Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

CDThèque

Avatar Ecto Liste de

38 albums

par Ecto

Pas dans la base de données : un live de Nirvana à Buenos Aires datant de 1992. Acheté à l'été 2015 (approximativement)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Nevermind (1991)

    . Grunge et rock alternatif. 12 morceaux.

    Album de Nirvana

    Acheté en Décembre 2013.
    La claque monumentale ! A 15 ans, découverte du rock... A partir de là, comment peut-on être objectif ?
  • Écouter

    The Stooges (1969)

    . Rock garage, rock et punk. 8 morceaux.

    Album de The Stooges

    Acheté en Septembre 2014.
    Écouté (plutôt mitigé pour l'instant).
  • Écouter

    Mona Bone Jakon (1970)

    juin 1970. Rock, rock folk et pop rock. 11 morceaux.

    Album de Cat Stevens

    Acheté au Printemps 2016 (découvert en 2014).
    Cat Stevens est un de mes artistes favoris. Mona Bone Jakon est son premier opus post-tuberculose, et ça ressent : plus calme, intime, feutré. Un régal, et des titres toujours enjoués ceci dit (I See The Light, I Wish I Wish).
  • Écouter

    Fun House (1970)

    juillet 1970. Rock, punk et rock garage. 7 morceaux.

    Album de The Stooges

    Acheté en Septembre 2014 (pack de deux avec le précédent !)
    Pas écouté.
  • Écouter

    Marquee Moon (1977)

    . Art rock et post-punk. 8 morceaux.

    Album de Television

    Acheté en Janvier 2015.
    Un album de Noël : les guitares sont de grandes guirlandes parsemées de petites lumières jaunes... J'aime beaucoup mais je reste un peu sur la réserve en ce qui concerne Friction et certains passages de Marquee Moon (je comprends pas pourquoi tout le monde encense ce morceau trop long).
  • Écouter

    Never Mind the Bollocks Here’s the Sex Pistols (1977)

    octobre 1977. Rock et punk. 12 morceaux.

    Album de Sex Pistols

    Acheté entre Février et Juin 2014.
    Bon album, entraînant et énergique, et j'aime bien la texture des guitares (plus que sur London Calling où l'on se demande parfois s'il y a des guitares).
  • Écouter

    London Calling (1979)

    . Rock et punk. 19 morceaux.

    Album de The Clash

    Acheté au Printemps 2014.
    J'aime pas trop... Ambiance kermesse, chant lassant, compos parfois pas brillantes. Je retiens quand même London Calling, Jimmy Jazz, Death or Glory et I'm Not Down.
  • Écouter

    Bleach (1989)

    . Rock et grunge. 13 morceaux.

    Album de Nirvana

    Acheté en Janvier 2014.
    Toujours aussi bon, bien crade comme on les aime. La voix de Kurt est sûrement le plus gros point fort de Nirvana.
  • Écouter

    Incesticide (1992)

    . Pop rock. 15 morceaux.

    Compilation de Nirvana

    Acheté en Janvier/Février 2014.
    Nirvana est un groupe qui a plein de petites pépites cachées à droite à gauche, et cet compil' post-célébrité n'en dévoile qu'une petite partie... Faut se reporter à la collec' With The Lights Out après.
  • Écouter

    MTV Unplugged in New York (Live) (1994)

    . Acoustique, rock alternatif et grunge. 14 morceaux.

    Live de Nirvana

    Acheté en Février 2014.
    Très beau live, un poil surestimé ?
  • Écouter

    Sliver: The Best of the Box (2005)

    . Rock, rock alternatif et grunge. 22 morceaux.

    Compilation de Nirvana

    Acheté en Décembre 2014.
    Compil' intéressante pour les fans, mais loin d'être grandiose. La session acoustique Lithium - Opinion est un moment fort.
  • Écouter

    First Impressions of Earth (2005)

    . Rock et rock indépendant. 14 morceaux.

    Album de The Strokes

    Acheté au Printemps 2016 (découvert en Août 2015).
    Cé le méyeur dés STROKZ. (je mets pas 9 pour des trucs un peu douteux comme On The Other Side ou Vision of Division)
  • Écouter

    Favourite Worst Nightmare (2007)

    . Rock, rock alternatif et rock indépendant. 14 morceaux.

    Album de Arctic Monkeys

    Acheté au Printemps 2014.
    Bien comme il faut, et plus varié que le précédent. Par contre le mixage est pas ouf.
  • Écouter

    Relapse (2009)

    . Hip hop, pop rap et thug rap. 26 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en Juin 2010.
    J'ai l'édition Refill. Un festival de lyrics torturées qui peut devenir lassant et écœurant, tout comme la production un peu over the top parfois. Cela reste malgré tout un projet réussi.
  • Écouter

    Recovery (2010)

    . Gangsta rap et hip hop. 17 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en Juin 2010.
    Moyen dans l'ensemble sans être catastrophique.
  • Écouter

    The Marshall Mathers LP 2 (2013)

    . 21 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en Novembre 2013.
    On sent qu'Eminem a encore de l'inspiration en ce qui concerne l'écriture, mais le flow n'a plus son niveau d'antan...
  • Écouter

    The Eminem Show (2002)

    . Hip hop. 31 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en 2011 ou 2012.
    Le plus complet et le plus éclectique, sans aucun doute.
  • Écouter

    The Marshall Mathers LP (2000)

    . Hip-hop hardcore. 18 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en 2011 ou 2012.
    Excellent mais pas le meilleur. Il y a quelques pistes assez lourdes je trouve (I'm Back, Remember Me, Under The Influence), contrebalancées certes par des tueries (Stan, Kim, The Way I Am).
  • Écouter

    The Slim Shady LP (1999)

    . Hip hop. 20 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en 2011 ou 2012.
    A part My Name Is qui est une bouse sans nom (oui j'assume cette prise de position), le reste est magnifique. A l'image de sa pochette, sombre et légèrement violacée.
  • Écouter

    Encore (2004)

    . Hip hop. 23 morceaux.

    Album de Eminem

    Acheté en 2011 ou 2012.
    Oui mais... Le flow devient lassant par moment, certaines instrus sont moins inspirées, et on sent l'effet de la drogue prise par Em' à l'époque. On va pas se mentir, ça reste solide notamment grâce à des pépites comme Crazy In Love ou Yellow Brick Road.
  • Écouter

    8 Mile: Music From and Inspired by the Motion Picture (OST) (2002)

    . Gangsta rap, pop rap et hip hop. 16 morceaux.

    Bande-originale de Various Artists

    Acheté en 2011 ou 2012.
    Je sais pas trop quoi penser de cette OST, c'est assez long et pas intéressant par moment... Heureusement que les solos de Shady sont titanesques (Lose Yourself le père, 8 Mile le fils, Rabbit Run le saint-esprit).
  • Écouter

    Hell: The Sequel (EP) (2011)

    . Hip-hop hardcore et hip hop. 11 morceaux.

    EP de Bad Meets Evil

    Acheté en Juin 2011.
    Poussif à certains moments (A Kiss, I'm On Everything), jouissif à d'autres (Welcome 2 Hell, Fast Lane), ça reste quand même mitigé. Les instrus sont souvent médiocre et le flow d'Eminem est trop criard.
  • Écouter

    Perdu d'avance (2009)

    . Hip hop. 15 morceaux.

    Album de Orelsan

    Acheté en 2010 ou 2011.
    Parfois drôle, parfois inspiré, un peu en dents de scie. Et des instrus un peu bas de gamme globalement.
  • Écouter

    Live at Reading (Live) (2009)

    . Grunge. 51 morceaux.

    Live de Nirvana

    Acheté au Printemps 2014.
    JUSTE un bon live, pas un truc légendaire ou quoi... La voix de Kurt part parfois un peu en couilles mais l'intention y est. En fait ça vaut surtout le coup pour le bon pactole de morceaux (25 moins Love Buzz), notamment des reprises (D7) et des vieux titres savoureux (Sliver, Spank Thru).
  • Écouter

    Unorthodox Jukebox (2012)

    . Pop, rock, electronique, electro et funk / soul. 10 morceaux.

    Album de Bruno Mars

    Acheté au Printemps 2016.
    J'avais accroché au single Treasure, mais bon force est de constater que c'est pas grandiose... C'est surproduit globalement. Après il y a bien pire en termes de pop moderne.
  • Écouter

    19 Nocturnes (1967)

    1967. Classique. 19 morceaux.

    Album de Frédéric Chopin et Arthur Rubinstein

    Acheté en 2013.
    Rubinstein nous propose une interprétation sage mais tout à fait maîtrisée de dix-neuf nocturnes de Chopin (il manque la vingtième en Do dièse mineur, et la posthume en Do mineur).

    C'est un peu dur de noter ce genre de disque, puisque les pièces n'ont pas été destinées à s'imbriquer dans un même album, donc au final on note davantage une compilation. Les nocturnes sont souvent très belles mais ça reste quand même en dessous des études ou des ballades (c'est dire).

    La plus sublime est sans aucun doute (pour moi) la n°1 de l'opus 48.
  • Écouter

    Distant Worlds: Music From Final Fantasy (2007)

    . 13 morceaux.

    Album de Nobuo Uematsu

    Offert, Noël 2012.
    Je suis un grand fan de FF et Nobuo Uematsu est un des artistes qui a su attisé ma curiosité musicale. Je mets seulement 6 parce que certains arrangements sont assez décevants, le choix des pièces discutables, et globalement on a fait mieux en termes d'orchestration Final Fantasy (je pense à Symphonic Odyssey ou Symphonic Fantaisies, je sais plus).

    Il faudrait que je réécoute mais globalement j'avais trouvé que le passage à l'orchestre n'apportait pas assez par rapport aux OST originales.
  • Écouter

    Distant Worlds II: More Music From Final Fantasy (2010)

    . 13 morceaux.

    Album de Nobuo Uematsu

    Cf ci-dessus.
    Je note vraiment de mémoire là, ça mériterait une réécoute. Je me souviens avoir été très déçu des arrangements de To Zanarkand et JENOVA. Par contre j'avais accroché à Suteki Da Ne et étais tombé en pâmoison devant Dear Friends (le meilleur de deux CD, à n'en pas douter).
  • Écouter

    Let Love In (1994)

    . Rock et rock alternatif. 10 morceaux.

    Album de Nick Cave & the Bad Seeds

    Acheté au Printemps 2016.
    Euh... Celui-là je l'ai écouté une fois donc la note est pas super fiable, mais j'avais été tout de même fortement surpris. En fait j'ai ouï dire de ce groupe grâce à la reprise des Arctic Monkeys de Red Right Hand, qui m'avait mis la puce à l'oreille. Je m'attendais donc à un truc assez rock et punch mais aussi bien sombre.
    Pour le côté sombre je m'étais pas trompé, mais j'ai l'impression que c'est davantage de la poésie superposée à des musiques minimalistes que de la musique à proprement parler. En gros j'ai l'impression que Nick Cave fait d'abord passer les paroles avant la musique.

    Faudrait quand même que je réécoute.
  • Écouter

    Dirt (1992)

    . Grunge et alternative metal. 13 morceaux.

    Album de Alice in Chains

    Acheté au Printemps 2014.
    Alice in Chains, c'est souvent le premier nom que t'entends (avec Pearl Jam) quand t'as commencé le rock avec Nirvana et que tu veux élargir tes connaissances. Même époque, même endroit (Seattle), mais deux styles quand même assez différents : AiC est plus épique, plus metal.

    Globalement les compositions sont excellentes, la voix grinçante et torturée de Staley ajoute de la puissance à l'ensemble, mais la production laisse à désirer, avec des guitares overdubées à mort qui donnent mal à la tête. En revanche les paroles sont bien inspirées, traitant quasiment tout le temps d'addiction, de souffrances, d'angoisses paralysantes.

    Un album difficile à dompter, mais le jeu en vaut la chandelle (juste dommage pour la prod/le mixage). Et je vous mets au défi de trouver un disque dont le graphisme de la pochette illustre si bien la musique.
  • 1
  • 2