La justice à l'italienne

Avatar OVBC Liste de

14 films

par OVBC

En cours d'écriture

Notes pour moi : Leone, Rossi, Petri, Mortino

Je n'aime pas le cinéma italien. Je le trouve insupportable. Dans son jeu, dans son ton... C'est quelque chose qui est viscéral chez moi, je n'aime pas le cinéma italien, tout comme je n'aime pas le ciném... Non, je ne jette un tel désamour sur nul autre pays comme je le jette sur le cinéma italien. Pourtant, il y a une période ou plutôt... Une vision des choses publiques que je reconnais mille fois mieux dans le cinéma italien que dans n'importe quel cinéma. Je dis ceci, entre autres, à ceux qui pensent que la nationalité d'un film importe peu.

Donc, d'ores et déjà, je peux dire que cette liste est moins axée sur le cinéma italien que sur une certaine vision de son cinéma sur son identité collective propre. Cette vision si caractéristique porte en elle un sociopolitisme de toute une époque. En priorité, la période allant de 1968-1978.

Cette période voit naître le constat de toutes les désillusions passées remplaçant alors les bouffonneries et les pantalonnades. Où alors, s'il y a bouffonnerie, c'est une bouffonnerie jaune, inquiétante et désespérée sur le fond. De quelles désillusions parle-t-on ? De celle qui constitue la démocratie, sa justice mais aussi l'écroulement de l'idéologie communiste dérivant vers un populisme individualiste (dont nous pouvons retrouver les vestiges jusqu'à nos jours avec le "Mouvement Cinq Etoile" de Beppe Grillo, humoriste grotesque et radical. Coluche aussi avait cette base sociale. Dieudonné en a une toute autre...)

PC
Populisme individualiste
commissaire calabresi 77 maximo peri

risi : monicelli "film de bande", comencini "pinochio", risi obsédé par la question de la solitude, y'a pas de pote chez risi

néo réalisme indus
années de plomb 62-72

Circeo Massaeri
bêtise gauchiste et classe dominante sourde

s'il y a une chose typique du cinéma italien, c'est qu'il parle de l'italie. être italien c'est quoi. sans patriotisme. Cinéma français, sentimentale. Amérique conquête.
rire jaune, finie les comédies pétaradante, la fin du "fanfaron"

préfiguration de l'italie berlusconienne

déliquescencede l'industrie cinématographique / ciné populo de la déconfiture, de la décomposition
avant l'arrivée de la télévision privée et de sa bourgeoisie (berlusconi)

Il divo

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant