Gerardmer vu autant de films en 4 jours (2020)

Avatar Ezhaac Liste de

23 films

par Ezhaac
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    La Dernière Vie de Simon (2020)

    1 h 43 min. Sortie : . Fantastique et romance.

    Film de Léo Karmann avec Benjamin Voisin, Martin Karmann, Camille Claris

    S'il y a bien un film que je ne voulais pas voir à ce festival, c'est "La Dernière vie de Simon". Le cinéma Français me fait souvent chier, le titre est horrible et on me l'a présenté comme un film fantastique "familial".
    Et de fait, le début plein d'enfants m'a fait très peur, sauf que non. C'est réalisé avec une telle justesse jusque dans le plus petites dialogues, et fait avec une telle tendresse que la sauce prend en un temps record.
    Et le film ne fera que se bonifier au fil des scènes jusqu'à un final qui m'a fait pleurer comme une madeleine alors que je l'avais vu venir à des kilomètres.
    J'imagine encore mal comment ça ne pourrait pas être mon film de 2020, mais je suis prêt à être surpris !
  • Bande-annonce

    Le Pacte des loups (2001)

    2 h 22 min. Sortie : . Action, historique et Épouvante-horreur.

    Film de Christophe Gans avec Samuel Le Bihan, Vincent Cassel, Émilie Dequenne

    Ca doit être la 5ème fois que je vois le film et c'est toujours aussi fabuleux.
  • Bande-annonce

    Vivarium (2020)

    1 h 37 min. Sortie : . Science-fiction, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Lorcan Finnegan avec Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke

    Une très bonne idée, très bien exécutée, avec quelques petits faux défauts qui ne m'ont jamais gâché le plaisir. Ce n'est toujours pas le film qui me réconciliera avec Jesse Eisenberg mais dans le genre huis-clos étouffant, c'est très réussi.
    Le final n'essaye pas de surprendre mais il est tellement bien exécuté qu'il en reste satisfaisant, et le propos social sur les banlieues et le formatage de la cellule familiale lui donne encore une certaine valeur ajoutée.
  • Bande-annonce

    Saint Maud (2020)

    1 h 23 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Rose Glass avec Jennifer Ehle, Morfydd Clark, Turlough Convery

    Efficace, glaçant, stressant, Saint Maud ne réinvente pas la roue mais remplit son contrat avec mention. L'actrice principale est bluffante et si vous cherchez une bonne raison de ne pas aller à la messe dimanche prochain, n'allez pas plus loin.
  • Bande-annonce

    Jumbo (2020)

    1 h 34 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Zoé Wittock avec Noémie Merlant, Emmanuelle Bercot, Bastien Bouillon

    Une belle histoire d'amour, absolument pas conventionnelle, avec une galerie de personnages tourmentés mais très crédibles et une séquence onirique d'un érotisme perturbant. Une belle photo, un rythme assez maitrisé - je suis très curieux d'en voir plus cette réalisatrice.
  • Bande-annonce

    Yves (2019)

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Benoit Forgeard avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine

    Le film part d'une idée stupide mais l'explore en long en large et en travers avec un jusqu'au-boutisme qui fait plaisir à voir. C'est drôle, absurde, parfois franchement bizarre et beaucoup plus réussi que ce que le sujet m'avait laissé présager.
  • Bande-annonce

    Memory : The Origins Of Alien (2019)

    1 h 35 min. Sortie : .

    Documentaire de Alexandre O. Philippe avec Veronica Cartwright, Tom Skerritt, Ronald Shusett

    Un très chouette documentaire sur les origines d'Alien (le premier), avec un angle original qui s'attache surtout aux influences culturelles et artistiques qui ont menées à la création de l'Alien et son écosystème, ou encore les dynamiques de pouvoir au sein du Nostromo.
  • Bande-annonce

    1BR : The Apartement (2019)

    1 h 30 min. Épouvante-Horreur.

    Film de David Marmor avec Nicole Brydon Bloom, Alan Blumenfeld, Susan Davis

    Un thriller efficace mais assez convenu. J'ai passé un très bon moment mais ce sera aussi très vite oublié. L'idée est intéressante et soulève même quelques questions sur la légitimité de la proposition sociale mais ça ne va pas très loin et le film n'est pas assez ambigu pour vraiment aller au bout de son sujet. Il aurait suffi de brouiller un peu la frontière entre bourreaux et victime et on aurait pu avoir un final réellement dérangeant.
  • Bande-annonce

    The Vigil (2020)

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Keith Thomas avec Dave Randolph-Mayhem Davis, Menashe Lustig, Malky Goldman

    Je suis très friand de ciné d'horreur "exotique" utilisant un folklore que je ne connais pas, et The Vigil m'a principalement plu pour cette raison. Pour le reste, c'est un film d'horreur à petit budget plutôt banal, avec quelques scènes cool, quelques longueurs et un final en pétard mouillé.
  • Bande-annonce

    Snatchers (2019)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Stephen Cedars et Benji Kleiman avec Mary Nepi, Gabrielle Elyse, J.J. Nolan

    C'est rigolo au début mais c'est un peu longuet. Le réalisateur est manifestement très fan d'Edgar Wright mais n'en a pas encore le talent et le timing des gags est souvent un peu à côté de la plaque. Il y a beaucoup d'effets qui se répètent jusqu'à ne plus être drôles mais c'est quand même suffisamment loufoque pour être divertissant.
  • Bande-annonce

    The Room (2020)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Christian Volckman avec Olga Kurylenko, Kevin Janssens, Joshua Wilson

    Le film est plein de bonnes idées et plutôt bien réalisé. La première partie est pleine de promesse malgré son casting de top models très lisses et un peu nuls. L'idée de base est vraiment chouette et il y avait un gros potentiel.
    Seulement... c'est gâché par des personnages aux réactions complètement débiles et une "Room" dont on explique jamais vraiment les règles, au point qu'on se demande souvent pourquoi les personnages ne font pas ceci ou cela, parce que le film n'a jamais pris la peine d'expliquer ce qu'on pouvait ou pas en faire.
  • Bande-annonce

    The Lodge (2020)

    1 h 40 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et drame.

    Film de Severin Fiala et Veronika Franz avec Richard Armitage, Riley Keough, Alicia Silverstone

    A mon sens, le film d'horreur a besoin d'une sorte de référentiel, un personnage "normal" auquel s'identifier pour s'immerger dans l'horreur de la situation et/ou qui va générer de l'empathie pour qu'on s'inquiète de son sort.
    The Lodge tente un numéro d'équilibriste farfelu en cours de film, en inversant les rôles de la victime et du bourreau, sauf qu'on se retrouve à vouloir encourager le nouveau bourreau parce qu'on a déjà perdu toute empathie vis à vis de la nouvelle victime. Je suis clair ?
    Ah oui, et quelques jump scares putassiers.
  • Bande-annonce

    Sea Fever (2020)

    1 h 29 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et science-fiction.

    Film de Neasa Hardiman avec Connie Nielsen, Hermione Corfield, Dougray Scott

    C'était ma grosse attente de ce festival et... bah non. J'ai beau être très bon public pour le huis-clos, les tentacules et les rouquines, je me suis quand même un peu ennuyé. Le film ne décolle jamais, n'est pas assez bon pour être juste un thriller claustrophobique et n'a malheureusement pas décidé de compenser par une avalanche de gore et de pseudopodes tueurs en latex.
  • Bande-annonce

    Satanic Panic (2019)

    1 h 25 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Chelsea Stardust avec Rebecca Romijn, Jerry O'Connell, Jordan Ladd

    Sympathique dans sa première moitié, avec des persos rigolos et de très bonnes idées, le film perd tout son souffle pendant le 2ème acte et laisse une impression très mitigée. Les gags se raréfient, ça ne décolle jamais vraiment et le climax final est d'une faiblesse à pleurer.
    Il y a toute une séquence vers la fin qui dure et qui dure, sans humour, avec une blague en 10 minutes et un montage qui perd la tête, et on a l'impression que l'équipe est subitement tombé simultanément à court de pognon et d'idées.
  • Bande-annonce

    Blood Quantum (2020)

    1 h 36 min. Sortie : 2020. Épouvante-Horreur.

    Film de Jeff Barnaby

    Quel gâchis. Il y avait de quoi faire un beau film de genre avec un propos social mais le résultat n'a aucune idée de ce qu'il veut être et finit comme un vieux soufflet moisi sans avoir su trouver son identité.
    La plupart du temps, le film est sérieux et raté, mais à intervalle régulier, il semble sur le point de passer en mode "Evil Dead 2" décomplexé, sauf que ça n'arrive jamais.
    Les personnages font n'importe quoi, le montage n'a aucun sens et les moments émotion ne fonctionne pas du tout.
  • Bande-annonce

    Inunaki : Le Village oublié (2020)

    Inunaki

    1 h 48 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Takashi Shimizu avec Ayaka Miyoshi

    Un naufrage du début à la fin, avec tous les clichés du cinéma d'horreur Japonais sans aucune de ses qualités. On a pas peur, les effets spéciaux dégueulasses sont montrés trop longtemps en pleine lumière et il n'y a aucun mystère car tout est systématiquement sur-expliqué.
    Le film est une véritable insulte à votre intelligence, en foutant des flashback au moindre twist scénaristique, même si on flashback un truc qui s'est passé littéralement 2 minutes plus tôt.
    Je ne sais pas si le film s'adresse à une génération de Japonais nourris au smartphone dont la capacité d'attention ne dépasse plus les 80 secondes mais cette manie de tout remontrer et tout réexpliquer est vraiment ce qui rend le film aussi insupportable au début et hilarant vers la fin.
  • Bande-annonce

    Répertoire des villes disparues (2020)

    1 h 36 min. Sortie : 2020. Drame et fantastique.

    Film de Denis Côté avec Robert Naylor, Josee Deschenes, Jean-Michel Anctil

    MAIS TUEZ MOI. C'est à peu près ce que je me suis dit pas mal de fois en regardant "Répertoire" juste après "Les Particules". Je n'avais pas besoin d'un second film de masturbation cinématographique pour étudiant en école de cinéma, ce matin là.
    C'est long, c'est chiant, il y a un vague propos sur le déclin de la ruralité mais ça n'a vraiment aucun sens. C'est un peu la version Telerama des Revenants de Canal+, mais sous prozac.
    Mentions pour l'armée de zombis qui envahit toutes les villes du pays et avec qui personne ne semble essayer d'interagir, ou encore la meuf qui se met à flotter à 20 mètres du sol et le seul truc que les gens trouvent à dire, c'est "Elle est jolie comme ça, non ?"
  • Bande-annonce

    Les Particules (2019)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Blaise Harrison avec Thomas Daloz, Néa Lüders, Salvatore Ferro

    Deux heures d'ennui d'une vacuité navrante, avec une galerie de personnages sponsorisés Cotorep, des images d'archives dégueulasses du CERN parce qu'il fallait bien trouver des subventions et une vague intrigue décousue où on essaye mollement de poser une ambiance. Ca manque de rythme, de talent, d'un script et ça se masturbe pas mal.
  • Bande-annonce

    Alien Crystal Palace (2019)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie dramatique et musique.

    Film de Arielle Dombasle avec Arielle Dombasle, Nicolas Ker, Asia Argento

    Alien Crystal Palace ne ressemble à rien que j'avais vu avant et rien n'aurait pu m'y préparer. C'est soit un 10, soit un 1 avec un coeur, mais il n'y a pas de juste milieu.
    Film d'improvisation dont la plupart des dialogues n'ont pas été écrit ou oublié, la moitié des acteurs ont l'air murgés, mais à un stade vraiment avancé, à la frontière du coma éthylique, et l'autre moitié... ils ne savent pas bien ce qu'ils font là.
    Arielle, quant à elle, est comme un poisson dans l'eau avec ses tenues à paillettes et se met à poil avec toutes les actrices du film pour des séquences lesbiennes aussi incongrues que gratuites.
    Et si ça ne suffisait pas, il y a un film dans le film et un propos méta sur la nullité de ce qu'on est en train de regarder. Un grand moment.
  • Boustifaille (2019)

    18 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Court-métrage de Pierre Mazingarbe avec Géraldine Martineau, Moustafa Benaibout, Anne Benoit

    Comédie potache avec du latex et des grosses blagues. C'est rigolo et ça marche bien.
  • Bande-annonce

    Dibbuk (2019)

    33 min. Épouvante-Horreur, drame et fantastique.

    Court-métrage de Dayan D. Oualid avec Ben Aboulker, Marc Allal, Sophie Arama

    Sympa mais un peu longuet. J'aurais sûrement apprécié davantage sans la sensation de déjà vu après The Vigil.
  • Nouvelle saveur (2019)

    24 min. Comédie dramatique.

    Court-métrage de Merryl Roche avec Joséphine Japy, Sébastien Houbani et Philippe Resimont

    Un bon court avec une belle photo, des acteurs solides et une histoire intéressante. La métaphore a des sabots surdimensionnés mais ça ne m'a pas gâché le plaisir.
  • Tempus Fugit (2019)

    20 min. Sortie : 2019. Fantastique.

    Court-métrage de Lorenzo Recio

    Une idée sympa, exploitée avec une certaine tendresse mais surtout une rouquine absolument adorable et ridiculement canon. Je regrette quelques facilités de script qui m'ont un peu fait sortir de l'histoire.