Des cochons et une jument... qui collabore !

Avis sur La Ferme des animaux

Avatar arnorien
Critique publiée par le

La politique est une affaire complexe. C'est dit. La gestion d'une ferme n'est pas moins difficile. Orwell propose donc de confier la politique intérieur et étrangère de la Ferme du Manoir à ses occupants majoritaires, les animaux. Fastoche !
Pas tant que ça.
Passées les premières heures d'exaltation face au nouveau régime républicain, les bêtes vont découvrir les difficultés de gouverner et l'élite porcine va commencer à se tirer dans les pattes. Parce que, il faut bien se l'avouer, l'élite gouverne en République et les moutons restent des moutons.

Dans une langue riche et accessible, les citoyens traversent coups d'éclat et Coups d'Etat. Chaque rebondissement peut être mis en relation avec une partie de l'Histoire récente ou moins récente (fin de l'Ancien Régime, émergence du fascisme etc.)

Il ne faut cependant pas réduire la narration à de la politique. Les personnages sont savoureux (pas dans le sens culinaire du terme, hein), notamment cette cruche de jument qui fraternise avec l'ennemi pour quelques sucres et rubans.

C'est drôle et politique, comme du Marivaux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2258 fois
19 apprécient

Autres actions de arnorien La Ferme des animaux