U.R.S.S. : La révolution assassinée

La révolution russe de 1917 fut aussi le moment d'une prodigieuse émergence créative dans les domaines de la littérature,du théâtre, de la poésie, des arts plastiques, de la musique.
Mais après la chape de plomb du régime tsariste (l'ancien Empire Russe), quelques années suffirent à la ...

Afficher plus

Liste de

110 livres

créee il y a plus de 10 ans

 · 

modifiée il y a 8 mois

Le journal de Satan

Le journal de Satan (1919)

Sortie : 6 avril 2002 (France). Roman

livre de Léonid Andréïev

steka a mis 6/10.

Résumé : Les textes qui composent ce cinquième et dernier volume des oeuvres en prose ont été écrits de 1915 à 1919, date de la mort d'Andreïev. Comme s'il avait pressenti l'imminence de sa mort, Andreïev donne ici, dans cet ultime volume, le résumé-somme de son talent. Nous retrouvons à la fois la veine réaliste avec, notamment, Conversation nocturne, la veine. satirique, voire comique, avec Les Ânes, ses obsessions avec Le Joug de la guerre, son sens du tragique quotidien avec Le Sacrifice, son côté tendre avec Herman et Martha. Avant le Boulgakov du Maître et Marguerite et après le légendaire Faust, Andreïev invente un diable abasourdi d'être vaincu par l'être humain sur son propre terrain. Pour tout ce qui touchait aux côtés sombres de la vie, aux contradictions de l'âme humaine, aux fermentations dans le domaine de l'instinct, Andreïev est d'une effrayante perspicacité. » Maxime Gorki.

Annotation :

Leonid Nikolaïevitch Andreïev (1871-1919) Écrivain et photographe
Les textes qui composent ce cinquième et dernier volume des œuvres en prose ont été écrits de 1915 à 1919.
Suicidé en 1919

Douze
7.5

Douze (1918)

Sortie : janvier 2008 (France). Poésie

livre de Alexander Blok

steka a mis 8/10.

Résumé : Dans une grande hallucination, Blok rédige Douze entre le 8 et le 28 janvier 1918. La publication de ce texte provoque une vraie tempête. Peu d?écrivains ont osé faire aussi vite de la Révolution le thème central d?une oeuvre littéraire. Dans les rues de Petrograd, les murs sont placardés d?affiches où figure un vers du poème : « Marquez le pas révolutionnaire ! »Les bolcheviques relayés par la critique soviétique font de Douze leur étendard. Pour eux, l'essentiel est clair : le poète est de tout coeur avec la classe ouvrière. Il ne se démarque pas des soldats de l?Armée Rouge. Pourtant, les choses sont plus complexes. Le poème s'attache à l'âme de la Révolution plus qu'à la révolution politique elle-même. C'est une oeuvre inaugurale au sens où elle invente le langage nouveau de la modernité poétique en Russie. Par ses recherches rythmiques Douze est lié à toute l'oeuvre antérieure de Blok, dont il est l'aboutissement et le dépassement. Son rythme novateur crée le vers tonique libre en russe : la distinction entre la cadence du vers et celle de la langue parlée s'efface. Les poèmes, au nombre de douze, n'en forment qu?un, liés entre eux par la continuité narrative de l'avancée des douze soldats dans la tempête de neige. Suivant la théorie du "poème énonciateur" de Mallarmé, la voix poétique progresse dans son propre inconnu, l'auteur découvre son poème en même temps qu'il l'écrit. Ainsi Blok "aperçoit" un Christ en suspension. Une utopie au sens où l'invention poétique est elle-même celle du politique.

Annotation :

Mort par désespoir et déception en 1921

Poèmes

Poèmes

Sortie : 2003 (France). Poésie

livre de Nikolaï Goumilev

steka l'a mis en envie.

Résumé : Recueil de poèmes d'un penseur de l'école acméiste, précédé d'informations sur sa vie et son oeuvre. Après des débuts symbolistes, il s'attache à créer des vers clairs et robustes dans lesquels apparaît un certain exotisme. Suivant les idées acméistes, il veut saisir l'expérience vécue dans sa plus grande intensité, fidèlement et sans subterfuge.

Annotation :

Nikolaï Goumilev (1886-1921) poète acméiste (époux de Anna Akhmatova)
assassiné en 1921

Pensées intempestives

Pensées intempestives (1918)

Sortie : 1977 (France). Culture & société, Histoire

livre de Maxime Gorki

steka a mis 6/10 et a écrit une critique.

Résumé : Série de critiques du bolchevisme au pouvoir publiées dans le journal de Petrograd, Vie Nouvelle, dont il était le rédacteur.

Annotation :

Maxime Gorki (1868-1936) - Dans ces articles publiés en 1917 et 1918 dans le journal "Vie Nouvelle" à Petrograd, Gorki se montrait très critique vis à vis des bolchéviques : "Les bolcheviks ont placé le Congrès des soviets devant le fait accompli de la prise du pouvoir par eux-mêmes, non par les soviets. [...] Il s’agit d’une république oligarchique, la république de quelques commissaires du peuple." " Lénine et Trotsky n'ont aucune idée de la liberté et des droits de l'homme. Ils sont déjà corrompus par le sale poison du pouvoir."
Il s'exila en octobre 1921 et se réfugia en Italie. Vaincu, il finira par accepter les plus tristes compromissions avec le régime stalinien après être revenu en U.R.S.S. en 1932.

Œuvres, 1919-1922
8.8

Œuvres, 1919-1922

Sortie : 2017 (France). Poésie

livre de Velimir Khlebnikov

steka l'a mis en envie.

Résumé : La révolution a eu lieu. Elle a entamé radicalement le siècle. En mai 1919, Khlebnikov quitte Moscou, une petite valise à la main : « Je vais dans le Midi, c’est le printemps ». Il part vers l’un des points les plus brûlants de la guerre civile, l’Ukraine. L’errance va durer plus de trois ans et le mènera autour de la Caspienne, en Azerbaïdjan, au Daghestan, en Perse, puis de nouveau en Russie. Il sera emporté par la misère et la gangrène à Santalovo, un village du Nord, près de Novgorod. La valise a fait place à une légendaire taie d’oreiller dans laquelle il entasse ses manuscrits, poèmes, proses, lettres, feuilles parfois volées ou envolées, qui accueille aussi son sommeil. Il écrit aussi dans l’urgence, dans l’obscurité, dans la maison des fous, au profond de la faim, des abris de fortune, devant des feux de camp où s’échangent pain et poème, pain et immortalité.

Annotation :

La révolution a eu lieu. Elle a entamé radicalement le siècle. En mai 1919, Khlebnikov quitte Moscou, une petite valise à la main : "Je vais dans le Midi, c'est le printemps." Il part vers l'un des points les plus brûlants de la guerre civile, l'Ukraine. L'errance va durer plus de trois ans et le mènera autour de la Caspienne, en Azerbaïdjan, au Daghestan, en Perse, puis de nouveau en Russie. Il sera emporté par la misère et la gangrène à Santalovo, un village du Nord, près de Novgorod. La valise a fait place à une légendaire taie d'oreiller dans laquelle il entasse ses manuscrits, poèmes, proses, lettres, feuilles parfois volées ou envolées, qui accueille aussi son sommeil. Il écrit dans l'urgence, dans l'obscurité, dans la maison des fous, au profond de la faim, des abris de fortune, devant des feux de camp où s'échangent pain et poème, pain et immortalité.

Sanine

Sanine (1907)

Sortie : 10 mai 2013 (France). Roman

livre de Mikhail Petrovitch Artsybachev

steka a mis 7/10.

Résumé : Sanine, premier roman d'un inconnu, publié en 1907, fut aussitôt interdit pour cause d'érotisme, d'anarchisme, de nihilisme... Son auteur, Mikhäil Pétrovitch Artsybachev (1878-1927), né dans un village ukrainien proche de Kharkov, dépeint avec force détails sensuels la nature exubérante de la " petite Russie ". Dobroslavovka, le nom de son village natal, signifiant " Bienveillante Petite Slave ", pourrait être le surnom des héroïnes du roman, qui sont toutes débordantes de sensualité, aimées et aimantes, sortes de naïades, de sirènes, de fées ou d'esprits sylvestres de la mythologie païenne slave toujours vivace. Le héros de ce roman est un personnage hors normes, nietzschéen, invitant au renversement de toutes les valeurs établies, avec une ironie qui fait sortir de leurs gonds les conformistes, les censeurs et les " hypocrites lecteurs " et qui ravit donc tous les amoureux des paroles qui ne sont pas du simulacre.

Annotation :

Mikhaïl Petrovitch Artsybachev (1878-1927)
Interdit par le régime tsariste puis par les bolchéviks, Artsybachev émigrera en Pologne en 1923.
On peut lire sa nouvelle L'Epouvante ici :
http://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Artsybachev%20-%20L%27Epouvante.htm

Nous autres
7.6

Nous autres (1920)

(traduction B. Cauvet-Duhamel)

Sortie : 1929 (France). Roman

livre de Evguéni Zamiatine

steka a mis 8/10.

Résumé : Le premier livre de l'anti-utopie, avant Le meilleur des mondes de Aldous Huxley et 1984 de George Orwell. Zamiatine a participé à la révolution russe et a très vite vu où cela pouvait mener. Dans ce roman d'anticipation, il décrit un monde où chacun vit sous la surveillance de tous les autres. Un monde dans lequel le temps semble s'être arrêté, tant l'État qui sait très exactement comment les hommes doivent vivre pour être heureux contrôle la moindre activité. Un mustread.

Annotation :

Ievgueni Ivanovitch Zamiatine (1884-1937))
"Nous autres" fut rédigé en 1920-1921, interdit en U.R.S.S. et publié en langue anglaise en 1925.
Zamiatine s'exila (à Paris) en 1931

Journal d'un Poète

Journal d'un Poète

Poésie, Journal & carnet

livre de Sergueï Essenine

steka l'a mis en envie.

Résumé : RETOUR AU PAYS J'ai revu les lieux de ma naissance cette bourgade où j'ai vécu enfant où s'élance un clocher sans croix comme un beffroi, avec sa ronde de bouleaux. Que de choses ont changé ici dans leur pauvre vie de misère. Et que de découvertes m'attendaient à chaque pas.

Annotation :

Suicidé en 1925

Carnets d'un toqué

Carnets d'un toqué (1922)

Записки мечтателей

Sortie : mai 1991 (France). Récit

livre de Andrei Biely

steka a mis 7/10.

Annotation :

Andreï Biély (1880-1934) Déçu par le tournant que prend la révolution ( il constate qu'il n'y aura pas de « révolution de l'esprit»), il part pour l'Allemagne en 1921 après avoir été interdit de publication.
voir
http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/biely/biely.html

Les Gardiens des livres

Les Gardiens des livres

Sortie : 11 août 2003 (France). Récit

livre de Mikhaïl Ossorguine

steka a mis 7/10.

Résumé : Moscou, 1919. Sur les décombres d'une Russie meurtrie par la guerre civile et la révolution, on brûle les livres pour se chauffer, on les troque contre de la farine et des harengs. À l'instigation de Mikhaïl Ossorguine, journaliste et romancier, une poignée d'intellectuels va pourtant fonder une librairie qui deviendra légendaire. Gardiens des livres passés et à venir, ils recueillent patiemment les débris des bibliothèques éparpillées ou pillées, ils diffusent, sous forme de manuscrits enluminés, les livres qui continuent à s'écrire, ils aident poètes, écrivains et philosophes à survivre tant matériellement que moralement, en leur offrant, outre des secours concrets, un refuge contre le prosaïsme d'un quotidien misérable.

Annotation :

Mikhail Ossorguine (1878-1942) Créateur de "La librairie des écrivains" à Moscou (Knijnaia Lavka Pisatelei) dont ce livre fait le récit. Expulsé en 1922.

Hors-la-loi et autres textes

Hors-la-loi et autres textes

Sortie : 15 mars 2013 (France). Vie pratique, Culture & société, Recueil de nouvelles

livre de Lev Luntz

Résumé : Lev Luntz est né à Saint-Pétersbourg le 2 mai 1901, et mort à Hambourg le 9 mai 1924. En 1919, dans le sillage des formalistes, il fonde le groupe de "Frères Sérapion" qui défend l'autonomie de la littérature et son renouvellement par le plaisir du texte. Il définira les orientations de ce mouvement dans des manifestes qui gardent toute leur verdeur et leur force de provocation. Il a laissé des récits visionnaires et surtout quatre pièces prodigieuses qui devraient figurer au répertoire de tous les théâtres. On espère que ce recueil lui donnera la place qu'il mérite dans la littérature russe et universelle.

Annotation :

Lev Natanovich Lunts (1901-1924) écrivain et dramaturge, membre des Frères Sérapion. Émigré en 1923.

Ce qui ne fut pas

Ce qui ne fut pas (1921)

Sortie : 12 octobre 2017 (France). Récit

livre de Boris Savinkov

steka l'a mis en envie.

Résumé : « Ce qui ne fut pas », c'est la révolution russe de 1905 - répétition générale de celle de 1917 matée par un mélange de violences, de trahisons et de concessions du régime tsariste. Boris Savinkov, fascinant auteur-aventurier qui y prit part en tant que terroriste, la raconte à travers l'histoire de trois frères dans ce second roman qui impressionna Cendrars comme Camus, ici donné dans une traduction entièrement revue et corrigée.

Annotation :

1921
Boris Viktorovitch Savinkov (1879-1925)
assassiné par des agents de la Guépéou en 1925

La flûte de vertebres
8.2

La flûte de vertebres

Sortie : 1915 (France). Poésie

livre de Vladimir Maiakovski

steka a mis 8/10.

Annotation :

Suicidé en 1930

Les Récits de Nazar Ilitch · Cher Monsieur Ventrebleu

Les Récits de Nazar Ilitch · Cher Monsieur Ventrebleu (1922)

et autres récits

Rasskazy Nazara Ilʹicha, gospodina Sinebriukhova

Sortie : 25 juin 1992 (France). Recueil de nouvelles

livre de Mikhaïl Zochtchenko

steka a mis 8/10.

Résumé : Mikhail Zochtchenko, encore peu connu en France, fut de son vivant (il est mort en 1958), et reste de nos jours, l'un des écrivains les plus populaires d'URSS.

Annotation :

Mikhaïl Zochtchenko 1894-1958

Marx et Engels

Marx et Engels (1922)

Sortie : septembre 2004 (France). Essai, Biographie

livre de David Riazanov

steka l'a mis en envie.

Résumé : Ce livre reprend les conférences faites en 1922 par Riazanov sur la vie et l'activité de Marx (1818-1883) et d'Engels (1820-1895), depuis leurs années de formation dans l'Allemagne morcelée du début du XIXe siècle, jusqu'à leur combat aux côtés des travailleurs dans les premiers groupements socialistes et communistes, combats qui allaient devenir le centre de toute leur vie. Dès le milieu des années 1840, tous deux en étaient arrivés à la conclusion que la classe ouvrière était la seule force sociale qui ait, à l'échelle internationale, la capacité de transformer radicalement la société. En février 1848, le Manifeste du parti communiste de Marx et Engels proclamait : « un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme. » En mars, la révolution déferlait sur la France, puis l'Allemagne et une partie du continent. Et en France, au cours de cette explosion révolutionnaire, pour la première fois dans l'Histoire, la classe ouvrière se manifesta comme force indépendante d'un tiers-état indistinct, dominé par la bourgeoisie, pour poser ses propres revendications. À Paris, l'insurrection ouvrière de juin 1848 fut écrasée dans le sang, mais elle avait ouvert une ère nouvelle. Marx et Engels ont consacré leurs forces à aider la classe ouvrière à prendre conscience de son rôle historique : affranchir l'humanité de toute exploitation et de toute pression au travers de la lutte politique pour renverser le système capitaliste. En Allemagne bien sûr, mais aussi en Belgique, en France, en Angleterre oû, exilés politiques, il militèrent dans des organisations ouvrières et révolutionnaires, puis dans la Ie Internationale dont Marx fut l'â

Annotation :

David Riazanov (1870-1938)
Le cas de Riazanov est particulièrement intéressant. Révolutionnaire convaincu, il est arrêté par la police tsariste en 1891 et envoyé pour 4 ans en camp de travail. Dès 1900, il se consacra à la diffusion des textes de Marx en Russie et acquit une profonde connaissance de la réalité de la pensée marxiste. Mais c'est précisément cette connaissance, le fait d'être un marxiste conséquent, qui le fit écarter dès 1921 de toute responsabilité politique. Il est envoyé en camp de travail en 1930 par la police de Staline qui le fera fusiller en 1938. Être un véritable marxiste faisait alors de vous un ennemi à supprimer.
voir
https://bataillesocialiste.wordpress.com/documents-historiques/1931-07-david-riazanov-souvarine/
aussi :
https://www.marxists.org/francais/riazanov/works/1923/00/confession.htm

Révoltée
7.1

Révoltée (1931)

Sortie : 2 février 2017 (France). Récit

livre de Evguenia Iaroslavskaïa-Markon

steka a mis 7/10.

Résumé : Voici le récit d'une vie brûlante, écrit à la hâte dans sa cellule par une jeune femme de vingt-neuf ans qui se doute qu'elle va mourir : " Si je raconte tout cela avec tant de franchise, c'est parce que je m'attends de toute manière à être fusillée. " Elle le sera en effet, en juin 1931, au " camp à destination spéciale " des îles Solovki, quelques mois après son mari le poète Alexandre Iaroslavski.

Annotation :

Evguénia Iaroslavskaïa-Markon (1902-1931) Fusillée en 1931 dans un goulag des îles Solovski
"Les mains et l'âme me démangeait de prendre une part active à la révolte de Kronstadt : ce n'était pas un vulgaire petit complot de la garde blanche; c'était une vraie révolution, et non pas une révolution bolchévique abrutie par le pouvoir; et elle avait été déclenchée par les mêmes qui, en leur temps, avaient fait celle d'Octobre : les marins de la Baltique. (...) Je comprenais déjà, bien sûr, que la révolution était à Kronstadt, et la contre-révolution à Smolny, et non le contraire. " (Smolny, quartier général des bolchéviks et résidence de Lénine.)
"Nous savons qu'en réalité la révolte de Kronstadt était non seulement révolutionnaire à l'égard du pouvoir bolchévique, mais, par son idéologie, beaucoup plus à gauche et plus honnête que lui. C'est pourquoi d'ailleurs le pouvoir bolchévique en a eu si peur et l'a réprimée de manière si sanglante!
De ce fait, le pouvoir bolchévique est devenu non seulement conservateur, mais par-dessus le marché contre-révolutionnaire. Aucun État du monde, par son essence même, ne peut-être révolutionnaire."

Elga

Elga (1991)

Le sphinx de Moujitski

Sortie : 1992 (France). Roman

livre de Mikhaïl Zenkevitch

steka a mis 7/10 et a écrit une critique.

Résumé : Petrograd à l'époque de la Révolution. Mikhaiil Zenkevitch tente de survivre dans une ville où règnent la famine et le froid. Atteint par le typhus, il sombre dans l'inconscience. Les événements les plus improbables vont alors surgir. Soigné par un médecin défunt, revenu miraculeusement parmi les vivants, le poète replonge dans le passé et va vivre son rêve au fil d'un récit mené jusqu'à l'absurdité. Comment mieux décrire ce que vit ou subit la Russie entre 1916 et 1922 sinon dans une hallucination ? Elga, roman flamboyant et envoûtant, nous transpose, nous immerge dans l'histoire, dans les années tumultueuses de la Révolution. Anna Akhmatova, célèbre poétesse russe ; Nicolaï Goumiliov, son mari, fusillé dans les années vingt ; Grigori Raspoutine, le mystérieux conseiller des derniers Romanov, sont les protagonistes de cette "invraisemblable vérité".

Annotation :

Mikhaïl Zenkevitch (1886-1973) Écrivain, poète et traducteur, figure de l'acméisme. Elga : roman souvenir fut écrit entre 1922 et 1928 mais ne fut publié en Russie qu'en 1991. Elga, Anna Akhmatova, est le personnage central de ce récit hallucinatoire situé à Petrograd.

Nécropole

Nécropole (1938)

Sortie : 10 août 1993 (France).

livre de Vladislav Khodassevitch

steka l'a mis en envie.

Résumé : Vladislav Khodassevitch - sans conteste le plus grand des postsymbolistes russes - participa activement à l'effervescence intellectuelle qui régnait en Russie au début de ce siècle, et dans ces Mémoires passe en revue, mêlant souvenirs personnels et témoignages, ses compagnons d'écriture de l'époque. Gorki, Blok, Biely, Sologoub, Brioussov, Essenine et d'autres sont ici évoqués comme les figures marquantes de leur génération, dont l'élan et le talent bientôt furent brisés par la censure, les pressions, les dénonciations. Sur ces destins malmenés Khodassevitch rétablit la vérité travestie par les biographies officielles. Une rigueur sans faille, une ironie poignante et une rage contenue confèrent à son livre sa résonance singulière. Nina Berberova ne s'y trompe pas, qui rappelle que " dans le crépuscule généralisé de l'art des années trente, quand disparaissaient (ou avaient déjà disparu) les grands avec lesquels avait commencé notre siècle, Nécropole de Khodassevitch occupe une place immortelle ".

Annotation :

Vladislav Khodassevitch (1886-1939) participa activement à l'effervescence intellectuelle qui régnait en Russie au début de ce siècle, et dans ces Mémoires passe en revue, mêlant souvenirs personnels et témoignages, ses compagnons d'écriture de l'époque. Gorki, Blok, Biely, Sologoub, Brioussov, Essenine et d'autres sont ici évoqués comme les figures marquantes de leur génération, dont l'élan et le talent bientôt furent brisés par la censure, les pressions, les dénonciations. Sur ces destins malmenés Khodassevitch rétablit la vérité travestie par les biographies officielles. Exilé en 1922

Le Bruit du temps
7.6

Le Bruit du temps

Sortie : 1925 (France). Récit

livre de Ossip Mandelstam

steka a mis 9/10 et a écrit une critique.

Résumé : « La littérature - c'est la bête. Le dépeceur - c'est la nuit et l'hiver. » Ce Bruit du temps qui s'achève sur cette sombre et sarcastique image est bien plus, bien moins qu'une autobiographie. Le je qui parle ici est un je passif par oû s'exprime l'époque. Le livre parut en 1925. Petits chapitres tendus, précis, cruels : il monte de ce livre laconique une musique insistante, le bruit d'une époque qui meurt. Mandelstam observe avec une acuité sans indulgence ce passé qu'il ne veut pas rapprocher, mais éloigner. Car la mémoire de Mandelstam n'est pas amie, mais ennemie du temps. Sa chronologie d'odeurs, de modes, de bribes de concert est plus sûre que celle des manuels. Les quatorze esquisses qui composent cet ensemble « impressionniste » de souvenirs arrachés à la nuit de l'oubli sont parmi les plus belles pages en prose du grand poète russe. Fragments d'un monde englouti dans le tourbillon révolutionnaire, elles restituent, mieux que ne le feraient les compilations des érudits ou les analyses des historiens, le ton subtil d'une fin de règne qui prend, avec le recul des événements et les enseignements de l'expérience, des allures de Belle Epoque. On saisit mieux, à l'écoute de ce « bruit » d'un temps révolu la secrète et inimitable substance dont était faite la Russie du début du siècle dernier apparemment engourdie et mystérieusement palpitante

Annotation :

"En me privant des mers, de l’élan, de l’envol
Pour donner à mon pied l’appui forcé du sol
Quel brillant résultat avez-vous obtenu ?
Vous ne m’avez pas pris ces lèvres qui remuent ! "
Assassiné en 1938

Œuvres complètes

Œuvres complètes

Sortie : 16 mars 2018 (France). Beau livre

livre de Ossip Mandelstam

steka l'a mis en envie.

Résumé : La présente édition réunit pour la première fois, à la seule exception de la correspondance du poète, l’intégralité de l’œuvre, entièrement traduite par Jean-Claude Schneider, éminent poète et traducteur auquel Paul Celan lui-même avait en quelque sorte passé le flambeau en lui offrant en 1966 sa propre version de quelques poèmes de Mandelstam. Avec ces deux volumes, le lecteur français pourra enfin circuler aisément des recueils de poèmes dont les titres lui sont peut-être familiers — La Pierre, Tristia, Les Cahiers de Voronej — aux récits en prose — Le Bruit du temps, Le Timbre égyptien, Le Voyage en Arménie — et aux essais, notamment à ses grands textes sur la poésie dont le plus célèbre est le magistral Entretien sur Dante. Et cela dans une traduction qui tente : « de ne rien perdre de cette langue ni le ruissellement, ni la surprenante explosion sonore, et de ne rien lui ajouter qui l’alourdisse, la dilue, la paralyse ». Mais il pourra surtout découvrir de nombreux textes moins connus, notamment les nombreux poèmes « non rassemblés en recueil ou non publiés » et tout l’éventail des passionnantes petites proses, depuis les « Impressions de Crimée et du Caucase » jusqu’à sa « Préface au Quatrevingt-treize de Victor Hugo » et à son article sur « Scriabine et le christianisme ».

Œuvres complètes
8.8

Œuvres complètes

Sortie : 25 octobre 2011 (France). Recueil de nouvelles

livre de Isaac Babel

steka a mis 8/10.

Résumé : Qui était Isaac Babel, ce Juif d'Odessa considéré comme l'un des plus grands écrivains russes du XXe siècle, qui connut une gloire fulgurante au début des années 20 avant d'être réduit au silence et exécuté par la Tchéka à l'âge de 45 ans, en janvier 1940 ?

Annotation :

Assassiné en 1940

Les Récits d'Odessa
7.5

Les Récits d'Odessa

Sortie : 4 juin 1999 (France).

livre de Isaac Babel

steka a mis 9/10.

Résumé : " Aristocrates de la Moldavanka, ils étaient engoncés dans des gilets de couleur framboise, des vestes rousses tendaient leurs épaules et une peau couleur de l'azur du ciel craquelait sur leurs jambes épaisses. Dressés comme des i, le ventre proéminent, les bandits battaient le rythme de la musique, criaient " cul sec " et jetaient des fleurs à la mariée. Et elle, Dvoïra, la soeur de Bénia Krik, dit le Roi, elle avait quarante ans, un goitre protubérant et des yeux qui ressortaient de leurs orbites. " Autour de la figure de Bénia Krik, le " Roi " d'une pègre de gangsters, de charretiers, de contrebandiers, s'ordonne le petit monde du quartier juif de l'Odessa des bas-fonds que met en scène - comme un hommage à ses origines - Isaac Babel. Ici, pourtant, le petit juif persécuté de l'imagerie de son enfance devient - par le retournement de la fiction - le beau et fort roi des voleurs d'Odessa. Capable (dans le Roi, dont est extrait le passage ci-dessus) de marier sa soeur contrefaite, et même, en commanditant l'incendie du commissariat, capable d'empêcher que la cérémonie soit troublée... C'est bien une fresque baroque, colorée, grouillante de vie et pleine d'humour que dessine ce recueil.

Annotation :

Sans doute la meilleure introduction à l’œuvre de Babel

Pougatchev

Pougatchev

Sortie : octobre 2005 (France). Poésie

livre de Serge Essenine

steka l'a mis en envie.

Résumé : Franz Hellens et Marie Miloslawskv firent paraître en 1926 la première, et unique, traduction française du Pougatchev d'Essénine, reprise depuis par divers éditeurs. Sans doute les difficultés propres à ce texte au rythme savamment travaillé, où les niveaux de langues s'entremêlent dans un tissage poétique virtuose, ont-elles représenté un obstacle jugé infranchissable à une nouvelle transposition en français. La présente traduction a su concilier avec bonheur la très grande fidélité au propos d'Essénine et l'exigence rythmique sans laquelle le texte ne saurait tenir C'était une gageure ; c'est aussi, pour les lecteurs d'Essénine. un événement.

Nouvelles du je et du monde

Nouvelles du je et du monde

Sortie : mars 1994 (France).

livre de Velimir Khlebnikov

steka a mis 8/10.

Annotation :

de son vrai nom Viktor Vladimirovitch Khlebnikov 1885-1922
La publication de ses œuvres ne sera autorisée que dans les années 60. Il rêva d'un monde déterminé par la poésie et fut un extraordinaire expérimentateur du langage. Il eut une influence notable sur le dadaïsme, le surréalisme et le lettrisme.

L'univers enfonce et autres poêmes

L'univers enfonce et autres poêmes

Sortie : 8 janvier 2013 (France). Poésie

livre de Velimir Khlebnikov

steka l'a mis en envie.

Résumé : Vélimir Khlebnikov est un poète russe de la génération futuriste, compagnon de route de Maïakovski, contemporain de la révolution de 1917. L'Univers enfoncé réunit des poèmes couvrant l'ensemble de son oeuvre, dans une traduction inédite de Catherine Prigent.

L'églantier fleurit
9.2

L'églantier fleurit

Sortie : 16 novembre 2010 (France). Poésie

livre de Anna Akhmatova

Résumé : La Dogana fait paraître cet automne un recueil d'une soixantaine de poèmes d'Anna Akhmatova, une des quatre grandes figures de la littérature russe du début du XXe siècle et qui fut une proche amie d'Ossip Mandelstam dont deux recueils important ont été publiés à cette même enseigne il y a quelques années. Comme le poète de Tristia et du Bruit du temps, Anna Akhmatova fit preuve d'un courage et d'une dignité admirables dans la tempête des événements qui suivirent la Révolution russe. Non seulement son premier mari, l'écrivain Nicolas Goumilev, fut fusillé en 1921, mais son fils fut à son tour envoyé dans les camps tandis que ses propres ouvrages étaient frappés d'interdit, et elle-même traitée d'artiste décadent. Le présent choix de poèmes, établi et traduit par Marion Graf et José-Flore Tappy, vise à faire connaître la poésie d'Akhmatova au-delà de son œuvre la plus connue, Requiem. Outre ce recueil essentiel sont rassemblés ici des textes écrits entre 1913 et 1961 qui, dans une langue à la fois sobre, moderne, précise et classique, laissent entrevoir une foi dans la vie et une noblesse de sentiments qui ont permis à l'écrivain de tenir dans ces temps de misère.

Annotation :

Anna Akhmatova (1889-1966)
Interdite de publication dès 1922

Zoo
7.4

Zoo

Sortie : 1923 (France). Roman

livre de Victor Chklovski

steka a mis 8/10.

Résumé : " Un roman épistolaire réclame une motivation : qu'est-ce qui oblige les gens à correspondre ? L'explication habituelle, c'est l'amour et la séparation. Je l'adoptai dans un de ses aspects particuliers : les lettres sont écrites par un homme amoureux d'une femme qui n'a pas de temps à lui consacrer. D'où la nécessité d'un nouveau détail : l'essentiel du livre ne concernant pas la passion, j'eus recours à l'interdiction de parler d'amour. Il en résulta ce que j'exprimai dans le sous-titre : Lettres qui ne parlent pas d'amour. " Victor Chklovski

Annotation :

1923 - paru aussi sous le titre "Lettres qui ne sont pas d'amour"
" Un roman épistolaire réclame une motivation : qu'est-ce qui oblige les gens à correspondre ? L'explication habituelle, c'est l'amour et la séparation. Je l'adoptai dans un de ses aspects particuliers : les lettres sont écrites par un homme amoureux d'une femme qui n'a pas de temps à lui consacrer...."

La Marche du cheval

La Marche du cheval (1923)

Hod konja

Sortie : 23 novembre 1973 (France). Essai

livre de Victor Chklovski

steka a mis 8/10.

Annotation :

Interdit de publication à partir de 1930
"Oh, il est difficile de chercher, et ceux qui ruent se réunissent parfois en troupeaux pour nous donner des coups de pied, mais mieux vaut mourir dans le désert que de vivre comme un cadavre parmi les cadavres."
"Ils se serviront de nos noms pour opprimer les générations à venir. C'est ainsi que l'on fait des conserves. Reconnaître un artiste - c'est le moyen de le neutraliser. "

Résurrection du mot

Résurrection du mot (1913)

et : Littérature et Cinématographe

Voskrešenie slova

Sortie : 30 juin 1985 (France). Essai

livre de Victor Chklovski

steka a mis 8/10.

Annotation :

Victor Borissovitch Chklovski 1893-1984
Alexeï Kroutchenykh 1886-1968 - réduit au silence en 1930

L'Avant-garde russe, futuristes et acméistes

L'Avant-garde russe, futuristes et acméistes

Sortie : mars 2003 (France). Poésie

livre de Serge Fauchereau

Résumé : On sait que Saint-Pétersbourg et Moscou ont été des hauts lieux littéraires et artistiques avant, pendant et après la révolution d'octobre. On a cru que l'avant-garde russe d'alors était synonyme de futurisme. La réalité apparaît plus complexe et beaucoup plus riche si l'on prend conscience de l'existence d'un mouvement rival, l'acméisme, dont la démarche est opposée à celle du futurisme et en même temps complémentaire. Serge Fauchereau nous présente quelques poèmes choisis de Khlebnikov, Maïakovski, Gouro, Kroutchenykh, Kamenski, Akhmatova, Goumilev, Mandelstam.

Annotation :

Khlebnikov, Maïakovski, Gouro, Kroutchenykh, Kamenski, Akhmatova, Goumilev, Mandelstam.