Couverture Jusqu'à l'impensable

Critiques de Jusqu'à l'impensable

Livre de (2015)

Critique de Jusqu'à l'impensable par François CONSTANT

Peut-on mal vieillir quand on se nomme Harry Bosch?  Est-il pensable qu'une mise à la retraite forcée, à laquelle s'ajoute la perspective de voir très prochainement sa fille Maddie prendre son envol, pousse cet enquêteur chevronné à trahir la cause, à renier sa vie au service de l'accusation et du maintien des assassins sous les verrous? Dans ses récits, Michaël Connelly réussit... Lire l'avis à propos de Jusqu'à l'impensable

2 1
Avatar François CONSTANT
9
François CONSTANT ·

Harry trahit

Depuis quelques tomes, Harry fait des manières, il veut pas qu’on le foute à la retraite. Il a eu beau prolonger, râler, se rendre indispensable, maintenant ça y est, ils ont réussi à le pousser dehors. Plus d’enquête, on va regarder Motus à la télé et faire la queue à l’ouverture de la supérette. Évidemment, ce serait mal connaitre l’inspecteur Bosch. Dans Jusqu’à l’impensable,... Lire la critique de Jusqu'à l'impensable

2 2
Avatar Igguk
9
Igguk ·

Critique de Jusqu'à l'impensable par Angélita

Avis Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly Il me semble que c’est la première enquête lue avec Harry Bosch. Je ne me rappelle vraiment avoir déjà plongé dans un roman de Connelly. C’est bien dommage, je dois le dire. Vais-je tout reprendre depuis le début pour voir l’évolution de ce personnage qui me plait bien ? Vu tout ce qui m’attend, ce sera peut-être pour plus tard. En tous... Lire l'avis à propos de Jusqu'à l'impensable

Avatar Angélita
8
Angélita ·

Critique de Jusqu'à l'impensable par HenriMesquidaJr

Connelly nous en donne toujours pour notre argent. Les romans sont assez épais et denses, l'affaire toujours assez compliquée, avec des facettes inattendues, de l'action. On tremble toujours pour le héros, surtout ce vieux Bosch à qui on s'attache vite, il y a toujours des épisodes sentimentaux, les rapports avec les collègues de la police sont toujours aussi importants, certains sont... Lire la critique de Jusqu'à l'impensable

1 1
Avatar HenriMesquidaJr
8
HenriMesquidaJr ·

Harry dans tous ses états

Michael Connelly a au moins un point commun avec Amélie Nothomb : une annualisation des livraisons, fin août pour notre chapeautée belge, au printemps pour le maître américain ès polar. D'autres similitudes ? Non, pas qui viennent immédiatement à l'esprit. Tout cela pour constater que l'effet de surprise ne joue presque plus dans les deux cas et qu'il est arrivé que certains crus ne soient... Lire la critique de Jusqu'à l'impensable

1
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·