Couverture Bettý

Bettý

(2003)
12345678910
Quand ?
6.9
  1. 0
  2. 0
  3. 4
  4. 8
  5. 29
  6. 45
  7. 83
  8. 70
  9. 30
  10. 9
  • 278
  • 19
  • 68
  • 5

Dans ma cellule je pense à elle, Bettý, si belle, si libre, qui s'avançait vers moi à ce colloque pour me dire son admiration pour ma conférence. Qui aurait pu lui résister... Ensuite, que s'est-il passé ? Je n'avais pas envie de ce travail, de cette relation. J'aurais dû voir les signaux de danger....

Match des critiques
les meilleurs avis
Bettý
VS
Avatar BibliOrnitho
9
Critique de Bettý par BibliOrnitho

C’est depuis une cellule de prison que ce récit est mené. Ecrit à la première personne du singulier, ce « je » revient sur le personnage omniprésent de Betty : une très belle femme avec laquelle « Je » a une liaison. Femme adultère, Betty partage la vie de Tomas, un armateur qui figure parmi les hommes les plus riches du pays. « Je » aime Betty. Avec passion. Avec confiance. Avec une sorte de soumission. « Je » s’interroge également sur ce qu’il s’est passé. A quel moment « tout cela » a-t-il...

7
Insuffisant

Mon sentiment est assez mitigé à la fin de la lecture de ce roman. Il est vrai que le rebondissement à mi-course chamboule toute la lecture, nous oblige inévitablement à revenir en arrière. L'auteur nous a bien eus, on en a le souffle coupé.... Il parvient à nous faire tourner en rond, reprendre le livre, essayer de comprendre, comme l'héroïne qui retourne dans sa tête, ce parallèle est d'ailleurs sans doute bien voulu et bien amené, mais .... Car il y a un "mais" qui justifie à mon sens la... Lire l'avis à propos de Bettý

3

Critiques : avis d'internautes (21)

Bettý
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Bettý par Herz

Ah, Bettý... Ce "nouveau" roman d'Arnaldur n'est pas une enquête de l'équipe d'Erlendur. De plus, il propose pour la première fois une narration qui utilise la focalisation interne et cela est racontée par la personne suspectée. Les souvenirs, les interrogatoires durant la garde à vue etc. Bref, ça change ! En plus de cela, Arnaldur aurait écrit ce roman comme un exercice de style (j'ai entendu... Lire la critique de Bettý

6 6
Avatar Herz
8
Herz ·
un nouveau genre de l'auteur

Cette fois, Erlendur, l'inspecteur fétiche n'est plus là. Ce n'est plus un policier classique, Indridasson sort de ses habitudes. Le roman est écrit à la première personne et puis à la moitié de ce roman de 237 pages, tout bascule de façon surprenante et parfaitement inattendue....je le recommande chaudement. Lire la critique de Bettý

4
Avatar dominique5933
8
dominique5933 ·
Attirance fatale

Ce livre est une histoire d’amour, même s’il n’en a pas vraiment l’air. Une histoire d’amour fou entre une personne trop confiante et crédule et une femme machiavélique et manipulatrice, prête à tout pour assouvir ses sombres desseins. Betty est une de ces femmes fatales habituées à ce que rien ne leur résiste, pour qui les autres sont des jouets que l’on peut manipuler à sa guise. Du fond de sa... Lire la critique de Bettý

3
Avatar isabelleisapure
8
isabelleisapure ·
Découverte
une femme fatale

Attention, les détails qui peuvent spoiler le livre sont bien recouverts de gris. Cependant, le reste du texte peut quand même vous mettre sur la piste du dénouement. En sortant du cinéma, après être allé voir « gone girl » en 2013, j’ai immédiatement pensé à « Betty ». Ceux qui l’ont vu comprendront le lien entre les deux. « Betty », c’est un livre assez court, d’à peine 300 pages.... Lire l'avis à propos de Bettý

2
Avatar Baba1er
8
Baba1er ·
Critique de Bettý par AgatheHo

Ce roman est une surprise. C'est d'abord un policier qui commence de manière somme toute très classique - pour ne pas dire banale. Puis, il surprend soudain au détour d'un chapitre. A partir de là, l'ensemble de l'oeuvre prend un tout autre éclairage et on comprend son épaisseur ainsi que la puissance de l'écriture de son auteur. Une acrobatie littéraire gonflée qui bouleverse une intrigue... Lire l'avis à propos de Bettý

2
Avatar AgatheHo
7
AgatheHo ·
Toutes les critiques du livre Bettý (21)