Dream Theater : discographie commentée

Avatar Yyrkoon Liste de

14 albums

par Yyrkoon

Albums studio seulement, mais leurs lives (notamment Live at Budokan et Score) valent le détour.

Attention, Dream Theater est mon groupe préféré du moment (depuis un petit moment d'ailleurs). Ça ne m'empêche pas d'en voir les défauts, mais vous êtes avertis : cette liste est subjective.

Line-up au premier album :
Batterie : Mike Portnoy
Guitare : John Petrucci
Voix : Charlie Dominici
Claviers : Kevin Moore
Basse : John Myung

Sinon, j'ai aussi fait un top de mes albums préférés du groupe : https://www.senscritique.com/top/Les_meilleurs_albums_de_Dream_Theater/1664672
Et de mes morceaux préférés aussi : https://www.senscritique.com/liste/Top_morceaux_de_Dream_Theater/890221

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    When Dream and Day Unite (1989)

    Sortie : . Heavy metal et rock symphonique. 8 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Du potentiel, c'est encore très brouillon mais on sent déjà le monstre en devenir. La voix de Charlie Dominici est différente de celle de James LaBrie, ce qui donne un rendu très particulier. On se dit que s'ils l'avaient gardé, le groupe aurait été tout à fait différent. Quelques perles, mais la "sauce" ne prend pas encore assez.

    [critiqué]
  • Écouter

    Images and Words (1992)

    Sortie : . Heavy metal, prog rock et rock. 8 morceaux.

    Album de Dream Theater

    --- Départ de Charlie Dominici, remplacé par James LaBrie ---
    La consécration pour le groupe, encore aujourd'hui leur album le plus vendu.
    D'un côté, c'est déjà époustouflant de technicité alors qu'ils sont encore jeunes. D'un autre côté, le tout manque encore un petit peu de cohésion et de maturité, et surtout, d'une production à la hauteur. Mais bon, d'excellentes chansons, d'excellentes paroles, mention spéciale à Metropolis qui reste une des meilleures qu'ils aient jamais composées, mais aussi à Pull Me Under qui emporte tout sur son passage, et à Another Day et Wait For Sleep les deux ballades.

    [critiqué]
  • Écouter

    Awake (1994)

    Sortie : . Heavy metal et prog rock. 12 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Pour moi cet album a été une certaine déception. Bien sûr il s'écoute, mais à part l'instrumental Erotomania et le chef d’œuvre Space-Dye Vest, peu de chansons marquantes. Et puis, il est long quoi. Et décousu. Même si avec le temps, il passe un peu mieux.

    [critiqué]
  • Écouter

    A Change of Seasons (EP) (1995)

    Sortie : . Heavy metal, speed metal et rock symphonique. 5 morceaux.

    EP de Dream Theater

    --- Départ de Kevin Moore, remplacé par Derek Sherinian ---
    Un petit peu un OVNI dans leur discographie, à écouter. D'abord, la chanson du même nom, la première fois qu'ils en composent une aussi longue, du plaisir en tube. Puis la reprise de Perfect Strangers, excellente, et l'Instrumedley non moins excellent.
  • Écouter

    Falling Into Infinity (1997)

    Sortie : . Heavy metal, speed metal et rock symphonique. 11 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Un flop (imputable, il est vrai, à la maison de disques). Deux-trois chansons intéressantes quand même : Peruvian Skies, Hollow Years (qui révèle toute sa splendeur dans le Live At Budokan), Trial Of Tears... Surtout, c'est pop, c'est de la guimauve, où est passé le progressif les gars ?

    [critiqué]
  • Écouter

    Metropolis, Part 2: Scenes From a Memory (1999)

    Sortie : . Heavy metal, prog rock, rock et rock symphonique. 12 morceaux.

    Album de Dream Theater

    --- Départ de Derek Sherinian, remplacé par Jordan Rudess ---
    Objectivement (si si je vous assure) le meilleur album de prog au monde.
    Le premier de leurs concept albums, là les musiciens se déchainent, les influences multiples sont plus vivaces et mieux intégrées que jamais, et quelle histoire captivante ! J'ai appris l'anglais avec cet album. Toute "scène" (chanson) à sa place, tout s'enchaîne jusqu'à un final grandiose... Et les morceaux pris individuellement restent excellents : mention à Fatal Tragedy, Home, the Spirit Carries On. Enfin bref, leur sommet.

    [critiqué]
  • Écouter

    Six Degrees of Inner Turbulence (2002)

    Sortie : . Heavy metal, prog rock et rock symphonique. 13 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Un quasi-concept album, sur la folie. On est un cran en dessous de Scenes from a Memory, et pourtant quel régal.
    Le 2e CD ne forme qu'une seule et même piste, du même nom que l'album, grandiose.
    C'est aussi ici que Portnoy commence sa série des "alcooliques anonymes" où il essaye de soigner son alcoolisme par la musique, et qui durera cinq albums.

    [critiqué]
  • Écouter

    Train of Thought (2003)

    Sortie : . Heavy metal, prog rock et rock symphonique. 14 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Un album plus sombre, moins cohérent certes, mais chaque chanson est un chef d'œuvre de technicité. Le solo de As I Am, les tempos qui s'enchaînent dans Endless Sacrifice, et l'instrumental Stream of Consciousness... Excellent (je ne mets pas des 9 ou des 10 par fanboyisme, ces albums sont vraiment, chacun, des albums qui m'ont marqué).

    [critiqué]
  • Écouter

    Octavarium (2005)

    Sortie : . Prog rock et rock. 8 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Cet album est ambigu.
    D'un côté, un travail sur la forme assez énorme : on a là un concept album sur les cycles, qu'on peut résumer avec cette phrase "The story ends where it begins." Tout, mais absolument tout, des artworks à la tonalité des chansons, explore ce concept. Si vous voulez en savoir plus, jetez un coup d'œil ici : http://dt.spatang.com/octavarium.php
    Le problème, c'est le fond. Ben oui, la musique. À part la chanson titre, et à la limite Panic Attack, tout est fade, pop, plus de prog, presque plus de metal... C'est commercial, ça va chercher du côté de Muse, de U2... Enfin, on dirait que ça marche, cet album s'est très bien vendu.

    [critiqué]
  • Écouter

    Systematic Chaos (2007)

    Sortie : . Prog rock et rock. 8 morceaux.

    Album de Dream Theater

    C'est un album assez peu inspiré, où Dream Theater cherche l'inspiration à droite et à gauche mais qui contient peu d'idées vraiment extraordinaires. Quelques bons morceaux et quelques autres auxquels j'accroche moins.

    [critiqué]
  • Écouter

    Black Clouds & Silver Linings (2009)

    Sortie : . Electronique, heavy metal et prog rock. 18 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Enfin, Dream Theater refont du progressif ! Cet album n'est pas un concept album mais plutôt un recueil de nouvelles, diverses histoires plutôt très bonnes, avec notamment the Count of Tuscany ou A Rite of Passage qui sont excellentes. Mike Portnoy y clôture sa série Alcooliques Anonymes, mine de rien en mettant bout à bout les cinq chansons on a un concept album de 1h. Du bon donc.

    [critiqué]
  • Écouter

    A Dramatic Turn of Events (2011)

    Sortie : . Rock et prog rock. 10 morceaux.

    Album de Dream Theater

    --- Départ de Mike Portnoy, remplacé par Mike Mangini ---
    Le groupe a beaucoup de mal a se remettre du départ du batteur, et la musique s'en ressent, mais ça aurait pu être bien pire, et le nouveau batteur est très bon. À saluer : les musiciens sont plus virtuoses que jamais. Mais, si on oublie 2-3 chansons, les paroles sont vraiment à chier si on les compare à ce à quoi on nous avait été habitués.
    Cet album reste un album de transition, sans âme propre, mais promet beaucoup pour le futur.

    [critiqué]
  • Écouter

    Dream Theater (2013)

    Sortie : . Heavy metal et prog rock. 9 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Je le trouve pas désagréable mais je trouve qu'il manque d'âme, j'arrive pas à y accrocher, un peu comme Awake. Et puis ça tourne en rond. Bon ça reste du Dream Theater, y a deux-trois passages qui se défendent plutôt pas mal.

    [critiqué]
  • Écouter

    The Astonishing (2016)

    Sortie : . Rock. 34 morceaux.

    Album de Dream Theater

    Deuxième concept album du groupe, The Astonishing a eu un processus d'écriture très différent de Scenes From a Memory, basé sur des thèmes musicaux entrelacés. Musicalement c'est beaucoup moins progressif mais on peut y voir le groupe se constituer une nouvelle identité pas inintéressante. Au final je trouve cet album un peu indigeste et le concept mal ficelé même si y a des trucs sympas par moments.

    [critiqué]