Avis sur

La Pitié dangereuse par dourvach

Avatar dourvach
Critique publiée par le

1938-1939... et comme ce livre est toujours beau ! Anton Hofmiller et sa "banale" vie de garnison de province, Edith de Kekesfalva "l'infirme" au Château, son père anobli et désespéré, la soeur protectrice, le médecin Condor - figure d'une merveilleuse et terrifiante empathie sans limites - , sa femme aveugle... tant de figures qui se croisent, VIVENT devant nous, "comme de l'intérieur"... Dieu que ce livre est tout-puissant !!! Comme la Littérature était encore magique, en ces temps-là... Ces années du sidérant Désert des Tartares de Dino Buzzati ou du farouche et presque romantique Pilote de guerre de Saint-Ex. ... Vive l'art littéraire indétrônable de Stefan ZWEIG ! 1

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 278 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de dourvach La Pitié dangereuse