Paris, la Commune

Avatar steka Liste de

36 livres

par steka

REGARDEZ LA COMMUNE DE PARIS, C’ÉTAIT LA DÉMOCRATIE !
"La grand'ville a le pavé chaud,
Malgré vos douches de pétrole,
Et décidément, il nous faut
Vous secouer dans votre rôle... " - Chant de guerre parisien - Arthur Rimbaud

"La Commune a été la plus grande fête du XIXème siècle. On y trouve, à la base, l’impression des insurgés d’être devenus les maîtres de leur propre histoire, non tant au niveau de la déclaration politique "gouvernementale" qu’au niveau de la vie quotidienne dans ce printemps de 1871 (voir le jeu de tous avec les armes ; ce qui veut dire : jouer avec le pouvoir). C’est aussi en ce sens qu’il faut comprendre Marx :"la plus grande mesure sociale de la Commune était sa propre existence en actes". http://infokiosques.net/lire.php?id_article=15
"Malgré tout ce tourment de tête et de compréhension d’affaires sociales auxquelles je n’étais pas habitué, je suis dans l’enchantement. Paris est un vrai paradis! Point de police, point de sottise, point d’exaction d’aucune façon, point de dispute. Paris va tout seul comme sur des roulettes. Il faudrait pouvoir rester toujours comme cela. En un mot, c’est un vrai ravissement. " Gustave Courbet le 30 avril 1871.
Ce fut, selon les mots de Marx "une révolution contre l’État lui-même, cet avorton surnaturel de la société, la reprise par le peuple et pour le peuple de sa propre vie sociale." (La guerre civile en France)
Et oui, il y a la Commune et puis il y a les Versaillais: deux visions, deux langages du monde inconciliables qui d'une certaine manière symbolisent le combat historique, celui qui resurgira à chaque fois que l'histoire réelle reprendra sa marche. Et cela malgré tous les efforts des tenants de la domination et de ses complices pour le dissimuler et pour faire oublier qu'ILS SONT les Versaillais sous les différents masques "démocratiques" qu'ils se donnent.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bas les cœurs ! (1889)

    Sortie : 1889. Roman.

    Livre de Georges Darien

    " Le drapeau! ... Voilà Thiers, le vieil assassin, l'homme qui a toujours fait litière de la justice et du droit : il est au pinacle. Il montera encore, le chacal ... C'est un patriote ... "
  • La guerre civile en France (2007)

    Sortie : 2007. Essai.

    Livre de Karl Marx

    "Dans une brève esquisse d'organisation nationale que la Commune n'eut pas le temps de développer, il est dit expressément que la Commune devait être la forme politique même des plus petits hameaux de campagne et que dans les régions rurales l'armée permanente devait être remplacée par une milice populaire à temps de service extrêmement court. Les communes rurales de chaque département devaient administrer leurs affaires communes par une assemblée de délégués au chef-lieu du département, et ces assemblées de département devaient à leur tour envoyer des députés à la délégation nationale à Paris; les délégués devaient être à tout moment révocables et liés par le mandat impératif de leurs électeurs.
    L'unité de la nation ne devait pas être brisée, mais au contraire organisée par la Constitution communale; elle devait devenir une réalité par la destruction du pouvoir d’État qui prétendait être l'incarnation de cette unité, mais se voulait indépendant de la nation même, et supérieur à elle, alors qu'il n'en était qu'une excroissance parasitaire. "
  • Histoire de la Commune de 1871

    Essai et histoire.

    Livre de Prosper-Olivier Lissagaray

    Le livre de référence sur l'histoire de la Commune de Paris, l'un des rares moments magiques où le mot démocratie prit enfin tout son sens contre toutes les représentations mensongères.
  • Eugene varlin chronique d'un espoir assassine (1991)

    Sortie : novembre 1991. Biographie.

    Livre de M. Cordillot et Michel Cordillot

  • À l'assaut du ciel (1991)

    Sortie : . Récit.

    Livre de Raoul Dubois

    " Le 18 mars 1871, le peuple de Paris, sortant à peine du siège soutenu héroïquement par la population, empêche les canons de Montmartre de repartir pour Versailles. Les soldats fraternisent avec les hommes et les femmes de la Butte et fusillent leurs généraux. Partis à l'assaut du ciel, les " Communeux " ou " Communards " réinventent une nouvelle forme de société et s'engagent hardiment vers l'avenir.
    Le 28 mai au soir, la Commune a cessé d'exister et les cadavres de milliers de ses partisans jonchent les rues de Paris. Ils seront rejoints par les condamnés. Et cependant, le souvenir de la Commune va illuminer toutes les luttes pour la liberté."
  • La Commune : Histoire et souvenirs (1898)

    Sortie : 1898. Récit.

    Livre de Louise Michel

  • L'Insurgé (1886)

    Sortie : 1886. Roman.

    Livre de Jules Vallès

    "Quelle journée ! Ce soleil tiède et clair qui dore la gueule des canons, cette odeur de bouquets, le frisson des drapeaux, le murmure de cette révolution qui passe, tranquille et belle comme une rivière bleue ... Ô grand Paris ! Patrie de l'honneur, cité du salut, bivouac de la Révolution ! Quoi qu'il arrive, dussions-nous être à nouveau vaincus et mourir demain, notre génération est consolée. Nous sommes payés de vingt ans de défaites et d'angoisses." (Jules Vallès)
  • Bibliographie critique de la Commune de Paris 1871 (2006)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Robert Le Quillec

  • Sur les traces des communards (1988)

    Sortie : 1988. Culture et société.

    Livre de Jean Braire

    "Sous l'asphalte sont toujours les pavés."
    voir mon commentaire
  • Mes cahiers rouges au temps de La Commune

    Récit et histoire.

    Livre de Maxime Vuillaume

    "Durant l'Année terrible (1871), leur auteur, Maxime Vuillaume, fut constamment aux premières loges, tantôt comme spectateur, le plus souvent comme protagoniste. Engagé volontaire dans la Garde nationale, il participe aux journées insurrectionnelles des 31 octobre 1870 et 22 janvier 1871. À compter du mois de mars, c'est par la plume qu'il poursuit son combat, en fondant l'un des journaux les plus lus - et certainement le plus populaire - de la révolution communaliste : Le Père Duchêne. Au cours de la Semaine sanglante, enfin, il n'hésite pas à prendre les armes pour résister à l'assaillant versaillais."
  • Souvenirs d'un révolutionnaire (1886)

    Sortie : 1886. Récit.

    Livre de Gustave Lefrançais

    "Les vrais « crimes » de la Commune,ô bourgeois de tous poils et de toutes couleurs: monarchistes, bonapartistes, et vous aussi républicains roses et même écarlates; les vrais crimes de la Commune qu'à son honneur vous ne lui pardonnerez jamais ni les uns ni les autres, je vais vous les énumérer...La Commune, c'est le parti de ceux qui avaient d'abord protesté contre la guerre en juillet 1870, mais qui, voyant l'honneur et l'intégrité de la France compromis par votre lâcheté ont tenté l'impossible pour que l'envahisseur fût repoussé en dehors des frontières...La Commune, pendant 6 mois, a mis en échec votre oeuvre de trahison...La Commune a démontré que le prolétariat était préparé à s'administrer lui-même et pouvait se passer de vous...La réorganisation des services publics que vous aviez abandonné en est la preuve évidente...La Commune a tenté de substituer l'action directe et le contrôle incessant des citoyens à vos gouvernements, tous basés sur la raison d'Etat, derrière laquelle s'abritent vos pilleries et vos infamies gouvernementales de toutes sortes...Jamais, non jamais, vous ne lui pardonnerez. "
  • Etude Sur Le Mouvement Communaliste Paris, En 1871

    Livre de Gustave Lefrançais

    C'est à Gustave Lefrançais, membre de la Commune, que Eugène Pottier dédia L'Internationale en juin 1871.
  • La troisième défaite du prolétariat français (2009)

    Sortie : . Récit.

    Livre de Benoît Malon

  • Inventer l'inconnu : textes et correspondances autour de la Commune (2008)

    Sortie : novembre 2008. Essai.

    Livre de Karl Marx, Friedrich Engels et Daniel Bensaïd

    "Thiers, ce nabot monstrueux, a tenu sous le charme la bourgeoisie française pendant plus d'un demi-siècle, parce qu'il est l'expression intellectuelle la plus achevée de sa propre corruption de classe. "
  • Rimbaud et la commune, 1871-1872 (2010)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Steve Murphy

    On a longtemps sous-estimé l'importance, pour Rimbaud, de la Commune. Le présent livre explore les enjeux de l'idéologie révolutionnaire dans ses poèmes de 1871-1872, qu'ils soient explicites ou, comme dans Le Bateau ivre, implicites. Il s'agit de restituer un contexte historique indispensable si l'on veut saisir la logique de poèmes et lettres qui disent l'enthousiasme lors de l'insurrection et l'horreur devant la Semaine sanglante et la victoire des forces réactionnaires.
  • Rimbaud, la Commune de Paris et l'invention de l'histoire spatiale (2013)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Kristin Ross

    "Ce livre n’est pas une exégèse de Rimbaud, ni une histoire de la Commune de Paris, ni une analyse de l’influence de la Commune sur la poésie rimbaldienne. Il vise au contraire à penser la parenté entre un événement poétique et un événement politique."
  • Maxime Lisbonne, le d'Artagnan de la Commune de Paris (2014)

    Sortie : . Biographie.

    Livre de Marcel Cerf

  • Ecrits politiques (2005)

    Sortie : . Essai.

    Livre de André Leo

  • La Commune suivie de la Commune de Paris (2008)

    Sortie : . Essai et histoire.

    Livre de Pierre Kropotkine

  • Paris, bivouac des révolutions (1999)

    The Paris Commune 1871

    Sortie : 1999. Histoire.

    Livre de Robert Tombs

    "Quelle journée ! Ce soleil tiède et clair qui dore la gueule des canons, cette odeur de bouquets, le frisson des drapeaux, le murmure de cette révolution qui passe, tranquille et belle comme une rivière bleue ... Ô grand Paris ! Patrie de l'honneur, cité du salut, bivouac de la Révolution ! Quoi qu'il arrive, dussions-nous être à nouveau vaincus et mourir demain, notre génération est consolée. Nous sommes payés de vingt ans de défaites et d'angoisses." (Jules Vallès)
  • La Chute de la colonne Vendôme (2015)

    Sortie : . Histoire.

    Livre de Collectif

  • La commune de paris (1871)

    Sortie : 1871. Histoire.

    Livre de Karl Marx

    L'analyse de Marx est autant plus remarquable qu'elle est faite à chaud, sans le moindre recul historique. Le texte de cette Adresse est lu par Marx deux jours après la fin des combats, le 30 Mai 1871, au Conseil général de l'AIT Cette adresse, que parcourt un souffle extraordinaire, est connue sous le nom La Guerre civile en France. Marx redoute que, faute d'organisation, le mouvement ouvrier français ne se lance dans 'une folie désespérée'. Ce qui ne l'empêche nullement de soutenir de toutes ses forces 'ces Parisiens montant à l'assaut du ciel'.
  • La Commune de Paris au jour le jour (2013)

    Sortie : . Histoire et récit.

    Livre de Elie Reclus

  • La Commune en photographies, le temps des cerises (2011)

    Sortie : . Histoire et beaux livres.

    Livre de Johan Pas et Jean Baronnet

  • Notes pour servir à l'histoire de la Commune de Paris de 1871 (1984)

    Sortie : . Histoire.

    Livre de Jules Andrieu

  • La commune n'est pas morte. Les usages politiques du passé de 1871 à nos jours (2013)

    Sortie : . Histoire.

    Livre de Eric Fournier

    "L’histoire pour tous ne saurait être abandonnée à des réactionnaires souriants."
  • Vive la commune ! (2011)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Louise Michel, Jules Vallès et Karl Marx

  • La commune de Paris par ceux qui l'ont vécue (2010)

    Sortie : . Histoire.

    Livre de Laure Godineau

  • 1871 - La Commune et la question militaire (1971)

    Sortie : 1971. Histoire.

    Livre de Cluseret et Rossel

    CLUSERET Gustave Paul & ROSSEL Louis
  • 1
  • 2