Princesses tam-tam

Avis sur Confessions d'un gang de filles

Avatar TrynKa
Critique publiée par le

En 1995 Joyce Carol Oates a toujours le même talent pour écrire et toujours la rage de décrire ce qui se fait de pire.
Du meilleur il y en a peu et si elle sait aussi le mettre en scène on sait que ce n'est pas son terrain de prédilection.
Les filles du gang - si elles se veulent fortes, furibondes et sans états d'âme - sont (elles) de véritables êtres humains confrontés à l'injustice sociale, la bêtise ordinaire et la cruauté d'une époque pas facile-facile pour des adolescentes que l'on nommerait sans doute aujourd'hui des "cas sociaux".

Intelligentes et débrouillardes, elles sont prêtes à tout et c'est ce qui les rend dangereuses, pour elles-mêmes avant tout.
Oates a usé dans ce roman - et jusque dans les dialogues - d'un langage propret et actuel (parfois même soutenu), mixé de quelques expressions un brin fleuries, pour dépeindre le quotidien de ces "vermines irrécupérables" et l'horreur de certaines mœurs de l'époque. Cela donne un récit dynamique et moderne qui pourrait se passer n'importe quand, et ça c'est la classe.

Le petit hic : un côté fouillis causé par beaucoup de personnages, beaucoup d'actions, beaucoup trop peut-être... mais on s'y retrouve.
Le "journal" tenu par l'une des filles du gang est à prendre tel quel, soit comme un journal.
Une fureur de vivre au féminin très actuelle donc, et sans concession.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 159 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de TrynKa Confessions d'un gang de filles