Argent à grande vitesse.

Avis sur 4

Avatar Enenra_
Critique publiée par le

Qui l'eut cru. Quand on m'a parlé pour la première fois de ce livre, c'était un repoussoir. Une enquête sur le trading à haute fréquence, et puis quoi encore ? Mais les paroles du fin libraire avaient planté la graine dans mon cerveau, et je revenais très souvent dans ma tête au livre mystérieux d'Alexandre Laumonier, à ses autres ouvrages 6|5, et à cette fameuse thématique obscure. Puis l'attachement pour la maison d'édition, Zones Sensibles, et l'envie d'explorer ces fameux terrains peu vendeurs (dans une librairie j'entends, la finance se porte bien), m'ont fait passer le pas. Le livre dormant sur les étagères il suffisait d'attendre le bon moment.

Et ce moment venait, et s'est imposé à la suite d'un témoignage Arte Radio d'un employé de chez Reuters (dont je connais très très peu de choses : ce qui est dit dans ce documentaire). Si 4 nécessite un temps d'adaptation, les vingt-cinq (à la louche) premières pages pouvant être soporifiques pour qui n'est pas attaché à l'Histoire la plus vaste d'un lopin de terre, je me suis surpris à la dévorer passé ce cap, laissant de côté tous ces noms inconnus, acceptant la surprise des anecdotes les plus intimes sur la vie de parfaits inconnus très peu médiatisés au demeurant. Je retrouvais la même sensation qu'à l'écoute de cette émission de France Inter, Rendez-vous avec X : ce suspens, ces confidences intimes, ces informations secrètes, dénichées, fouillées. Un vrai plaisir de nager dans ces situations rocambolesques, et la surprise de se retrouver pris à la gorge quand il est question de savoir si un pylône de plus de 300 mètres de haut va finir par être construit de l'autre côté de la Manche.

Sacrée enquête, sacré reportage, appelez-le comme vous voulez, mais ce livre ouvre tout un pan de notre monde que l'on soupçonne trop peu. Sans revenir en détails sur ce qui constitue le trading haute fréquence (ce sujet est très probablement évoqué dans les précédents livres 6|5), Laumonier tire ici les traits des questions urbanistes, des défis liés à l'acquisition et l'occupation de territoires, ainsi qu'à son agencement. Sans parler de l'outrecuidance des rigolos qui peuplent ce monde de rapaces trop déconnectés des misères humaines qui rampent sous leurs ondes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 10 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Enenra_ 4