Couverture Hygiène de l'assassin

Hygiène de l'assassin

(1992)
12345678910
Quand ?
6.9
  1. 56
  2. 45
  3. 97
  4. 151
  5. 352
  6. 829
  7. 1440
  8. 1279
  9. 615
  10. 250
  • 5.1K
  • 294
  • 654
  • 17

Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n'a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l'écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi...

Match des critiques
les meilleurs avis
Hygiène de l'assassin
VS
Avatar καιρός
7
Celui que j'aurais du lire avant.

Ah, Nothomb, une auteure autant appréciée que écrasée par la critique. Je me demandais quelle était la cause de cette ambivalence, et je crois entrevoir une réponse à mon interrogation avec cet ouvrage. Le personnage de Prétextat Tach est fascinant. Ignoble et pourri jusqu'à la moelle, mais avec une répartie à faire pâlir le plus coriace des polémiques. Il écrase de ses mains douces, de ses mains d'écrivain ces pauvres journalistes, tous aussi ignorants les uns que les autres. Et...

7 8
Critique de Hygiène de l'assassin par Horchata

Bon bon bon... que dire de cet écrit, que je ne saurais qualifier ni de roman, ni de pièce de théâtre ? J'ai d'abord commencé par Tuer le père, dont le style trop épuré a été rattrapé par le récit en lui-même, ou plutôt par l'intrigue, qui m'a pas mal plu. Et j'ai été déçue de Hygiène de l'assassin. L'idée est bonne, mais à mon goût ce va et vient permanent entre "l'obèse" et le journaliste devient vite lassant. J'attendais de la fin qu'elle remonte un peu le niveau mais non, même pas. C'est... Lire l'avis à propos de Hygiène de l'assassin

1

PostsHygiène de l'assassin

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (58)

Hygiène de l'assassin
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pamphlet de la mauvaise foi…

Prétextat Tach, prix de Nobel en littérature et misanthrope de 83 ans, dont la mort l’attend très prochainement au seuil de sa porte, accepte exceptionnellement de réaliser des interviews auprès de quelques journalistes triés sur le volet par son agent… Ce petit livre, sous forme quasi exclusive d’échanges et de confrontations verbaux, se lit d’une traite… Les dialogues savoureux, par leurs... Lire la critique de Hygiène de l'assassin

4
Avatar Karaziel
7
Karaziel ·
Découverte
Le meilleur Nothomb.

Les romans de l'auteure belge, c'est un peu comme les brocolis, il y en a qui aiment, d'autres pas. Toutefois, il est possible que les détracteurs de Nothomb aient lu l'un de ses plus récents (et plus mauvais) ouvrages, alors que celui-ci, son premier, est une véritable vitrine de ce qu'elle sait faire de mieux... Car Hygiène de l'Assassin est l'un de ses romans les plus réussis, sinon le... Lire l'avis à propos de Hygiène de l'assassin

34 2
Avatar Kalès
8
Kalès ·
Critique de Hygiène de l'assassin par Karrie

Amélie, tu m'énerves. Ta joute verbale prétentieuse et dépouillée, tes personnages risibles de caricature, ton dédain pour les descriptions. La jouissance que je sens derrière tes mots lorsque tu nous sors une belle phrase que personne n'oserait dire à l'oral, et ce mille fois d'affilée. Oui, mais tu me plonges en transe. Cet échange vitriolé, ces dialogues entachés de mauvaise foi,... Lire l'avis à propos de Hygiène de l'assassin

36 2
Avatar Karrie
8
Karrie ·
Titan terrassé

La lecture du roman m'a procuré des sensations très contrastées. D'abord, j'ai été très enthousiaste. Dans la première partie du roman (les trois premiers journalistes), le personnage de Tach est formidablement misanthrope, misogyne, mis-tout-ce-qu'on-veut. Et ça, j'ai adoré. Un titan étrange, hors de l'humanité, un monstre isolé, reclus et fier de l'être. Sa façon unique d'envoyer tout le monde... Lire l'avis à propos de Hygiène de l'assassin

9 2
Avatar SanFelice
6
SanFelice ·
Critique de Hygiène de l'assassin par Blèh

Un dialogue pompeux entre une petite emmerdeuse désinvolte férue de bons mots crétins et un gros lard très méchant acculé dans un coin. On pouvait pas faire meilleure métaphore, Amélie Nothomb nous prend pour des abrutis et doit nous coincer quelque part pour nous obliger à la lire. Après, c'est toujours pareil, du Nothomb : un concours de dictionnaire, un étalage de culture qui fait parfois... Lire la critique de Hygiène de l'assassin

31 6
Avatar Blèh
1
Blèh ·
Toutes les critiques du livre Hygiène de l'assassin (58)
Vous pourriez également aimer...