La société et l'islamisme vu "d'en bas".

Avis sur Allah superstar

Avatar zouloudesvilles
Critique publiée par le

Suite aux événements de 2015 (cf. les nombreux attentats et le départ pour la Syrie de jeunes français), je ne peux cacher avoir eu un certain intérêt pour l'Islam (afin de comprendre ce qu'il dit vraiment ou non), l'Islamisme et les conséquences de ce dernier phénomène sur notre société. L'esprit Charlie m'habitant encore, j'ai été immédiatement arrivé par ce livre avec sa couverture sobre et son titre provocateur "Allah superstar" et en lisant le résumé, je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir le lire.
Ce livre mérite d'être connu, c'est une analyse de la société (certes avant Charlie et le Bataclan, on est encore à l'époque d'Al-Quaïda) qui, au lieu de venir de grands spécialistes sociaux ou politistes, vient d'un auteur qui se met dans la peau d'un jeune de 19 ans, Kamel Hassini ou Kamel Léon dans le monde du "showbiz". Kamel, c'est un peu notre copain simplet qui se fait des films sur sa future vie dorée, sur sa future "hlel" 2.0,... Puis Kamel c'est aussi des fragilités sentimentales, un manque affectif, une vie dans la banlieue parisienne,.. Un constat amer sur la société qui l'entoure, une différence entre les "FDS" (français de souche) et lui, enfant d'immigré. Ce livre est beau car il a été écrit d'après une véritable réflexion, on sent d'ailleurs une véritable évolution du personnage entre le début et la fin du livre, son discours change : on passe d'un ton léger à un ton amer, cynique et plus grave. Vous saurez la fin du livre avant même d'avoir atteint les dernières pages mais parce qu'on s'attache à Kamel, parce qu'on a ri avec et de lui, parce qu'on aura ressenti de la peine, de la compassion, de l'attachement même pour lui, on va lire tout le livre jusqu'à la fin. Kamel devient plus qu'un personnage,c'est une personne avec qui on semble tenir une discussion, il nous appelle "mon frère", il parle crûment, il nous fait part de ses pensées les plus intimes, nous fait rire et nous étonne par les parallèles qu'il peut faire (cf. les références à Othello, Matrix, Ben Laden)

Kamel est aussi bien plus qu'un petit rigolo, c'est l'expression du mal-être des jeunes de nos cités: Kamel c'est l'enfant prodige ou simplement un des fils du quartier qui rêvait de s'en sortir mais qui s'est fait casser la gueule par la réalité, par la vie. Fracassé, il ressort détruit de certaines expériences et se voit embrigader par quelque chose de plus grand et de plus fort que lui : l'intégrisme religieux. La figure du Cheikh en arrière plan, paternaliste et pleines de réponses, celle qui précipitera la chute du livre. Ce livre signé par Y. B. n'est rien d'autre qu'une explication fondée sur les raisons qui poussent les jeunes à faire le Djihad, sur pourquoi personne ne voit rien venir. Qui aurait pu se douter que Kamel Léon était un djihadiste?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 202 fois
1 apprécie

zouloudesvilles a ajouté ce livre à 1 liste Allah superstar

Autres actions de zouloudesvilles Allah superstar