Kev Adams - The Bad Boy ?

Avatar El. Piccolo Liste de

7 films

par El. Piccolo

Idolâtré par les uns - Détesté par les autres - Qu'on le veuille ou non depuis le début des années 2010, Kev Adams est partout (séries - cinéma - spectacles). Difficile donc de passer à côté du personnage qui n'hésite pas à imposer son style / sa patte notamment sur chacune de ses apparitions cinématographiques à tel point qu'on se demande parfois qui en est le réalisateur.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Les Profs (2013)

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Pierre-François Martin-Laval avec Christian Clavier, Isabelle Nanty, Pierre-François Martin-Laval

  • 2
    Bande-annonce

    Les Nouvelles Aventures d'Aladin (2015)

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Arthur Benzaquen avec Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Vanessa Guide

  • 3
    Bande-annonce

    Les Profs 2 (2015)

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Pierre-François Martin-Laval avec Kev Adams, Isabelle Nanty, Didier Bourdon

  • 4
    Bande-annonce

    Gangsterdam (2017)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie et action.

    Film de Romain Levy avec Kev Adams, Manon Azem, Côme Levin

    Je vous l’accorde, sur le papier "Gangsterdam" n'a rien de très attractif : l’affiche du film est dégueulasse, le synopsis peu convaincant et le casting plutôt incertain. Alors pourquoi s'obstiner à perdre son temps ? L'espoir d'une bonne comédie française ? La présence de Kev Adams ? Ou encore le charme de la méconnue Manon Azem ? Sans doute un mélange de curiosité ...

    Piège à con ? Finalement pas du tout ! Quand on va voir du Kev Adams, on s'attend forcement à voir du Kev Adams avec un style qui lui appartient qu'on soit d'accord ou pas. A partir de ce moment là, "Gangsterdam" sans être la comédie de l'année, se laisse regarder comme un divertissement qui ne se prend pas la tête. Pas question ici d'être cérébrale. Romain Levy s'amuse et son trio d'acteur s'assume complétement, à l'image d'un Côme Levin alias Durex dégueulasse à souhait et d'un Kev Adams qui nous fait du Kev Adams dans un rôle qu'il commence à maitriser parfaitement tant il l'accumule, à savoir celui de l'étudiant éperdument amoureux.
    Côté réalisation, à noter tout de même quelques bonnes idées et surtout quelques situations biens cocasses quoique parfois trop centralisé autour d'un humour pipi-caca. Les inspirations cinématographiques de Romain Levy se font également bien ressentir avec une volonté certaine d'un Road Trip à l'américaine, le tout accompagné d'une bande son qui à le mérite de faire son petit effet. Ça mis à part, rien de bien fracassant, le film ne restera certainement pas dans les anales, la faute à un ensemble trop lisse et à un humour jugé trop potache.
    Autre bémol à mon sens et pas des moindres, le trop grand nombre de sous-titre et ses dialogues catastrophiques à la franglais qui viennent incommoder un tout déjà bien fragile.

    A voir pour la forme .
  • 5
    Bande-annonce

    Fiston (2014)

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Pascal Bourdiaux avec Kev Adams, Franck Dubosc, Nora Arnezeder

  • 6
    Bande-annonce

    Amis publics (2016)

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Edouard Pluvieux avec Kev Adams, Paul Bartel, Vincent Elbaz

  • 7
    Bande-annonce

    Alad'2 (2018)

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Lionel Steketee avec Kev Adams, Jamel Debbouze, Vanessa Guide

    Très certainement le plus mauvais des Kev Adams à l'heure actuelle ! Non pas qu'il soit responsable de ce quasi navet, mais Lionel Steketee, réalisateur par ailleurs bien souvent incompris, massacre ici la franchise à grands coups de pelle.
    Avec "Alad'2", c'est tout le cinéma français qui se prend une nouvelle gifle : un mauvais script - des dialogues irritants - des blagues foireuses - le tout camouflé par un casting xxl - voilà l'exemple à ne plus suivre pour personne. C'est d'autant plus regrettable à mes yeux, que le concept des "Nouvelles Aventures" sortie en 2015, m'avait particulièrement bien emballé, tant il y avait du potentiel à exploiter pour la comédie française (malgré une critique à mon sens plutôt dur).
    Pour moi, c'est dans la liberté qu'offre Lionel Steketee a ses acteurs que le réalisateur commet sa plus grande erreur. Il s'en retrouve très rapidement dépendant et ne réussit par conséquent jamais à poser son emprunte sur le film. Ça en est tellement affligeant de bêtise que c'est à se demander si la réalisation lui appartient vraiment.
    Finalement Alad'2 se rapproche d'avantage d'un mauvais Eric et Ramzy ou encore d'un Djamel Debouzze des mauvais jours, bien plus qu'une suite fidèle des Nouvelles Aventures d'Aladin version Kev Adams.