Couverture L'Homme qui savait la langue des serpents

L'Homme qui savait la langue des serpents

(2007)

Mees, kes teadis ussisõnu

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 0
  2. 1
  3. 0
  4. 3
  5. 11
  6. 33
  7. 84
  8. 178
  9. 171
  10. 85
  • 566
  • 163
  • 808
  • 34

L’histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sœur qui tomba amoureuse d’un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu’il aimait tant, d’une jeune fille qui croyait en l’amour.

Critiques : avis d'internautes (43)
L'Homme qui savait la langue des serpents
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La fable satirique et luxuriante du dernier homme qui savait la langue des serpents.

"- Et, tu lis quoi en ce moment ? - Un roman très original, excessivement drôle, qui se dévore, «L’homme qui savait la langue des serpents» - Marrant, ce titre. Qu’est-ce que c’est ? - C’est l’histoire du dernier homme qui vit dans la forêt et qui parle la langue des serpents, qui lui permet de communiquer avec les animaux sauvages, pendant que tous les hommes quittent la forêt,...

44 1
Avatar MarianneL
8
·
Sic transit gloria sylvae.

Monde qui n'en finit pas d'en finir puis s'en va par grands pans tels certains glaciers dans la débâcle des changements climatiques, l'Estonie des forêts se délite aux vents chauds d'un étranger qu'elle ne sait plus tenir à distance et qui lui impose un modèle nouveau : agricole, féodal, religieux, germanophone. Le bilinguisme complexe des premiers habitants les mettait en relation tant avec... Lire la critique de L'Homme qui savait la langue des serpents

16 4
Avatar Kliban
9
Kliban ·
En croisade contre la bêtise

Andrus Kivirähk est une star dans son pays, j'ai nommé l'Estonie. A 40 ans passés, il a déjà publié de nombreux romans, fort populaires là-bas, dans lesquels il n'hésite pas à dénoncer violemment les travers de notre société. "L'homme qui savait la langue des serpents" est son premier roman traduit en français. Le thème de cette fable - car c'en est une - est tout à fait sympathique : dénoncer... Lire l'avis à propos de L'Homme qui savait la langue des serpents

9 8
Avatar nm-reader
6
nm-reader ·
Critique de L'Homme qui savait la langue des... par Nina in the rain

Bon. Soyons clairs, soyons précis. Non, ce n’est pas la suite d’Harry Potter. Ça a l’air bête, hein, comme ça, mais plein de gens se sont sentis obligés de faire cette blague en lisant le titre du roman, donc je le précise. Car, étant donné que ce qui est écrit ici a valeur d’évangile, dorénavant tous sauront que L’Homme qui savait la langue des serpents ne parle pas d’un petit sorcier à... Lire la critique de L'Homme qui savait la langue des serpents

5
Avatar Nina in the rain
9
Nina in the rain ·
Découverte
Critique de L'Homme qui savait la langue des... par Nariel-Limbaear

Comme l’explique très bien l’intéressante postface, L’Homme qui savait la langue des serpents est plus qu’un roman, c’est un pamphlet, parfois très virulent, toujours sardonique. Il n’en oublie cependant pas d’être une histoire, très mélancolique, parfois douce, souvent amère, celle d’être le dernier de son espèce. Tout le long de ma lecture, j’ai été frappée par le décalage, mis en... Lire l'avis à propos de L'Homme qui savait la langue des serpents

10
Avatar Nariel-Limbaear
9
Nariel-Limbaear ·
Toutes les critiques du livre L'Homme qui savait la langue des serpents (43)
Vous pourriez également aimer...