Ces révolutions qui échouent en BD

Avatar darevenin Liste de

69 bd

par darevenin

Les années 2000-2010 voient l'émergence de bandes dessinées traitant de révolutions (très souvent socialistes mais pas que), avortées car tuées dans l’œuf ou détruites à la suite de longs combats par des adversaires très conservateurs, liberticides et/ou répressifs. C'est l'occasion dans ces BD de redécouvrir des utopies, des rêves de mondes meilleurs et plus justes.

Ainsi, le souvenir de la Commune de Paris (1871), de la République espagnole (1936-1939, régime légal mais avec des éléments révolutionnaires vaincus par des insurgés nationalistes franquistes), du Che et d'autres révoltés rêveurs revient, dans le passé, le présent comme le futur.

J'inclue aussi des révolutions ratées dans des mondes de science-fiction, même si le côté politique n'est pas toujours de mise.

Liste plus ou moins classée de A à Z. No Pasaran !

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Alerte Rouge (1996)

    Rdeci Alarm

    Sortie : 1996.

    BD (divers)

    Constat de l'échec de la révolution punk dans les pays d'ex-Yougoslavie : pas de sex, drugs & rock n' roll for ever dans la Slovénie actuelle, pas d'anarchie, on passe juste de la domination de Tito à celle du grand capital.

    Et les jeunes "mal habillés, parlant comme des débiles mentaux et écoutant des musiques fortes et stupides" d'hier ont été remplacés par d'autres préférant l'electro dance music.

    Certains de ces punks slovènes ont même trahi leurs propres idéaux et leur amis (bien aimé la scène du skinhead se faisant abandonner par ces propres camarades vantards se pissant dessus à la vue de rivaux énervés).

    Malgré tout, la sagesse vient, l'idéal punk est mort mais pas l'espoir. La révolution punk slovène est morte, vive la révolution punk slovène !
  • Anarchy Comics (2014)

    Sortie : mai 2014.

    Comics de Collectif

    Cette anthologie contient également des BD sur la révolte des paysans allemands sous Charles Quint (1524-1526 et 1534-1535), d'anecdotes sur de célèbres matrones anarchistes anglaises, sur les Canuts de Lyon, sur des utopies anarchistes pacifistes, etc.
  • Attaques répertoriées (2010)

    The Zombie Survival Guide : Recorded Attacks

    Sortie : .

    BD (divers) de Ibraim Roberson et Max Brooks

    Il y a une section où des zombies envahissent une île des Antilles ou des Caraïbes au XVIIIe siècle et dévorent ou chassent les colons. Les esclaves laissés seuls sur l'île se défendent et tuent tous les zombies.

    Mais les colons reviennent, croient à une révolte d'esclaves, tuent les "insurgés" et réduisent à nouveau les habitants en esclavage... Histoire inspirée d'une véritable révolte d'esclaves.
  • L'Ange de Budapest (2019)

    Sortie : .

    BD de Attila Futaki et Gabor Tallai

    Sur l'échec de la révolution hongroise de Budapest en 1956.
  • Cette machine tue les fascistes (2016)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Senad Mavric, Scarlett Smulkowski et Jean-Pierre Pécau

    Il y a une scène où les Russes utilisent le tank "Cette machine tue les fascistes"... et se font traiter de fascistes par les insurgés hongrois de Budapest en 1956.

    Les Russes répriment alors la révolution hongroise qui voulait se libérer du joug soviétique.
  • Che (2001)

    Sortie : 2001.

    BD (divers) de Alberto Breccia et Hector German Oesterheld

    Focalisé surtout sur ses derniers instants en Bolivie.
  • L'Aristocrate fantôme - Communardes !, tome 2 (2015)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Anthony Jean et Wilfrid Lupano

    Sur Elisabeth Dmitrieff, aristocrate russe mais socialiste qui défendit la condition des femmes pendant la Commune insurrectionnelle de Paris (1871).

    Elle est dépeinte ici comme ayant essayé de prendre la Banque de France au profit des Fédérés de la Commune, sans succès...
  • Les Éléphants rouges - Communardes !, tome 1 (2015)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Lucy Mazel et Wilfrid Lupano

    Une petite fille essaye de sauver le zoo de Paris pendant la Semaine sanglante (nom donné à la répression des Fédérés de la Commune par les troupes régulières "versaillaises").
  • Nous ne dirons rien de leurs femelles... - Communardes !, tome 3 (2016)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Xavier Fourquemin et Wilfrid Lupano

    Point de vue d'une simple fédérée de la Commune. Ce volume dénonce surtout les maltraitances faites par les nonnes du Couvent de Picpus à l'égard de leurs pensionnaires. Pour ce qui est de la Commune de Paris, elle montre le combat des femmes pour un monde meilleur.
  • Divine vengeance (2019)

    Sortie : 2019.

    BD de Muños Bernardo, Diego Olmos et Hernán Migoya

    Scénario prévu à la base :
    "Guerre d'Espagne : Tandis que les églises brûlent, Soeur Angels de Santa Maria est violée. Des années après, déguisée en homme, elle rejoint la Division Bleue, en chemin pour envahir l'Union Soviétique. Elle a un plan bien particulier pour lutter contre le communisme : poursuivre et tuer chacun des miliciens républicains qui ont détruit sa vie."

    Réalité :
    Angels est violentée pendant la Guerre d'Espagne, mais elle ne rejoint pas la Division Bleue. À la place, ce sont d'autres garçons n'ayant rien à voir avec elle qui vont envahir l'URSS aux côtés des Nazis. Sauf que certains retournent leurs vestes aux profits de Républicains et de communistes infiltrés parmi eux. La BD alterne entre anti-communisme et anti-nazisme, suite à un mélange entre dénonciation d'exactions républicaines pendant la Guerre d'Espagne et dénonciations des Einsatzgruppen en URSS.

    Une BD potentiellement polémique.
  • Double 7 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de André Juillard et Yann

    La BD montre que les soviets russes sont aussi responsables de la défaite des républicains espagnols en 1936-1939, puisqu'ils ont profité du conflit pour piller les réserves d'or républicaines et pour éliminer les éléments jugées trop "trotskistes", "fascistes", "anarchistes", bref... divergents de la politique stalinienne parmi les républicains pourtant non inféodés à l'URSS.
  • Les Douze naissances de Miguel Mármol (2019)

    Sortie : .

    BD de Dani Fano

    Miguel Marmol est né au Salvador en 1905 et a vécu le coup d'État militaire de 1931 à 1944. Ayant rejoint le Parti Communiste Salvadorien (PCS) en 1930, il a bien sûr subi la répression anticommuniste et a vu deux échecs de révolutions socialistes dans les années 30 et 50.

    Il a été aussi militant face à la création de la république bananière du Honduras, détenu par une grande corporation violente ayant eu le soutien des États-Unis pour renverser le président de gauche (qui avait instauré le salaire minimum et la redistribution des terres inexploitées par les corporations aux plus nécessiteux).

    Sa vie de communiste connaît un demi-succès dans les années 80 après plusieurs échecs révolutionnaires.
  • España la vida (2013)

    Sortie : .

    BD de Maximilien Le Roy et Eddy Vaccaro

    Un jeune Français très porté à gauche quitte sa famille conservatrice pour se battre aux côtés des Républicains espagnols entre 1936 et 1939, au nom de ses principes de liberté, égalité et fraternité.

    Après la défaite face aux nationalistes, il quitte l'Espagne puis la France pour échapper aux Nazis en 1940 et rester libre.
  • Et nos lendemains seront radieux (2019)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Hervé Bourhis

    Des militants écologistes se rapprochent de la 1ère femme Présidente de la République française et essayent de la convaincre de passer à une politique de "souverainisme écologique". Mais ils échouent à la convaincre de faire de telles réformes puis échouent à faire une révolution écolo : leur entrevue avec la Présidente se termine en prise d'otage et ils finissent en prison.
  • Félix ou le grand non (2010)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Bruno Wesel et Christian Durieux

    Le père Félix a revendiqué un rond-point comme territoire dans le but d'attirer l'attention et de forcer les gens à se rassembler pour s'abstenir en masse lors des dernières élections.

    Si elle n'est pas vraiment violente, la "révolution" de Félix reste légèrement armée et a failli marcher dans un contexte de rejet des politiciens. Un petit renvoi au second tour Macron/Le Pen de 2017 ou même à Sarkozy/Hollande en 2012.

    Sauf que ça ne marche pas vraiment : au final, une sorte de pseudo-Macron est élu avec peu de voix, mais est élu quand même. Et la seule grande victoire du mouvement de Félix et d'avoir rendu le président sortant plus humble.
  • 1871, l'ordre ensanglanté - Fraternités, tome 3 (2018)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Bernado Munoz et Jean-Christophe Camus

    Encore sur la Commune de Paris, mais cette fois-ci avec le point de vue de francs-maçons favorables à l'insurrection parisienne (à noter qu'il y a aussi eu des francs-maçons qui étaient contre les communards et ont soutenu la répression).

    À noter également que l'influence des francs-maçons était en fait assez minime, les ordres pro-insurgés n'étant que des petits soutiens (mais qui ont fait grandement parler d'eux).
  • Guérilla urbaine - Golden City, tome 12 (2017)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Pierre Schelle, Nicolas Malfin et Daniel Pecqueur

    Ici, il s'agit d'une révolution de clones (et/ou androïdes) réclamant d'avoir les mêmes droits civiques que les humains normaux dans le futur.

    Elle est avortée par une bande de mercenaires payés par des ploutocrates méprisant les pauvres. Cependant, ces clones n'hésitaient pas à tuer des innocents et Banks est allé empêcher les ploutocrates de faire tout ce qu'ils voulaient contre les pauvres.
  • Guernica (2019)

    Sortie : .

    BD (divers) de Bruno Loth

    Le petit village de Guernica, symbole des crimes de guerre fascistes avant son bombardement par les nazis et les franquistes.
  • Ikki Mandara (2008)

    Sortie : décembre 2008.

    Manga de Osamu Tezuka

    Raconte l'histoire d'une jeune Chinoise pendant la Révolte des Boxers (1899-1901) contre les colons occidentaux et la dynastie Qing.

    Si le manga montre les Boxers tuer une centaine de civils et de missionnaires européens, il montre aussi la répression féroce menée par une coalition européenne contre les Boxers.
  • Jacques Damour (d'après Emile Zola) (2017)

    Sortie : mai 2017.

    BD franco-belge de Gaël Henry et Vincent Henry

    Il y a un court passage sur Jacques Damour en Fédéré de la Commune de 1871, qui s'est battu pour Paris contre les Versaillais car il craignait la fin de la République et la montée du comte de Chambord (Henri V), sur le trône de France.
  • Jamais je n'aurai 20 ans (2016)

    Sortie : .

    BD de Jaime Martin

    Un peu similaire à "L'Art de Voler" mais en moins pessimiste et plus féministe et "chanceux".

    Spoiler : si, l'héroïne a dépassé les 20 ans.
  • Octobre noir - Jour J, tome 4 (2010)

    Sortie : octobre 2010.

    BD franco-belge de Florent Calvez, Jean-Pierre Pécau, Fred Duval

    Réalité où les Allemands ont envahi la France en 1914 et où le gouvernement républicain s'est réfugié en Algérie. Clemenceau donne l'ordre à un inspecteur ex-membre des Brigades du Tigre et à un anarchiste de tuer le tsar Nicolas II qui s'apprête à signer la paix avec l'Empire allemand.

    L'inspecteur et l'anarchiste rejoignent donc les communistes et anarchistes russes pour les aides à renverser Nicolas II. Mais nos deux compères français sont choqués par les méthodes de Lénine, Trotski et Koba (alias Staline) - qui utilisent des attentats impliquant des femmes et des enfants sacrifiés pour la "noble" cause communiste.

    Nos deux protagonistes français se rapprochent donc des anarchistes de Krontstad, qui sont brouillés avec les communistes, ainsi que de Kerenski (qui veut instaurer une démocratie parlementaire en Russie).

    Le tsar Nicolas II finit tué dans un attentat et les communistes crient triomphe... sauf que nos deux compères français ont piégé l'estrade de Lénine, Troski et Koba et les font exploser à coup de dynamite.

    La révolution communiste est donc avortée. Mais Kerenski ne prend pas le pouvoir. À la place, ce sont les anarchistes qui sont appelés au pouvoir. Ces derniers appellent les Russes à lutter contre les Allemands.

    Cet album est donc un cas particulier dans cette liste, puisqu'au lieu de la révolution bolchevique, c'est une révolution anarchiste russe qui a lieu. Celle-ci bouleverse l'ordre européen, car elle permet aux soldats français exilés de revenir battre les Allemands et de les chasser de le métropole en 1917.

    Et pour couronner le tout, une révolution spartakiste chasse le Kaiser de Berlin (dans la réalité, les spartakistes ont été battus en 1919). Une révolution a donc été avortée dans cet album pour mieux faire réussir deux autres.
  • La Nuit des Tuileries - Jour J, tome 11 (2012)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Florent Calvez, Fred Blanchard, Fred Duval

    Uchronie où Vidocq, Danton et même un Napoléon déçu par les dirigeants de la République (jugés assoiffés de pouvoir et de sang), permettent une restauration monarchique en instaurant Louis XVII (fils de Louis XVI et insupportable gamin) sur le trône de France.

    La Révolution prend donc fin en 1795, au lieu de 1799 dans la réalité.

    Bien que paraissant anti-révolutionnaire à la première lecture, la BD se moque de Louis XVII en en faisant un gamin chiant et disant qu'il n'est même pas le fils légitime de Louis XVI.

    La BD présente aussi le duc d'Artois (alias Charles X) comme étant pire que Louis XVII et les révolutionnaires réunis.

    La BD se termine d'ailleurs par Napoléon déclarant qu'il attend son heure (sous-entendu que, vu que Louis XVII est insupportable, il aura vite fait d'exaspérer le peuple pour qu'il puisse ensuite faire un coup d'État).
  • Napoléon Washington - Jour J, tome 17 (2014)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Mr. Fab, Fred Duval, Fred Blanchard

    Uchronie où Napoléon Bonaparte a été adopté par Washington et conquiert le Canada et le Mexique au profit des États-Unis et au détriment de l'Angleterre et de l'Espagne.

    Cet épisode se passe pendant la conquête du Mexique par Napoléon Washington ; alors qu'il avait le soutien ds indépendantistes mexicains, ces derniers retournent leur veste et le trahissent au profit des Espagnols.

    La révolution mexicaine d'indépendance n'a donc pas lieu en 1795 (dans la réalité, elle n'a commencé qu'en 1810).

    Et les acquis de la Révolution américaine (1776-1783) sont eux-mêmes menacés par John Adams, 2e président des États-Unis, ici opposé à la politique guerrière de Napoléon et complotant pour le mener à sa perte.
  • La République des esclaves - Jour J, tome 23 (2016)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Max von Fafner et Fred Duval

    Spartacus fonde une République des Affranchis en Sicile ou Sardaigne rivalisant avec Rome, mais se fait battre bien plus tard que dans la réalité (par Jules César, au lieu de Crassus).
  • Koba - La Jeunesse de Staline, tome 2 (2017)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Eric Liberge, Hubert Prolongeau et Arnaud Delalande

    Il faut savoir qu'il a failli y avoir une révolution communiste en Russie en 1905. Mais la répression tsariste l'en a empêché, la Révolution russe de 1917 retient donc les leçons du passé pour réussir son coup, pour malheureusement instaurer une dictature.
  • L'Art de voler (2009)

    El Arte de volar

    Sortie : .

    BD (divers) de Kim et Antonio Altarriba

    Sur un fils de paysan, rejoignant les Républicains espagnols (1936-1939), puis connaissant la défaite, le retour à la vie normale, le chômage, la vie de couple, la maison de retraite, etc.
  • La peur rouge - La main de dieu, tome 1 (2012)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Marc Védrines

    Vers 1919-1920, le FBI et Edgar Hoover prétendent avoir empêché une révolution communiste d'être déclenchée aux États-Unis.

    Il s'agissait en fait plutôt d'un gros mouvement de grève supportée par les partis communistes américains (les "révolutionnaires" ont alors été renvoyé en URSS, et on soupçonne Hoover d'avoir "fabriqué" cette menace communiste), mais qui sait...
  • La Nueve (2014)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Paco Roca

    Sur des républicains espagnols (dont des socialistes et des anarchistes) exilés en France, et se battant aux côtés des résistants français jusqu'à la Libération de 1944.
  • 1871 - L'Homme de l'année, tome 5 (2014)

    Sortie : .

    BD franco-belge de Benoît Dellac et Jean-Pierre Pécau

    Sur un Africain des troupes coloniales françaises ayant rejoint les Fédérés de la Commune pour lutter contre les "Versaillais" (nom donné aux troupes régulières de la République basées à Versailles, appelés comme ça parce que leurs chefs étaient d'anciens monarchistes ou officiers de Napoléon III).