Groove : Snappin' Necks Rock Collection

Avatar Vayet Adelaïs Liste de

3 albums

par Vayet Adelaïs

Un morceau Rock est caractérisé par un "riff", et les arrangements qui vont avec, les lignes mélodiques étant souvent plus réduites que dans d'autres styles.
C'est aussi cela qui rend des morceaux intemporelle dans ce qu'ils ont apportés, mais aussi les fait diablement vieillir, car les techniques de Production évoluent, la technologie de capture également, etc.
C'est d'ailleurs pour cela que pas mal de Remaster sont sortie depuis le début des années 2000 avec l'arrivée du numérique dans les studios.

Mais certains albums demeurent, même des dizaines d'années après, par le travail de composition et d'arrangement des monolithes à headbang.
Ces morceaux qui vous donne envie de casser un mur par la force de votre poing, pas dans un accès de rage, mais grâce à ce défouloir auditif qui vous est donné d'entendre.

(N'hésitez pas à me soumettre vos albums dans les commentaires ! Je me ferais un plaisir d'étendre cette liste.)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    Snappin´ Necks (1995)

    Sortie : . 11 morceaux.

    Album de Stuck Mojo

    Alors que Rage Against the Machine éclatait des conventions et faisait pogoter dans le salon de Tata Monique, Stuck Mojo est arrivé pour bousculer ces conventions réactionnaires ("Convenception").

    Avec des paroles rappées pro-americano redneck, s'affichant comme dans des clips promotionnels de la NRA, beaucoup auront du mal à trouver le second degré du groupe, tellement il était bien caché.

    Avec un son de guitare lourd venant tout droit du Metal, une batterie qui tabasse et résonne comme de l'anti-aérien, une basse qui gronde, l'album est complètement symptomatique des productions Rock/Metal des années 1990 et tient encore la dragée haute à des sorties actuelles, en terme de cassage de bouche.

    Et puis ce sens du riff mes amis... Ce n'est pas pour rien qu'il donne son titre à cette liste.

    Il porte tellement bien son nom...

    *Morceaux préférés :* TOUS BORDEL ! Mais écoutez au moins les 11 premiers titres...
    Oh wait.

    https://www.youtube.com/watch?v=2KRiOXYWj9s&list=PL55A37B817D893BC8
  • Écouter

    One Day Remains (2004)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et hard rock. 11 morceaux.

    Album de Alter Bridge

    Sur les cendres de Creed, Tremonti et la partie rythmique repart pour un tour de manège Post-Grunge, en alourdissant encore le ton.
    Épaulés par Miles Kennedy et sa voix nasillarde mais diablement belle et travaillée, Mark, Brian et Scott, nous servent un Rock US avec des guitares aux cordes aussi peu tendues que la gaine de ma grand mère (ELLE EST MORTE !), pour toujours plus d'assise dans les riffs.

    Et Mark Tremonti est une usine à riff, quelqu'ils soient, rapides ou lents.

    Et les (power) ballades mes amis...

    *Morceaux préférés* : Find the Real, One Day Remains, Metalingus, The End is Here.

    https://www.youtube.com/watch?v=YNy-E8Ffs30
  • Écouter

    Use Your Brain (1995)

    Sortie : . Funk metal. 12 morceaux.

    Album de Clawfinger

    La même année et dans le même style que Snappin'Neck de Stuck Mojo, la Suède, plus aptes à nous faire connaitre des groupes de Death/Black Metal, ou de synth-pop habituellement, accouche de l'album révélateur de Clawfinger.

    Groove Rock avec les guitares tranchante et lourde du metal, le groupe aborde encore une autre vision après la contestation de RATM, et le sarcasme de Stuck Mojo, bien plus intéressante à mon gout : l'Amertume.

    Avec son chanteur désabusé et des rythmes lancinants, presque industriels et pas mal de samples, le groupe est bien plus dans l'air du temps à mesure que le temps passe.

    Ce qui rend leur musique encore jouissive à écouter tant on entend notre propre exutoire sur cet album !

    *Morceaux préférés* : le trio Power/Pay/Pin, Die High, et le single symptomatique et matraquage Do What I Say.

    https://www.youtube.com/watch?v=Ht855V_DGnE