Du rhum, des femmes...

Avis sur Descente aux enfers

Avatar Shonagon
Critique publiée par le

Un bon Goodis (bien mieux que son adaptation française au cinéma).

C'est malsain, poisseux, vaguement désespéré mais toujours ironie et distance permettent de savourer avec un brin de sadisme la dérive de ce mari alcoolique qui se perd en Jamaïque entre sa femme qui ne l'est plus que de nom et les vapeurs obsédantes du rhum qu'il ne cesse de boire.

N'hésitez pas si vous aimez les romans noirs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 129 fois
1 apprécie

Autres actions de Shonagon Descente aux enfers