Tom Clancilhelmsson feat S.A.S, ou l'art d'en faire trop

Avis sur La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et...

Avatar Tanaziof
Critique publiée par le

Lisbeth "Wonder Woman" Salander, 1.50m, 40 kilos, met des lattes à la moitié des gros bras de la Suède et au champion du monde de boxe poids lourd entre deux sessions de piratage des ordinateurs de la Nasa ou du KGB. Quand elle est un peu fatiguée, elle apprend la mécanique quantique et résout en un quart d'heure des équations qui tiennent le monde scientifique en échec depuis un siècle. Ensuite elle déjoue une machination des services secrets, repousse les balles par la pensée, déplace une tonne de terre avec son petit doigt et s'enfuit par téléportation vers d'autres galaxies plus propices à accueillir son génie.

Pendant ce temps-là, Mikael "007" Blomkvist subjugue la moitié des nanas qui passent à sa portée grâce à son charisme d'académicien et prépare un livre tellement bouleversant qu'il va mettre à genoux les gouvernements de la moitié du monde (au moins). Grâce à ses talents quasi-surnaturels, il mystifie les terribles conspirateurs de la Säpo pourtant largement aussi dangereux que l'amical des gardes champêtres de Franche-Comté.

Hasard incroyable ou pirouette scénaristique navrante (au choix), Fantômette et Captain Suède se retrouvent juste à temps pour un final plein de tension et de suspense: MAIS QUE VA-T-IL DONC SE PASSER?

La moyenne, par charité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 736 fois
27 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Tanaziof La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette - Millénium, tome 2