passer énormément de chose à l'écran comme rien du tout, juste des gens qui marchent ou qui parlent entre eux, toujours l'air ultra crevé...

    Une des forces de la série, je dirais que c'est avant tout ses personnages. On a un Rick presque tout innocent dans la première saison qui rencontre très vite la plupart des personnages phares de la série. Entre un Daryl sauvage, une Carol battue, un Glenn sans expérience et j'en passe... On rencontre très vite et tout le temps des nouvelles têtes. On s'attache facilement à certains personnages, mais presque comme dans Got le risque de mort plane toujours au dessus de la tête de n'importe quel personnage.

    L'évolution c'est aussi quelque chose que j'adore remarquer dans ce genre de série qui se passe sur la durée. On commence avec le "début" de l'apocalypse zombi et on suit l'évolution de tous les personnages, leurs changements d'attitude, leurs façons de voir les morts, les humains, aller vers les autres, faires confiance etc et c'est vraiment un plaisir de regarder un Rick porter de plus en plus ses couilles et faire toujours ce que les autres ne font pas pour protéger les siens. L'autre bon exemple est Carl qu'on voit grandir avec les saisons, ce petit qui tapait sur les nerfs devient de plus en plus un bonhomme par la force des choses et évolue naturellement dans le monde actuel.

    A mon goût la série aurait besoin de fraîcheur et de renouveau. De sortir de ses sentiers battus et de sa zone de confort, de changer de décor, d’introduire une solution et une conclusion au lieu de faire traîner la vie de ses figurants. TWD est une série que j’aime suivre, mais quand je vois tant d’épisodes dans une saison et que celui que je viens de regarder n’a pas avancé grand chose... j’ai juste envie de passer un épisode ou deux pour avancer plus vite.

    ↑ Un gros périple en 9 saisons sur netflix.
    ↑ L'évolution en tout, personnage comme du monde.

    ↓ Beaucoup beaucoup beaucoup de moments chiants.
  • Saiki Kusuo no Ψ Nan (2016)

    Saiki Kusuo no Psi Nan

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Comédie et animation.

    Anime de Shuichi Aso avec Hiroshi Kamiya, Mitsuo Iwata, Rikako Aikawa

    24/07

    Un personnage et un manga/anime que j'ai connu sur Jump VS sur Vita et je me souviens l'avoir trouvé très loufoque. Je l'ai trouvé un peu par hasard sur Netflix et j'étais content d'enfin découvrir l'œuvre dans laquelle ce personnage chelou aux cheveux roses était tiré. Et bah c'est totalement wtf et sans aucun sens, mais de la bonne manière. L'humour me parle énormément et j'apprécie ces enchaînements de gags et cette non logique très souvent. Les personnages sont clichés, mais ça colle bien à l'univers. L'anime se mange plutôt vite malgré ses 20 et quelques épisodes parce qu'il se passe toujours quelque chose à l'écran, c'est toujours très dynamique et amusant. C'est jamais ennuyant et ça m'étonne d'avoir autant aimé cette première saison.

    ↑ L'humour au top.
    ↑ Enchainement rapide des gags.
    ↑ Assume totalement les clichés.
    ↑ Original mine de rien.

    ↓ Certains personnages sont "inutilement la"
    ↓ Parfois trèèèès spécial et trop wtf. Peut rebuter.
  • Saiki Kusuo no Ψ Nan 2 (2018)

    Saiki Kusuo no Psi Nan 2

    Première diffusion : janvier 2018. Science-fiction et comédie.

    Anime de Asou Shuuichi

    27/07

    Vraiment la même que la première saison plus haut. C'est du n'imp à volonté et c'est totalement assumé. Tous les clichés sont bons, tout comme les personnages, les situations totalement débiles... et c'est crédible dans le ton de l'anime. C'est ce qui le rend bien. Le rythme est vraiment bon, tout s’enchaîne parfaitement et c'est très agréable à suivre parce que c'est rarement mou.
  • Bande-annonce

    Strangers from Hell (2019)

    Taineun Jiokida

    1 h. Première diffusion : . 1 saison. Thriller et Épouvante-horreur.

    Drama de Lee Chang-Hee avec Im Si-Wan, Lee Dong-Wook, Lee Jung-eun

    29/07 - Saison 1

    Une série coréenne que j'avais trouvé par hasard en cherchant quoi regarder le soir en fond, mais cette série que j'avais mis pour passer le temps est vite devenu très intéressante ! Déjà je trouve les acteurs au top, ils sont tous crédibles dans leur rôle en plus d'avoir une bonne tête. L'histoire est bien écrite, cohérente alors qu'on est en plein cœur de Séoul et ça peut paraître "trop gros" pour ce qu'on regarde, mais non tout est sous contrôle.

    La folie est au centre de la série et franchement, c'est vraiment bien emmené. On commence en suivant un jeune gars de campagne saint d'esprit qui se voit obligé de vivre dans une chambre paumée par manque d'argent et... c'est dans une résidence de l'horreur qu'on découvre lentement... mais surement. On voit donc ce coté malsain qui s'installe tranquillement, qui atteint ce personnage petit à petit et montre de plus en plus sa transformation et sa méfiance envers tout le monde.

    Très bonne série asiatique que je recommande ! J'adore particulièrement ce genre alors j'ai été fan. Je pense pas que y'aura une deuxième saison, mais on ne sait jamais.

    ↑ L'ambiance malsaine qui s'installe lentement !
    ↑ La folie au centre de tout.
    ↑ Les personnages ont tous la bonne tête de leur rôle.
    ↑ Certains plans sont bien filmés, y'a de l'idée et c'est bien fait !
    ↑ Aucun cliché coréen wow.


  • Bande-annonce

    The Umbrella Academy (2019)

    47 min. Première diffusion : . 2 saisons. Fantastique, action, drame et thriller.

    Série de Jeremy Slater et Steve Blackman avec Elliot Page, Tom Hopper, David Castañeda

    04/08 - Saison 2

    Je l'attendais avec impatience avec cette fin intense de la première saison. Je me demandais quelle serait l'intrigue et comment la série pourrait me surprendre comme elle l'a fait à ses débuts. Ben... Je me suis plutôt ennuyé devant à mon plus grand regret. C' est cool de retrouver tous les personnages avec un léger changement de look, de les revoir tous ensemble, ce qu'ils sont devenus etc, mais le reste ? L'histoire est assez assommante même si elle réserve quelques bonnes surprises avec le voyage dans le temps et numéro 5, certaines scènes de combats étaient cool avec Diego, mais.... Je retiens pas grand chose au final et après m'être demandé si j'ai passé un bon moment devant je me dis que pas vraiment et que j'en espérais mieux. Dommage. La fin de cette saison annonce encore une fois quelque chose de bien. Prions.

    ↑ C'est cool de revoir tous les persos avec un design différent.
    ↑ Une intrigue sympa..?
    ↑ Des bonnes situations en général.

    ↓ Une intrigue sympa...?
    ↓ Des moments assez chiant...
    ↓ Je l'ai trouvé moins prenante que la première saison.
  • Bande-annonce

    Dorohedoro (2020)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, fantasy, seinen, Épouvante-horreur et cuisine.

    Anime de Hayashi Yuuichirou et Kyu Hayashida (Q Hayashida) avec Takagi Wataru, Yū Kobayashi, Reina Kondo

    07/08

    J'adore le manga alors je ne pouvais que être emballé par son adaptation même si Netflix. Et bien le travail est bien fait et on a un résultat plutôt fidèle !

    Les couleurs ainsi que l'animation sont très correct et même si c'est en CGU j'ai apprécié le travail fait parce que ça ne rend pas dégueulasse du tout pour autant, mais je suis d'accord pour dire que l'univers paraît beaucoup plus sombre dans le manga.

    Après que dire d'autre a part que je recommande fort cet animé parce que le manga est excellent et que cette première saison introduit bien ce que réserve la suite !

    ↑ Dorohedoro méritait enfin son anime !
    ↑ Les personnages, l'univers, toussa toussa.
    ↑ Bonne animation.

    ↓ Un ton moins sombre que sur papier.
  • Bande-annonce

    Food Wars (2015)

    Shokugeki no Souma

    25 min. Première diffusion : . 5 saisons. Cuisine, comédie, animation et shōnen.

    Anime de Yoshitomo Yonetani avec Yoshitsugu Matsuoka, Taneda Risa, Takahashi Minami

    14/08

    J'ai vraiment vraiment eu du mal à rentrer dedans parce qu'en un épisode y'a eu tout ce qui me rebute dans la japanimation. Jugement hatif parce que j'ai finalement accroché au reste de la saison, mais pour détailler vite fait : je supporte plus les niaiserais et les trucs trop japs alors voir des nanas séxualisées limite proche de l'orgasme après une bouchée de curry... c'est drole sur le moment mais sur toute une saison j'ai trouvé ça relou. Puis le fan service et moi...

    Mais sinon c'est un bon anime qui est original parce qu'il traite de bouffe comme un shonen de combat, avec des duels, des rivalités, des spécialités et des plats qui sont présentés comme des attaques spéciales. C'est vraiment fun à regarder et je me suis bien amusé pendant les 24 épisodes.

    Les personnages sont sympas en sois, l'histoire aussi même si classique école, être le meilleur etc, mais ca va, c'est motivant.

    Du coup je vais me faire la prochaine saison.

    ↑ Ca donne faim...
    ↑ Animation correct même si beaucoup de plan fixe.
    ↑ Donne envie de voir la suite !
    ↑ Shonen culinaire. Sympa.

    ↓ Le fan service... trop pour moi.
    ↓ Classique dans l'ensemble.
  • Bande-annonce

    Food Wars! The Second Plate (2016)

    Shokugeki no Souma: Ni no Sara

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, cuisine et shōnen.

    Anime de Yoshitomo Yonetani avec Yoshitsugu Matsuoka, Taneda Risa, Takahashi Minami

    17/08

    Suite directe de la première saison avec 11 épisodes de moins que la première saison? Du coup ça donne beaucoup d'impression de rush et les duels culinaires qui ponctuent toute cette saison sont donc moins détaillés que dans la première partie et c'est dommage, j'aimais bien regarder la préparation...

    Sinon le côté fan service est beaucoup moins là et je préfère quand c'est plus sobre, c'est moi s gênant à regarder.

    Bon, j'ai peu à dire parce que globalement c'est la même chose qu'écrit plus haut, mais en plus condensé et moins détaillé avec un avancement intéressant dans l'histoire.

    Pas de suite ? Faut se rabattre sur le manga ?
  • Bande-annonce

    Knightfall (2017)

    45 min. Première diffusion : . 2 saisons. Action, aventure et drame.

    Série de Don Handfield et Richard Rayner avec Tom Cullen, Simon Merrells, Padraic Delaney

    01/09 - 2 saisons

    Série sur les templiers parce qu'on adore cette époque, tout ce qui est croisade et catholiques guerriers haha. Au vu des premiers épisodes la série s'annonçait comme à peu près potable avec la quête du Graal et quelques personnages charismatiques, mais. La série part vite dans les clichés, la facilité... Et est facile de repérer tout ce qui ne va pas y compris toutes les incohérences.

    C'est plutôt dommage parce qu'il y a quand même une bonne production et que la série apporte un regard intéressant sur les templiers et leur déchéance (il faut encore que ce soit fidèle à la réalité). Les scènes de combats étaient globalement bonne et le ton était en général crédible, mais faute à tout plein de facilité la série est devenue peu intéressante à suivre et vraiment prévisible sur les bords.

    ↑ Série historique sur le templiers, pourquoi pas !
    ↑ Phillipe à une bonne tête de roi !

    ↓ Nombreuses situations bidooooon.
    ↓ Tourne en rond sur la deuxième saison.
    ↓ Trop de personnages clichés + osef.
  • Bande-annonce

    Code Geass: Lelouch of the Rebellion (2006)

    Code Geass: Hangyaku no Lelouch

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Animation, drame, fantastique, soap et comédie.

    Anime de Gorō Taniguchi avec Jun Fukuyama, Yukana, Akeno Watanabe

    22/08
    Je connaissais de nom depuis longtemps, mais je m'y suis jamais intéressé pour x raison. Sur Netflix j'ai vu quelques méchas dans le trailer et comme je suis pas vraiment fan... J'étais réticent un bon moment.

    Bon, l'anime commence plutôt bien parce que l'intrigue est intéressante. L'univers avec son Japon capturé par un pays inventé, une technologie avancé et des pouvoirs discret, c'est pas mal finalement !

    Lelouch à presque les mêmes idéaux que Light de Death Note et je dirais que les personnages sont assez similaires et ce sont eux qui rendent l'œuvre intéressante. Lelouch est prêt à tout pour arriver à ses fins et son côté Zero est comme celui de Kira : un justicier inconnu qui sera mis à mal par les gens d'en face. Sinon les deux animés n'ont rien à voir entre eux, mais je comparais juste les deux personnages.

    Sur les 25 épisodes il y a quand même pas mal d'épisodes merdiques et en sois, tout met assez de temps à se mettre en place et ça devient vraiment énorme quand on approche des épisodes 20 !

    ↑ L'univers mécha + politique.
    ↑ La plupart des personnages sont sympathiques.
    ↑ Oula ça va hyper loin sur la fin !

    ↓ Des épisodes tranche de vie osef dans le tas.
    ↓ Quelques stéréotypes de la japanim.
  • 1
  • 2