Cover Le son du Brésil : la Bossa Nova

Le son du Brésil : la Bossa Nova

La bossa nova est un genre musical issu du croisement de la samba et du cool jazz ayant émergé à la fin des années 1950 à Rio de Janeiro au Brésil et qui est devenu l'un des styles musicaux brésiliens les plus connus dans le monde. Elle fût inventée par un groupe composé principalement du compositeur ...

Afficher plus

Liste de

84 albums

créee il y a plus de 3 ans · modifiée il y a environ 1 an

Orfeu da Conceição (OST)
8.3

Orfeu da Conceição (OST) (1956)

Sortie : 1956 (France).

Bande-originale de Antônio Carlos Jobim et de, Vinicius Moraes

Annotation :

VINICIUS DE MORAES
chanteur, pianiste, parolier

1927-1980

Souvent appelé poetinha (« petit poète »), Vinicius de Moraes est un personnage clef de la musique brésilienne contemporaine. Avant de devenir un illustre parolier de bossa-nova, il composa à 14 ans sa première chanson, "Loura ou Morena". Il fait ses premières armes dans la littérature brésilienne en publiant dès 1933 plusieurs recueils de poésie. Il part ensuite étudier la poésie anglaise à Oxford, puis devient diplomate.

A son retour à Rio, Vinicius replonge dans la vie nocturne et compose sa première samba, « Quando tu passas por mim ». Il écrit ensuite la pièce de théâtre « Orfeu da Conceiçao » et, en 1956, fait appel à Tom Jobim (un jeune musicien qu'il a vu jouer dans une boîte) pour en écrire la musique. Ils composent ensemble la chanson « Chega de saudade » - prémisse de la bossa-nova :
https://www.youtube.com/watch?v=0CjqMh6SN1k. Marcel Camus tire de cette pièce le film « Orfeu Negro ». Succès mondial et consécration des chansons de la BO qui deviennent des classiques (« Si todos fossem iguais a você », « Eu e amor »). Inspirés par une jeune fille charmante passant chaque jour devant le bar qu'ils fréquentent, Jobim et Vinicius composent « Garota de Ipanema ».

Vinicius écrit avec de nombreux musiciens et finit sa carrière en duo avec Toquinho, donnant de nombreux concerts, dont certains immortalisés sur des albums comme « O poeta e o violão ».

Autres albums conseillés :
- Vinicius De Moraes con Maria Creuza y Toquinho (1970)
- O poeta e o violão (1975)

Canções Praieiras
7.7

Canções Praieiras (1954)

Sortie : 1954 (France). Latin, MPB, Samba

Album de Dorival Caymmi

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

DORIVAL CAYMMI
chanteur, guitariste

1933-2000

Dorival Caymmi est considéré comme l'un des plus grands auteurs de chansons de la musique populaire brésilienne. Il avait un style personnel et reconnaissable, et a composé de nombreuses chansons devenues des classiques.

Il enregistra pendant 5 décennies, tantôt chantant seul s’accompagnant à la guitare, tantôt entouré de fanfares et d'orchestres. Dans les années 1960, beaucoup de ses chansons furent interprétées par le pionnier de la bossa nova, João Gilberto (qui le considérait comme son idole), et il collabora avec Antonio Carlos Jobim.

Il a aussi écrit des ballades dédiées aux pêcheurs intrépides de Bahia, parmi elles Promessa de Pescador :
https://www.youtube.com/watch?v=0HoOPovoSfs

Brazilliance

Brazilliance (1955)

Sortie : 1955 (France).

Album de Laurindo, Quartet Almeida et Bud Shank

PiotrAakoun a mis 7/10.

Annotation :

LAURINDO ALMEIDA
guitariste

1936-1995

En 1936, à l'âge de 19 ans, il décroche un emploi dans l'orchestre d'un bateau de croisière qui accoste au Portugal, en Espagne, en France, en Belgique, en Hollande et en Allemagne, ce qui lui permet d'aller à Paris voir Django Reinhardt et Stéphane Grappelli jouer avec le Quintet du Hot Club de France. Au Brésil, il travaille comme chef d'orchestre dans une station de radio (1939-46).

Il réalise en 1953 avec le saxophoniste Bud Shank un album innovant (Laurindo Almeida Quartet featuring Bud Shank) mélangeant jazz et musique brésilienne qui est, de l'avis du célèbre critique de jazz Leonard Feather et d'autres spécialistes, le précurseur et le prototype de la bossa nova même s'il n'est pas encore de la bossa nova au sens strict du terme et doit plutôt être qualifié de « samba-jazz », selon Almeida lui-même.

Avec cet album, Laurindo Almeida et Bud Shank méritent d'être reconnus comme les pionniers de la fusion de la musique brésilienne et du jazz et comme les premiers musiciens de jazz à avoir joué des sambas brésiliennes, cinq ans avant Antônio Carlos Jobim, cofondateur de la bossa nova, et huit ans avant les premiers morceaux de bossa nova américaine de Dizzy Gillespie, Herb Ellis et Herbie Mann à l'automne 1961, et le fameux album au succès planétaire Jazz Samba enregistré en 1962 par Charlie Byrd et Stan Getz.

Autre album conseillé : Laurindo Almeida Quartet featuring Bud Shank (1954)

Sivuca
7.3

Sivuca (1973)

Sortie : 1973 (France).

Album de Sivuca

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

SIVUCA
chanteur, guitariste, accordéoniste, multi-instrumentiste

1939-2006

Sivuca popularise l'accordéon du nord-est du Brésil et contribue grandement à l'enrichissement de la musique brésilienne, révélant l'universalité de la musique nordestine. Il est reconnu mondialement pour ses œuvres. Ses compositions et ses œuvres comprennent, entre autres rythmes, choros, frevos, forrós, baião, musique classique, blues, jazz et bossa nova. Il se fait connaître du milieu funk par sa reprise de "Ain't No Sunshine".

Autres albums conseillés :
- Samba Nouvelle Vague (1962)
- Sivuca Sinfônico (2006)

Coleção Folha 50 anos de bossa nova, volume 18: Os Cariocas

Coleção Folha 50 anos de bossa nova, volume 18: Os Cariocas (2008)

Sortie : 30 novembre 2008 (France).

Compilation de Os Cariocas

Annotation :

OS CARIOCAS
groupe musical

1942-présent

Os Cariocas est le plus ancien groupe vocal de la bossa. Composé à l’origine de Ismael Neto, Severino Filho, Emanuel Furtado, Waldir Viviani et Jorge Quartarone, il commence à chanter dans des fêtes de Tijuca, et trouve rapidement les chemins des studios à une époque où les radios payaient des musiciens pour jouer en direct.

Ce sont eux qui partagent avec João Gilberto l’honneur d’accompagner Elizete Cardoso sur l’album "Chega de Saudade", en 1958. A partir de là, le groupe va être de tous les gros coups de la bossa nova aux côtés de João, Tom Jobim et Vinicius de Moraes.

Mais à force de tournées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, l’ambiance commence à se tendre… et le groupe finit par se dissoudre en 1966. Il ressuscitera au début des années 90 et continue, jusqu’à nos jours, sous la houlette de Severino Filho, le dernier des cariocas d’origine.

Hotmosphere

Hotmosphere (1976)

Sortie : 1976 (France). Samba, Jazz

Album de Dom Um Romão

Annotation :

DOM UM ROMAO
batteur, percussionniste

1942-2005

Percussionniste du groupe Weather Report, il a enregistré avec de nombreux artistes tels que Cannonball Adderley, Paul Simon, Antonio Carlos Jobim, Jorge Ben, Sergio Mendes and Brasil 66 et Tony Bennett. Il est aussi le percussionniste de l'album Francis Albert Sinatra & Antonio Carlos Jobim enregistré avec Frank Sinatra et Antonio Carlos Jobim en 1967.

Coisas
7.5

Coisas (1965)

Sortie : 1965 (France).

Album de Moacir Santos

Annotation :

MOACIR SANTOS
saxophoniste, banjoiste

1943-2006

Il a notamment été le maître de Baden Powell et Wilson das Neves et a composé pour des artistes réputés comme Nara Leão, Roberto Menescal, Sérgio Mendes, Lynda Laurence.

Mestres da MPB

Mestres da MPB (1994)

Sortie : 1994 (France).

Compilation de Dick Farney

PiotrAakoun a mis 6/10.

Annotation :

DICK FARNEY
chanteur, pianiste

1944-1987

Dick Farney connaît une grande popularité au Brésil à partir de la fin des années 1940 jusqu'aux années 1970.

Sa version suave de la chanson Copacabana, enregistrée en juillet 1946 dans le style bossa nova, le fait connaître comme un des premiers chanteurs de charme en langue portugaise.

Composer of Black Orpheus Plays and Sings Bossa Nova
8

Composer of Black Orpheus Plays and Sings Bossa Nova (2000)

Sortie : 2000 (France). Jazz, Bossa Nova, Latin

Album de Luiz Bonfá, Lalo Schifrin et Oscar Castro‐Neves

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

LUIZ BONFA
chanteur, guitariste

1947-2000

De la fin des années 1940 au début des années 1950, il se produit au sein d'un groupe vocal brésilien, Quitandinha Serenaders, qu'il quitte pour se consacrer à l'écriture. Il fait la connaissance de Tom Jobim et de Vinicius de Moraes et accède à la renommée internationale après avoir composé, avec Jobim, la bande originale du film Orfeu negro de Marcel Camus, sorti sur les écrans en 1959. En novembre 1962, Luiz Bonfá est l'un des protagonistes du fameux concert de bossa-nova organisé au Carnegie Hall de New York.

Plusieurs de ses morceaux, comme Manhã de Carnaval ou Samba de Orfeu
(
https://www.youtube.com/watch?v=nxnUZqYGG-8) connaissent un immense succès dans le monde entier et deviennent des standards de la pop music et du jazz. Bonfá a participé à l'enregistrement de plus d'une cinquantaine d'albums et il verra ses pièces interprétées par des artistes de la stature d'Elvis Presley, Frank Sinatra, Joan Baez, Stan Getz, Charlie Byrd et même Plácido Domingo ou Luciano Pavarotti.

Edison Machado é samba novo

Edison Machado é samba novo (1963)

Sortie : 1963 (France). Latin Jazz, Jazz, Latin

Album de Edison Machado

Annotation :

EDISON MACHADO
batteur

1949-1990

À travers ses premiers enregistrements, il a contribué à façonner la samba brésilienne et la bossa nova. Tout au long de sa vie, il a fréquemment collaboré avec une variété de musiciens dont Chet Baker et Ron Carter et a été enregistré plus de 50 albums jusqu'à sa mort subite en 1990. Malgré l'impact qu'il a eu en tant qu'un des fondateurs de la bossa nova, son nom a été largement oublié.

Quem é Quem
7.7

Quem é Quem (1973)

Sortie : 1973 (France). MPB, Bossanova

Album de João Donato

Annotation :

JOAO DONATO
chanteur, pianiste

1949-présent

À l'âge de 15 ans, il joue déjà avec des musiciens reconnus comme Dick Farney et Paulo Moura ainsi qu'avec Altamiro Carrilho, figure de la scène musicale de cette époque. Ce dernier a une grande influence artistique sur lui. À partir de 1950, il fréquente le club musical Farney-Sinatra, considéré comme la matrice formatrice pour la génération d'artistes qui créera plus tard la bossa nova, à la fin des années 1950.

La majeure partie de son œuvre appartient au genre musical latin jazz, une passerelle entre la bossa nova, le jazz et la musique cubaine.

L'auteur américain Allen Thayer écrit dans un article paru en 2007 dans le numéro 22 du magazine musical Wax Poetics : « João Donato mérite une place parmi les légendes de la musique brésilienne, aux côtés d'Antonio Carlos Jobim, João Gilberto, Dorival Caymmi, Ary Barroso et beaucoup d'autres. Pourtant, sa carrière erratique et ses incursions dans plusieurs genres musicaux compliquent la classification de son œuvre musicale. ».

João Gilberto reconnaît que son jeu de guitare a été inspiré entre autres par le style particulier de João Donato. Le pianiste utilise parfois des accords dissonants. Son jeu est influencé par les pianistes de jazz, notamment Thelonious Monk.

João Gilberto
8.2

João Gilberto (1962)

Sortie : 1962 (France). Jazz, Latin, Samba

Album de João Gilberto

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

JOAO GILBERTO
chanteur, guitariste

1950-2004

João Gilberto est considéré comme le principal créateur de la bossa nova. Guitariste autodidacte, il monte à Rio de Janeiro en 1950, devient «chanteur à la radio» et obtient quelque succès en tant que vedette principale d’une formation de l’époque, Os Garotos da Lua ; il en est congédié au bout d'un an après deux enregistrements. Insatisfait et perfectionniste il s'isole pendant plusieurs années d’errance et de marginalité, pendant lesquelles il n’a de cesse de chercher ce mode d’expression à la guitare qui fera sa légende.

En 1958, il remporte un vif succès au Brésil avec la chanson "Chega de saudade", sorti sur l'album du même nom. Ce premier album de João Gilberto obtient également un énorme succès dans le pays. Il est considéré généralement comme le premier album bossa nova véritable, mais ce n'est qu'en 1964 que son succès devient international avec son interprétation de "A Garota de Ipanema" (The Girl From Ipanema), accompagné de Stan Getz. (
https://www.youtube.com/watch?v=Nim7Xs41UJo). Depuis, cette chanson a été reprise en diverses langues par de nombreux artistes prestigieux tels que Frank Sinatra, Nat King Cole ou encore Ella Fitzgerald.

"João Gilberto" sorti en 1961 est son troisième 33T. Il est régulièrement cité, au côté de "Chega de saudade" et de "O amor, o sorriso e a flor", comme étant l'un des albums musicaux brésiliens les plus importants pour la musique brésilienne et le jazz.

Autres albums conseillés :
- Chega De Saudade (1959)
- O Amor, O Sorriso E A Flor (1960)
- Getz/Gilberto (1964)
- João Gilberto (1973)
- João Voz E Violão (2000)

Canção do Amor Demais
6.4

Canção do Amor Demais (1958)

Sortie : 1958 (France). Latin, Samba, Bossanova

Album de Elizeth Cardoso

PiotrAakoun a mis 7/10.

Annotation :

ELIZETH CARDOSO
chanteuse

1950-1990

Au Brésil on la surnommait A divina (La divine, en portugais). Les principaux protagonistes de "Canção do amor demais" ont en main sans le savoir tous les ingrédients bossa nova. En 1958, Cardoso a été invité par Vinicius de Moraes à être la chanteuse d'un album de chansons écrites par lui-même et Tom Jobim. "Canção do Amor Demais" est devenu le premier album de musique bossa nova, lançant le nouveau genre. Bien que Cardoso n'était pas principalement considérée comme une chanteuse de bossa nova, elle est la chanteuse de la version originale du classique de bossa "Manhã de Carnaval" de la bande originale d'Orfeu Negro.

Autres albums conseillés :
- Elizete Sobe O Morro (1965)
- Elizeth Interpreta Vinícius (1963)
- Outra Vez Elizeth (1983)

A bossa negra
6.8

A bossa negra (1961)

Sortie : 1961 (France). Samba, Latin

Album de Elza Soares

Annotation :

ELZA SOARES
chanteuse

1950-présent

Elle devient la protégée de Louis Armstrong dans les années 1950 qui veut l'emmener chanter aux États-Unis à ses côtés. En 1960, son interprétation de "Se Acaso Você Chegasse" devient un succès et fait d'elle une des reines de la samba brésilienne. Elle connaît la gloire mais aussi une véritable traversée du désert au début des années 1980, cumulant drames personnels, échecs artistiques, usage à répétition de la chirurgie esthétique.

Elle s'est intéressée aux nouvelles tendances musicales, y compris, par exemple, le rap ou musique électronique. Ses capacités vocales hors du commun (trois octaves et demi) et son sens inné du rythme en ont fait la chanteuse la plus titrée du Brésil.

Convite para ouvir

Convite para ouvir (1992)

Sortie : 22 septembre 1992 (France).

Compilation de Agostinho dos Santos

Annotation :

AGOSTINHO DOS SANTOS
chanteur

1951-1973

Actif du début des années 1950 jusqu'à sa mort prématurée dans un accident d'avion en 1973, Agostinho Dos Santos est connu aujourd'hui pour avoir prêté sa voix à la bande originale du film de 1959 Orfeu Negro. Il est également reconnu pour avoir joué un rôle dans le développement de la carrière d'autres artistes importants de la Bossa Nova, tels que João Gilberto et Milton Nascimento. Dos Santos était un baryton avec des couleurs vives et un léger vibrato, chantant dans un style appelé (en portugais) "crooner da orchestra".

Tristeza on Guitar
7.7

Tristeza on Guitar (1966)

Sortie : 1966 (France). Samba

Album de Baden Powell

Annotation :

BADEN POWELL
guitariste

1952-2000

Son talent lui permet de percer en quelques années, son don pour la composition sera reconnu dès 1953 alors qu'il n'a que seize ans. Il participera à la naissance de la bossa nova et collaborera avec l'un des pères fondateurs de ce mouvement musical, le poète Vinícius de Moraes. Ensemble, ils cosigneront les mythiques "Afros-sambas", mélange des rythmes brésiliens et des racines musicales africaines qui constituent son ADN. Mais Baden Powell jouera avec le même bonheur de la bossa, du jazz, du Bach ...

Son album "Tristeza on Guitar" rencontrera un succès international. Il travaillera avec de nombreux artistes au cours de sa carrière, parmi lesquels le violoniste Stéphane Grappelli.

Autre album conseillé : Rio das Valsas (1989)

Ocean Memories
7.8

Ocean Memories (1999)

Sortie : 1999 (France).

Album de Bola Sete

Annotation :

BOLA SETE
guitariste

1952-1987

Relativement peu connu, ce guitariste a comme fait d'arme le fait d'avoir joué en compagnie de Dizzy Gillespie

Eu E A Brisa

Eu E A Brisa (1986)

Sortie : 1986 (France).

Album de Johnny Alf

PiotrAakoun a mis 7/10.

Annotation :

JOHNNY ALF
chanteur, pianiste

1952-2010

Considéré comme l'un des pères méconnus de la bossa nova. Il est mort le 4 mars 2010 dans un hôpital de Santo André, en banlieue de São Paulo, au Brésil, dans un relatif oubli. La chanteuse Wanda Sá a rappelé que Johnny Alf est le précurseur de la Bossa Nova, avant que ce genre musical se soit développé.

S'il est reconnu comme une influence majeure par Tom Jobim et João Gilberto, il a en revanche raté le coche lorsque la bossa nova a connu un vif succès.

Stone Flower
8

Stone Flower (1970)

Sortie : 1970 (France). Jazz

Album de Antônio Carlos Jobim

PiotrAakoun a mis 9/10.

Annotation :

ANTONIO CARLOS JOBIM
chanteur, pianiste

1954-1994

Cofondateur du genre bossa nova, il a composé des centaines de chansons qui restent à la fois des classiques de la musique populaire brésilienne et des œuvres standard du jazz. Comparé à George Gershwin, Antônio Carlos Jobim a influencé de nombreux musiciens brésiliens et américains.

En 1956, se déroule une rencontre décisive entre Jobim et le poète, écrivain et diplomate Vinícius de Moraes. Ce dernier cherche alors à mettre en musique sa pièce "Orfeu da Conceiçao", transposition dans l'univers de Rio du mythe grec d'Orphée, qu'il a écrite entre 1940 et 1955. Jobim s'exécute et, lors de sa sortie au théâtre municipal de Rio, le 25 septembre 1956, la pièce est un triomphe, ainsi que l'adaptation cinématographique du Français Marcel Camus, Orfeu Negro, de 1959, qui l'a rendue mondialement célèbre et qui inspira un compositeur comme Michel Legrand.

Il a enregistré plus de 50 disques, dont "Chega de Saudade" en 1958, qui marque le début de la bossa nova, ainsi que "Desafinado" en 1959, "Samba de uma nota só" et "A Garota de Ipanema" en 1963 qui ont connu un succès planétaire. Cette dernière a été reprise par plus de 300 interprètes et constitue l'un des plus grands succès discographiques du XXe siècle selon l'historien Ludovic Tournès

Autre album conseillé :
- Wave (1967)
- Matita Perê (1973)
- Passarim (1987)

Fingers
8.2

Fingers (1973)

Sortie : 1973 (France). Jazz, Latin, Latin Jazz

Album de Airto Moreira

Annotation :

AIRTO MOREIRA
batteur, percussioniste

1954-présent

Airto Moreira se fait remarquer en 1965 alors qu'il joue avec le Sambrasa Trio, formé de entre autres d'Hermeto Pascoal. Deux années plus tard il suit son épouse Flora Purim aux États-Unis.

Après avoir émigré à New York, Airto se met à fréquenter et à jouer avec le bassiste Walter Booker qui lui présente le claviériste Joe Zawinul qui, à son tour, l'introduit auprès de Miles Davis. À cette époque, Miles expérimente avec des instruments électroniques les rythmes rock et funk, une forme musicale qui sera bientôt connue comme du jazz fusion. Airto allait alors grandement contribuer à cette nouvelle forme de jazz émergente, il jouera d'ailleurs sur l'album "Bitches Brew" en 1970 puis en tournée avec Miles Davis. Aussitôt après avoir laissé Davis, Moreira se joint au groupe Weather Report avec Zawinul, Wayne Shorter et Miroslav Vitous, il jouera les percussions sur leur premier album éponyme parut en 1971. Puis il rejoint Chick Corea et son groupe Return to Forever, il joue sur les deux premiers albums, "Return To Forever" et "Light as a feather", tous les deux parus en 1972.

Puis il collaborera à plusieurs albums du batteur Mickey Hart du Grateful Dead, dans la série World Collection chez Rykodisc, incluant "The Apocalypse Now Sessions", "Dafos", "Supralingua & Planet Drum" qui a remporté un Grammy dans la catégorie World Music en 1991. Il a aussi joué avec certains des plus grands noms du jazz, dont Cannonball Adderley, Lee Morgan, Paul Desmond, Dave Holland, Jack DeJohnette, John McLaughlin, Keith Jarrett, Al Di Meola, Zakir Hussain et George Duke.

Autres albums conseillés :
- Natural Feelings (1970)
- Bitches Brew de Miles Davis (1970)
- Weather Report de Weather Report (1971)

Carícia

Carícia (1957)

Sortie : 1957 (France).

Album de Sylvia Telles

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

SYLVIA TELLES
chanteuse

1954-1966

Sylvia Telles fut l'une des grandes étoiles de la musique brésilienne des années 50/60 mais elle a tragiquement disparu, très jeune, à l'âge de 31 ans, dans un accident de voiture en 1966.

En 1958, Sylvia Telles, qui était déjà connue, est appelée pour participer à un spectacle du Grupo Universitário Hebraico (Groupe Universitaire Hébraïque) avec, notamment, Carlos Lyra et Roberto Menescal. C'est dans ce show, "Carlos Lyra, Sylvia Telles e os seus Bossa nova" (Carlos Lyra, Sylvia Telles et leurs bossa-novas), que l'expression « bossa nova » est utilisée par la première fois.

Caricia est son premier album avec la participation d'un jeune musicien nommé Antônio Carlos Jobim, arrangeur et chef d'orchestre de deux morceaux. C'est un album à la fois post Samba-Cançao et pré Bossa Nova, délicieusement chanté et arrangé.

Autre album conseillé : Amor de gente moça (1959)

Afinal

Afinal (1963)

Sortie : 1963 (France).

Album de Alaíde Costa

Annotation :

ALAIDE COSTA
chanteuse

1955-présent

Alaide Costa participe à l'histoire de la musique populaire brésilienne, étant parmi les précurseurs de la bossa nova ; composant avec de grands noms comme Vinicius de Moraes, Johnny Alf et Antônio Carlos Jobim, enregistrant avec des membres du légendaire Clube da Esquina. Sa voix douce et sûre a un timbre très personnel.

Brazilian Scandals

Brazilian Scandals (1987)

Sortie : 1987 (France). Latin Jazz, Jazz, Smooth Jazz

Album de Oscar Castro-Neves

Annotation :

OSCAR CASTRO-NEVES
guitariste

1956-2013

Il forme durant son enfance un groupe de musique avec ses deux frères jumeaux. À 16 ans il rencontre le succès national avec "Chora Tua Tristeza". En 1962 il se produit lors d'un concert au Carnegie Hall, puis effectue une tournée avec Stan Getz et Sérgio Mendes.

Il a collaboré avec de nombreux musiciens dont Yo Yo Ma, Michael Jackson, Barbra Streisand, Stevie Wonder, João Gilberto, Eliane Elias, Lee Ritenour, Airto Moreira, Toots Thielemans ou Diane Schuur.

Maysa

Maysa (1957)

Sortie : 1957 (France).

Album de Maysa

PiotrAakoun a mis 8/10.

Annotation :

MAYSA MATARAZZO
chanteuse

1956-1977

Egalement connue sous le nom de Maysa, à une époque où il y avait peu de femmes dans cette activité, elle a interprété d'une manière unique et personnalisée les sentiments devenant l'un des plus grands noms de la chanson intime.

Contemporaine de la compositrice et chanteuse Dolores Duran, Maysa a composé 30 chansons. Sa voix gutturale, offrant des moments de solitude et une grande expression affective. L'un des moments anthologiques de cette caractérisation dramatique a été la présentation, en 1974, de "Chão de Estrelas" et en 1976 de "Ne Me Quitte Pas" : (
https://www.youtube.com/watch?v=8-iYil3TqBM).

Elle décèdera dans un tragique accident de voiture une année plus tard, en pleine ascension.

Prisma

Prisma (1985)

Sortie : 1985 (France).

Album de César Camargo Mariano et Nelson Ayres

Annotation :

CESAR CAMARGO MARIANO
pianiste

1957-2007

Au début des années 1960, encore adolescent Mariano devint célèbre pour sa capacité à swinguer et pour sa légendaire main gauche.

Les collaborations de Mariano avec certains des chanteurs les plus importants du Brésil comme Wilson Simonal et Elis Regina, lui ont valu une renommée mondiale, comme l'album historique de 1973 "Elis e Tom", enregistré avec Antônio Carlos Jobim, dans lequel Mariano était producteur, pianiste et directeur musical.

Depuis, Mariano a travaillé avec un éventail international de géants de la musique, de Yo-Yo Ma à Blossom Dearie.

Um Cantinho, Um Violão

Um Cantinho, Um Violão (1985)

Sortie : 1985 (France).

Album de Roberto Menescal et Nara Leão

Annotation :

ROBERTO MENESCAL
guitariste

1957-présent

Roberto Menescal est guitariste de jazz de formation, et a contribué à la fondation de la bossa nova. En 1957, il a travaillé comme sideman pour Sylvia Telles. Un an plus tard, il a commencé une école de guitare avec Carlos Lyra. Il formera l'un des premiers groupes de bossa nova avec Bebeto, Henrique, João Mário et Luís Carlos Vinhas. Il a diffusé la bossa nova à travers des performances et des concerts à la fin des années 50 et au début des années 60.

Bossa Nova
7.8

Bossa Nova (1998)

Sortie : 1 janvier 1998 (France).

Album de Carlos Lyra

Annotation :

CARLOS LYRA
chanteur, guitariste

1959-2004

Au Brésil, il est considéré comme l'un des plus importants contributeurs du mouvement de la bossa nova, aux côtés de João Gilberto, Vinícius de Moraes et d'Antônio Carlos Jobim.

Au lycée, il fait la rencontre de Roberto Menescal, avec lequel il crée la première académie de guitare de Rio de Janeiro par laquelle passeront plusieurs artistes brésiliens tels que Marcos Valle, Edu Lobo, Nara Leão et Wanda Sá.

En 1959, il participe au mouvement musical de la bossa nova en étant l'un des premiers compositeurs et paroliers dont les chansons (Maria ninguém, Lobo bobo, Saudade fez um samba) seront enregistrés par João Gilberto dans son premier album Chega de saudade. La même année, il enregistre lui aussi un premier album intitulé Bossa Nova. En 1960, il rencontre Vinicius de Moraes avec lequel il composera plusieurs succès comme Você e eu, Coisa mais linda, Primavera et Minha namorada, qui deviendront des classiques de la bossa nova. En 1962, il participe au spectacle historique du Carnegie Hall à New York aux côtés de João Gilberto, Sergio Mendes, Roberto Menescal et Antônio Carlos Jobim. En 1965, il accompagne Stan Getz dans une tournée mondiale qui le mène dans plusieurs villes américaines, au Brésil, au Japon, au Canada, en Europe et au Mexique. Il demeurera d'ailleurs près de quatre ans dans ce pays, fuyant la dictature militaire dans son pays.

Rain Forest
6.8

Rain Forest (1966)

Sortie : 1966 (France). Jazz, Latin, Latin Jazz

Album de Walter Wanderley

Annotation :

WALTER WANDERLEY
organiste, pianiste

1959-1986

Déjà célèbre dans son pays natal à la fin des années 1950, il devint internationalement connu grâce à sa collaboration avec la chanteuse Astrud Gilberto et son mari João Gilberto.

Wanderley était connu pour son style fluide et sa maîtrise du Hammond B-3.

Toquinho & Paulinho Nogueira
7.8

Toquinho & Paulinho Nogueira (1999)

Sortie : 1999 (France).

Album de Toquinho et Paulinho Nogueira

Annotation :

PAULINHO NOGUEIRA
guitariste

1959-2003

Paulinho Nogueira est l'inventeur de la craviola, une guitare particulière avec douze cordes, construite par Giannini, une entreprise brésilienne. Jimmy Page l'utilise pour l'enregistrement de "Stairway to Heaven". Son répertoire était éclectique, allant de Bach à la bossa nova. Il fut notamment le maître de Toquinho.

Dois na Bossa (Live)

Dois na Bossa (Live) (1965)

Sortie : 1965 (France). Latin Jazz, Jazz, Latin

Live de Elis Regina et Jair Rodrigues

PiotrAakoun a mis 7/10.

Annotation :

JAIR RODRIGUES
chanteur

1959-2014

Jair Rodrigues est considéré par beaucoup comme le premier rappeur brésilien. Il accède au statut de précurseur du genre pour avoir sorti, dans les années 1960, "Deixa isso pra lá" :
https://www.youtube.com/watch?v=LRkyLtoITNc. Avec des vers plus récités (ou parlés) que chantés, le morceau est devenu l'un de ses principaux succès. Le morceau a également gagné en popularité grâce à sa chorégraphie avec les mains.

Au début des années 1960, il tente sa chance à São Paulo et est invité à participer à des émissions de télévision. Il rencontre Elis Regina, avec laquelle il forme un duo qui obtient un grand succès.

PiotrAakoun

Liste de

Liste vue 4.2K fois

24
11