L'Impitoyable Clint Eastwood

Avatar Docteur_Jivago Liste de

38 films

par Docteur_Jivago

Portrait de Clint Eastwood : http://laplumeetlimage.over-blog.com/article-clint-eastwood-portrait-82350099.html

Surement l'un des cinéastes qui m'a le plus marqué, tant par ses multiples talents que la profondeur que l'on peut trouver dans son cinéma.

Ça va bientôt faire plus de soixante ans que Clint Eastwood baroude à Hollywood, il a vraiment été révélé par Sergio Leone puis Don Siegel avant de finalement se lancer dans la réalisation en 1971. Depuis il a mis en scène plus d'une trentaine de films, capable de faire divers genres avec brio, du western à la romance en passant par le polar et il a obtenu de nombreuses distinctions et succès public/critique.

Surement l'une des personnalités les plus influentes et talentueuse du cinéma américain de ces 50 dernières années.

Retour sur mes divers expériences avec le réalisateur Eastwood (filmographie terminée), et j'ai vraiment été déçu très peu de fois.

En couverture : Impitoyable

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Un frisson dans la nuit (1971)

    Play Misty for Me

    1 h 42 min. Sortie : . Policier, drame, romance et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Jessica Walter, Donna Mills

    Première réalisation de Clint Eastwood et déjà un grand cru !

    "Un Frisson dans la nuit" est doté d'un scénario original et vraiment bien écrit, Eastwood proposant un thriller vraiment efficace où la tension et le suspense monte en même temps que les minutes. La mise en scène, plutôt classique, est bonne, il arrive à créer une atmosphère particulièrement envoûtante, dans laquelle baigne un soupçon de parano, de folie, de ballade romantique et de jazz.

    La photographie est vraiment jolie tandis que Clint assure aussi devant la caméra, démontrant à nouveau toute sa classe, tandis que face à lui, Jessica Walter est flippante à souhait.
  • Bande-annonce

    L'Homme des hautes plaines (1973)

    High Plains Drifter

    1 h 45 min. Sortie : . Western.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Verna Bloom, Marianna Hill

    Dans le second film réalisé et interprété par Eastwood, on retrouve le personnage de l’homme sans nom qui a connu le succès chez Sergio Leone.

    Clint campe un ici un anti-héros crade et mal rasé (mais terriblement classe !) aux répliques sanglantes, et capable des pires violences. La force de ce western, c’est de brasser intelligemment des genres dont à première vue on pouvait douter qu’ils feraient bon ménage.
    L’homme des hautes plaines est à la fois drôle, angoissant ou encore violent, avec des rebondissements plutôt bien pensés et on est captivé de bout en bout.
    Clint Eastwood est impeccable dans le rôle principal, à la fois violent et badass, rebaptisant la ville "Hell", et les seconds rôles se débrouillent bien.

    On notera aussi que les noms de Sergio Leone et Donald Siegel apparaissent sur des tombes, un bel hommage de Clint envers ceux qui lui ont tout appris.
  • Bande-annonce

    Breezy (1973)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Clint Eastwood avec William Holden, Kay Lenz, Roger C. Carmel

    Clint Eastwood, avec "Breezy", nous raconte une histoire d'amour entre une jeune hippie et un agent immobilier quinquagénaire.

    C'est aussi l'un de ses rares vieux films où il ne se donne pas de rôle (le seul en une quinzaine d'année, jusqu'à "Bird").

    Malheureusement il n'évite pas quelques clichés et caricatures tandis que les dialogues sont parfois un peu niais, voilà pour les fausses notes.

    Néanmoins, Eastwood arrive tout de même à mettre en scène une belle histoire, simple et parfois touchante. Il prend le temps de filmer, nous immerge dans l'oeuvre avec plaisir et sensibilité tandis qu'il dresse le portrait d'une époque, notamment via certaines conventions. Et enfin, et comme toujours, William Holden est tout simplement génial et dans l'ensemble, les interprétations sont bonnes.
  • Bande-annonce

    La Sanction (1975)

    The Eiger Sanction

    2 h 03 min. Sortie : . Action, aventure, romance et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, George Kennedy, Vonetta McGee

    Difficile de reconnaître totalement Clint via La Sanction !

    C'est surtout pour Clint en "Bad Ass" que ça vaut le coup d'ailleurs !

    Excepté cela, le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous, c'est parfois un peu mou, c'est mal écrit (avec notamment des dialogues assez affligeant et certains éléments du scénario sont quand même vraiment tirés par les cheveux !

    Sans compter que c'est parfois à la limite de l'homophobie !

    Par contre, les scènes d'escalades sont plutôt bien faites et plusieurs séquences sont vraiment belles, et parfois impressionnantes.
  • Bande-annonce

    Josey Wales hors-la-loi (1976)

    The Outlaw Josey Wales

    2 h 15 min. Sortie : . Western.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Chief Dan George, Sondra Locke

    Un excellent western, à classer dans les meilleurs films réalisés par Clint !

    Josey Wales est le genre de personnage qu'Eastwood a déjà incarné, et ce avec brio, un flingueur hanté par la vengeance et qui va refuser de se rendre à la fin de la guerre de Sécession, partant pour le Texas avec une horde de chasseur à ses trousses.

    Entre cadavres, chaleur et Indien, Eastwood propose un western passionnant de bout en bout, sous tension, avec un contexte intéressant, de remarquables paysages et bien plus humaniste et subtil qu'il n'y parait.
  • Bande-annonce

    L'Épreuve de force (1977)

    The Gauntlet

    1 h 49 min. Sortie : . Policier.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Pat Hingle, Sondra Locke

    Un énième Eastwood où il joue le rôle principal à la Dirty Harry ?

    Possible mais celui là est plutôt réussi !
    Entre punchlines de choc, tapage gratuit, c'est vraiment jouissif! Pendant tout le film c'est "Alors ducon on prend la défense d'une roulure", "Ta gueule et avance" ou encore "on apprend à sucer à la fac ?" et le must est surement atteint lors d'un trajet en voiture avec un flic, Clint et la prostitué !

    Mais ce serait mentir de dire qu'il n'y a que ça, Eastwood aborde aussi le thème de la corruption dans la police. Ça reste un bon film de flic bien efficace, sans longueur et c'est même plutôt bien réalisé, notamment les scènes d'actions.

    Bon malgré tout il y a une certaine lourdeur à un moment donné, tandis qu'on assiste à une fin totalement surréaliste (mais fascinante!)

    Comme acteur, Eastwood est bon dans un rôle qu'il connait très bien, sa partenaire à l'écran, comme à la ville Sandra Locke aussi.

    Divertissant et rien que pour le "tu ne frapperais pas une femme ?" et la paf coup de poing de Clint, ça vaut le coup de le voir.
  • Bande-annonce

    Bronco Billy (1980)

    2 h. Sortie : . Aventure.

    Film de Clint Eastwood avec Geoffrey Lewis, Scatman Crothers, Sam Bottoms

    Septième réalisation de Clint Eastwood, "Bronco Billy" nous raconte l'histoire de Bronco Billy McCoy, un propriétaire d'un spectacle itinérant sur l'Ouest sauvage. Alors qu'il n'est pas au mieux financièrement, il va rencontrer Antoinette, il va l'engager et ses affaires ne vont pas forcément s'arranger.

    Eastwood expérimente des genres qu'il ne maîtrise pas encore totalement telle que la comédie sentimentale, et s'il ne joue pas un cow-boy, il rend un vibrant hommage à leurs valeurs. Il aborde des thèmes tels que la diversité, l'amour et ses difficultés ou encore les idéaux américains de belle manière, sans tomber dans la caricature ou la niaiserie.

    C'est plutôt bien écrit que ce soit les personnages qui sont intéressants, le scénario ou les dialogues. Les touches d'humour sont réussies, sans oublier un certain charme qui parcourt l'oeuvre, ainsi que des émotions et tendresses.

    Les interprétations sont impeccables, que ce soit Clint himself, sa femme à l'époque ou les autres rôles.
  • Bande-annonce

    Firefox, l'arme absolue (1982)

    Firefox

    2 h 17 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Freddie Jones, David Huffman

    Il y a parfois un certain charme à revoir certains films de Clint Eastwood de la fin des années 1970/début 1980, celui - là est clairement ancré dans son époque, ce qui ne m'a jamais réellement dérangé.

    On suit donc un ancien pilote Américain marqué par le Vietnam qui a pour mission d'aller voler un avion en URSS, mais pas n'importe lequel, un avion par commande télépathique (!).

    Bon si le scénario peut avoir des allures de nanars, il faut avouer que par moment le film est assez jouissif, c'est un rôle que Clint a déjà joué plusieurs fois et il le fait bien, certaines séquences sont bien réussies, notamment dans les airs, et le film se laisse très gentiment regarder, sans tomber dans certaines niaiseries auxquels le sujet pouvait prétendre (sans pour autant être intelligent !).

    Quand on ne s'attend à rien, le film est plutôt divertissant et ne manque pas de rythme... Puis Clint, quelle classe... !
  • Bande-annonce

    Honkytonk Man (1982)

    2 h 02 min. Sortie : . Drame, musique et road movie.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Kyle Eastwood, John McIntire

    Neuvième réalisation de Clint Eastwood, HonkyTonk Man est un film assez personnel où l'on suit, pendant la grande dépression, Red Stovall un guitariste de country qui va traverser les USA pour passer une audition et enregistrer un disque avec son neveu, malgré sa maladie.

    On suit donc les péripéties de ce chanteur, qui va rencontrer des gens, avoir des ennuis ou encore se retrouver face à la maladie.

    Le film a un rythme plutôt lent et on est totalement pris dans son atmosphère, sublimée par une excellente musique. C'est aussi, et comme souvent chez les films de Clint les plus personnels, un hymne à la liberté.

    La mise en scène reste assez classique mais naturelle et assez belle. Coté casting, c'est Clint Eastwood lui-même qui joue le rôle principal, et il le fait très bien. Il fait appel à son jeune fils Kyle Eastwood pour jouer son neveu qui ne démérite pas non plus. Les autres rôles, plus ou moins important sont bien interprétés.

    Une oeuvre attachante, sincère et émouvante.
  • Bande-annonce

    Le Retour de l'inspecteur Harry (1983)

    Sudden Impact

    1 h 57 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Sondra Locke, Pat Hingle

    Quatrième opus de la saga Dirty Harry, Sudden impact permet à Clint Eastwood de passer derrière la caméra pour mettre en scène un polar nerveux, intense et passionnant, où il se montre à on aise pour créer une atmosphère intrigante et nocturne ainsi que de personnages ambigus et fascinants.
  • Bande-annonce

    Pale Rider, le cavalier solitaire (1985)

    Pale Rider

    1 h 53 min. Sortie : . Western.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Michael Moriarty, Carrie Snodgress

    Nouveau western de Clint Eastwood, "Pale Rider" s'avère l'un de ses plus réputés.

    On suit Clint en "prêtre" venir aider une famille et un village.

    Eastwood se donne le rôle principal, un justicier dont on ne connait pas grand-chose, mystérieux et fascinant, un prêtre dit-il. C'est bien interprétés, que ce soit Eastwood lui-même ou les acteurs l'entourant.
    C'est un western assez humain qu'il nous livre finalement, il y a peu de scène d'actions (mais elles sont réussies, notamment la superbe scène finale), et c'est captivant de bout en bout, avec de superbes paysages.

    Si l'ensemble peut paraître parfois classique, l'ensemble est quand même captivant et parfois même fascinant et si c'était ça la force de Clint !?
  • Bande-annonce

    Le Maître de guerre (1986)

    Heartbreak Ridge

    2 h 10 min. Sortie : . Aventure et guerre.

    Film de Clint Eastwood avec Everett McGill, Eileen Heckart, Bo Svenson

    Douzième réalisations de Clint Eastwood et première incursion dans les films de ce genre, "Le Maitre de Guerre" nous emmène suivre un sergent formant de jeunes recrues chez les marines.

    Finalement on a aucun mal à comprendre pourquoi ce film est mineur dans la filmographie de son auteur, si ce n'est pas mal on reste très loin de ses plus grands films...

    Les personnages sont souvent assez caricaturaux et on a vraiment du mal à s'attacher à eux (notamment celui incarné par Mario Van Peebles qui est assez insupportable), si ce n'est le personnage de Clint Eastwood, dans la ligné de ce qu'il a déjà pu incarner avant, individualiste et maso avec des punchlines souvent vulgaires et plus ou moins jouissives.

    Si on peut y voir une critique des hauts gradés et de l'autorité dans l'armée, on y voit aussi une apologie de cette même armée. Le scénario est assez classique mais se suit sans déplaisir, les relations entre Eastwood et son ex-femme sont bien faite et intéressante, montrant aussi le rôle et la complexité de la femme d'un militaire.

    La première partie du film est plus intéressante et mieux faite que la seconde tandis que les touches d'humour sont assez inégales...

    Si dans l'ensemble "Le Maitre de Guerre" se regarde sans déplaisir, il ne s'agit pas du film le plus inspiré de Clint qui a fait bien mieux dans son immense carrière.
  • Bande-annonce

    Bird (1988)

    2 h 40 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Clint Eastwood avec Forest Whitaker, Diane Venora, Michael Zelniker

    Dès les premières secondes, on sent toute la passion et la sincérité de Clint Eastwood derrière cette oeuvre, il met en scène l'alternance entre le génie musical de Charlie Parker, ainsi que les innovations qu'il apporta à la musique, et sa face sombre, sa vie privée qui fut un enfer et ses penchants pour la drogue. Eastwood met en scène une ambiance totalement immersive, donnant l'impression d'être au cœur des boîtes de jazz, mais surtout assez sombre, mélancolique et désenchantée, où l'on ressent les envolées jazzy, les vapeurs d'alcool et la fumée de cigarette.

    Il bénéficie d'un très bon script, sachant aussi mettre en avant les seconds rôles et tous ceux qui ont joués un rôle important dans la vie de Parker, tandis qu'il gère à merveille la narration, usant de flash-back pour une parfaite construction du récit. Il arrive à donner une véritable dimension bouleversante et magnétique à son oeuvre, sachant faire preuve de justesse tout en faisant ressortir toute l'émotion des personnages et enjeux.

    La musique est un des points forts de l'oeuvre, surtout si on est amateur d'excellents Jazz. Le metteur en scène d'Un Monde Parfait a récupéré les prises originales de Charlie Parker pour les remixer avec une nouvelle orchestration, et c'est tout simplement remarquable, et bien utilisé. Forest Whitaker livre une immense prestation et devient Charlie Parker, permettant à Eastwood de réaliser une très belle histoire d'amour entre la musique et le cinéma.

    Portrait d'un génie autodestructeur, Bird permet à Clint Eastwood de mettre en scène sa passion pour le Jazz et notamment pour Charlie Parker, à travers une oeuvre mélancolique et bouleversante, portée par la magnifique musique du Bird...
  • Bande-annonce

    Chasseur blanc, cœur noir (1990)

    White Hunter, Black Heart

    1 h 54 min. Sortie : . Drame.

    Film de Clint Eastwood avec George Dzundza, Alun Armstrong, Charlotte Cornwell

    Une vraie bonne surprise que ce film de Clint, méconnu mais pourtant bien captivant, où il se donne le rôle de John Wilson, très inspiré par John Huston et s'inspire des coulisses du tournage "African Queen" (outre John Huston en premier plan, on peut reconnaître par moment Katharine Hepburn et Humphrey Bogart).

    C'est un subtil portrait d'un cinéaste tiraillé entre l'art et l'industrie et entre la vie (la vraie) et le spectacle. L'histoire est passionnante et le scénario écrit autour l'est tout autant, tout comme les personnages qui sont mêmes attachants et notamment celui de Eastwood, pris entre plusieurs dilemmes tournant autour de sa liberté ainsi que ses obsessions.

    La mise en scène est bonne, classique sans être académique tandis que la reconstitution est superbe, on est immergé en Afrique. Le choix et la direction d'acteurs sont aussi excellents.

    Cynique, engagé, intelligent, captivant et parfois même poétique Clint propose un beau film, très humain qui nous plonge dans une Afrique sublimée.

    Dommage que ce fut un énorme échec commercial à sa sortie.
  • Bande-annonce

    La Relève (1990)

    The Rookie

    2 h. Sortie : . Action, drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Charlie Sheen, Raúl Juliá

    Si La relève est loin d'être le film de plus ambitieux d'Eastwood, ce serait tout de même dommage de passer à côté et il nous livre-là un petit thriller bien efficace malgré quelques petites maladresses.

    Alors certes il n'innove pas vraiment, on retrouve des personnages assez stéréotypés ainsi qu'une trame plutôt classique et sans surprise mais il maîtrise les artifices de ce genre de films à merveille et c'est toujours avec efficacité et savoir-faire qu'il le met en scène, permettant de rendre l'histoire et les protagonistes intéressants.

    Il se passe toujours quelques choses, l'action ne s'arrête jamais vraiment et, quitte à en faire trop, Eastwood préfère multiplier les péripéties. Tour à tour, La relève enchaîne les situations parfois invraisemblables, sauvages ou même marrantes mais sans pour autant en devenir lassant tant finalement il maîtrise les ficelles de ce type d'oeuvre dont ce n'est pas la première qu'il met en scène.

    Il n'hésite pas à mettre à mal son propre personnage tandis que face à lui, il explore les doutes et les craintes de son jeune coéquipier avec plus ou moins de subtilité.

    Finalement, si c'est dommage que le film se limite à un "sous Inspecteur Harry", il n'en reste pas moins plutôt plaisant, avec des séquences d'actions bien foutues et un casting correct, notamment Clint, toujours à l'aise dans ce genre de rôle.
  • Bande-annonce

    Impitoyable (1992)

    Unforgiven

    2 h 11 min. Sortie : . Western.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman

    Pour son seizième film, Clint Eastwood revisite son propre mythe pour nous livrer un western mélancolique d'un réalisme poignant.

    Il joue un tueur à la retraire, seul avec deux enfants dans une ferme misérable, il va se battre pour conserver son humanité et venger une des prostituées qui a été violée et tailladée, dans une ville détenue par le brutal shérif Little Bill (Gene Hackman, grandiose).

    Entre tueurs vieillissants, femmes avilies, atmosphère sombre, froide et crépusculaire, humour sarcastique ou encore démystification, Clint Eastwood nous livre un beau et triste western, inattendu et fascinant. Le réalisme de son œuvre est fort, et certaines scènes sont superbe que ce soit les dialogues entre Eastwood et Freeman ou la scène finale.

    Un grand western, dédié à "Sergio et Don", sublime.

    Clint Eastwood est grand, très grand.
  • Bande-annonce

    Un monde parfait (1993)

    A perfect world

    2 h 18 min. Sortie : . Policier, drame, thriller et road movie.

    Film de Clint Eastwood avec Kevin Costner, Clint Eastwood, Laura Dern

    Clint nous emmène dans la campagne texane des années 1960 et braque sa caméra sur le couple voleur/kidnappeur qui va vite se mettre en place.

    Il va mettre en scène une improbable histoire d'amitié entre les deux, d'attachement réciproque où, enfant comme adulte, ils sont tous deux à la recherche d'un père et l'un va le trouver en la personne de Butch.

    Bénéficiant d'une grande qualité d'écriture, tant au niveau des personnages que des dialogues, Clint se concentre bien plus sur la relation de Butch et du gamin que sur la cavale en elle-même.

    Clint dresse un portrait ambigu de Butch, on le sait criminel mais il s’intéresse à son passé, ses démons, ce qui la conduit là et qui peut resurgir à tout moment et surtout, il en fait un père de substitution charmant, révolté, sympa et malin, s'attachant à son jeune compagnon de cavale et se comportant avec lui comme un père. Mais c'est lorsque l'on s'y attache le plus qu'Eastwood remet en avant l’ambiguïté qui plane au-dessus de lui, à travers quelques scènes hors champs ou de soudains énervements, bien que "justifiés". Quant au gamin, il va découvrir une vie qui lui était inconnue à ses côtés, une vie de risque et de danger et va trouver en Butch le père qu'il n'a jamais eu.

    La qualité d'écriture est associée au talent d'Eastwood derrière la caméra. Dans un style assez contemplatif, il met très bien en valeur les paysages et nous fait sentir proche de ses personnages, on s'y attache et rend son film tour à tour tragique, aventureux, émouvant, poétique et drôle, sans pour autant tomber dans la facilité.

    Plusieurs scènes sont marquantes et les 15 dernières minutes, tout en émotion et cruauté, prennent vraiment aux tripes et sont des modèles du genre. Sachant prendre son temps, Eastwood sublime ce duo, quitte à sacrifier quelques rôles secondaires, et en fait ressortir toute l'émotion.
  • Bande-annonce

    Sur la route de Madison (1995)

    The Bridges of Madison County

    2 h 15 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Meryl Streep, Annie Corley

    Clint propose avec Sur La Route de Madison une chronique d'un amour aussi rapide que passionnel entre un photographe de passage et une femme mariée.

    Cette chronique est passionnante et on est pris dans l'histoire de bout en bout. C'est triste et tout le drame se libère grâce à la mise en scène et à ses deux acteurs principaux. L'écriture est excellente, que ce soit l'histoire et le scénario mais surtout les personnages, auxquels on s'attache sans aucune difficulté.

    Ce film est en même temps une ode à la vie mais montre toute la difficulté et l'importance des choix, ainsi que les événements qui peuvent nous suivre toute une vie.

    Cette démonstration de Clint Eastwood est représentative de son talent, sa mise en scène est exemplaire. Une grande et magnifique histoire pour un grand film.
  • Bande-annonce

    Les Pleins Pouvoirs (1997)

    Absolute Power

    2 h 01 min. Sortie : . Action, policier, drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Ed Harris

    Un cambrioleur dont la réputation n'est plus à faire est témoin d'un meurtre concernant le président des États-Unis et de la maîtresse de ce dernier. Peu à peu il se retrouvera pris dans un engrenage qui pourrait s’avérer fatal...

    Le scénario est classique et intéressant, il y a tout de même du suspense dans le déroulement et la fin, Clint proposant un thriller classique mais très efficace, où l'on ne s'ennuie pas une seconde.

    On s'attache sans grande difficulté au personnage principal, et Eastwood étudie les liens entre les eux (notamment père-fille) sans tomber dans la caricature. Il est aussi porté par d'excellente interprétation, Eastwood, Hackman et Ed Harris notamment qui sont à la hauteur de leurs réputations.

    Le meilleur de Eastwood peut être pas, mais un bon film captivant, un peu parano et très efficace, oui.
  • Minuit dans le jardin du bien et du mal (1997)

    Midnight in the Garden of Good and Evil

    2 h 35 min. Sortie : . Policier.

    Film de Clint Eastwood avec John Cusack, Kevin Spacey, Jack Thompson

    Vingtième long-métrage de Clint Eastwood mais seulement le troisième où il ne se donne pas de rôle, "Minuit dans le jardin du bien et du mal" s'avère une excellente surprise et un très bon film.

    L'histoire est intéressante et plutôt bien écrite et construite, mais la réussite du film tient avant tout de la galerie passionnante et parfois mystérieuse de personnages qu’Eastwood met en scène. Que ce soit le journaliste John Kelso qui semble parfois bien perdu, le riche collectionneur d'art John Williams, un transsexuelle ou encore le gigolo Billy Hanson, ils sont tous fascinant, complexe, bien écrit et étudié.

    L'atmosphère mystérieuse, insolite et planante est impeccable et prenante, c'est un film long mais jamais ennuyeux, le récit est assez dense. Clint rajoute quelques doses d'humour et (beaucoup) de cynisme qui sont le bienvenue et à travers son étude de mœurs se cache une légère critique sur celle des américains.

    La bande-originale jazzy est excellente et est adéquat au récit. Si la galerie de personnages est aussi intéressante, c'est aussi car elle est bien interprétée et notamment le toujours excellent Kevin Spacey.

    Décidément j'ai du mal à comprendre la réputation d’Eastwood mineur que traîne ce film, c'est une réussite, un film captivant, intelligent et envoûtant.
  • Bande-annonce

    Jugé Coupable (1999)

    True Crime

    2 h 07 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Isaiah Washington, Lisa Gay Hamilton

    Alors que je m'attendais à un Clint Eastwood mineur, j'ai été très agréablement surpris par "Jugé Coupable" qui nous raconte l'histoire d'un journaliste qui va croire en l'innocence d'un jeune condamné à mort.

    L'histoire est intéressante et le scénario bien ficelé, nous offrant un peu de suspense notamment dans les rebondissements et Clint nous captive de bout en bout. Les personnages sont bien écrits et intéressants, même si on est parfois à la limite du cliché et les dialogues sont excellents avec quelques pics comme ce superbe face à face entre Clint Eastwood et James Wood.

    Il manie habilement son sujet, il sait apporter quelques touches d'humour non négligeable ainsi qu'une excellente critique envers la presse, la religion et ses représentants, l'indifférence envers les laissé pour compte, le cynisme humain ou encore la justice et le tout de manière assez subtile et ne venant jamais alourdir le récit. Les interprétations sont excellentes, que ce soit Clint Eastwood himself ou les seconds rôle.

    Sans être le meilleur film d'Eastwood (en même temps la concurrence est très rude), on se laisse facilement prendre au jeu et c'est un agréable moment que nous fera passé "Jugé coupable", captivant et stressant par ses enjeux tout en étant intelligent.
  • Bande-annonce

    Space Cowboys (2000)

    2 h 10 min. Sortie : . Action, aventure et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Tommy Lee Jones, Donald Sutherland

    Clint Eastwood réunit quelques-uns de ses amis pour nous faire vivre une aventure spatiale où l'on suit des retraités de la NASA bafoués dans leurs rêves et honneurs lorsqu'ils étaient jeunes astronautes devenir les espoirs de la terre lorsqu’un satellite soviétique risque de s'écraser sur terre.

    Le vrai intérêt du film ne tient pas de son scénario plutôt improbable et tiré par les cheveux, bien qu'il soit plutôt efficace, mais plutôt du charme de ses talentueux interprètes principaux, d'un humour qui marche bien, d'une certaine émotion, du rythme ou encore de ses quelques petites réflexions notamment autour de la vieillesse.

    On notera aussi des parties spatiales qui m'ont visuellement bluffées et qui sont excellente.

    Un bon film, différent de ce qu'a pu faire Eastwood jusque-là (ici producteur, réalisateur, acteur et s'occupant de la musique), mais plutôt attachant et captivant.
  • Créance de sang (2002)

    Blood Work

    1 h 50 min. Sortie : . Action, policier, drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Jeff Daniels, Anjelica Huston

    Terry, un très bon agent du FBI, est victime d'un infarctus lors d'une poursuite. Deux ans plus tard, après avoir subi une opération durant laquelle on lui a greffé un nouveau cœur, la sœur de la donneuse lui demande de l'aider à résoudre l'affaire du meurtre de celle-ci...

    Si ce n'est pas un chef d'œuvre, il faut reconnaître que c'est bien réussi et que Clint arrive à nous captiver de bout en bout. Le suspense et la tension sont présents et les interprétations sont très bonnes, notamment Eastwood dans un rôle plus sage qu'à l'accoutumé. La mise en scène est classique mais réussie et immersive, c'est un film tout à fait attachant qu'il nous livre, sans prétention.

    Pas aussi ambitieux et réussi que ses plus grandes œuvres, Créance de Sang n'en reste pas moins un bon film, efficace, palpitant et agréable à suivre.
  • Piano Blues (2003)

    1 h 29 min. Sortie : .

    Documentaire de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Little Richard, Fats Domino

    Documentaire très émouvant autour du blues et du jazz, où Clint, avec une immense sincérité, transmet son amour pour ces musiques et musiciens.

    Classique dans sa conception, ce documentaire est tout le long intéressant et efficace, la musique est remarquable et nous touche au plus profond de nous même. Il y a aussi une certaine émotion à voir tous ses grands musiciens, notamment Ray Charles, mais aussi d'autres légendes comme Fats Domino ou encore Docteur John.

    Une oeuvre tout le long intéressante et sincère, où Clint sait s'effacer derrière ceux qu'il admire, et nous aussi...
  • Bande-annonce

    Mystic River (2003)

    2 h 18 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Sean Penn, Tim Robbins, Kevin Bacon

    Avec « Mystic River », Clint Eastwood signe une brillante adaptation du livre de Dennis Lehane.

    Le scénario est extrêmement bien écrit, l’intrigue nous propose suspense jusqu’au bout avec des rebondissements réussis et inattendus. La tension est puissante jusqu’au superbe dénouement final.

    Ce sont aussi les personnages qui sont passionnants, profonds et très bien écrits, leurs psychologies et complexités sont parfaitement mises en scène. Ils ont chacun leurs passés, leurs défauts, leurs qualités sans jamais tomber dans un manichéisme et sans jamais vouloir juger, Eastwood laisse le spectateur se faire son opinion.

    Entre trahison, amitié ou encore passé douloureux, c’est très fort la façon dont Eastwood traite de ces thèmes, en plus sans jamais tomber dans la mièvrerie ou le sentimentalisme. L’atmosphère poisseuse et sombre est parfaite. Les interprétations et surtout le trio principal est excellent, Sean Penn et Tim Robbins sont poignant et Kevin Bacon très juste.

    Eastwood est poignant et captivant dans ce subtil mélange de thriller et de drame. Une magistrale leçon de cinéma.
  • Bande-annonce

    Million Dollar Baby (2004)

    2 h 12 min. Sortie : . Sport et drame.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Hilary Swank, Morgan Freeman

    Pow ! C'est bel et bien un uppercut dans la tête que nous donne Clint Eastwood avec "Million Dollar Baby" ! Il nous entraîne dans le monde de la boxe et braque sa caméra sur une jeune femme venant d'un milieu social défavorisé voulant se battre pour exister dans ce monde d'homme.

    La grande réussite de "Million Dollar Baby", c'est d'arriver à nous émouvoir sans tomber dans la facilité ou la lourdeur. Eastwood bénéficie d'une grande justesse d'écriture, que ce soit dans l'histoire ou les personnages, souvent sombres, profonds et bien étudiés. Il aborde d'une manière très réaliste les difficultés et l'acharnement de cette jeune boxeuse pour parvenir à ses fins, le décalage avec sa famille ainsi que ses relations avec l’entraîneur, tout comme on suivre de manière tout aussi passionnante et bouleversante l'évolution de celui-ci, notamment vis à vis d'elle.

    Sa réalisation est impeccable, elle permet de nous immerger dans cette histoire et Eastwood rythme parfaitement son récit, sachant bien prendre son temps quand il le faut et à nous attacher à ses personnages et cette histoire. Si on croit à cette histoire, qu'on est émus et que l'on s'y attache, c'est aussi grâce aux interprétations et à la direction d'acteurs, que ce soit Hilary Swank, Clint lui-même et Morgan Freeman.

    Clint "The Good" Eastwood nous montre une fois de plus sa capacité à varier entre différents genres et nous livre avec "Million Dollar Baby" l'une de ses plus touchantes œuvres.
  • Bande-annonce

    Mémoires de nos pères (2006)

    Flags of our Fathers

    2 h 12 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Clint Eastwood avec Ryan Phillippe, Jesse Bradford, Adam Beach

    Retour sur la légende du "drapeau d'Iwo Jima" à travers le destin de six soldats.

    Bien évidemment à travers cette légende, Clint Eastwood nous montre soit la guerre, soit l’hypocrisie qui se cache derrière et au final ce n'est pas un film de guerre, dans le sens classique et on suit énormément ce qu'il se passe derrière la légende, les campagnes destinés à amasser de l'argent, le sort des héros assez vite oublié, une certaine forme de racisme ancré dans une société, bref Eastwood s'interroge sur l’héroïsme.

    Le choix de la narration de Clint laisse un peu à désirer, en effet on se perd un peu entre les différents récits et l'ensemble devient parfois un peu "lourd". Mais à part ça c'est un film de guerre réussi que nous livre Eastwood, les scènes de batailles sont vraiment bien faites, à l'image de sa mise en scène. Les interprétations sont plutôt bonne, rien à dire de ce côté-là.

    "Mémoires de nos pères" arrive à proposer une vraie réflexion, tout en étant divertissant. Une réussite, même si on peut lui préférer son alternative "Japonaise" aussi par Eastwood.
  • Bande-annonce

    Lettres d'Iwo Jima (2006)

    Letters from Iwo Jima

    2 h 21 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Clint Eastwood avec Ken Watanabe, Kazunari Ninomiya, Tsuyoshi Ihara

    Après avoir filmé la bataille d'Iwo Jima coté Américain, il s'attaque au coté Japonais.

    Déjà la narration est beaucoup plus fluide et bien meilleur dans celui là que dans "Mémoire de nos père". Eastwood s'appuie sur une mise en scène classique mais efficace, les couleurs sont très belles, assez proches du noir et blanc, c'est vraiment bien fait. Le fond sonore n'est jamais trop lourd, et apporte aussi un plus.

    Comme souvent quand il s'en donne la peine, Eastwood arrive bien à transcender les moments dramatique, on est touché et ému. Les scènes de batailles sont vraiment bien faites. C'est un film captivant, jamais ennuyant.

    Et puis découvrir toute l'inutilité de cette bataille est assez fort, le Japon se sachant perdu d'avance ayant quand même envoyé beaucoup de soldats sur l’île. C'est donc la bêtise militaire qu'il nous montre ainsi que la nationalisme des Japonnais et l'instrumentalisation par l'état. Les acteurs sont bon, ils sont tous crédibles, que ce soit les haut gradés ou non.

    C'est un très beau drame de guerre que nous livre Eastwood.
  • Bande-annonce

    L'Échange (2008)

    Changeling

    2 h 21 min. Sortie : . Drame, historique et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Angelina Jolie, Gattlin Griffith, Michelle Gunn

    Je ne savais pas forcément à quoi m'attendre avec ce film de Clint Eastwood, mais très vite on remarque que ce sera dans une veine très classique, parfois trop même, tombant totalement dans l'académique.

    Malgré une idée de base intéressante, on tombe très vite dans les pires défauts de ce genre de film, malgré le label "histoire vrai", c'est beaucoup trop romancé, tiré par les cheveux et parfois même ridicule, certaines scènes sonnent totalement fausses, on a le coté mélo et niais très exagéré et beaucoup trop larmoyant, les zooms sur la tête de Angelina Jolie quand elle pleure et les musiques de fond bien pompeuse et avec beaucoup de violions pour nous dicter nos sentiments.

    Si le suspense tient bien de bout en bout et que de ce côté-là, c'est plutôt bien fait, mais il y a aussi un manque d'intensité dramatique, c'est souvent trop froid là où ça devrait nous toucher. La reconstitution d’époque est bien faite.

    Il y a bien cette critique envers les hautes instances et la police, mais là encore ça parait beaucoup trop exagéré, notamment la scène où le "faux" gamin retrouve sa vraie mère. Le coté les flics très méchants, le prêtre tout gentil, sans parler du rôle de la mère, c'est parfois un peu trop caricatural et surtout très manichéen et sans grande subtilité. Il nous montre un certain côté de la nature humaine assez sombre tandis qu'Angelina Jolie n'est pas forcément très convaincante, elle est surtout accablée par cette lourdeur qui n'était pas la bienvenue.

    Un Eastwood que l'on peut vite oublier.
  • Bande-annonce

    Gran Torino (2008)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Christopher Carley, Bee Vang

    Clint Eastwood frappe un très grand coup avec Gran Torino.

    Il se donne le rôle principal d'un vieil Américain totalement réac et raciste, se sentant incompris par le monde l'entourant et qui reste marqué par la guerre de Corée. Des événements l'emmèneront à devoir se frotter à une communauté Vietnamienne.

    Son interprétation est superbe, il est parfait dans un rôle qui pourrait être le sien au final. Il nous livre un film simple et intelligent, au message fort et à l'intensité dramatique présente.

    Et quand Clint traite du racisme il en parle vraiment et de manière juste et pas du tout manichéenne. Le scénario est bien construit, suspense, dramaturgie et tension s'accentuent au fil des minutes. Parfois politiquement incorrecte, sans jamais tomber dans le sentimentalisme ou la mièvrerie. La fin est particulièrement inattendus et touchante.

    Un grand film, beau bouleversant et humain. Brillant.
  • 1
  • 2