Avis sur

Bonjour, Jeeves par Cécile Chabot

Avatar Cécile Chabot
Critique publiée par le

Un pot à crème en argenterie, un petite carnet de cuir, tante Dalhia (à ne pas confondre avec tante Agatha qui mange du verre pillé au petit déjeuner) qu'il faut aider conserver Anatole, son cuisinier français face aux manoeuvres de sir Watkyn Bassets, un casque de policeman....

Un week-end bien chargé attend Bertie Wooster à Totleigh Towers, Totleigh-in-the-World. Heureusement, Jeeves est là pour sauver la situation.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
1 apprécie

Autres actions de Cécile Chabot Bonjour, Jeeves