Der Zauberberg

Avis sur Condition de l'homme moderne

Avatar Orazy
Critique publiée par le

Lire la Condition de l'homme moderne fut, pour le non-philosophe que je suis, comme gravir une montagne.

La densité des idées, les disgressions fréquentes (elles n'en sont pas vraiment bien sûr, mais elles y ressemblent pour les profanes), le niveau d'abstraction parfois à la limite de l'hermétique (l'image du point d'Archimède développée dans la dernière partie, par exemple, qui devrait aider à la compréhension, semble l'obscurcir à la longue tant elle est tournée en tous sens par l'auteure), rendent la lecture ardue, pour dire le moins. Il m'a fallu du courage, du calme, et de l'abnégation pour en venir à bout (j'avais d'abord abandonné la lecture au tiers, je l'ai reprise un an plus tard).

Quand d'aventure on surmonte ces écueils, Hannah Arendt nous offre de nombreuses illuminations, des morceaux de pensée d'une profondeur remarquable à propos de la modernité et de ce que sont l'homme, le travail, la vie modernes. Les mises en perspective avec les traditions romaines et grecques, à l'image du livre entier, sont parfois difficiles à saisir, très référencées, mais éclairent aussi parfois, merveilleusement, le propos.

A lire donc, quand on est motivé et que l'on sait à quoi s'attendre. Et à relire surtout, car je ne doute pas que beaucoup d'éléments n'apparaîtront qu'après des lectures répétées. Mais pas tout de suite. Pour l'instant, je me repose et je digère...

P.S: petit coup de gueule aux éditions Pocket qui ont laissé un grand nombre de notes de bas de page en allemand non traduit. Il m'a semblé que le propos était suffisamment exigeant comme cela, apparemment pas assez pour les éditeurs !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 158 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Orazy Condition de l'homme moderne