Ces films étranges qui retiennent l'attention

Avatar limma Liste de

147 films

par limma
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Monos (2020)

    1 h 42 min. Sortie : . Drame et aventure.

    Film de Alejandro Landes avec Julianne Nicholson, Moises Arias, Julian Giraldo

    Un bel esthétisme et un sens de la contemplation, avec des scènes de décors naturels du plus bel effet, pour signifier la solitude et la perdition et une partition musicale qui va avec, donnent à l'ensemble un côté hors du temps et étrange malgré le thème plus terre à terre de la lutte contre le pouvoir. On reste dans l'action avec une descente aux enfers au propre comme au figuré pour ces jeunes adultes confrontés à l'éducation autoritaire et militaire, à la violence des hommes et son effet rebond sans que l'on puisse bien ressentir de l'empathie à leur égard. Une caricature de jeunes adolescents, entre jeux malsains et désir de vivre. Les caractérisations étant pour le moins floutées, comme le film dans son ensemble. A regarder sans s'attendre à avoir les explications qui sur la durée affaiblissent la portée. Même si justement ce comportement aléatoire de ces jeunes soldats, résument bien le vide de leur existence. Le final reste sur une note (a priori) bien défaitiste. A voir certainement pour la qualité de la mise en scène et pour le thème toujours effrayant lorsqu'ils s'agit de la jeunesse victime de manipulation et de ses dommages collatéraux...
  • Bande-annonce

    Terminal Sud (2019)

    1 h 36 min. Sortie : . Drame.

    Film de Rabah Ameur-Zaimeche avec Ramzy Bédia, Amel Brahim-Djelloul, Slimane Dazi

    toujours ce sentiment que ce qui a été pourrait de nouveau advenir, la mise en scène joue du floue et ne donnera aucune date ni lieu seule la dictature armée et les groupuscules en lutte, signifient la dangerosité ambiante. Ramzy s'en sort dans un rôle dramatique.
  • Bande-annonce

    Vivarium (2020)

    1 h 37 min. Sortie : . Science-fiction, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Lorcan Finnegan avec Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke

    On aura beau tenter de s'extraire d'un modèle de société, Lorcan Finnegan nous projette dans son cauchemar et fracasse toute légitimité de liberté. Via un récit de SF le portrait dr'un jeune couple pris au piège du modèle sociétal.
    Etre en couple, acheter une maison, faire des enfants, et rentrer dans les cases que l'on nous assigne. Réussite dérangeante sur ce point si ce n'est que le film tournera un tantinet en rond à l'instar de ce couple revenant constamment à la case départ « maison ».
    Une satire de nos modes de vie avec ce lotissement déprimant et faussement communautaire.
    Abandonnés sur place, ils s'installent et attendent un hypothétique retournement de situation.
    Si le film est bien pensé, pour nous amener à réfléchir sur le sens du consumérisme et de nos propres existences l'absence de réaction franches du couple laissent perplexes et appuient un peu trop le message de l'acceptation et de l'esclavage moderne, et si le film peut séduire c'est surtout pas son côté radical.
  • Bande-annonce

    Les Enfants de la mer (2019)

    Kaijū no Kodomo

    1 h 50 min. Sortie : . Animation, aventure et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Ayumu Watanabe avec Mana Ashida, Hiiro Ishibashi, Seishuu Uragami

    Rien à dire sur le visuel, c'est plutôt dans le déroulé que cela se gâte. Plusieurs thématiques, d'actions ou de situations sans pour autant les approfondir. Le big bang, la biodiversité, belle idée que cette revisite écologique particulièrement créative et de ces explosions de couleurs. Mais on s'ennuie quand il ne s'agit pas de ces beaux fonds marins. On pense fortement à Myasaki, à ces jeunes héroïnes et à son ambiance fantastique. sauf que l'ensemble reste un peu brouillon, bien long et un tantinet hermétique. Pas sûre que les plus jeunes y captent bien quelque chose dans ces envolées oniriques. A suivre certainement pour la suite à venir.On salue en tout cas cette volonté de rafraîchir l'animation japonaise.
  • Bande-annonce

    Thalasso (2019)

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Guillaume Nicloux avec Michel Houellebecq, Gérard Depardieu, Maxime Lefrancois

    Après L'enlèvement de Michel Houellbecq on le retrouve un peu perdu dans un centre de thalassothérapie, toujours égal à lui-même difficilement compréhensible mais toujours infernal à l'humour décalé par sa spontanéité et aux sursauts émotionnels assez surprenants tant on ne sait si il s'agit de jeu ou d'instants pris par la caméra. Houellbecq c'est toujours un grand moment, réponses évasives ou sans appel, quel dommage que Nicloux n'est pas laissé les deux acteurs au centre de son histoire et ait choisi de remettre les « kidnappeurs » revenir sur l'intrigue sans réel intérêt où les jeux bancals et les situations accessoires ennuient.
  • Bande-annonce

    Ad Astra (2019)

    2 h 05 min. Sortie : . Science-fiction, aventure, drame et thriller.

    Film de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga

    Dommage que la relation au père prenne tout autant trop de place qu'elle ne soit pas plus fouillée pour marquer les traumatismes et le besoin de s'en défaire. Une bonne surprise dans l'originalité de la mise en scène et d'une revisite du genre. Le cheminement reste basique mais l'ambiance particulière d'attente et de déambulation avec ses sursauts horrifiques ou badass surprend pour cette prise de conscience au monde. On regrette la voix off et sa récurrence.
    Dans le thème cher au metteur en scène, mon préféré.
  • Bande-annonce

    Le Daim (2019)

    1 h 17 min. Sortie : . Comédie et thriller.

    Film de Quentin Dupieux (Mr. Oizo) avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy

    Réalité reste définitivement mon préféré, Le personnage de Haenel venant renforcer son idée est justement pour moi, le personnage de trop.
  • Bande-annonce

    Les Chasses du comte Zaroff (1932)

    The Most Dangerous Game

    1 h 03 min. Sortie : . Aventure et thriller.

    Film de Ernest B. Schoedsack et Irving Pichel avec Joel McCrea, Fay Wray, Robert Armstrong

    musique difficile, quelques idées mais les jeux d'acteurs laissent perplexes...à apprécier au vu du cinéma d'époque peut-être.
  • Bande-annonce

    Dodes'kaden (1970)

    Dodesukaden

    2 h 20 min. Sortie : . Drame.

    Film de Akira Kurosawa avec Yoshitaka Zushi, Kin Sugai, Toshiyuki Tonomura

    un melting pot au style coloré pour un portrait de personnages soumis à l'adversité. Un bémol par toutes les déclinaisons et caractérisation de la misère et de ses travers. Un ton de comédie, de drame et de décalage pour un interlude dans le cinéma de Kurosawa,
  • Bande-annonce

    Point limite (1964)

    Fail-Safe

    1 h 52 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Sidney Lumet avec Henry Fonda, Walter Matthau, Dan O'Herlihy

    Etrange car Sydney Lumett ne fait pas dans la finesse pour un sujet qui aurait gagné à plus de subtilité. Docteur Folamour sorti pratiquement en même temps est d'autant plus réussi qu'il joue du décalage qui sert totalement le sujet. Comment saboter son propos par des situations improbables, au pif, la bombe larguée sur New York et l'épouse du président en visite dans la ville, 'un Walter Mattau d'abord en recul pour ensuite avoir envie de tout faire péter, franchement.. Le cinéaste qui réussi certains dialogues fins et efficaces s'embourbe à nous mâcher la réflexion. Quel manque de subtilité et quels effets poussifs, les mêmes erreur de huis clos que l'on retrouvent dans 12 hommes en colère. .L'humain au-delà des frontières., c'était une belle idée.
  • Bande-annonce

    One Breath Around The World (2019)

    12 min. Sortie : .

    Court-métrage de Guillaume Néry et Julie Gautier

    parfait, quelle fluidité dans son tour du monde aquatique, entre course à pied et pied de nez à la pesanteur, escalade et chute à l'envers, profondeur et petitesse, que de belles images.
  • Bande-annonce

    Les Indes galantes (2017)

    5 min. Sortie : . Expérimental.

    Court-métrage de Clément Cogitore

    pas convaincue par le mélange musique classique et la gestuelle du Krump.
  • Bande-annonce

    Midsommar (2019)

    2 h 27 min. Sortie : . Drame, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Ari Aster avec Florence Pugh, Jack Reynor, Vilhelm Blomgren

    Une certaine sobriété contrairement à Hérédité et force est de constater la maîtrise cinématographique, la sournoiserie du déroulé et l'inquiétude allant crescendo. Sans effet, sans jump scare pour cette revisite du genre horreur, jouant de la luminosité et de l'ambiance bucolique, pour nous parler de grande noirceur de l'âme humaine, et des dérives des croyances, tout autant que de l'irrespect des invités, autocentrés, où l'empathie du départ décline au fur et à mesure de leur évolution, jouant sur l'ambiguïté et la (fausse) légitimité de la secte. Mais tout ceci manque clairement de subtilité.
    L'intérêt réside alors dans la dénonciation de la manipulation et un final fracassant des plus explicites. Le réalisateur excelle au moins dans son propos car on s'imagine dans une telle situation, totalement impuissant face à la dangerosité de ces sectes et de l'extrême simplicité et facilité du procédé, qui feront froid dans le dos. Mais la longueur, les scènes que l'on voit venir de loin, les caractérisations trop clairement définies, les transes ou les scènes « chocs » qui ridiculisent ou forcent le trait par ses excès, empêchent d'y adhérer complètement.
  • Bande-annonce

    Tropical Malady (2004)

    Sud pralad

    1 h 52 min. Sortie : . Drame, fantastique et romance.

    Film de Apichatpong Weerasethakul avec Banlop Lomnoi, Sakda Kaewbuadee, Huai Deesom

    vus deux du metteur en scène notamment Oncle Boonmee et Cemetery of Splendour si même l'aspect onirique interpelle, une trop grand lenteur ne m'a pas permis d'y adhérer totalement, le surnaturel comme de bien entendu est desservi par une opacité parfois difficile, alors que l'on est bien content du talent du metteur en scène et de sa grande liberté en regard de la dictature cinématographique. La recherche du million de spectateur ne parait pas ici la préoccupation première ! La première partie qui semble complètement en incohérence avec son cinéma, (on se ballade, on drague, on souris, on vit la vie quotidienne) vient se rompre avec une seconde et une légende qui introduit la suite et qui rejoint le fantastique, l'onirisme sans vrai réponse encore, une sorte de survival tranquille, où chacun trouvera la réponse, entre la problématique et la métaphore pour l'homosexualité et son acceptation ou non, l'environnement et notre capacité à voir au delà du monde visible. Accepter la mort et la survivance de la nature ou combattre et ramener l'humain au centre du monde. mon préféré pour l'instant.
    Et puis quand une femme plus âgée, vient s'asseoir à côté de toi et t'invites à visiter un endroit et ensuite t'offrir un soda et encore après à t'emmener au centre commercial franchement ! ce décalage complètement jouissif et hors du temps, procure une bonne humeur qui dure bien après le film., alors que chez nous une telle attitude donnerait lieu au mieux à de l'indifférence au pire à des insultes.
  • Bande-annonce

    Miss Zombie (2013)

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Hiroyuki Tanaka avec Ayaka Komatsu, Makoto Togashi, Tōru Tezuka

    Curieux tous les plans ne sont pas judicieux ou même beaux, on aura du mal avec la dernière scène d'une complainte maternelle des plus stressantes et finalement malvenue. Un film d'horreur qui n'en est pas un où la maladresse n'est pas évitée, tentant de mettre en image toutes les scènes attendues de la femme soumise. Trop de lenteur et le thème zombie pour parler de l'instinct maternelle. Ce métrage aurait gagné à être un court.
  • Bande-annonce

    Mammuth (2010)

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Gustave Kervern et Benoît Delépine avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Isabelle Adjani

    Parti pris intéressant pour brosser le portrait d'une population même si encore quelques grosses fautes de goût inhérentes au style des réalisateurs auraient tendance déranger sur les excès de caractérisation. Sur fond de traumatisme et de misère sociale, un road movie fait de rencontres et de retour en arrière qui a le mérite de proposer un exercice cinématographique original et globalement cohérent et un Depardieu qui s'essaie toujours à varier ses rôles.
  • Bande-annonce

    Le Mystère Henri Pick (2019)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Rémi Bezançon avec Fabrice Luchini, Camille Cottin, Alice Isaaz

    Les acteurs curieusement jouent mal, un peu excessif sur les intonations, mais avec ce charme des envolées théâtrales parfois boiteuses. Luchini sait être plutôt sobre avec quelques bons moments si ce n'est plein d'humour, de fantaisie agréable.
    Ensuite cela se perd entre les personnages annexes, les ambiances bucoliques un peu vaines, les dialogues sans enjeux, des défauts de caractérisations, ssans aller plus loin que le simple survol de tous ses thèmes, et gâche même les quelques bonnes idées où les joutes verbales auraient pu servir cette drôle d'enquête aux accents d'Agatha Christie ou plus récemment du binôme Dussolier et Frot dans la trilogie de Pascal Thomas. Un manque de finesse finalement et un manque d'humour à froid mais un moment agréable si l'on reste sur ce travail d'enquête, ses retournements et ses fausses pistes, mais l'idée générale de l'aptitude ou non de certains à la littérature laisse franchement perplexe voire dérange fortement et sape le côté guilleret de l'exercice, alors que l'on aurait pu espérer une verve et une satire de milieux littéraires et de ces mystères de l'édition et de la gloire, de « ces » décideurs un peu pédants ou de ces écrivains et de leur haute considération, un peu comme ceux du cinéma et de ses festivals...que laisser présager le début pour une déception évidente.
  • Bande-annonce

    L'Heure de la sortie (2019)

    1 h 43 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Sébastien Marnier avec Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory

    C'est bien dommage que le réalisateur s'embourbe dans des situations qu'il ne mènera pas plus loin frôlant le fantastique sans vrai support, pour un résultat bien trop terre à terre. Le thème écologiste est dans l'ère du temps mais les enjeux se diluent d'eux même dans un portrait de jeunes tellement insupportables qu'il est bien difficile d'avoir de l'empathie ou de voir où cela peut nous mener dans la réflexion.
  • Bande-annonce

    Rubber (2010)

    1 h 22 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Quentin Dupieux (Mr. Oizo) avec Stephen Spinella, Jack Plotnick, Wings Hauser

    c'est toujours agréable d'imaginer les objets avec une conscience...
  • Bande-annonce

    Under the Skin (2014)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame, science-fiction, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Jonathan Glazer avec Scarlett Johansson, Paul Brannigan, Krystof Hadek

    Curieux et de bonnes idées étonnantes et intrigantes, mais le flou constant est frustrant, trop de redondance et de longueur, trop de scènes chocs inutiles et poussive pour renforcer une ambiance déjà délétère (la noyade) et un final abrupte qui au vu du cheminement semble être bâclé. L'actrice est parfaite. Globalement apprécié pour son ambiance féroce et les décors mais déçue d'un scénario visant l'image plutôt que le fonds. Un court aurait été plus approprié.
  • Bande-annonce

    Near Death Experience (2014)

    1 h 27 min. Sortie : . Drame.

    Film de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec Michel Houellebecq, Marius Bertram, Benoît Delépine

    je m'attendais à plus de verve, l'humour et les situations tombent parfois à plat et les pérégrinations mentales de Paul ne vont pas assez loin. Un bon moment avec interludes musicaux et la voix de MH (parfois inaudible) reste par son débit "tranquille" toujours agréable. On trouve écho évidemment à ce qu'il évoque.
  • Bande-annonce

    The End (2016)

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Guillaume Nicloux avec Gérard Depardieu, Audrey Bonnet, Swann Arlaud

    Trop long, un rythme un peu faiblard, mais surprenant dans ses inattendus étranges, entre rêve, réalité et drame de la solitude. Toujours à la lisière du fantastique qui confère aux films de Nicloux une signature particulière.
  • Bande-annonce

    Assassination Nation (2018)

    1 h 50 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Sam Levinson avec Odessa Young, Hari Nef, Suki Waterhouse

    Dommage, une introduction trop longue pour se diriger ensuite vers un survival féminin dont je m'attendais à bien mieux en matière d'action et de tension et finalement expédié avec une belle platitude.Aurait du se concentrer sur un de ses sujets et éviter l'aspect poussif de ce qu'il dénonce et la facilité de démonstration grossière.
  • Bande-annonce

    The Unthinkable (2019)

    Den Blomstertid nu Kommer

    2 h 09 min. Sortie : . Action, romance, science-fiction et thriller.

    Film de Crazy Pictures et Victor Danell avec Christoffer Nordenrot, Lisa Henni, Jesper Barkselius

    Curieux. Une entrée en matière très longue, avec de bons moments tendus mais finalement une intrigue se servant de science fiction plutôt pour dérouler les rapports d'une famille et ses traumatismes, les amours avortés où l'oubli serait le remède.../...
  • Bande-annonce

    Furie (1936)

    Fury

    1 h 32 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Fritz Lang avec Sylvia Sidney, Spencer Tracy, Walter Abel

    Un montage parfait et rythmé. On retrouve la critique de l'effet de masse et de l'idée de justice pour des comportements en regard les uns des autres. Une première partie des plus réussies dans sa tension, une seconde avec un procès si il est bien joué peut être un peu facile dans sa morale.
    dommage que le final nous serve par le biais de Sylvia Sydney une phrase sur l'irresponsabilité des foules pour le moins inacceptable qui sape l'ensemble.
  • Bande-annonce

    Old Stone (2016)

    Lao Shi

    1 h 20 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Johnny Ma avec Gang Chen et An Nai

    La mise en scène est parfois maladroite dans ses insertions, car le lien est bancal, mais le thème thriller-dramatique d'un homme en prise avec les procédures administratives nous plonge dans une ambiance de l'attente, rien ne se passe vraiment, la passivité de l'homme face à l'adversité peut laisser perplexe, mais peut aisément se comprendre au vu de la loi du pays. La mise en scène reste prenante, avec parfois un aspect documentaire, et quelques beaux passages où l'on ressent le drame qui se tisse. Le début est réussi et sobre, le réalisateur évite le spectaculaire et filme au quotidien et nous, dans l'attente d'une résolution qui si celle-ci change complètement la donne et vire à la farce ironique, reste trop abrupte pour l'apprécier vraiment. Un premier film qui a son intérêt et l'acteur retient l'attention.
  • Bande-annonce

    Under the Silver Lake (2018)

    2 h 20 min. Sortie : . Thriller, drame et comédie.

    Film de David Robert Mitchell avec Andrew Garfield, Riley Keough, Jimmi Simpson

    Un peu trop long et une seconde partie qui s'étire. Le côté décalé qui en fait tout l'intérêt et les références pour un jeu de piste à sa propre destinée s'embourbe un peu dans des personnalisations manquées et survolées autour du personnage principal lui-même pas franchement intéressant. Reste une ambiance étrange dans une ville aux recoins propres aux déambulations et quelques moments plein d'humour.
  • Bande-annonce

    Still Life (2006)

    Sanxia Haoren

    1 h 48 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jia Zhang-ke avec Han Sanming, Huang Yong et Zhao Tao

    encore une fois une difficulté sur les fictions du cinéaste. Trop de lenteur ou plutôt un manque de rythme, un film long aussi. Du mal avec l'acteur principal qui par le portrait du cheminement frappe plutôt pas son manque de dynamisme. Mais de beaux moments décalés toujours une petite note d'humour, le lien du passé et du présent avec la recherche pour deux personnages de parents disparus et de la fin de leur histoire. Et bien sûr le constat de la Chine d'aujourd'hui avec une population livrée à elle-même subissant la modernité à venir. Je pense au livre "le convoi de l'eau" de Akira Yoshimura et attend de voir le reportage dédié "Mise à l'eau" et sa version raccourcie "Fengjie, la ville engloutie" de Li Yifan, Yan Yü
  • Bande-annonce

    Solaris (1972)

    Solyaris

    2 h 47 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Andreï Tarkovski avec Donatas Banionis, Natalia Bondartchouk, Jüri Järvet

    Etonnant, contemplatif pour une revisite de science fiction plutôt bavarde et quelques dialogues forts, où l'amour de l'autre comme fil conducteur, le passé et le présent se mêlent pour une réflexion plus philosophique que technologique. Dommage que la longueur m'ait un peu éloignée.
  • Bande-annonce

    Jersey Affair (2018)

    Beast

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Michael Pearce avec Johnny Flynn, Jessie Buckley, Geraldine James

    deux tiers excellents tant dans l'ambiance, le jeu et le propos. Ensuite malheureusement que s'est-il passé dans la tête du scénariste et du metteur en scène par la même occasion...Un revirement manqué et un final qui laisse pantois par ce clin d'oeil au film d'horreur...qui détruit littéralement cette belle histoire.