👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce roman est ce qu'on appelle couramment un "roman d'anticipation" : il s'agit pour l'auteur d'imaginer un futur extrapolé vers l'utopie ("demain, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" au pays de Candide) ou vers la dystopie ("mais ce meilleur des mondes, c'est pas un peu un foutoir sans nom quand même ?"). Dans cette famille des dystopies qui s'éloignent beaucoup de la science-fiction d'Huxley, il y a Dans la forêt de Jean Hegland (qui est une femme). Ca date de 1996, ça a été édité en France il y a peu, et c'est un cataclysme littéraire et humain depuis sa sortie. A la lecture, on comprend pourquoi.

C'est l'histoire de Nellie et Eva, deux soeurs adolescentes qui vivent seules dans leur foyer familial, au coeur de la forêt. Les parents disparus les ont laissé avec une bonne éducation et des passions. La première est une travailleuse acharnée qui vise Harvard. La seconde rêve de devenir danseuse de ballet. Le problème c'est que l'Amérique dans laquelle elles grandissent n'est pas celle que l'on connait : plus d'électricité, plus de trains ni d'essence, plus de connexion internet, plus d'école ou de travail, suite à un gros crash il n'y a plus de banques et de système monétaire non plus. Eloignées du monde elles n'ont plus accès aux informations, elles attendent que la vie d'avant revienne, avec espoir et en attendant, elles font ce qu'il faut pour survivre, grâce à la nature.

Sans le scénario apocalyptique des histoires de survies qui germent régulièrement dans nos bibliothèques et sur nos écrans, ce roman vient plutôt questionner nos réactions humaines, la positivité comme instinct, l'éducation, l'alimentation, les valeurs humaines et les activités fondamentales de nos existences. Finalement, où mène la surconsommation ? Et que gagne-t-on à vivre plus en phase avec les rythmes de la nature. C'est une lecture d'ascète, voilà. J'ai lu plusieurs autres avis de lecteurs, "on n'est pas pareil une fois qu'on a fini ce livre". Oui, c'est vrai qu'on a envie d'être un peu moins dépendant de tous ces outils qui nous assistent, on veut aussi faire preuve de créativité pour vivre, on veut aussi vivre nos passions envers et contre tout, on veut aussi prendre le temps. Voilà...un livre prenant sur les émotions (pour des ados il y a forcément le côté quête initiatique) et sur la vie, tout simplement. C'est très bien écrit, pas de pathos, assez classique mais toujours juste dans les portraits, à la lecture "ben oui, moi aussi ça m'arrive de penser ça...". C'est émouvant et ça nous remet à notre place dans notre force fragile. J'ai lu les pages par paquet de cinquante, le repas a cramé donc...Big up !

Mawelle
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Lectures et overdose de thé en 2017

il y a 5 ans

4 j'aime

2 commentaires

Dans la forêt
GuixLaLibraire
9

Critique de Dans la forêt par GuixLaLibraire

Les romans d'anticipation son pléthores en librairie aujourd'hui. Il en sort un presque tous les mois, c'est devenu le genre préféré des maisons d'éditions généralistes qui ne veulent pas avouer que...

Lire la critique

il y a 5 ans

18 j'aime

Dans la forêt
Liverbird
5

Little Miss Sundown

L'apparition de ce livre sur les présentoirs de librairie en ce début 2017 m'avait pour le moins intrigué. Son titre, d'une simplicité presque banale, inaugurait un contenu mystérieux, sensation...

Lire la critique

il y a 5 ans

16 j'aime

4

Dans la forêt
EmmanuelLorenzi
8

Un récit post-apocalytique subtil et intimiste

A la lecture de la quatrième de couverture du roman de Jean Hegland, la première remarque qui me vint à l’esprit fut : “tiens, Gallmeister se met à la SF !”. Il faut dire que la science-fiction a...

Lire la critique

il y a 2 ans

11 j'aime

4

Si ce n'est toi... - De cape et de crocs, tome 12
Mawelle
10

Avec panache...pour toujours.

Il est de ces bandes dessinées que l'on peut feuilleter négligemment adossé à un coin de bibliothèque, pour picorer un sourire. D'ailleurs, la plupart du temps, ce sont des artistes qui ont un rythme...

Lire la critique

il y a 5 ans

23 j'aime

10

Et si l'amour c'était aimer ?
Mawelle
8

Voyage en Absurdie occidentale

Il y a assez peu d'auteurs/dessinateurs de bandes dessinées qui pourraient se venter de réussir à me faire rire. Enfin, pas le sourire en coin du gag, non, je parle du vrai rire. Celui dont on peut...

Lire la critique

il y a 4 ans

22 j'aime

1

Blacksad: Under the Skin
Mawelle
7

A un pixel de l'excellence

Etant une fan inconditionnel de la bande dessinée, s'il y a un jeu que j'attendais au tournant cette année c'était sans aucun doute Blacksad:Under the Skin. Le rendez-vous était pris depuis longtemps...

Lire la critique

il y a 2 ans

12 j'aime