Créé par John Wick (l'un des coauteurs de Legend of the Five Rings et le père du très critiqué 7th Seas), Cat vous propose d'incarner des chats. C'est important de le dire.

Mais pas ces espèces de gros sacs de poils qui s'endorment sur vos claviers pendant que vous écrivez vos critiques sur senscritique. Non non ! Ici, les joueurs incarnent des chats. Des vrais. De ceux qui ont l'aventure dans l'âme.
En vérité, tous les millénaires, un tournoi universel est organisé. L'enjeu n'est autre que de déterminer quelle est l'espèce dominante du cosmos. Et à chaque fois, les chats le remporte, au grand dam des chiens qui finissent systématiquement en deuxième place. Mais le vainqueur se voit confier un devoir sacré : protéger le grand perdant. Et le grand perdant, vous l'aurez deviné : c'est l'être humain.
Nos amis à poil et à moustache doivent donc veiller à ce que ces abrutis d'humains ne se détruisent pas eux-même, tout comme ils doivent les protéger des esprits frappeurs / possesseurs qu'on appelle "Boggins" - car seuls les sacs à puces domestiques peuvent les voir et luter efficacement contre eux (bah quoi... vous n'avez jamais vu votre chat fixer le vide de l'horizon pendant des heures, d'un air effrayé ?). Tout ça, sans succomber aux manigances de ces ordures de canidés qui complotent dans l'ombre pour renverser la suprématie féline.
L'ambiance est certes onirique, mais pas nécessairement naïve ni puérile puisque les dangers qui menacent les félins et leur entourage, tout comme certains enjeux (des gamins qui peuvent finir par se faire posséder par "L'homme sous le lit" - l'un des boggins les plus connus - si les chats n'interviennent pas), peuvent tout à fait être présentés d'une manière plutôt cauchemardesque.

L'ouvrage s'étale sur 23 pages. Mais comme la description même du système de jeu est entrecoupée de petites anecdotes, on a l'impression de lire à la fois 23 pages de background, en plus de celles officiellement dédiées aux règles. Les joueurs incarnant des chats (oui oui, pour de vrai !), le livre s'amuse à décrypter les comportements erratiques de nos animaux de compagnie pour leur donner un sens caché. Ainsi, lorsque votre minou se frotte précisément trois fois à vos jambes en décrivant un cercle concentrique autour de vos pieds, il vous lance un sortilège pour vous pousser à lui donner à manger. Lorsqu'un chat dépose une souris devant une porte, c'est pour effectuer un rituel qui lui permettra de passer au travers de celle-ci. Une vraie bible !

Côté mécanismes, on fait dans le simple (sans surprise) : un système à succès (genre White Wolf), avec des ... D2 (pile ou face, en gros). Les compétences des chats sont définies par leurs griffes (attaque, escalade), leurs crocs (porter des objets, se battre), leur queue (môgie !), leurs pattes (athlétisme, acrobatie), leur fourrure (protection, charisme) et leur tête (perception). En plus de ça, chaque chat possède des "réputations" qui fonctionnent, grosso modo, comme des compétences : un chat "attrape-souris" pourra utiliser son score de réputations pour améliorer ses chances de chasser les rongeurs, voire dans d'autres circonstances selon la capacité du joueur à négocier ça avec le maître de jeu ("Une souris, ça bouge. La queue d'un chien, ça bouge. Les queues des chiens sont donc des souris. CQFD").

Vendu pour un prix modique, ce jeu certes simpliste parvient malgré tout à inspirer tellement de situations ou de scénarios par sa seule lecture, qu'il n'est pas surprenant de voir que les critiques du GROG lui ont toutes attribué un 5/5 bien unanime. Un petit miracle.

Et puis, le jeu vous propose d'incarner des chats. Je vous l'ai dit ? Du coup, ça ne peut qu'être bien.

Sur ce, je retourne dormir dans mon panier.
AnubisVladTepas
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Jeux de rôle : Affect personnel et Jeux de Rôle

Le 27 février 2011

2 j'aime

Dark Souls
AnubisVladTepas
5
Dark Souls

Critique de Dark Souls par Anubis Vlad Tepas

« Dire du mal de Dark Souls, c’est commettre l’hérésie de ne pas savoir savourer le vrai défi vidéoludique et les hérétiques en puissance qui n’apprécient pas le jeu n’ont qu’à baisser la tête et...

il y a 10 ans

43 j'aime

27

Mass Effect 2
AnubisVladTepas
4

"OMFG, Un doigt... regarde, un doigt !"

Difficile d'entamer une critique sévère de Mass Effect 2 quand on sent la pression du regard des rôlistes qui se posent sur soi. Pourtant, le fait est que je me sens obliger de... de... dénoncer...

il y a 12 ans

15 j'aime

5

Thief
AnubisVladTepas
6
Thief

Thief, en mode BigMac : pas dégueulasse, pas très bon non plus, mais effectivement décevant

Une bonne partie des critiques jusqu'ici ont été postées par des fans de la licence. En tant que tels, ces derniers sont particulièrement remontés contre les errances de gameplay de ce reboot...

il y a 8 ans

11 j'aime

3