Avis sur

Harry Potter à l'école des sorciers par Trekker59

Avatar Trekker59
Critique publiée par le

Hé oui ! Je découvre Harry Potter pour la première fois en 2013. J'ai résisté à la fois aux livres, au films et à la pression médiatique jusqu'à aujourd'hui.

Et moi qui me disais que j'étais parti pour une intégrale de la Saga pour finir l'année et bien c'est raté... après 2 ou 3 chapitres introductif prenants, j'ai trouvé ce premier tome particulièrement mauvais et même complètement raté sur son dernier tiers avec un enchaînement de péripétie, fourre-tout à la logique pauvre, aux transitions écrites à la truelle et au récit excessivement explicatif pour noyer le manque de liant flagrant des péripéties que vit Harry et sa bande de copains, pot pourri (au sens aussi bien premier que figuratif de l'expression) de ce qui se retrouve déjà dans d'autres récits fantastiques à propos de sorciers... et en particulier de la saga TERREMER d'Ursula LE GUIN qui elle est un vrai chef d'oeuvre.

C'est vrai que découvrir Harry POTTER en connaissant l'oeuvre d'une écrivain de SF et fantastique aussi magistrale qu' URSULA LE GUIN, ça devient très difficile de tenir la comparaison autant Le cycle de Terremer est une prouesse de littérature.
Le pitch de cette oeuvre : "Le monde de Terremer est un monde féodal semé sur des chapelets d’îles et d’îlots, peuplés de peuples anciens, et où la magie et les dragons existent encore.
Dans le premier tome, « Le Sorcier de Terremer », le jeune Epervier, que certains dons prédisposent à l’usage de la magie, suit l’enseignement d’un vieux sorcier, puis rejoint l’école de magie. Il apprend que le pouvoir réside dans le vrai nom des choses... et que son propre vrai nom est Ged. Il est particulièrement doué mais, par défi ou par arrogance, il libère son double malfaisant... une ombre qui n’aura désormais de cesse d’essayer de le détruire."

... les ressemblances sont flagrantes rien que dans cette simple accroche. Mais là où J.K.ROWLING développe un récit pour enfant, enrubanné de merveilleux et de moralité occidentale, Ursula LEGUIN, s’adressant à un public adulte, ne craint pas les développements psychologiques nuancés, les personnages complexes et les tentations du Mal.
Ensuite, si je comprends parfaitement que les enfants jusqu'à 15/16 ans puissent aimer Harry Potter qui s'adressent pleinement à eux, je saisis déjà moins ce qui peut attirer les jeunes adultes et les vieux adultes dans cet univers (à part leur relative virginité dans ce genre littéraire). Mais s'ils ont aimé tant mieux ! Car alors je leur conseille de plonger de toute urgence dans Le cycle de Terremer dont le premier tome s'intitule "Le Sorcier de Terremer", vous allez juste fondre d'envie de lire la suite et vous vous direz "ah oui, J.K.ROWLING, elle s'est un peu foutu de notre gueule en fait".

Il va sans dire que je ne lirai pas la suite. Que les fans se rassurent : pas d'autres brûlot critiques à venir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2700 fois
6 apprécient · 19 n'apprécient pas

Autres actions de Trekker59 Harry Potter à l'école des sorciers