Un Sergio Leone, une anecdote

Avatar Vincent_Ruozzi Liste de

11 films

par Vincent_Ruozzi

Sergio Leone a marqué le cinéma avec ses deux trilogies, celle du "dollar" et "il était une fois". Ce réalisateur est souvent associé à un autre génie, Ennio Morricone, dont Leone dit : "il n'est pas mon musicien, il est mon scénariste". Très peu récompensé de son vivant, Leone est à présent reconnu, à juste titre, comme un grand Monsieur du cinéma.
Photo prise lors du tournage du dernier film du réalisateur, Il était une fois en Amérique.

D'autres anecdotes:
- Les frères Coen: http://www.senscritique.com/liste/Un_Coen_une_anecdote/653346
- Martin Scorsese: http://www.senscritique.com/liste/Un_Scorsese_une_anecdote/636059
- Ridley Scott: http://www.senscritique.com/liste/Un_Ridley_Scott_une_anecdote/645555
- Steven Spielberg: http://www.senscritique.com/liste/Un_Spielberg_une_anecdote/668259
- Quentin Tarantino: http://www.senscritique.com/liste/Un_Tarantino_une_anecdote/643767
- Tim Burton: http://www.senscritique.com/liste/Un_Tim_Burton_une_anecdote/676598
- Terry Gilliam: http://www.senscritique.com/liste/Un_Terry_Gilliam_une_anecdote/661809
- Hayao Miyazaki: http://www.senscritique.com/liste/Un_Miyazaki_une_anecdote/836389
- Stanley Kubrick: http://www.senscritique.com/liste/Un_Kubrick_une_anecdote/847606
- David Fincher: http://www.senscritique.com/liste/Un_David_Fincher_une_anecdote/896761
- Francis Ford Coppola : http://www.senscritique.com/liste/Un_Coppola_une_anecdote/1059649
- Nicolas Winding Refn : http://www.senscritique.com/liste/Un_Nicolas_Winding_Refn_une_anecdote/1373918

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Les Derniers Jours de Pompéi (1959)

    Gli Ultimi Giorni di Pompei

    1 h 40 min. Sortie : . Péplum.

    Film de Mario Bonnard et Sergio Leone avec Steve Reeves, Christine Kaufmann, Fernando Rey

    Outre le départ prématuré de son réalisateur, Mario Bonnard, Les Derniers Jours de Pompei ont connu quelques désagréments de tournage, parmi lesquels une blessure à l'épaule contractée par son acteur principal, Steve Reeves, tombé de son char et qui dut mettre un terme définitif à sa pratique du culturisme.
  • Sodome et Gomorrhe (1962)

    Sodoma e Gomorra

    2 h 34 min. Sortie : . Péplum.

    Film de Robert Aldrich avec Stewart Granger, Pier Angeli, Stanley Baker

    Robert Aldrich accepta ce film uniquement pour des raisons financières. Comme il était payé à la semaine, il fit traîner le tournage qui dura deux ans!
  • Bande-annonce

    Le Colosse de Rhodes (1961)

    Il Colosso di Rodi

    2 h 08 min. Sortie : . Aventure, catastrophe et péplum.

    Film de Sergio Leone avec Rory Calhoun, Lea Massari, Georges Marchal

    Sergio Leone expertisait les bijoux et objets précieux des gens sur le tournage.
  • Bande-annonce

    Pour une poignée de dollars (1964)

    Per un pugno di dollari

    1 h 39 min. Sortie : . Western.

    Film de Sergio Leone avec Clint Eastwood, Marianne Koch, Gian Maria Volontè

    Richard Harrison, à l'époque présent dans de nombreux péplums, avait été pressenti pour jouer le rôle principal du film. Néanmoins, ce dernier refusa la proposition. Les producteurs sollicitèrent alors son aide pour lui trouver un remplaçant, Harrison aurait donc lui-même choisi Clint Eastwood pour endosser ce rôle car il savait monter à cheval.
  • Bande-annonce

    ...Et pour quelques dollars de plus (1965)

    Per qualche dollaro in più

    2 h 12 min. Sortie : . Western et action.

    Film de Sergio Leone avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Gian Maria Volontè

    Clint Eastwood voulait bien reprendre son personnage de l’Homme sans nom dans cette suite à condition de ne pas avoir constamment le cigare au bec. Il déclara à la production : "Je vais lire le scénario et je ferai le film, mais par pitié, ne me remettez pas ce cigare dans la bouche !", mais Leone s’entêta, déclarant : "C’est lui [le cigare] qui tient le rôle principal !"
  • Bande-annonce

    Le Bon, la Brute et le Truand (1966)

    Il Buono, il Brutto, il Cattivo

    2 h 59 min. Sortie : . Western et aventure.

    Film de Sergio Leone avec Clint Eastwood, Eli Wallach, Lee Van Cleef

    Lee Van Cleef, bien qu'il interpréta des "méchants" dans la majorité de ses films, était un homme doux qui contrastait nettement avec ses personnages. Ce sont ses talents d'acteur qui lui permettaient de si bien personnifier des rôles si éloignés de sa propre personnalité. Donati raconte que lors du tournage du film, « Lee doit frapper une prostituée qui connait Bill Carson, et il ne réussissait pas à aller si loin. L'actrice (Rada Rassimov), lui disait "Ne t'en fait pas si tu me donnes une vraie gifle, ça ne me dérange pas, frappe-moi...", mais Van Cleef lui expliquait en rougissant qu'il n'arrivait tout simplement pas à lever la main sur une femme, c'était plus fort que lui. »
  • Bande-annonce

    Il était une fois dans l'Ouest (1968)

    C'era una volta il West

    2 h 55 min. Sortie : . Western.

    Film de Sergio Leone avec Charles Bronson, Claudia Cardinale, Henry Fonda

    Cette trilogie devait être liée à la précédente de part la première scène de Il était une fois dans l'Ouest. En effet, les trois personnages qui accueillent Charles Bronson à sa sortie du train devaient être interprétés par Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach. Cependant Eastwood, dans un souci de carrière professionnelle, ne souhaitait pas mourir dès la première scène du film, Sergio Leone n'a pas pu poursuivre cette idée malgré l'accord des deux autres comédiens.
  • Bande-annonce

    Il était une fois la révolution (1971)

    Giù la testa

    2 h 37 min. Sortie : . Western.

    Film de Sergio Leone avec Rod Steiger, James Coburn, Romolo Valli

    Leone raconte que Pasolini a pris sa défense pour son film Il était une fois la révolution: « J’étais en train de terminer Il était une fois la Révolution. Des gens lui ont dit que j’allais prendre une gifle avec ce film. Que ce serait nul. Alors, il s’est levé pour déclarer : « Je vous en prie. Taisez-vous. Leone ne peut pas faire un mauvais film. Il peut faire quelque chose de spécial et de raté. Son film peut ne pas faire d’argent. Tout cela est possible. Mais ce sera un très beau film. Arrêtez de parler comme ça. Sergio Leone ne peut pas se tromper. » Sa défense m’a beaucoup touché. »
  • Bande-annonce

    Mon nom est Personne (1973)

    Il mio nome è Nessuno

    1 h 56 min. Sortie : . Western et comédie.

    Film de Tonino Valerii avec Terence Hill, Henry Fonda, Jean Martin

    Durant la scène du cimetière, on peut lire le nom de Sam Peckinpah (réalisateur, entre autres, de La Horde sauvage) sur l'une des tombes.
  • Un génie, deux associés, une cloche (1975)

    Une genio, due compari, un pollo

    2 h. Sortie : . Comédie et western.

    Film de Damiano Damiani avec Terence Hill, Miou-Miou, Robert Charlebois

    Sergio Leone avait adoré Miou-Miou dans Les Valseuses de Bertrand Blier. Il voulait même aller plus loin en réunissant le trio du film puisque Patrick Dewaere et Gérard Depardieu était sérieusement envisagés aussi. L'échec des Valseuses en Italie lui fit faire machine arrière et il préféra engager Terence Hill, au summum de sa popularité ainsi que Robert Charlesbois dont il avait perçu le haut potentiel comique et humain.
  • Bande-annonce

    Il était une fois en Amérique (1984)

    Once Upon a Time in America

    3 h 49 min. Sortie : . Drame et gangster.

    Film de Sergio Leone avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern

    Sergio Leone refusa de diriger Le Parrain pour se consacrer entièrement à l'écriture du scénario de Il était une fois en Amérique. La préparation de ce projet allait lui prendre douze ans.