👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La veuve du colonel Ravaska mène une fin de vie tranquille dans sa petite maison isolée. Sauf que, tous les mois, son neveu vient lui extorquer ce qu’il peut de sa pension. La vielle dame n’en peut plus. Cherche une solution. Le plus simple : le poison. Elle se concocte une dose mortelle afin d’en finir avec la vie. Si elle est morte, ses problèmes seront résolus. Mais les destinataires des poisons ne sont pas toujours ceux prévus…

Très drôle. Il faut s’habituer au style d’Arto Paasilinna. On n’a pas forcément l’habitude. L’auteur peut passer de longs moment de description de scènes que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer – à moins d’être finlandais – puis enchaîner les situations loufoques. Un bon moment de détente pour qui aime l’absurde. Sans doute le premier roman à lire si l’on veut découvrir l’auteur.
Noménale
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top 10 Livres

il y a 9 ans

5 j'aime

La Douce Empoisonneuse
Julie_D
8

Critique de La Douce Empoisonneuse par Julie_D

La sincérité est ce qui fonctionne le mieux en fiction, tout au moins ce que j'ai tendance à rechercher en premier lieu. C'est une dimension qui rend crédible et fonctionnelle toute histoire, si...

Lire la critique

il y a 12 ans

6 j'aime

1

La Douce Empoisonneuse
Noménale
9

Vous reprendrez bien un peu de poison ?

La veuve du colonel Ravaska mène une fin de vie tranquille dans sa petite maison isolée. Sauf que, tous les mois, son neveu vient lui extorquer ce qu’il peut de sa pension. La vielle dame n’en peut...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

La Douce Empoisonneuse
Audiam
8

Arsenic et cocasseries finlandaises !

Je ne connaissais absolument pas d'auteurs finlandais avant de commencer ce livre, juste vaguement le nom de cet auteur. J'y ai découvert une écriture agréable à lire, prenante, une histoire drôle...

Lire la critique

il y a 8 ans

4 j'aime

Only God Forgives
Noménale
6

De deux choses l'une

- soit j'ai rien compris, soit il y a des risques de spoil - soit l'esthétisme est impeccable et sans aucun raté, soit il est rouge. Très rouge. Trop rouge; - soit le scénario est d'une complexité...

Lire la critique

il y a 9 ans

72 j'aime

26

Downton Abbey
Noménale
8

Dear Lady Sybil,

Comme j'ai aimé être une petite souris et me glisser dans cet immense demeure que vous partagez seulement avec quatre autres membres de votre famille. Comme j'ai aimé voir la vie des domestiques qui...

Lire la critique

il y a 9 ans

67 j'aime

23

Six pieds sous terre
Noménale
9

"I wish that just once people wouldn't act like the clichés that they are"

La mort, je la côtoie tous les jours. J’ai grandi dedans. Et pourtant, celle-ci fait mal. La mort ne fait pas mal, d’habitude. La mort ce sont ces corps dans la salle en bas. Ce sont ces familles...

Lire la critique

il y a 9 ans

62 j'aime

23