L'espérance en l'âme humaine...

Avis sur La Boîte de Pandore

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Bernard Werber est un auteur qui aime à explorer les frontières : celles de la vie, celles de la mort, celles de l'esprit humain, de la connaissance, des mythes fondateurs...

Avec la boîte de Pandore, il ouvre les portes de nos existences passées, de la réincarnation des âmes avec la plume légère mais érudite qui est la sienne. Il sait habilement combiner l’histoire, les mythes, l'imaginaire et le réel pour façonner un tout cohérent qui emporte le lecteur dans son univers singulier.

Lors de mes dernières lectures de son oeuvre, il avait fini par me lasser un peu, s'auto citant plus que de raison (sa fameuse encyclopédie du savoir relatif et absolu servant d'étalon à son propos) et concluant souvent ses intrigues, lancées tambour battant, de façon décevante. Avec cette histoire mémorielle, il esquive habilement ses travers récents et, si l'entame de la narration demeure captivante, la suite ne déçoit pas. Les références à la mythologie grecque, que j'apprécie beaucoup, émaillent de façon suffisamment légère le récit qui demeure équilibré jusqu'à l'épilogue. En outre, les avanies des protagonistes allant crescendo, le lecteur se retrouve happé dans l'intrigue. L'auteur aborde même la question de l'iconoclasme, véritable crime contre l'humanité qui me révolte au plus haut point. Il évoque de la même manière le rôle de l'histoire dans la construction d'un roman national. C'est ainsi que, captivé, j'ai lu d'une traite les 365 dernières pages de l'ouvrage, preuve que nul ennui n'est venu troubler ma lecture.
J'ai donc retrouvé le plaisir de lire cet auteur dont la plume m'a régalé des années durant, depuis les fourmis, lu dans ma jeunesse, jusqu'à l'ultime secret, une décennie plus tard. Un voyage édifiant, pétri de positif, dans nos vies passées nous est donc proposé ici, pour un beau moment de plaisir littéraire..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
1 apprécie

Autres actions de Apostille La Boîte de Pandore