Cycle "Kirk Douglas a 100 ans" à La Cinémathèque de Toulouse

Du 30 novembre au 18 décembre 2016, venez découvrir le Cycle "Kirk Douglas a 100 ans" à La Cinémathèque de Toulouse
Né le 9 décembre 1916 à Amsterdam, Kirk Douglas fêtera cette année son centenaire. Voilà pourquoi il ne faut pas manquer l’occasion de revenir en dix films sur la carrière d’un des acteurs les plus populaires du cinéma.

Pour plus d'informations sur ce Cycle : http://www.lacinemathequedetoulouse.com/programmation/cycles/1978

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    La Captive aux yeux clairs (1952)

    The Big Sky

    2 h 02 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de Howard Hawks avec Kirk Douglas, Dewey Martin, Elizabeth Threatt

    Western fluvial. Deuxième incursion de Hawks dans le western si l’on excepte Le Banni. Début XIXe siècle, deux amis remontent le Missouri pour faire commerce avec les Indiens pieds-noirs… Schéma hawksien habituel : deux hommes s’opposent, deviennent amis, puis rivaux à cause d’une femme…

    Le mercredi 30 novembre 2016, 21h00
  • Bande-annonce

    Les Vikings (1958)

    The Vikings

    1 h 56 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Richard Fleischer avec Kirk Douglas, Tony Curtis, Ernest Borgnine

    Drakkars, ripailles, duels, trahisons machiavéliques et grands sentiments avant un assaut monumental de château fort… bienvenue chez les vikings du grand Ragnar. Un pur film d’aventure aux multiples péripéties, tourné en décors naturels (en Bretagne et dans les fjords norvégiens), mis en scène par Richard Fleischer, passé pour l’occasion maître du film d’action.

    Le dimanche 4 décembre 2016, 17h00
  • Bande-annonce

    Seuls sont les indomptés (1962)

    Lonely Are the Brave

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de David Miller avec Kirk Douglas, Gena Rowlands, Walter Matthau

    Tragédie antique et western. Kirk Douglas : « Seuls sont les indomptés est mon film préféré. Le thème de l’individu broyé par la société me fascine. Il s’agissait d’un cow-boy moderne qui vit toujours selon le code moral du Far West américain. J’ai tout de suite eu envie d’en tirer un film ».

    Le samedi 10 décembre 2016, 21h00
  • Bande-annonce

    La Vie passionnée de Vincent van Gogh (1956)

    Lust for Life

    2 h 02 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Vincente Minnelli avec Kirk Douglas, Anthony Quinn, James Donald

    Kirk Douglas en pleine fièvre créatrice dans le rôle de Van Gogh. Minnelli, lui, a souvent fait référence à la peinture dans ses films. Lui-même peintre, il en fait ici le sujet du film : biographie du peintre à partir de sa correspondance avec son frère Théo et de son œuvre.

    Le dimanche 11 décembre 2016, 18h00
  • Chaînes conjugales (1949)

    A Letter to Three Wives

    1 h 43 min. Sortie : . Drame, romance et comédie romantique.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec Jeanne Crain, Linda Darnell, Ann Sothern

    Trois femmes, trois amies, trois maris, trois vies, trois films en un. Chacune d’elle a reçu une lettre d’Addie Ross. Cette dernière a quitté la ville avec le mari de l’une d’entre elles. Chacune s’interroge pour savoir s’il s’agit du sien. Tour à tour nostalgique, glaçant, ironique et tendre, Mankiewicz se déchaîne.

    Le mardi 13 décembre 2016, 21h00
  • Bande-annonce

    Histoire de détective (1951)

    Detective Story

    1 h 43 min. Sortie : . Policier, drame, film noir et romance.

    Film de William Wyler avec Kirk Douglas, Eleanor Parker, William Bendix

    Au début des années 1950, le polar évolue. William Wyler troque les ruelles sombres et le pavé humide contre le décor d’un commissariat de quartier et ses bureaux tristes et vieillots. Atmosphère étouffante, approche documentaire et réflexion sociale.

    Le mercredi 14 décembre 2016, 16h30
  • El Perdido (1961)

    The Last Sunset

    1 h 52 min. Sortie : . Western.

    Film de Robert Aldrich avec Rock Hudson, Kirk Douglas, Dorothy Malone

    Bétail et règlement de comptes, les ingrédients du genre sont là, mais ce « Dernier Crépuscule » (titre original du film) rompt avec la tradition, préférant flirter avec une aventure amoureuse trouble aux implications freudiennes. Deux femmes sûres de leur féminité (Dorothy Malone et Carol Lynley) et trois hommes troublés par la mort qui les guette (Kirk Douglas, Joseph Cotten et Rock Hudson).

    Le jeudi 15 décembre 2016, 19h00
  • Bande-annonce

    Les Ensorcelés (1952)

    The Bad and the Beautiful

    1 h 58 min. Sortie : . Drame.

    Film de Vincente Minnelli avec Lana Turner, Kirk Douglas, Walter Pidgeon

    Séances de cinéma (1 salle)
    Une actrice, un réalisateur, un écrivain se retrouvent dans le bureau d’un producteur déchu qui leur propose de faire un film ensemble. Flash-back. Tour à tour, ils se remémorent leur rencontre avec cet homme qui les a trompés mais qui a aussi fait d’eux les stars qu’ils sont aujourd’hui. Un formidable film sur Hollywood, plus particulièrement un portrait de producteur.

    Le vendredi 16 décembre 2016, 21h00
  • Bande-annonce

    La Femme aux chimères (1950)

    Young Man with a Horn

    1 h 52 min. Sortie : . Biopic, drame, comédie musicale et romance.

    Film de Michael Curtiz avec Kirk Douglas, Lauren Bacall, Doris Day

    Séances de cinéma (1 salle)
    Précisons-le d’emblée, le titre français trouvé par les distributeurs est totalement hors de propos. Très librement inspiré de la vie de Bix Beiderbecke, Young Man with a Horn retrace la carrière d’un musicien passionné et solitaire.

    Le samedi 17 décembre 2016, 19h00
  • Bande-annonce

    La Rivière de nos amours (1955)

    The Indian Fighter

    1 h 28 min. Sortie : . Western.

    Film de André De Toth avec Kirk Douglas, Elsa Martinelli, Walter Matthau

    Western bucolique. L’homme et son environnement, mais aussi l’avancée de la civilisation et ses conséquences. À travers les somptueux paysages de l’Oregon, les aventures d’un convoi menacé par les Indiens. L’affaire est d’ailleurs bien plus complexe. Sensuel, rude, tendre, hargneux et redoutablement efficace, La Rivière de nos amours unit pionniers et Indiens à la nature.

    Le dimanche 18 décembre 2016, 18h00