Du coté de... Bret Easton Ellis

Avatar Pitchblack Liste de

7 livres

par Pitchblack

Une petit liste pour passer en revue la bibliographie du célébrissime auteur d'American Psycho.

Une écriture limpide, des personnages improbables mais convaincants, et des histoires qui côtoient la folie.
Trash mais pas racoleur, souvent drôle, très très noir, avec toujours en filigrane un univers qui soulève pleins de questions sans réponses pontifiantes. J'aime beaucoup.

Au premier abord effectivement, Ellis brosse le portrait de gens assez creux, complètement fashion victime.
Mais derrière on voit un univers terriblement crédible et évocateur : solitude et fuite en avant permanente (Les lois de l'attraction), anonymat et indifférence jusqu'à l'absurde (American Psycho), hyper-pragmatisme de parents jamais sortis de l'adolescence (Lunar Park), et j'en ai surement raté pas mal...

Bon, je me doute que Ellis n'est pas le premier à aborder ces thèmes, mais cette manière d'immerger le lecteur n'appartient qu'à lui.
Je vois un peu ce discours chez Houellebeck aussi, mais là où ce dernier "démontre" au cours de passages critiques (je pense notamment au peuple du futur de la "Possibilité d'une Ile", ou au chercheur des "Particules Élémentaires"), Ellis laisse le lecteur se faire son idée en le plongeant dans la réalité des protagonistes, quasiment en temps réel. Au lecteur de faire la démarche de prendre ensuite le recul nécessaire à l’appréhension critique du monde décrit (tiens, çà me fait penser à Verhoeven et "Starship Trooper" aussi çà).

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Moins que zéro (1986)

    Less Than Zero

    Sortie : 1986. Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    "Il y a des fois ou l'on peut disparaitre sans même s'en rendre compte"
    Un été oisif en compagnie de la jeunesse friquée de L.A. Des personnages bien troussés et un style déjà bien affirmé.
    Pas vu l'adaptation filmée.
  • Les Lois de l'attraction (1987)

    The Rules of Attraction

    Sortie : 1987. Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    La vie d'un campus. On retrouve la jeunesse de "Moins que Zéro". Belle réflexion sur la solitude et l’indifférence. L'adaptation de Roger Avary est assez réussie.
  • American Psycho (1991)

    Sortie : 1991. Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    Le plus connu de ses romans, avec l'introduction du fameux Patrick Bateman : yuppie, golden boy et serial killer. De long passages descriptifs sur des détails de la pop-culture 80s s'intercalent avec le vécu quotidien d'un monstre en costume armani. Pour ma part j'aime bien ce monde d'apparence, ou finalement tous ceux qui en joue le jeu deviennent anonymes.
    Le film est correct, mais n'a pas l'ampleur et la folie du roman.
  • Zombies (1994)

    The Informers

    Sortie : 1994. Nouvelle.

    Livre de Bret Easton Ellis

    Un recueil de nouvelles. Pas encore lu.
  • Glamorama (1998)

    Sortie : 1998. Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    Le monde de la mode croise celui du terrorisme. On glisse de la réalité à la fiction dans un ensemble pas toujours facile à suivre. Un bouquin moins maîtrisé que les autres, que j'ai eu du mal à finir.
  • Lunar Park (2006)

    Sortie : 2006. Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    Autobiographie largement romancée. Ellis se met en scène dans une histoire de fantômes, de disparition, de cul, et de drogue. Cela aurait pu être ridicule ou maladroit, et bien non. Un équilibre superbe. Et si l'intensité n'est pas la même que dans American Psycho, je suis pas loin de penser que c'est son meilleur pavé à ce jour.
  • Suite(s) impériale(s) (2010)

    Imperial Bedrooms

    Sortie : . Roman.

    Livre de Bret Easton Ellis

    La suite directe de "Moins que Zéro", on retrouve le protagoniste principal, Clay, et les personnages qui gravitent autour de lui. Pas mal, mais des relents d'inabouti.