Eratosthène ou l'homme qui a mesuré la terre.
A la fin de cette Grèce antique, Crouzet nous parle non pas d'un savant touche à tout de génie (mathématicien, poète, astronome, géographe) mais de nous.
Tout résonne étrangement. La fin des élites, d'un système.
La difficulté d'être seul lorsque l'on ne veut pas séduire, pas participer à un système.
C'est aussi très bien écrit.

Le livre de Crouzet dit ce que nous sommes là où le succès du livre d'une ex dame le prouve.
Valery
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 6 septembre 2014

1 j'aime

Eratosthène
LioPloum
4
Eratosthène

Dommage…

Le sujet m'intéresse réellement et je sens une profonde réflexion et un sérieux travail de documentation chez Thierry Crouzet. Malheureusement, je n'ai pas réussi à dépasser la page 50 à cause du...

Lire la critique

il y a 7 ans

Les Mois d'avril sont meurtriers
Valery
10

Critique de Les Mois d'avril sont meurtriers par Valery

Adapté du sombre roman de Robin Cook (l'anglais pas l'américain), ce film est une merveille. Marielle est au sommet de son art en flic désabusé. Jean-Pierre Bisson est dérangeant. Tous les dialogues...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

1

Eratosthène
Valery
8
Eratosthène

Un livre d'une grande modernité

Eratosthène ou l'homme qui a mesuré la terre. A la fin de cette Grèce antique, Crouzet nous parle non pas d'un savant touche à tout de génie (mathématicien, poète, astronome, géographe) mais de...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

Lusitania 1915
Valery
8

Haletant

Larson est un écrivain fascinant. Il doit être assez maniaque avec sa manie de collecter tous les élements sur un évènements. Et au lieu de régurgiter un pensum, tout ce qu'il écrit est captivant :...

Lire la critique

il y a 5 ans