⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Cover Films vus en 2023 (avec annotations)

Liste de

1333 films

créee il y a plus d’un an · modifiée il y a 4 mois

National Champions

National Champions (2021)

1 h 56 min. Sortie : 10 décembre 2021 (États-Unis). Drame, Sport

Film de Ric Roman Waugh

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

Le sport universitaire américain est unique au monde notamment pour les sports les plus populaires du pays comme le basketball et le football américain. Alors que c'est considéré comme l'antichambre des ligues majeures, c'est bien plus que ça puisque les championnats sont très suivis que ce soit au stade qui sont pleins à craquer ou encore à la télévision, car oui, de simples matches d'étudiants sont diffusés. Tout cela génère beaucoup d'argent et c'est là le problème puisque les joueurs ne sont pas payés. L’histoire se déroule à trois jours du championnat national avec le futur choix numéro un de la draft qui décide de boycotter la finale pour mettre la pression sur les dirigeants. Sa demande est simple : que les joueurs soient reconnus comme des athlètes et plus comme des étudiants alors qu'ils sont les principaux acteurs d'une grosse machine à fric. Une question d'argent, mais aussi de sécurité puisqu'il y a des milliers d'athlètes bénévoles pour seulement une centaine d'élus chaque année. On suit donc un combat entre une industrie ultra-puissante et des jeunes qui ont autant à perdre qu'à gagner. C'est LeMarcus contre Goliath et le jeune homme va vite comprendre à qui il a affaire avec une campagne de décrédibilisation qui se met aussitôt en place pour le dénigrer publiquement. Il y a de bons arguments des deux côtés puisque l'une des représentantes mentionne le fait qu'il s'agit d'une pyramide qui fonctionne grâce aux sports rois permettant ainsi à tous les autres moins médiatisés de survivre. Cela vaut aussi pour le système de bourse qui bénéficie aux moins aisés. S'il ne s'agit pas d'une histoire vraie et qu'il n'y a pas d'équivalent à ma connaissance, le cas Zion Williamson avait relancé le débat il y a quelques années. "National Champions" s'adresse avant tout à ceux intéressés par le sujet d'autant plus qu'il n'y a aucune scène de matchs, et c'est plutôt pas mal et intéressant même s'il y a des longueurs et des choses inutiles comme tout ce qui concerne la femme du coach.

Hridayam

Hridayam (2022)

2 h 52 min. Sortie : 26 janvier 2022 (France). Drame, Comédie musicale, Romance

Film de Vineeth Sreenivasan

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

[Avec spoilers] "Hridayam", c'est l'histoire d'une vie, le parcours d'un jeune étudiant qui va devenir un homme sous nos yeux. On peut résumer ça par l'école de la vie, mais l'apprentissage se poursuit encore après. On découvre Arun alors qu'il prend le train pour se rendre à son université où il va être confronté aux choses habituelles d'un garçon de son âge : le premier amour, les premières déceptions, les relations amoureuses et amicales, les études, mais aussi une bonne partie sur le bizutage dont il va être victime. "Hridayam" est coupé en deux avec une première partie sur la vie à l'université et à l'internat et une seconde sur sa vie après la fin de ses études où il cherche à s'épanouir en tant qu'adulte. Le film de Vineeth Sreenivasan n'a rien d'exceptionnel avec son histoire qui joue sur la nostalgie de chacun, mais c'est un récit d'apprentissage agréable avec des personnages attachants même si Arun a sa période mauvais garçon où c'est une vraie tête de mule. De plus, on notera que ce n'est pas prévisible notamment en ce qui concerne la romance puisqu'elle n'aboutit pas à ce qu'on pourrait croire. Par contre, la partie en dehors des murs de l'université est un peu plus faible. On a jamais l'impression qu'il va se passer quelque chose de marquant et on ne se trompe pas. Par exemple, quand Arun devient père et qu'il a donc fait son choix, on sait qu'il ne plus rien avoir de significatif après ça et pourtant le film est loin d'être fini. "Hridayam" est trop long, mais ça reste un voyage agréable au cours duquel on accompagne ce jeune homme durant toutes les premières étapes importantes de sa vie.

Everything in the End

Everything in the End (2022)

1 h 15 min. Sortie : 12 décembre 2022 (Islande). Drame

Film de Mylissa Fitzsimmons

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

"Everything in the End" se déroule dans un contexte de fin du monde avec Paulo, un jeune homme qui attend la fin de l'humanité en Islande. On ne sait pas pourquoi cela arrive ni comment ça va se finir, mais lui a décidé de rester sur cette île, car il n'a personne qui l'attend chez lui au Portugal. Il ne veut cependant pas être seul et il essaie de créer des liens avec les personnes qu'il croise. Il y en a certains qui ne veulent pas se laisser abattre et profiter du temps qu'il leur reste et d'autres qui ont peur et se demandent comment ça va se passer et si la fin va être douloureuse. Ils vivent dans l'incertitude, car même s'ils savent que c'est imminent, ils n'ont pas de date exacte. "Everything in the End" se résume à ces quelques rencontres dans les superbes décors naturels de l'Islande. C'est beau, mais c'est aussi très plat et sans émotion. Quelques moments de tendresse ici et là, des regrets évoqués, mais ça manque d'enjeux. Bref, un film qui ne m'a pas emballé.

Neptune Frost
5.7

Neptune Frost (2021)

1 h 45 min. Sortie : 10 mai 2023 (France). Comédie musicale, Science-fiction

Film de Saul Williams et Anisia Uzeyman

Fabio R. a mis 3/10.

Annotation :

"Neptune Frost" est une comédie musicale de science-fiction avec une touche afrofuturiste. En réalité, c'est un film original dont le style est difficile à résumer, mais qui raconte les protestations de personnes dans un village rwandais après des incidents en rapport avec l'exploitation minière du coltan. La mort d'un homme est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et signe le début du ras-le-bol d'une partie de la population. Une prise de position contre le colonialisme et le capitalisme et pour le droit des travailleurs et des personnes marginalisées. Tout cela a cependant tendance à se perdre et à se diluer par la suite quand le style prend clairement le dessus sur le fond. Les enjeux sont finalement maigres et il n'y a pas grand-chose à apprendre sur les personnages. Je retiens l'aspect visuel coloré et poétique avec notamment les scènes de nuit qui sont les plus réussies, mais l'histoire n'a finalement pas beaucoup d'intérêt et les thèmes abordés sont noyés par des actions sans importance. Au-delà du style, c'est un film monotone et brouillon qui fait quand même pas mal amateur malgré une proposition originale.

Crush
4.6

Crush (2022)

Shattered

1 h 32 min. Sortie : 23 mars 2022 (France). Thriller

Film de Luis Prieto

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

« Personne n'est ce qu'il prétend être. » Je dois dire que les histoires basées sur la naïveté d'un personnage sont de plus en plus agaçantes notamment quand c'est mal préparé et donc pas crédible. Ici, même si l'homme en question vit un divorce difficile et qu'il n'a pas forcément les idées claires, la manière dont tout arrive est limite ridicule sans parler du fait que le gars a quand même fait fortune avec une application pour garantir la sécurité d'un foyer... Alors, il s'agit évidemment d'une série B avec une l'histoire dans la même veine de ce qu'a proposé le scénariste David Loughery dans "Nurse 3-D" ou récemment "The Intruder", mais quand même... Si dans "Lakeview Terrace", il pouvait compter sur l'excellent Samuel L. Jackson, ce n'est pas le cas ici. Au plus on découvre son histoire, au plus on s'enfonce dans le ridicule. Le home-invasion en huis clos de Luis Prieto n'est pas mauvais avec ce côté décomplexé et absurde, mais ce n'est jamais jouissif d'autant plus que chaque rebondissement est grotesque. Bref, c'est trop bancal et tiré par les cheveux pour prendre du plaisir devant un tel film.

Lamborghini : The Man Behind the Legend
4.7

Lamborghini : The Man Behind the Legend (2022)

Lamborghini

1 h 37 min. Sortie : 18 novembre 2022 (États-Unis). Biopic, Drame, Sport

Film de Robert Bobby Moresco

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

De constructeur de tracteurs agricoles à l'une des marques automobiles les plus célèbres et prestigieux au monde. Ce biopic sur Ferruccio Lamborghini, qui est coupé en plusieurs chapitres se déroulant à différentes époques, va de la création de la marque avec le lancement du premier tracteur jusqu'à la consécration avec la 350 GT. Un biopic tout de même assez paresseux qui n'en dit pas beaucoup. Une lecture de la page Wikipédia nous en apprendrait même plus. Il n'y a rien de concret et très peu de détails sur le processus de création, sur la construction des modèles, sur le développement de la marque ou encore sur les difficultés rencontrées. En gros, Ferruccio décide de quelque chose, ils le font et on passe à autre chose. C'est très superficiel. Cela vaut aussi pour sa personnalité et vie privée puisque l'on nous présente un homme ambitieux qui fait ce qui lui chante et tant pis si ça ne plait pas aux autres y compris ses proches. Il y a aussi une course avec Enzo Ferrari qui sert de fil rouge, mais qui n'apporte rien. Bref, une success-story qui méritait probablement bien mieux que ça.

Hero

Hero (2022)

2 h 12 min. Sortie : 15 janvier 2022 (Inde). Action

Film de Sriram Adittya

Fabio R. a mis 3/10.

Annotation :

Arjun rêve de devenir une star de cinéma, mais ses auditions ne donnent rien. Il est en couple avec Subbu, qui espère que son père acceptera leur union. Pourtant, tous ses plans sont chamboulés lorsqu'il reçoit par erreur un pistolet qui était censé être destiné à un autre Arjun. Une arme avec laquelle il va accidentellement faire feu... Si l'introduction façon western est plutôt réussie, mais ce qui suit n'a pas grand intérêt avec une histoire qui traine inutilement. On passe d'une histoire d'amour à une comédie musicale avant de finir par des scènes d'action. Le pire dans tout ça reste la performance d'Ashok Galla qui en fait des caisses. Sa façon de surjouer sans arrêt est insupportable. Il pourrait lui arriver les pires malheurs du monde que cela nous ferait ni chaud ni froid. Bref, un film qui n'est pas bon et qui est même assez pénible à suivre.

Licorice Pizza
7.1

Licorice Pizza (2021)

2 h 13 min. Sortie : 5 janvier 2022 (France). Comédie dramatique, Romance

Film de Paul Thomas Anderson

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

Pour son nouveau film, Paul Thomas Anderson s'est inspiré de nombreux souvenirs vécus ou d'anecdotes racontées. On apprend dans des interviews qu'il s'est notamment inspiré du béguin qu'il avait pour Donna Haim lorsqu'il était à l'école. Cette dernière étant la mère d'Alana, son actrice principale, pour qui il a réalisé de nombreux clips tandis que sa famille que l'on voit à l'écran est vraiment jouée par ses proches. Il y a plein de petits détails comme cela qui renforcent le côté authentique de l'histoire. Une chronique de jeunesse, un récit d'apprentissage sur Gary, un adolescent, qui tombe sous le charme d'Alana qui a dix ans de plus que lui. Elle lui résiste, mais lui ne renonce pas. Alana est un âge où elle est « censée » être fixée sur son avenir surtout à l'époque, mais ce n'est pas le cas. Elle vit chez ses parents et ne sait pas quoi faire. C'est peut-être pour cela qu'elle aime tant traîner avec Gary, pour garder cette insouciance de l'adolescence même si ce dernier n'a pas que des pensées innocentes et qu'il n'est pas du genre à se tourner les pouces. C'est d'ailleurs lui qui va être à l'origine de toutes les aventures qu'ils vont vivre ensemble. C'est ainsi que débute ce duo que l'on va suivre pendant plusieurs années avec beaucoup de péripéties et de rencontres, l'occasion de voir quelques guests prestigieux. Un duo attachant et attendrissant parfaitement incarné par Alana Haim et Cooper Hoffman. Sans leur manquer de respect, cela fait du bien de voir des gens "normaux" et pas des mannequins. Les deux sont comme un couple avec des disputes et des sentiments sauf qu'il n'y a pas de contacts amoureux. De la jalousie, un flirt innocent qui s'étale sur quelques années. Pour autant, la romance n'est pas vraiment au centre de l'histoire. Leur "couple" fonctionne bien, mais ils existent chacun par eux-mêmes. Pour moi, "Licorice Pizza" n'est pas LE film et je ne suis pas aussi dithyrambique que la plupart, mais c'est une œuvre charmante, légère, fraiche et attendrissante qui doit beaucoup à la patte de Paul Thomas Anderson dont la réalisation est sublime.

Maison de retraite
5

Maison de retraite (2022)

1 h 37 min. Sortie : 16 février 2022. Comédie

Film de Thomas Gilou

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

Milann, un homme immature qui ne sait pas s'y prendre avec les personnes âgées, est condamné à soixante jours de travaux d’intérêt général dans un Ehpad. Alors qu'il doit de l'argent à des hommes dangereux, il va trouver du soutien et du réconfort auprès de ces personnes abandonnées même si les débuts ne sont pas faciles. Une relation de confiance réciproque qu'il devra lui aussi honorer. Comme dans une comédie avec des adolescents ou autres, "Maison de retraite" joue principalement sur le trait de caractère des personnages avec ici des vieux qui sont soit représentés par leur personnalité soit par leur maladie. C'est bon enfant et certaines vedettes du cinéma français se prêtent bien au jeu, mais ce n'est jamais à se rouler par terre. À défaut de faire mouche, l'humour est omniprésent même quand il s'agit d'aborder des sujets plus sérieux. Thomas Gilou évoque notamment la situation dans les Ehpad que ce soit pour les salariés en sous-effectif qui doivent travailler dans des conditions difficiles ou pour les personnes âgées qui sont les victimes collatérales de tout ça. Un sous-texte qui fait écho à toutes les histoires de ces derniers mois. Malgré de bonnes intentions, "Maison de retraite" est une comédie qui ne fait jamais son travail en n'étant ni drôle ni divertissante.

Bhoothakaalam

Bhoothakaalam (2022)

1 h 45 min. Sortie : 21 janvier 2022 (Inde). Drame, Épouvante-Horreur

Film de Rahul Sadasivan

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

Vinu vit avec sa mère Asha et sa grand-mère qui est alitée depuis un AVC. Lorsque cette dernière décède, la mère et le fils réagissent différemment. Si Asha est effondrée, Vinu semble moins touché et a envie d’aller de l'avant en trouvant un travail ce qu'il n'avait pas pu faire pendant un peu plus d'un an en raison de la situation. Alors qu'il ne trouve rien dans le coin, sa mère n'est pas très emballée à l'idée de le voir partir loin, car elle se retrouverait seule. Des envies et des préoccupations qui vont devenir les derniers de leurs soucis lorsque des choses étranges se produisent dans leur maison. Avec ce film, Rahul Sadasivan met tout ce qu'il est possible de mettre dans un film de ce type. Il s'agit finalement d'un drame horrifique sur le deuil sur fond de légendes urbaines. Les quelques révélations donnent une autre dimension à l'histoire, mais le film n'est pas meilleur pour autant. "Bhoothakaalam" se limite en fin de compte à des bruits, des objets qui bougent seuls et des rumeurs de quartier. Ce n'est pas le film atmosphérique et angoissant que je voulais voir. Ce n'est pas mauvais ni ennuyeux, mais je suis vraiment resté sur ma faim.

Emergency
5.8

Emergency (2022)

1 h 45 min. Sortie : 27 mai 2022 (France). Comédie, Drame

Film de Carey Williams

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

Carey Williams et K.D. Dávila se retrouvent quatre ans après leur court-métrage "Emergency" pour proposer sa version longue. Une nouvelle version qui a mon sens n'avait pas lieu d'être, car le message était déjà passé dans le court-métrage et en bien mieux qu'ici puisque tout est étiré et dilué dans une histoire qui ne sait pas où aller. Alors qu'ils sont sur le point d'aller faire la fête, Sean et Kunle trouvent une fille inconsciente dans leur salon. Leur ami Carlos qui était dans sa chambre n'en sait pas plus qu'eux. Alors que Sean veut naturellement appeler les secours, Kunle flippe, car il craint qu'on les accuse de quelque chose qu'ils n'ont pas fait en raison de leur couleur de peau. On ne peut pas leur en vouloir, mais cette peur d'un malentendu va se retourner contre eux. Là où le court-métrage était clair, net et précis en plus d'être pertinent, sa version longue essaie en vain d'être une comédie déjantée sur des amis dépassés par les événements qui se retrouvent dans de drôles de situations. Le problème est qu'il y a trop d'incohérences dans l'histoire. C'est difficile de juger les trois d'autant plus que certains donnent des raisons valables d'avoir peur, mais cela ne justifie pas toutes ces actions idiotes et cela vaut aussi pour le deuxième groupe qui va se lancer à leur poursuite. C'est même pire les concernant, car ils n'ont eux aucune raison d'attendre avant d'appeler les autorités. Il ne se passe finalement pas grand-chose au cours de cette fausse course-poursuite qui s'éternise inutilement. Bref, un bon point de départ pour une comédie décevante.

Rucker

Rucker (2022)

1 h 36 min. Sortie : 4 janvier 2022 (États-Unis). Épouvante-Horreur, Thriller

Film de Amy Hesketh

Fabio R. a mis 2/10.

Annotation :

"Rucker" se présente comme un faux documentaire sur des routiers avec Maggie qui s'intéresse principalement à Rucker, un chauffeur routier qui fait ce métier depuis plusieurs dizaines d'années. Alors qu'il est seul sur les routes à conduire pendant près de quinze heures par jour, Maggie s'intéresse à son quotidien. Pour passer le temps et tromper la solitude, Rucker avoue avoir quelques hobbies à savoir tricoter et tuer des femmes qu'il a enlevées et enfermées dans son camion auparavant. Malgré cette révélation, Maggie reste à ses côtés pour continuer son documentaire. Une fois tout révélé, le film n'est qu'une répétition de scènes et notamment les meurtres qui sont tous identiques. C'est ennuyeux, car tout est déjà fait. On voit Rucker comme un tueur, mais pas comme un "chasseur". L'histoire est très limitée en ce sens. J'avais déjà vu et détesté "Olalla" d'Amy Hesketh et son nouveau film n'a vraiment pas plus d'intérêt.

Breaking
5.5

Breaking (2022)

1 h 43 min. Sortie : 1 avril 2023 (France). Drame, Thriller

Film de Abi Damaris Corbin

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

Brian Brown-Easley voulait que son histoire soit racontée et c'est désormais chose faite. "Breaking" est donc inspiré de la véritable histoire de ce marine qui a braqué une banque Wells Fargo à Marietta, en Géorgie, lorsque sa pension d'invalidité a cessé de lui être payée. Sur le point de se retrouver à la rue, il est allé dans cette banque non pas pour prendre leur argent, mais pour récupérer ce qui lui était dû et raconter son histoire pour ne plus que cela arrive. On ne compte plus le nombre de films sur des vétérans laissés pour compte ou pas respectés par leur pays et ce dernier en fait partie. Il ne s'agit pas du tout d'un film de braquage et il n'y a d'ailleurs aucune tension à ce niveau, car l'on ne pense jamais que cet homme est capable de faire du mal à ses otages. Il s'agit surtout de mettre en avant les problèmes de bureaucratie et leurs conséquences sans pour autant justifier l'acte de cet homme. Bien que linéaire et prévisible, "Breaking" peut compter sur les très bons John Boyega et Michael Kenneth Williams pour tenir l'histoire et donner un intérêt à ce film qui est finalement assez triste.

The Legend of La Llorona

The Legend of La Llorona (2022)

1 h 38 min. Sortie : 11 janvier 2022 (Mexique). Épouvante-Horreur, Thriller

Film de Patricia Harris Seeley

Fabio R. a mis 2/10.

Annotation :

Un énième film sur la légende de la Llorona alors même que le cinéma exploite cette histoire depuis quelques années seulement. Carly et Andrew Candlewood partent au Mexique avec leur fils pour se changer les idées, car ils traversent une période difficile après un événement malheureux. Ils sont logés au bord d'un cours d'eau où erre La Llorona. Alors que la présence du petit Danny inquiète les locaux, ce dernier devient justement la cible de cet esprit vengeur. Si on sait à quoi s'attendre concernant l'histoire, le film peine à tenir la distance à cause d'une réalisation laborieuse, d'acteurs médiocres et d'effets spéciaux de mauvaise qualité. La scène du petit qui se fait entrer dans l'eau au début ou Danny Trejo qui tire avec un pompe sur un spectre, c'est trop pour moi. On dirait parfois un film Syfy, mais en moins bien. Il a une entité menaçante, mais ça ne fait jamais peur, pas même un peu. Il n'y a pas grand-chose à dire de positif sur ce "The Legend of La Llorona" qui est malheureusement mauvais.

Forest - I See You Everywhere

Forest - I See You Everywhere (2021)

Rengeteg - Mindenhol látlak

1 h 52 min. Drame

Film de Benedek Fliegauf

Fabio R. a mis 3/10.

Annotation :

Sept histoires indépendantes (ou six histoires plus une conclusion) au cours desquelles Benedek Fliegauf met en scène des personnes qui sont en désaccord. Une fille discute des répercussions d'un accident mortel, une jeune femme soupçonne son petit ami de la tromper, un couple qui ne peut pas avoir d'enfant, etc. Des scènes du quotidien en somme qui sont filmées intimement, mais avec une caméra qui reste cependant très proche des personnages. Peu importe l'environnement où se déroulent ces scènes, le réalisateur met l'accent sur leur visage, leurs expressions. Il est question de la colère, du deuil, d’amour, de la mort. Des thèmes communs qui nous font entrer dans l'intimité de ces personnes sans que cela tourne au voyeurisme. Comme dans un film à sketches, tout ne se vaut pas et on pourrait même dire qu'il n'y a pas grand-chose qui en vaut la peine. La grande majorité des histoires sont frustrantes et pas du tout engageantes. C'est assez vite barbant et répétitif même si les histoires s'enchainent. Bref, je me suis ennuyé.

Toubab
6.2

Toubab (2021)

1 h 37 min. Sortie : 18 mai 2023 (France). Comédie

film

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

[Avec spoilers] Babtou est en Allemagne depuis 25 ans, mais il n'est pas allemand. C'est en tout cas ce que déclare la justice qui lui demande de retourner au Sénégal après quelques écarts de conduite. Il n'y a jamais mis les pieds et se demande comment faire pour rester dans le pays où il a grandi. La seule solution est d'épouser une Allemande sauf que toutes les filles qu'il connaît refusent sa demande inattendue. Il a alors l'idée folle de demander son meilleur ami Dennis en mariage... "Toubab" est clairement le genre de film que le cinéma français aurait pu faire. Il s'agit d'une comédie légère et idiote qui aborde aussi des sujets sérieux comme l'immigration, l'homophobie et le racisme. Il y a quelques scènes amusantes, mais c'est assez vite répétitif notamment avec les inspecteurs de l'immigration que le couple essaie de duper. "Toubab" repose principalement sur ce duo attachant puisqu'il s'agit en fin de compte surtout d'une belle histoire d'amitié. Au final, une petite comédie qui a du mal à se renouveler, mais qui se laisse regarder.

Sauvée par amour
5.7

Sauvée par amour (2022)

Redeeming Love

2 h 14 min. Sortie : 3 janvier 2023 (France). Drame, Historique, Romance

Film de D.J. Caruso

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

Michael Hosea, un fermier discret et sans histoire, tombe sous le charme de la belle et désirée de tous Angel. Lorsqu'il apprend que c'est une prostituée, la nouvelle ne le refroidit pas et il décide de lui faire la cour. Ce n'est pas gagné d'avance, car Angel a l'habitude des belles paroles des hommes qu'elle voit défiler toute la journée dans son bordel. Vendue très jeune pour assouvir les fantasmes des hommes, Angel est désabusé et déconnecté de la réalité. Elle dit elle-même qu'elle n'a plus d'espoir et les promesses de Michael ne lui font pas d'effet. L'histoire est adaptée du roman de Francine Rivers qui est également inspiré de l'histoire biblique d'Osée, un prophète, qui a épousé Gomer, une femme infidèle. Un détail important pour un film qui cache bien son jeu à ce niveau même si cela explique beaucoup de choses dans cette histoire de rédemption et de pardon. Situé pendant la ruée vers l'or en Californie, "Redeeming Love" raconte une romance impossible qui n'est cependant pas très glamour ou charmante. J'ai eu beaucoup de mal avec les personnages. Michael est un homme naïf qui ferme les yeux sur beaucoup trop de choses. Sa bonté le rend énervant. Angel est difficile à critiquer, car elle a beaucoup de circonstances atténuantes. Elle n'a pas choisi cette vie ni tout ce qu'elle a vécu, mais cela ne justifie pas tous ses actes. Même quand elle agit pour le bien de Michael, elle se comporte de façon égoïste... L'histoire est terrible quand on y pense puisqu'il est question d'inceste, de pédophilie, de prostitution forcée, mais il arrive tellement de choses que ça n'a aucun impact émotionnel. "Redeeming Love" est finalement un film sans passion avec des personnages peu attachants et une histoire brouillonne.

Le Violon de mon père
6.3

Le Violon de mon père (2022)

Babamın Kemanı

1 h 52 min. Sortie : 21 janvier 2022. Drame, Musique

Film de Andaç Haznedaroğlu

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

« Tout le monde est une mélodie, il suffit juste de savoir écouter. » Lorsque son père décède, Özlem doit aller vivre avec son oncle Mehmet, un célèbre violoniste qu'elle n'avait jamais vu. Cela ne l'enchante pas et lui non plus. "Babamin Kemani" est un mélodrame plutôt artificiel et cousu de fil blanc avec ce musicien carriériste qui va se rendre compte qu'il y a plus important dans la vie. Si l'alchimie entre les deux principaux personnages est bonne, c'est un récit dramatiquement assez faible trop convenu tandis que les personnages n'ont pas grand-chose à offrir au-delà de leur simple trait de caractère. Je n'ai pas passé un mauvais moment surtout que c'est mignon avec quelques moments touchants et j'ai même trouvé ce film mieux que "Sen Hiç Ates Böcegi Gördün Mü?" de la même réalisatrice, mais ça reste générique et peu marquant.

Donkeyhead

Donkeyhead (2022)

1 h 46 min. Sortie : 11 mars 2022 (Canada). Comédie dramatique

Film de Agam Darshi

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

"Donkeyhead" m'a fait penser à "Montana Story" principalement parce que je l'ai vu récemment et parce que les deux films abordent des thèmes communs. Il est là aussi question de frères et sœurs qui se retrouvent au chevet de leur père mourant. Mona vit avec son père dont elle s'occupe depuis plusieurs années. Lorsque ce dernier est plongé dans le coma suite à un AVC, ses frères Parm et Rup, et sa sœur Sandy la rejoignent pour lui dire au revoir. C'est ce qu'ils croient, mais Mona refuse de le laisser partir alors même qu'il a signé des papiers pour éviter un acharnement thérapeutique. Elle semble la seule à s'accrocher, mais plus par peur de ce qui l'attend une fois qu'il sera parti que par amour. Mona est une écrivaine qui n'a rien écrit depuis de nombreuses années et qui vit donc aux crochets de son père. Elle fait mention d'un sacrifice pendant que les autres faisaient leur vie, mais ça l'arrangeait bien même si ce n'était pas une situation facile. Comme dans le film cité au début, cette situation va être l'occasion de tout mettre à plat, de se dire les choses et de préparer la suite. Mona est un personnage frustrant, vulnérable et touchant, mais son potentiel n'est pas exploité. Cette famille dysfonctionnelle réserve quelques surprises lorsque les langues se délient, mais cette petite tranche de vie m'a laissé sur ma faim.

The Pale Blue Eye
6

The Pale Blue Eye (2022)

2 h 08 min. Sortie : 6 janvier 2023 (France). Policier, Épouvante-Horreur, Thriller

Film de Scott Cooper

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

Adapté du roman éponyme de Louis Bayard, "The Pale Blue Eye" se déroule à l'Académie militaire américaine de West Point où Augustus Landor est appelé en renfort pour enquêter sur le meurtre d'un cadet retrouvé pendu et dont le corps a été profané. Il fait plus ou moins équipe avec un jeune Edgar Allan Poe pour résoudre ce mystère qui va peu à peu prendre de l'ampleur. À part le cadre un peu sinistre et grisâtre, le film de Scott Cooper n'a rien d'horrifique. Il s'agit d'un film mélancolique à l'ambiance gothique sur fond de vengeance. C'est assez long à se mettre vraiment en place et l'enquête n'est malheureusement pas spécialement engageante. Je ne peux pas dire que j'attendais avec impatience la résolution de l'affaire et encore moins que je me souciais des personnages. La révélation finale m'a sorti un peu de ma torpeur, mais ce n'est pas suffisant pour un film de ce type. J'aime bien Scott Cooper, mais son nouveau film est très loin de son "Hostiles" par exemple qui n'était pas plus rythmé que celui-ci, mais qui était autrement plus captivant et surtout avec une tension constante, ce qu'il n'y a jamais ici. Bref, "The Pale Blue Eye" se laisse regarder, mais il n'est pas à la hauteur de mes attentes.

Babysitter
6.4

Babysitter (2021)

1 h 28 min. Sortie : 27 avril 2022 (France). Comédie

Film de Monia Chokri

Fabio R. a mis 3/10.

Annotation :

Avec son nouveau film, Monia Chokri capte bien la folie du monde d'aujourd'hui où tout prend des proportions absolument folles. C'est parfois justifié et utile, mais c'est aussi très souvent disproportionné comme si les gens n'avaient pas le droit à l'erreur. Dans ce cas précis, Cédric sort bourré d'une soirée de MMA et fait une déclaration d'amour à une journaliste en plein duplex. Une marque d'affection maladroite qui va enflammer la toile et bien évidemment avoir un lourd impact sur sa vie. La réalisatrice se nourrit de la démesure de notre époque pour l'insuffler dans son film qui est aussi cartoonesque que burlesque. Une folie ambiante que j'ai pour ma part trouvée ridicule. "Babysitter" n'était tout simplement pas fait pour moi. Impossible d'esquisser ne serait-ce qu'un sourire devant cette histoire pathétique et surjouée dont le sujet de base se perd au fil des minutes. Pour dire quelque chose de positif, je trouve que c'est très léché sur le plan esthétique, mais c'est un film que j'ai trouvé extrêmement pénible à regarder.

Alice
5.7

Alice (2022)

1 h 40 min. Sortie : 18 mars 2022 (États-Unis). Drame

Film de Krystin Ver Linden

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

[Avec spoilers] Alice vit dans une plantation de Géorgie appartenant à un homme impitoyable qui n'hésite pas à violer, fracasser ou même tuer ses esclaves quand c'est nécessaire. Pour plusieurs raisons, Alice et ses compagnons d'infortune croient à un monde meilleur et pensent qu'il y a quelque chose d'autre au-delà des bois même si les plus pessimistes les mettent en garde qu'il n'y a là-bas que "des blancs qui attendent de nous tuer, nous garder ou nous vendre". Décrit comme inspiré de faits réels, ce qui parait complètement fou, "Alice" fait surtout référence aux noirs qui ont été trompés par des blancs jusque dans les années 1960 soit environ cent ans après l'abolition définitive de l'esclavage dans le pays. On peut évidemment penser au film "Antebellum" qui a plus ou moins la même idée, mais pas la même exécution. Le film de Gerard Bush et Christopher Renz est plus orienté épouvante et divertissement alors que le film de Krystin Ver Linden est plus un morceau d'histoire avec Alice qui découvre tout ce qu'elle a manqué comme événements importants de l'histoire des Afro-Américains. La réalisatrice a cependant du mal à se situer, ce qui se ressent dans son film qui est inégal et jamais pleinement satisfaisant à l'image de la dernière partie qui est loin d'être aussi jouissive qu'elle aurait dû l'être. Sur fond d'histoire et de Blaxploitation, "Alice" a des idées intéressantes, mais le potentiel n'est pas exploité.

Brian and Charles
6.4

Brian and Charles (2022)

1 h 30 min. Sortie : 17 février 2023 (France). Comédie dramatique

Film de Jim Archer

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

Les déchets des uns sont les trésors des autres et ils peuvent même devenir un ami... Brian est un homme solitaire un peu inadapté socialement qui vit dans un endroit reculé un peu misérable. C'est un inventeur compulsif aux inventions toutes plus ratées les unes que les autres. Cela ne le démotive pas, car "une porte se ferme et une autre s'ouvre". Un jour, il décide de créer un robot qui sera son compagnon, ce qui n'est pas immédiatement une réussite. À sa grande surprise, il découvre Charles qui est bien plus que ce qu'il aurait pu imaginer. Dans un premier temps, Charles a l'air d'un petit chien qui est content de voir son maitre arriver, mais il devient assez vite comme un adolescent auquel il est difficile de dire non. Faite de hauts et de bas, Jim Archer raconte l'attendrissante relation de ce duo étonnant à travers un faux documentaire à la fois mélancolique, amusant et touchant. Pour le coup, le film est une véritable valeur ajoutée au court-métrage sorti en 2017 qui posait les bases, mais qui n'était pas du tout aussi attachant ou fun à regarder.

Petite Nature
7

Petite Nature (2021)

1 h 35 min. Sortie : 9 mars 2022. Drame

Film de Samuel Theis

Fabio R. a mis 5/10.

Annotation :

« On ne fait pas ça à dix ans. » Avec un récit autobiographique, Samuel Theis raconte l'éveil, à la fois affectif et intellectuel, d'un petit garçon lors de sa rencontre avec son nouveau professeur. Vivant dans un environnement où il est peut-être le plus mature et le plus intelligent, le petit Johnny développe une sorte d'obsession pour Jean qui le stimule intellectuellement et éveille toutes sortes de choses en lui. Un récit initiatique parfois un peu dérangeant pour ce qu'il évoque et pas toujours pertinent avec un personnage principal finalement assez creux et très stéréotypé. Bien que racontée à hauteur d'un enfant qui n'a pas conscience de l'impact de ses actes, l'histoire m'a autant énervé que mis mal à l'aise. On passe d'un petit garçon intelligent qui a clairement besoin d'un modèle pour être élevé intellectuellement afin d'exploiter son potentiel à un petit con qui se croit tout permis et qui a clairement besoin d'être recadré. "Petite nature" a des qualités, mais je n'ai pas pris du plaisir en regardant ce film.

Sharp Stick
4.5

Sharp Stick (2022)

1 h 26 min. Sortie : 6 mars 2023 (France). Comédie

Film de Lena Dunham

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

Sarah Jo, une femme de 26 ans, vit toujours avec sa mère et sa sœur qu'elle écoute raconter leurs histoires et expériences. Elle ne peut pas prendre part à la discussion, car elle n'a rien vécu. Du moins, elle est en partie comme ça suite à une hystérectomie à seulement 17 ans qui a freiné son développement. Sarah Jo a tout d'une simple adolescente toute timide et réservée surtout qu'elle ne fait pas son âge. Encore vierge et totalement ignorante en matière de sexualité, elle décide de franchir le pas avec Josh, le père de Zach, l'enfant trisomique dont elle s'occupe qui également marié à Heather. "Sharp Stick" est donc un film sur l'éveil sexuel tardif d'une jeune femme déterminée à devenir adulte et à expérimenter plein de choses pour se découvrir intimement. Un film qui n'est finalement qu'une succession de petites vignettes sur les différentes expériences sexuelles de Sarah Jo. Ce n'est pas vulgaire, mais c'est assez répétitif et surtout très superficiel à l'image de cette naïve jeune femme qui parait un peu simplette. D'ailleurs, tous les personnages paraissent idiots et n'ont rien d'attachant. Bref, ce n'est pas terrible.

Salute

Salute (2022)

2 h 25 min. Sortie : 18 mars 2022 (Inde). Action, Policier, Drame

film de Roshan Andrews

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

Le superintendant Aravind Karunakaran a un jour fabriqué des preuves avec d'autres policiers pour inculper un homme dont ils étaient convaincus dans la culpabilité dans une affaire de meurtre. Hanté par cette histoire, il décide de rouvrir l'affaire plusieurs années après avoir pris ses distances avec le métier afin d'avoir enfin le fin mot sur cette histoire. "Salute" tourne principalement autour de la justice et du pouvoir des policiers dans une affaire. Un pouvoir dont ils ont parfois tendance à abuser. Le personnage principal est confronté à un dilemme moral avec ce sentiment de culpabilité qui le ronge de plus en plus. C'est aussi de son éthique dont il est question et sa réputation puisqu'il ne peut non plus faire n'importe quoi. "Salute" est intéressant sur le papier, mais c'est un film qui ne décolle jamais. Le scénario manque de consistance et il y a trop de scènes inutiles comme cette romance sans intérêt. Bref, c'est inégal et pas vraiment captivant.

Egō
6.4

Egō (2021)

Pahanhautoja

1 h 31 min. Sortie : 27 avril 2022 (France). Épouvante-Horreur

Film de Hanna Bergholm

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

"Pahanhautoja" commence avec une sorte de portrait de la famille parfaite. Tout le monde semble heureux, mais la vérité est tout autre. Tinja est une préadolescente qui tente de gagner le cœur de sa mère. Elle se donne corps et âme dans la gymnastique pour faire plaisir à sa mère, qui la pousse dans ses retranchements. Cette dernière était patineuse jusqu'à une blessure au genou et semble vivre ses rêves par procuration. Pour ne pas la décevoir et avoir une relation mère-fille avec elle, Tinja va même jusqu'à accepter d'être dans la confidence d'un lourd secret qui pourrait faire voler en éclats leur famille. Ce n'est pas tout puisque la jeune fille va avoir son propre secret avec cet œuf qu'elle va trouver et couver jusqu'à son éclosion... "Pahanhautoja" est un drame horrifique métaphorique qui aborde plusieurs sujets notamment liés à l'adolescence à travers cette "transformation". Le scénario manque un peu de subtilité pour notamment semer le doute, mais l'ambiance et l'étrangeté de la situation prennent le pas sur les faiblesses qu'il peut avoir. Sur le fond, ce n'est pas un film très pertinent, mais l'ensemble est plaisant et original.

Mes rendez-vous avec Léo
6.7

Mes rendez-vous avec Léo (2022)

Good Luck To You, Leo Grande

1 h 37 min. Sortie : 30 novembre 2022 (France). Comédie, Drame

Film de Sophie Hyde

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

Il n'y a pas d'âge pour se faire du bien. Encore faut-il savoir ce dont on a réellement besoin, car chaque personne a des besoins différents. Nancy Stokes est une femme d'une cinquantaine d'années qui attend fébrilement l'arrivée de son escort boy qu'elle a réservé en ligne. Veuve depuis peu, Nancy ressent le besoin d'avoir une relation sexuelle avec un homme. En réalité, on découvre que Nancy n'a rien connu sur le plan sexuel dans sa vie de femme et que c'est quelque chose qui la frustre. Elle n'a jamais eu d'orgasme ni été avec quelqu'un qui lui porte une attention particulière au lit. On découvre une femme fébrile et pleine d'insécurités qui est touchante. "Good Luck to You, Leo Grande" se présente comme un huis clos qui se déroule presque entièrement dans cette chambre d'hôtel où auront lieu ces quelques rendez-vous. L'histoire de Katy Brand est à la fois amusante et touchante, car les deux vont peu à peu se découvrir et pas que sexuellement. Les dialogues sont très bien écrits, c'est fluide et jamais vulgaire. Il s'agit d'une petite bulle où le temps semble s'arrêter dans laquelle Nancy s'autorise à être heureuse, à réaliser des fantasmes et à prendre du plaisir même si tout ne vient pas naturellement ou immédiatement. Une bulle à l'écart de la réalité du quotidien qu'il ne vaut mieux donc pas éclater. Il s'agit d'un petit film très charmant avec un Daryl McCormack bien dans son rôle de gigolo et une Emma Thompson absolument fantastique. Leo Grande lui promet un bon moment et le plaisir est partagé avec nous.

The Tai Chi Master

The Tai Chi Master (2022)

Zhāng sān fēng

1 h 30 min. Sortie : 22 janvier 2022 (Chine). Action, Fantasy, Arts martiaux

Film de Lín Zhēn-Zhāo et Chéng Sī-Yǔ

Fabio R. a mis 4/10.

Annotation :

"Tai Chi Master" est grossièrement une histoire du bien contre du mal avec un méchant détenu depuis une dizaine d'années qui parvient à se libérer de ses chaines. Le film commence plutôt bien avec des scènes de bastons convaincantes, mais l'histoire reprend vite les clichés du genre. Il y a beaucoup de longueurs notamment les scènes de comédie qui m'intéressent rarement dans ce genre de film. Je ne trouve pas ça drôle. Visuellement, on a quelque chose d'aussi beau que kitsch. Il y a des décors somptueux et d'autres très cheap. Les effets spéciaux sont quant à eux ratés pour la grande majorité comme ce vers géant assez grotesque. Si j'avais espéré que "Tai Chi Master" soit au-dessus de la moyenne des films d'arts martiaux produits pour les plateformes chinoises, j'ai assez vite déchanté. Hormis une bonne introduction et une conclusion assez correcte, l'ensemble est très moyen et pas spécialement divertissant.

God's Country
5.6

God's Country (2022)

1 h 42 min. Sortie : 15 mai 2023 (France). Thriller

Film de Julian Higgins

Fabio R. a mis 6/10.

Annotation :

[Avec spoilers] "God's Country" suit une professeure en deuil pendant sept jours à compter de la crémation de sa mère. Sandra est évidemment touchée, mais elle l'est peut-être plus qu'on ne le croit. Elle vit seule dans une maison isolée dans la montagne et aperçoit un jour une voiture garée sur sa propriété. Il s'agit de chasseurs qui ne restent pas près de chez elle, mais à qui elle demande de se garer ailleurs. Si l'un des deux est plus ou moins compréhensif, l'autre semble vouloir n'en faire qu'à sa tête. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Sandra n'est pas du genre à se laisser faire. Je m'attendais à un film sur une injustice qui dérape complètement avec une escalade de violence, mais ce n'est pas le cas ou du moins pas tout de suite. J'ai eu du mal à cerner le personnage de Sandra qui donne l'impression de chercher une raison pour laisser exploser sa rage. Quand les deux frères la laissent tranquille après l'intervention du seul policier en service, c'est quand même elle qui revient à la charge lorsque le duo passe cette fois-ci par le terrain du voisin qui est lui beaucoup moins dérangé par cette intrusion. Je n'inverse pas les rôles, mais ce n'est pas la femme qui donne l'impression de vouloir être tranquille. Si l'histoire s'éparpille un peu avec cette sous-intrigue inutile en rapport avec ce qui se passe à son école, "God's Country" est un petit film solide qui doit beaucoup à la solide performance de Thandiwe Newton et aux magnifiques décors naturels du Montana.

Fabio R.

Liste de

Liste vue 2.4K fois

11
3